Prise en charge de la dénutrition des personnes âgées en maison de retraite

 La dénutrition protéine-énergétique concerne prés de la moitié des résidents des EHPAD ,au moins deux tiers de ces résidents ne sont pas pris en compte dans le codage pathos ,montrant que dans le quotidien des EHPAD , la dénutrition n’est pas suffisamment prise en compte.

DÉFINITION

La dénutrition est un état pathologique résultant d’apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l’organisme.

La HAS avance une prévalence de  la dénutrition des personnes âgées en institution par un chiffre compris entre 15% et 38% . 

CAUSES ET SITUATION A RISQUE DE DÈNUTRITION CHEZ LA PERSONNE ÂGÈE

Psycho-socio-environnementales

Isolement social

Deuil

Difficultés financières 

Maltraitance

Hospitalisation

Changement des habitudes de vie:

entrée en institution

Troubles bucco-dentaires

Trouble de la mastication

Mauvais état dentaire

Appareillage mal adapté 

Sécheresse de la bouche 

Candidose oro-pharyngée

Dysueusie

Troubles de la déglutition

Pathologie

ORL

Pathologie neurologique dégénérative ou vasculaire

Traitements médicamenteux au long cours

Poly médication

Médicaments entraînant une sécheresse de la bouche, une dysgueusie, des troubles digestifs, une anorexie, une somnolence, etc.

Corticoïdes au long cours

Syndromes démentiels et autres troubles neurologiques

Maladie d’Alzheimer

 Autres démences

Syndrome confusionnel 

Troubles de la vigilance 

Syndrome parkinsonien

Troubles psychiatriques

Syndromes dépressifs

Troubles du comportement toute affection aiguë ou décompensation d’une pathologie chronique

Douleur

Pathologie infectieuse

Fracture entraînant une impotence fonctionnelle

Intervention chirurgicale

Constipation sévère

Escarres

Régimes restrictifs

Sans sel

Amaigrissant

Diabétique

Hypocholestérolémiant

Sans résidu au long cours

Dépendance pour les actes de la vie quotidienne

Dépendance pour l’alimentation 

Dépendance pour la mobilité

LE DIAGNOSTIC DE DÉNUTRITION 

Le diagnostic de dénutrition du sujet âgée est souvent difficile et complexe .

En l’absence de standard la dénutrition est diagnostiquée selon 4 critéres définie par le HAS

Perte de poids > ou égal 5% en 1 mois ou>ou égal 10% en 6 mois

IMC< 21 KG/m2 Albuminé-mie <35g/l avec CRP <10 mg MNA < 17

Bien que la perte de poids est souvent utilisé pour diagnostiqué un risque de dénutrition en EHPAD, le MNA confirme, pour un score compris entre 17 et 23.5, que le résident court un risque et dans le cas d’un MNA < à17, un mauvais état nutritionnel peut être confirmer.

STRATÉGIE DE PRISE EN CHARGE DE LA DÉNUTRITION
 
Si la dénutrition est confirmée , il faut agir sans attendre.La prise en charge nutritionnelle orale, débute par les mesures suivantes .
 
Une augmentation de la prise alimentaire:
Enrichissement des repas normaux par des produits hautement énergétiques et/ou protidique, tels que l’huile, le beurre , le fromage râpé, l’amidon, la poudre de lait, afin d’en majorer la densité nutritionnelle sans pour autant en augmenter le volume
 
Augmentation du nombre de prise alimentaires par jour (augmentation du nombre de repas, mais pas de grignotage.....)
 
Suppression des régimes abusifs
 
Aide à la prise alimentaire
 
Recommandation diététiques:
Une alimentation fractionnée en plusieurs petits repas ou collation.
Le petit déjeuner étant bien apprécié, en faire un repas copieux et varié, éviter les périodes de jeûne nocturne trop longues (supérieure à 12 h)
 
Donner du goût à l’alimentation (condiments, épices, etc...)
 
Une alimentation variée:
Consommer viande, poisson ou œufs, 2 fois par jour
 
Féculent, céréales ou pain à chaque repas
 
Produits laitiers consommés pendant et en dehors des repas
 
Légumes et fruits sous formes variées (cru, cuits en ragoût, purée, gratin, potage, jus, etc..)
 
Boire abondamment:
Tout au long de la journée en variant les plaisirs (eaux plates ou gazeuses ou aromatisées. Café, thé, tisane, jus de fruit, lait, bouillon ou soupe de légumes, un verre de vin,...

DÉNUTRITION SÉVÈRE

Il faut rajouter à ces mesures nutritionnelles, des compléments nutritionnels oraux

DU BON USAGE DES COMPLÉMENT NUTRITIONNELS

La complémentation nutritionnelle orale comprend les poudres de protéines et les compléments nutritionnels oraux (CNO) qui sont des aliments diététique à fin médical spéciale.

La prise en charge de ces produits est encadrée .

Ces produit comme chacun le sait ne doivent pas être pris à la place d’un repas mais en complément des repas. Il est conseillé de les prendre à distance des repas, 1 ou 2 fois par jour. Il convient de les prescrire en respectant des conseils diététique respecter les goût du résident varier les saveurs adapter la texture à un éventuel handicap

Respecter les condition de conservation (une fois ouvert, 2 h à température ambiante et 24 h au réfrigérateur 

L’ALIMENTATION ENTÈRALE

Elle est envisagée en cas d’impossibilité ou d’insuffisance de la prise en charge nutritionnelle orale (le médecin en discute toujours avant avec la famille)

PRESCRIPTION D'UN ADJUVANT NUTRITIONNEL

Un traitement faisant appel à une supplémentation oral hyper protidique et hypercalorique doit être mis en place , l’alpha-cétoglutarate d’onithine intervient comme adjuvant à cette  supplémentation orale pendant 6 semaines au maximum 

MICRONUTRIMENTS

La population âgée représente un risque de déficit en divers micronutriments. en dehors de l’administration de calcium et de vitamine D, l’administration d’oligoélément et de minéraux n’est pas démontre

ACTIVITÉ PHYSIQUE

Selon une étude les apports alimentaires deviennent significatifs si la personne âgée bénéficie d’un programme d’exercice physique , vous avez compris que dans ce cadre c’est pas un 100 m de course par jour mais des stimulation à la marche ,de la gymnastique douce et bien entendue selon son handicap 

mots clés :dénutrition de la personne âgée en ehpad,cause et situation à risque de dénutrition chez la personne âgée, prise en charge de la dénutrition,l'alimentation entérale,prescription d'un adjuvant nutritionnel, diagnostic de la dénutrition,

Autres pages nutrition

nutrition
Alimentation et stomie

Alimentation et stomie,régime alimentaire dans les stomie, quel alimentation,quel aliment autorisé dans une colostolmies

nutrition
Guide des repas en maison de retraite

Guide des repas, alimentation personne âgée,maison de retraite,ehpad,restauration ,texture modifiées,150 recettes d'établissements, mode d'emploi

nutrition
Les différents types de régimes alimentaires en EHPAD

7 régimes alimentaires que l'on rencontre le plus souvent en maison de retraite ,

nutrition
Finger food en ehpad

Développée en EHPAD depuis une dizaine d'années, la solution finger food n'est pas neuve.

nutrition
Évaluation nutritionnelle

Évaluation nutritionnelle, protocole nutrition entérale

nutrition
Qualité nutritionnelle repas EHPAD

L’alimentation tient un rôle important dans la vie des personnes âgées accueillie en ehpad le décret du 30 janvier 2012 fixe les objectifs de cette prise en charge

nutrition
Mini Nutritional Assessment Short-Form (MNA-SF®)

le questionnaire de dépistage,Le Mini Nutritional Assessment Short-Form (MNA-SF®) d’après Nestlé Nutrition

nutrition
Alimentation en Ehpad

Un fait plus étonnant encore est que 73% des seniors en Ehpad disent qu’ils n’ont pas le droit de faire un choix en ce qui concerne leur place à table.

nutrition
Qualité nutritionnelle en EHPAD

l’adaptation des plats proposés aux goûts et habitudes alimentaires des résidents,le respect d’exigences adaptées à l’âge ou au handicap des résidents,

nutrition
Les textures modifié mode d'emploi

Les textures modifié mode d'emploi

nutrition
Dénutrition dépistage et plan d'action

La dénutrition est la conséquence d'une insuffisance des apports journaliers alimentaires pour couvrir les besoins en énergie, protéines, vitamines, eau et minéraux.

nutrition
Menu sans résidu

Attention, il s'agit d'un régime très exigeant et restrictif, à rediscuter avec le médecin prescripteur dès que possible.

nutrition
Exemple de menu anti-diarrheique

Un menu anti-diarrhéique à composer avec les aliments à favoriser sur une semaine

nutrition
Alimentation anti-diarrheique

le régime en cas de diarrhée doit avoir comme but de réhydrater et de ralentir le transit, la grille vous listes les aliments à favoriser et ceux à supprimer

nutrition
la restauration en maison de retraite

le guide de la restauration en maison de retraite, un guide publié par l'ANAP

nutrition
Le refus alimentaire de la personne âgée

Comprendre le refus alimentaire de la personne âgée en maison de retraite

nutrition
Prise en charge de la dénutrition des personnes âgées en maison de retraite

Le HAS avance une prévalence de la dénutrition des personnes âgées en institution par un chiffre compris 15% et 38%

nutrition
Alimentation:le finger food et la maladie d'Alzheimer

Favoriser les repas pris à la main, c'est aider la personne âgée à conserver le plus possible son autonomie

nutrition
Régime sans gluten

Régime sans gluten

nutrition
Troubles de la déglutition, comment faire?

les troubles de la déglutition soient fréquents chez la personne âgée fragile. En EHPAD, on estime leur prévalence à 50%.

nutrition
L’échelle de Blandford

L’échelle de Blandford utilisation et moyen d'action

nutrition
Besoins nutritionnels de la personnes âgées

Tableau des besoins nutritionnels de la personnes âgées,sources alimentaires et action sur l'organisme

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (2)

SUPPORT
  • 1. SUPPORT | 05/05/2016

Les corrections sont faites merci de votre remarque

METAIRIE
  • 2. METAIRIE | 01/05/2016

"La dénutrition est diagnostiqué"....... "Bien que la perte de poids est souvent utilisé pour diagnostiqué"....... Que de fautes d'orthographes en deux phrases........

Article à revoir SERIEUSEMENT

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/05/2016

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste