Prime assistant de soins en gérontologie

Sommaire

Vous trouverez dans la liste ci-dessous :

  • Montant de la prime assistant de soins en gérontologie
  • Personnels et structures bénéficiaires  
  • Modalité d'attribution de la prime
  • Date d'effet 

MISE A JOUR CONVENTION FEHAP 51 

Les personnels concernés exerçant dans les établissements adhérents FEHAP :

Conditions requises, à l’attribution d’une prime spécifique de 90 euros bruts mensuels.

Il reprend à l’identique les conditions de versement de la dite prime telles qu’elles ont été prévues par le Décret n° 2010-681 du 22 juin 2010 portant attribution d’une prime aux aidessoignants et aides médico-psychologiques exerçant les fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière.

2 - Modalités d’application :

a- Personnels et structures visés :

Les salariés pouvant prétendre à l’attribution de cette prime doivent remplir des conditions cumulatives très précises. En effet, seuls sont éligibles au versement de cette prime les salariés :

  • occupant le métier soit d’aide-soignant, soit d’aide médico-psychologique ;
  • qui ont suivi l’intégralité de la formation spécifique d’assistant de soins en gérontologie (formation d’une durée de 140 heures réglementée par l’arrêté du 23 juin 2010 relatif à la formation préparant à la fonction d’assistant de soins en gérontologie, publié au J.O du 16 juillet 2010), étant précisé que les salariés doivent être détenteurs d’une attestation justifiantde la réalisation de cette condition ;
  • qui assurent des fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans une unité cognitivocomportementale, une unité d’hébergement renforcée (UHR), un pôle d’activités et de soins adaptés (PASA) ou dans une équipe spécialisée pour la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer d’un service de soins infirmiers à domicile.

Il faut préciser que les UHR et les PASA au sein des EHPAD doivent avoir fait l’objet d’une labellisation.

En outre, les unités Alzheimer en EHPAD ne rentrent pas dans le champ d’application de cette mesure sauf si elles bénéficient de la labellisation d’UHR.

Seuls ces services, unités ou pôles sont visés, à l’exclusion de tout autre.

Modalité d'attribution de la prime

  • Dès lors que les aides soignants et AMP remplissent les conditions cumulatives ci-dessus, ils se voient attribuer une prime de 90 euros bruts pour un salarié à temps plein.
  • Pour les salariés à temps partiel, cette prime sera versée proportionnellement à leur horaire contractuel de travail. Ainsi, par exemple, un salarié à mi-temps bénéficiera d’une prime de 45 euros bruts.
  • Il faut également souligner que, conformément au décret précité, cette prime est attribuée au titre de l’exercice effectif de la fonction d’assistant de soins en gérontologie auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées. Ainsi, un salarié qui ne consacre pas l’intégralité de sa durée contractuelle de travail à l’exercice de

 

  • cette fonction d’assistant de soins en gérontologie se verra attribuer une prime proportionnelle au temps consacré à cette fonction.
  • Par exemple, un salarié à temps plein assurant des fonctions d’assistant de soins en gérontologie seulement pour la moitié de sa durée contractuelle de travail bénéficiera d’une prime de 45 euros bruts.
  • De même, un salarié à mi temps assurant des fonctions d’assistant de soins en gérontologie seulement pour la moitié de sa durée contractuelle de travail bénéficiera d’une prime de 22.50 euros bruts.
  • La prime est versée mensuellement dès lors que les conditions d’attribution sont remplies et figure sur une ligne distincte du bulletin de salaire.
  • Elle entre uniquement dans l’assiette de calcul de la prime décentralisée. Elle ne fait donc pas partie de l’assiette de calcul de la prime d’ancienneté ou d’autres primesconventionnelles en pourcentage dont les salariés pourraient être bénéficiaires.
  • Compte tenu de la nature de cette prime, elle n’est pas prise en compte dans les éléments de rémunération conventionnels à retenir pour effectuer la comparaison avec le SMIC.
  • En revanche, elle sera prise en compte dans l’assiette de calcul des heures supplémentaires ou complémentaires, des astreintes à domicile, dans l’assiette de calcul de l’indemnité spéciale prévue par le code du travail en cas de 1er mai travaillé, ainsi que dans l’assiette de
  • calcul de l’indemnité prévue par la CCN 51 lorsque le repos de jour férié ne peut être accordé.

Date d'application

L’entrée en vigueur de l’avenant intervient au premier jour du mois civil qui suit la publication de l’arrêté d’agrément.

Compte tenu de la publication de l’arrêté d’agrément le 26 décembre 2010, l’avenant entre en application le 01 janvier 2011

Sultant Julien 

Formateur IFAS

Source :https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022377535&categorieLien=id

 

mots clefs : assistant de soins en gérontologie,ASG, prime, indemnité,montant , calcul du salaire, condition de diplôme

Menu

DF1 1

DF1 Concourir à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne (35 heures)

Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

Définition

  • Données épidémiologiques et socio-économiques
  •  Implications socio-économiques
  •   Analyse et reconnaissance des troubles cognitifs
  •  Le diagnostic
  •  La maladie et son évolution : Les différents stades de la maladie Présentation Classification Prévalence, Incidence, indicateurs de santé
  •   Notion de démence
  •   Les différentes démences
  •   Troubles du comportement
  •   Dépendance, autonomie
  •  Les troubles cognitifs inhérents aux différentes maladies :
  •   Troubles de la mémoire (amnésie)
  •   Troubles de l’attention
  •  Désorientation dans le temps et dans l’espace (par ex, fugue)
  •   Troubles du raisonnement, du jugement
  •   Troubles de l’organisation, planification, anticipation, apathie (exécutifs)
  • Troubles du langage (aphasie)
  •   Troubles des gestes (apraxie)
  •  Troubles de la reconnaissance (agnosie)
  •   Troubles de la non reconnaissance de la maladie (anosognosie)

Les droits de la personne

Les grands principes

  • droits et protection des personnes
  • les principes d’humanité, de respect et de dignité
  • le principe d’autonomie
  • la citoyenneté

Les textes législatifs et réglementaires, notamment :

  • Réflexion sur l’éthique de l’accompagnement

Le projet individualisé

  • approche des méthodes et techniques d’élaboration et de mise en œuvre du projet individualisé (démarche, protocole ou projet de soins) pour une personne qui ne peut plus s’exprimer de manière cohérente
  • recueil des éléments relatifs au vécu de la personne : habitudes de vie croyances, coutumes facteurs anxiogènes pour la personne, valeurs de vie (ordre, travail, …) - observation d’une situation, professionnelle (à domicile, en institution) collecte et sélection des information
  •  analyse des informations recueillies
  •  prise en compte des compétences de la personne, de son degré d’autonomie, de ses capacités repérées, présentation de l’échelle des activités de la vie quotidienne (IADL et ADL)
  •  participation à l’élaboration du projet individualisé en liaison avec l’encadrement et la personne et définition des priorités d’action en fonction des besoins,
  •  planification, organisation et adaptation de l’intervention en lien avec l’encadrement et /ou le réseau d’intervenants et la personne,
  • participation à l’évaluation du projet individualisé.
  •  le rendu compte de l’intervention. 

L’importance fondamentale du travail avec la famille / L’aidant

Rôle de la famille / de l’aidant

La particularité de la relation entre l’aidant principal et le malade

Communication adaptée 

  • Que dire ?
  • Comment ?
  • Aide aux aidants et solutions de répit
  • Connaissances des réseaux et des différentes structures et services d’accueil
  •  Le maintien à domicile et l’entrée en institution 

Différentes formes de maintien à domicile 

  • Leur spécificité
  • Leurs limites 

Question de l’entrée en institution : causes et conséquences

  • Le travail en équipe pluri-professionnelle
  • Le travail avec l’infirmière, le psychomotricien, l’ergothérapeute, le psychologue… : coordination du travail en équipe pluridisciplinaire
  • Les rôles et limites de compétences
  • L’apport spécifique de chacun des professionnels
  • Les transmissions, la continuité des soins
  • Les réunions : d’équipe, de coordination
commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

cet ouvrage propose pour les cinq modules : un cours synthétique ; des entraînements ; des conseils et informations pratiques.

 

DF2 1

DF2 Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d’autonomie (21 heures) 

La relation d’aide :

  • L’instauration d’une relation visant au maintien de l’autonomie et du lien social
  • Notion d’isolement social
  • La nature de la relation de confiance,
  • L’empathie (définition, principes et obstacles) 

Particularités de l’accompagnement d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer

  •  Le partage d’informations
  • Limites de responsabilité (finances,..)
  •  La connaissance de soi et l’autoprotection
  • La prévention de l’usure et le recours à l’aide
  • Problèmes de sécurité, prévention et gestion des risques et des chutes 

L’accompagnement lors des différents moments de la journée, supports à la relation

En veillant à l’orientation dans le temps et dans l’espace et à la prise en compte de la vie affective : 

  • le lever, le coucher, la nuit, le rythme jour / nuit et compréhension des changements de rythmes
  • les réactions humaines physiques et psychologiques pour le patient et la famille, les émotions
  •  la toilette et l’habillage chez une personne désorientée
  •  les soins d’hygiène, de confort, l’incontinence, l’élimination…
  •  les techniques de bien être
  •  l’entretien du cadre de vie, le respect des rythmes et des habitudes de vie
  •  la sieste, le repos
  •  les aides techniques adaptées (lunettes, prothèses auditives…)

L’alimentation et l’état nutritionnel

Introduction : la perte de poids (causes, impact de la maladie, conséquences…)

Intérêt de la surveillance de l’état nutritionnel

Évaluation de l’état nutritionnel et dépistage de la dénutrition

Le repas : élaboration de menus adaptés, alimentation et respect des cultures et des rites

  •  l’aspect thérapeutique
  •  l’aspect convivial
  •  le sens du repas, installation, gestes et postures adaptés,
  •  organisation du repas (domicile institution)
  • troubles de la déglutition
  • refus alimentaire

L’accompagnement lors des activités complexes

  •  déplacements, transports, démarches administratives courantes
  •  activités de loisir
  •  usage du téléphone
  •  les tâches domestiques et des tâches ménagères
  •  l’environnement, sécurité et prévention des accidents domestiques
  •  les crises, fugues et déambulation
commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

cet ouvrage propose pour les cinq modules : un cours synthétique ; des entraînements ; des conseils et informations pratiques.

 

DF3 0

DF3 Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment

avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues (28 heures)

Vie collective:

  • Dynamique de groupe
  •  Gestion des relations
  •   Gestion des conflits

La famille :

  •  L’évolution sociologique de la famille
  •  Les situations de handicap et la famille
  •  Vieillissement et famille (dont liens inter générationnels conflits familiaux)
  •  Les relations des professionnels avec les familles : enjeux personnels et partenariat

Les représentations psychosociales du handicap

du vieillissement et de la démence Socialisation et inscription dans la vie citoyenne

Les différentes dimensions de l’accessibilité

Techniques éducatives et projet d’activité

L’importance d’une communication adaptée

  • Causes
  •  Difficultés
  • Les différents modes de communication
  •  La communication adaptée

Définition et objectifs des principales activités 

  •  Activités cognitives
  • Activités motrices
  • Activités sociales
  • Activités sensorielles
  • Organisation générale des activités
  • Notions d’apprentissage et de pédagogie (outils et stratégies)
  • Travail de réflexion sur l’impact de la désorientation dans la vie quotidienne,
  • Approche des objectifs d’une action d’animation (par ex ; favoriser la dignité, la recherche de responsabilité, la sensation d’utilité, favoriser le lien social…)
  • Donner du sens aux actions menées,
  • Protocole et personnalisation des activités.
  •  Méthodes (par ex. : appropriation de la méthodologie de construction de micro-projet)
  •  Techniques d’animation et projet d’animation
  •  Évaluation
commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

cet ouvrage propose pour les cinq modules : un cours synthétique ; des entraînements ; des conseils et informations pratiques.

 

DF4 0

DF4 Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé (28 heures)

Analyse et compréhension des manifestations de la maladie

Notions essentielles en : 

  • Anatomie et physiologie du corps humain : les organes des sens, les systèmes neuromusculaire, osseux, cardio-circulatoire, respiratoire, uro-génital, digestif, endocrinien. Anatomie et physiologie de la peau et des muqueuses.
  • Situations pathologiques et conséquences sur l’état clinique de la personne : la maladie aiguë, la maladie chronique, les situations d’urgence, les situations de fin de vie, la douleur et son expression, la souffrance, le deuil 

Notion de Maladie

  •  Lien entre santé et maladie ;
  •  Maladie somatique et maladie psychique ;
  •  Les processus pathologiques ; 

Démarche d’observation d’une situation : signes cliniques, changement de l’état clinique, alerte et urgence : 

  •  Signes d’alerte
  •  Surveillance des signes cliniques : couleur de la peau et des téguments, vomissements, selles, urines.
  • Observation de la douleur et du comportement (échelles d’hétéro – évaluation) 

Évaluation 

  • Techniques et outils d’évaluation (NPI, MMSE…)
  •  Causes d’un changement brutal de comportement
  •  Niveau d’autonomie 

Les signes psychologiques et comportementaux : Repérage, compréhension, éléments favorisants et conduites à tenir 

  • Signes dépressifs / anxiété / apathie
  • Impulsivité / irritabilité
  •  Agitation / agressivité (par exemple, opposition aux soins)
  •   Idées délirantes / hallucinations / troubles de l’identification
  •  Désinhibition / exaltation
  •  Troubles moteurs / déambulation / errance (par ex. : risque de chute)
  •  Troubles du sommeil / de l’appétit / sexualité
  •  Fonctions cognitive - comportementales
commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

cet ouvrage propose pour les cinq modules : un cours synthétique ; des entraînements ; des conseils et informations pratiques.
 

DF5 1

DF5 Réaliser des soins quotidiens en utilisant les techniques appropriées (28 heures)

Situation de soins

Notions élémentaires sur les principales pathologies gériatriques associées : 

  •  Intrication des pathologies
  •  Nature et particularités de leur prise en charge dans le cas d’association avec la maladie d’Alzheimer
  •  Poly médicamentation 

Notions de pharmacologie :

Classes et formes des médicaments non injectables ;

  •  Modes d’administration des médicaments et conséquences de la prise sur l’organisme.
  • Rôle de l’assistant de soins en gérontologie dans l’administration des médicaments
  • Démarche de soins
  • Protocoles de soins
  • Règles d’hygiène et de sécurité dans les soins.
  • Règles de prise en charge d’une personne inconsciente.
  • Lavage antiseptique des mains.
  • Hygiène de l’environnement
  • Techniques de soins appropriées à la maladie d’Alzheimer
  •  soins appropriés en cas de troubles du comportement : les thérapeutiques non médicamenteuses et notamment les techniques cognitive-comportementales d’usage des psychotropes et moyens de contention
  • soins d’hygiène
  •  soins de confort
  •  élimination 

Dimensions éthiques

  •  notions de maltraitance et de bien-traitance
  •  consentement de la personne et refus d’aide et de soins, opposition
  •  acharnement thérapeutique et abandon thérapeutique
  •  douleurs et soins palliatifs
  • Problèmes de fin de vie
commentaire client à propos du livre :
livre interressant, il reprend bien le contenu de la formation. Je le recommande à toutes les AS et AMP qui souhaitent se spécialiser dans la prise en soins de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

 

cet ouvrage propose pour les cinq modules : un cours synthétique ; des entraînements ; des conseils et informations pratiques.

Autres pages

 

Centre de formation ASG 1

Fiche de poste ASG

Fiche de poste assistant de soins en gérontologie,Les activitées qu'un ASG peut proposer

Devenir assistant de soins en gérontologie

les AS et AMP pouront suivre une formation qualifiante et à l'issue percevoir une indemnité mensuel de 90 euros

Prime assistant de soin en gerontologie

Les conditions d'attribution de la prime d"assistant de soins en gérontologie

Prime assistant de soin en gérontologie

le Décret portant attribution d’une prime aux AS et AMP exerçant les fonctions ASG dans la fonction publique hospitalière.

Reférentiel de formation assistant de soin en gérontologie

Référentiel de formation assistant de soin en gérontologie,condition et lieux d'exercice de cette formation, dispositif de formation, ,

Prime assistant de soins en gérontologie

les aide soignant ainsi que les amp peuvent effectuer la formation assistant de soin en gérontologie et ainsi percevoir la prime

Prime asg fonction publique hospitalière

prime asg fonction publique, territoriale

Prime asg CCU du 18 avril 2002

montant de la prime asg CCU du 18 avril 2002

Fiche de poste ASG

-Domicile : Il vous est demandé - De pointer au domicile du patient. Pour cela dès votre arrivée chez le patient il vous est demandé d'appeler le bureau sur le fixe de la personne prise en charge

ASG Mémoire sur le projet personalisé

ASG Mémoire sur le projet personalisé

Date de dernière mise à jour : 05/02/2019

  • 7 votes. Moyenne 3.8 sur 5.

Commentaires

  • christina 10

    1 christina 10 Le 08/03/2012

    moi ausi je suis ASG dans la FPT et pas de prime ;cela est au bon vouloir de mr le directeur je suis decu aussi
  • gorse

    2 gorse Le 04/05/2012

    bonjour, j ai suivi la formation d ASG est je travail dans un EPHAD. mon patron est t il obliger de me donner la prime de 90 euros brut par mois? merci d avance
    julien sultan

    julien sultan Le 05/05/2012

    bonjour et merci de votre intérêt pour soignant en ehpad oui puisque c'est par décret , vous lui donnez le lien sur internet notamment légifrance pour la convention CCU 2002 ou la convention CCN 51, par contre des ASG travaillant dans la fonction public hospitalière ont beaucoup de mal à se faire payer la prime rapprochez vous dans se cas des organisation syndical de votre structure, et montrez leur le texte législatif. Nous avons besoins de vous ,auriez vous l'amabilité de nous faire partager votre mémoire de fin de formation ASG . soignantenehpad@gmail.com bien cordialement JOHEIR administrateur
  • coco

    3 coco Le 25/06/2012

    asg en ehpad ccn 51 structure accueillant que des malades d alzheimer ou syndromes apparentes ai je le droit a la prime ?
    julien sultan

    julien sultan Le 25/06/2012

    bonjour et merci de votre intérêt pour soignantenehpad ci joint le lien avec l'avenant vous donnons droit à la prime de assistant de soin en gériatrie copiez/collez le lien sur votre navigateur http://www.soignantenehpad.fr/pages/legislation/prime-assistant-de-soin-en-gerontologie-1.html cordialement
  • lolo13

    4 lolo13 Le 18/09/2012

    bonjour, vous allez pouvoir peut être me renseigner, je vais faire la formation d'auxiliaire en soins gérontologiques , je voulais savoir dès lors de l'obtention de cette attestation, quels horaires de travail faites vous? travaillez vous toujours en poste ou alors travaillez vous de journée?? car ça sera la première année que notre établissement de soins propose cette formation....
    merci de vos réponses
    julien sultan

    julien sultan Le 19/09/2012

    bonjour et merci de votre intérêt pour soignants en EHPAD cela dépend en principe L'ASG travail dans un PASA et les horraire d'ouverture sont en principe de 9 h/ 18h comme les acceuils de jours, maintenant c'est modulable en fonction des structures ainsi que des roulements bien cordialement
  • Sylvie

    5 Sylvie Le 02/04/2013

    La prime d'ASG est elle proportionnelle au temps de travail en PASA ? Ou est elle due dans sa totalité qu'elle que soit la durée du contrat?
    julien sultan

    julien sultan Le 03/04/2013

    elles est due par rapport au nombre d'heure préciser sur votre contrat travail effectuer chaque mois
  • nikitas

    6 nikitas Le 02/02/2014

    bonsoir
    Je suis aide soignante a l’hôpital publique ,je travaille depuis 5 ans en gériatrie ( personnes de 75 ans minimum ) je n'ai jamais perçu de prime de 90 euros par mois , cela est il normal ? y a t'il une différence entre gériatrie et gérontologie ?
    Merci de vos réponses et à bientôt
  • Chriss

    7 Chriss Le 26/08/2014

    Bonjour,
    je viens réagir sur la formation ASG. Je travaille depuis 5 ans dans un CANTOU,par nécessicité,j'ai suivi cette formation en février 2013 (140 heures) pour approfondir mes connaissances sur la prise en soin des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer , mettre en place des animations appropriées, pour échanger entre professionnels et une reconnaissance de nos dirigeants et des familles de nos compétences . Quelle déception!! Que se soit dans le domaine de l'organisation du service ou sur le versement de la prime ASG(refus de ma direction). Le décret 2010 pondu sur le droit à l'obtention de la prime ASG montre l'incompétence ou le désintéressement de nos décideurs. Si je les ai bien compris, dans un CANTOU (service qui existe depuis plus de 30 ans) ou un Ehpad le personnel n'est pas au contact de malade ALZHEIMER, je rêve!! La prime devrait être verser à tout le personnel de gériatrie. Un service Labellisé(quel joli terme) comme si nos anciens était des tranches de jambon ou des tranches de rôti de porc. Respect envers nos ancêtres et ceux qui s'en occupent.
  • sam

    8 sam Le 26/08/2014

    bonjour
    Vous avez complètement raison,mais à savoir que dans certain secteur fermé, on y met les accueils de jour, des résidents qui souffrent de certain troubles qui n'ont rien à voir avec la maladie Alzheimer, pour cette raison que la structure doit être labellisé sinon on ferait n'importe quoi avec les subventions et pas des action en direction des résidents. il y a un manque de vision à long terme de la part de certains directeur (trice) d'EHPAD la formation d'un ASG doit faire partie d'un concept d'organisation type PASA ou UFR plus l'intégration de personnel psychomotricien, ergothérapeute, l'ouverture d'un PASA permet à la direction de recevoir une subvention qui permet ensuite de rémunérer le personnel dédié
  • dubreucq charlyne

    9 dubreucq charlyne Le 07/10/2014

    bonjour, je voudrai avoir la confirmation; la prime de 90€ est elle toujours valable (fin 2014) pour les ASG
  • support soignant

    10 support soignant Le 08/10/2014

    Bonjour
    la prime est toujours valable et sous certaines conditions
    AVENANT N° 2010-05 DU 29 JUIN 2010
    L’avenant n°2010-05 du 29 juin 2010, signé par la CFDT (.
    1 - Objet de l’Avenant :
    Cet avenant s’inscrit dans le cadre de la demande formulée par la Direction Générale de la
    Cohésion Sociale, par courrier du 10 février 2010, d’ouvrir des négociations permettant
    d’aboutir à un accord ouvrant droit, pour les personnels concernés exerçant dans les
    établissements adhérents FEHAP dans les conditions requises, à l’attribution d’une prime
    spécifique de 90 euros bruts mensuels.
    2 - Modalités d’application :
    a- Personnels et structures visés :
    Les salariés pouvant prétendre à l’attribution de cette prime doivent remplir des conditions
    cumulatives très précises. En effet, seuls sont éligibles au versement de cette prime :
    - les salariés occupant le métier soit d’aide-soignant, soit d’aide médico-psychologique ;
    - qui ont suivi l’intégralité de la formation spécifique d’assistant de soins en gérontologie
    (formation d’une durée de 140 heures réglementée par l’arrêté du 23 juin 2010 relatif à la
    formation préparant à la fonction d’assistant de soins en gérontologie, publié au J.O du 16
    juillet 2010), étant précisé que les salariés doivent être détenteurs d’une attestation justifiant
    de la réalisation de cette condition et qui assurent des fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans une unité cognitivo-comportementale, une unité d'hébergement renforcée (UHR), un pôle d'activités et de soins
    adaptés (PASA) ou dans une équipe spécialisée pour la prise en charge des patients atteints
    de la maladie d'Alzheimer d'un service de soins infirmiers à domicile.
    Il faut préciser que les UHR et les PASA au sein des EHPAD doivent avoir fait l’objet d’une
    labellisation. En outre, les unités Alzheimer en EHPAD ne rentrent pas dans le champ d'application de
    cette mesure sauf si elles bénéficient de la labellisation d'UHR.
    Seuls ces services, unités ou pôles sont visés, à l’exclusion de tout autre.
    b- Modalités d’attribution de la prime :
    • Dès lors que les aides soignants et AMP remplissent les conditions cumulatives ci-dessus, ils
    se voient attribuer une prime de 90 euros bruts pour un salarié à temps plein.
    Pour les salariés à temps partiel, cette prime sera versée proportionnellement à leur horaire
    contractuel de travail. Ainsi, par exemple, un salarié à mi-temps bénéficiera d’une prime de
    45 euros bruts.
    Bien cordialement
    ;
  • Chriss

    11 Chriss Le 21/12/2014

    Bonjour,
    quand on travaille en EHPAD, nous sommes confrontés OBLIGATOIREMENT à la prise en soin de résidents atteints de la maladie d'Alzheimer puisqu'ils représentent plus de 40% des chambres occupés en EHPAD. C'est fantaisiste de croire que tout les malades Alzheimer sont dans des structures adaptés. En fait , cela représente un tout petit pourcentage , la faute au manque de place dans des services adaptés, avec du personnel volontaire et diplômé. En conclusion, la prime devrait être versé à tous les AS et AMP travaillant au contact des personnes agées et ayant suivis la formation d' Assistant de soins en gérontologie. C'est une façon de valoriser et de reconnaître des compétences au métier d'AS ou AMP , nous en avons fortement besoin ! Que nos directeurs et décideurs m'entendent ! Cordialement
  • CARO

    12 CARO Le 06/05/2015

    Bonjour,
    j'aimerai savoir si lorsqu'on est assistante en soins de gérontologie dans un PASA et que notre employeur nous remet en EHPAD on garde tout de même le statut ASG et la prime ou si on redevient Aide Soignante SANS PRIME ?
    Merci
  • sam

    13 sam Le 06/05/2015

    On garde le statu mais pas la prime
  • lucie

    14 lucie Le 14/01/2016

    bonjour, je fait partie d'un ssiad et j'exerce comme asg dans un esa apres avoir fait une formation asg . Puis je pretendre a la prime ? merci pour votre reponse
    julien sultan

    julien sultan Le 23/02/2016

    Bien sur vous travailler en esa mais la prime est proportionnel aux jours de travail comme ASG
  • Bantwell

    15 Bantwell Le 26/02/2020

    Bonjour, je suis auxiliaire de vie sociale titulaire du DEAVS, je travaille dans un spasad et depuis quelques mois Assistante de soins en gérontologie dans l'attente de la création du nouveau service ESA.. Je me pose une question, en étant Asg suis je habilité à faire des toilettes médicalisées en tant qu'ASG ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Sandrine
    julien sultan

    julien sultan Le 27/02/2020

    Bonjour En tant que AVS vous avez valider le module 1 accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne, il n'y a rien qui s'oppose à ce que vous réalisez de toilettes Cordialement Sjulien
    julien sultan

    julien sultan Le 27/02/2020

    Bonjour En tant que AVS vous avez valider le module 1 accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne, il n'y a rien qui s'oppose à ce que vous réalisez de toilettes Cordialement Sjulien

Ajouter un commentaire

Anti-spam