Diagnostic infirmier Peur

Peur

Peur:  Réponse à une menace perçue et reconnue consciemment comme un danger.

La peur  est une émotion pénible causée par un danger imminent ou une douleur, que la menace soit réelle ou imaginaire. 

L'individu éprouvant la peur peut reconnaître la personne, le lieu ou la chose qui provoque ce sentiment. 

Certaines des peurs les plus courantes sont la peur de la mort, la douleur et les blessures corporelles. 

D'autres peurs proviennent des expériences de vie d'une personne. 

La culture, l'âge ou le sexe ont une incidence sur la façon dont la peur est exprimée et gérée.

La peur peut être inacceptable pour certaines cultures mais peut aussi être librement exprimée et acceptée. 

Cependant, les façons de faire individuelles peuvent aussi être culturelles. 

La magie, le mysticisme ou la religiosité peuvent être utilisés dans certaines cultures pour contrôler la peur.

Les exemples les plus courants de peur rencontrés par une infirmière sont les patients craintifs de la communauté.

Un patient peut également avoir peur lors de tests de diagnostic en ambulatoire ou lors d'une hospitalisation. 

Le rôle de l'infirmière consiste à identifier les moments où les patients ont peur et à trouver le moyen de les aider de manière respectueuse à faire face à ces sentiments. 

L'infirmière doit également apprendre à distinguer, lorsque la peur devient persistante et envahissante, qu'elle affecte la capacité de la personne à effectuer ses activités de la vie quotidienne. 

La référence à un système et à des programmes d'assistance fiables augmente les chances de gérer, traiter et vaincre les phobies et autres peurs avec succès.

  • 1 Facteurs liés
  • 2 Caractéristiques déterminantes
  • 3 buts et résultats
  • 4 Évaluation infirmière
  • 5 interventions infirmières

Facteurs liés

Voici quelques facteurs pouvant être liés à la peur:

  • Anticipation de la douleur
  • Anticipation ou menace physique perçue
  • Stimuli de l'environnement
  • Peur d'un événement
  • Déficit de connaissances
  • Barrière linguistique
  • Déficience sensorielle
  • Séparation du système de soutien
  • Phobies spécifiques
  • Menace de mort
  • Traitements et procédures invasives
  • Environnement peu familier

Définir les caractéristiques

La peur  se caractérise par les signes et symptômes suivants:

  • Vigilance
  • Appréhension
  • Comportement d'évitement
  • Identifie les sentiments de peur ou un objet de peur
  • Impulsivité
  • Augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire
  • Nervosité
  • Tension

Buts et Résultats

Voici les objectifs communs et les résultats attendus de la  peur:

  • Le patient exprime ses peurs connues.
  • Le patient utilise des comportements d'adaptation efficaces pour réduire la réaction de peur.
  • Le patient déclare des informations précises sur la situation.
  • Le patient identifie, verbalise et démontre des comportements d'adaptation qui réduisent sa propre peur.
  • Le patient signale et démontre une peur réduite.

Évaluation infirmière

Une évaluation est nécessaire afin d'identifier d'éventuels problèmes pouvant conduire à la peur.

Évaluation Raisonnement
Déterminez le type de peur du patient par un questionnement approfondi et rationnel et une écoute active. La cause externe de la peur peut être connue. Les patients qui trouvent inacceptable d'exposer la peur peuvent trouver pratique de savoir que quelqu'un est disposé à écouter s'ils choisissent de partager leurs sentiments à un moment donné dans le futur.
Évaluez l'expression comportementale et verbale de la peur. Ces informations fournissent une base pour la planification d’interventions visant à soutenir les stratégies d’adaptation du patient.
Évaluez les mesures que le patient prend pour faire face à cette peur. Cette information aide à déterminer l'efficacité des stratégies d'adaptation utilisées par le patient.
Découvrez dans quelle mesure les craintes du patient peuvent influer sur sa capacité à fonctionner. Des médicaments anti- anxiété ou une orientation vers des programmes de traitement spécialement conçus est nécessaire pour les peurs persistantes immobilisant. La sécurité des patients doit toujours être une priorité.

Interventions infirmières

Les interventions infirmières thérapeutiques pour le diagnostic infirmier par la peur sont les suivantes  :

Interventions Raisonnement
Ayez conscience de la peur du patient. Cette approche valide les sentiments du patient et démontre la reconnaissance de ces sentiments.
Discutez de la situation avec le patient et aidez-le à faire la distinction entre les menaces réelles et imaginaires au bien-être. Cette approche aide le patient à faire face à la peur.
Dites au patient que la peur est une réponse normale et appropriée à des circonstances dans lesquelles une douleur, un danger ou une perte de contrôle est anticipée ou ressentie. Cette réassurance place la peur dans le champ des expériences humaines normales.
Soyez avec le patient pour promouvoir la sécurité, en particulier lors de procédures ou de traitements effrayants. La connexion physique avec une personne de confiance aide le patient à se sentir en sécurité pendant une période de peur.
Maintenez un comportement décontracté et tolérant tout en communiquant avec le patient. Le sentiment de stabilité du patient augmente dans un environnement paisible et non menaçant.
Familiarisez le patient avec l'environnement si nécessaire. La connaissance du lieu favorise le confort et diminue la peur.
Fournissez des informations précises si des craintes irrationnelles basées sur des informations incorrectes sont présentes. Remplacer des croyances inexactes par des informations précises réduit l'anxiété.
Si la peur du patient est une réponse raisonnable, faites preuve d'empathie envers lui. Évitez les fausses assurances et soyez honnête. Rassurez les patients en leur demandant de demander de l'aide, c'est à la fois un signe de force et un pas en avant vers la résolution du problème.
Utilisez un langage simple et des déclarations faciles à comprendre concernant les procédures de diagnostic. Le patient peut avoir du mal à comprendre les explications données lors d’une peur excessive. Des instructions simples, claires et brèves sont nécessaires.
Maintenez un environnement calme à la maison ou à l'hôpital. Déposez tout objet inutile autour du patient. La peur du patient n'est pas réduite et résolue si l'environnement est dangereux.
Fournir des mesures de sécurité dans la maison lorsque cela est indiqué (p. Ex. Système d'alarme, dispositifs de sécurité dans les douches ou les baignoires). La peur du patient ne sera ni réduite ni résolue si l'environnement domestique n'est pas sécuritaire.
Aidez le patient à reconnaître les stratégies utilisées dans le passé pour faire face aux situations de peur. Cette méthode permet au patient de penser que la peur fait partie intégrante de la vie et peut être traitée avec succès.
Au fur et à mesure que la peur s'atténue, encouragez le patient à s'impliquer dans des événements spécifiques précédant son apparition. La reconnaissance et l'explication des facteurs menant à la peur sont essentielles au développement de réponses alternatives.
Permettre au patient de se reposer. La relaxation améliore la capacité de faire face. L'infirmière a besoin de rythmer les activités, en particulier pour les personnes âgées, afin de préserver l'énergie du patient.
Suggérez au patient d'apporter des objets réconfortants lorsqu'il n'est pas à la maison. Cette méthode peut renforcer le sentiment de sécurité dans un nouvel environnement.
Accédez aux ressources de la communauté pour répondre aux besoins inquiétants du patient et de sa famille (par exemple, un conseiller spirituel, un travailleur social). Des ressources appropriées rendent les soins aux patients organisés et réglementés qui indiquent un service de soins de santé.
Initier des traitements alternatifs.Fournissez des assurances verbales et non verbales ( touchez et étreinte avec permission) de la sécurité si celle-ci est sous contrôle. La méditation, la prière, la musique, le toucher thérapeutique et les techniques de contact guérisseur aident à atténuer la peur.
Reportez-vous à la thérapie de groupe cognitivo-comportementale. Une récompense qui découle de la participation à un groupe est l’occasion de rencontrer d’autres personnes ayant le même problème. Même si tout le monde n’a pas les mêmes déclencheurs ou la même gravité des symptômes, il est utile de savoir que le patient réalise qu’il n’est pas seul.

Gisèle Cabre

Formatrice IFSI

https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/guide_medecin_troubles_anxieux.pdf

Menu Diagnostics et plans de soins infirmiers

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

 

►Faire un essai►

Formation aide soignante 2021 modules 1 a 8