Devenir diététicienne en maison de retraite

Les tâches que doivent remplir les diététiciens dans les établissements de santé ont été précisées dans la circulaire DH/D/85/86 du 4 mars 1985.

  • le diététicien établit les menus de régime normal et les régimes standards. 
  • Il veille à la qualité et l’équilibre de l’alimentation, au respect des règles d’hygiène dans le cadre des textes en vigueur
  • Il assure assure la qualité des aliments tout au long de la chaîne alimentaire (conception, production, distribution…).
  • Il est chargé de surveiller la réalisation des régimes prescrits par le médecin.
  • Il traduit  la prescription médicale en menu.
  • Il prend en compte les besoins nutritionnels du malade en veillant à ses goûts et à ses habitudes.
  • Il s’assure avec l’équipe soignante de l’adaptation du régime au malade
  • Il assure le  suivi et  la modification éventuelle des régimes thérapeutiques.
  • le diététicien gère les stocks de denrées courantes nécessaires, de produits diététiques, ainsi que le matériel particulier exigé.
  • Il participe aux entretiens individuels ou en groupe avec participation le cas échéant des familles (commission de restauration)
  • Il participe aux actions de prévention
  • Il participe  à la formation des élèves diététiciens qui lui sont confiés
  • intervient à la demande dans les écoles d’aides-soignants ou des écoles paramédicales.

Formation

Le Brevet Technicien Supérieur (BTS) dépend directement de l’inspection générale.

Le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), Biologie Appliquée, option Diététique, dépend des Universités.

Ces deux formations ont une durée totale de 2 ans pour permettre d’obtenir soit un BTS, soit un DUT.

  • Ces deux diplômes permettent l’exercice du métier de diététicien

    Brevet de Technicien Supérieur (BTS)

    Le Diplôme dure deux ans (50 semaines mais dans la plupart des lycées l’enseignement s’étale sur 54 semaines) et regroupe différentes disciplines :

    français, nutrition/alimentation, biochimie/physiologie, bases physiopathologiques, régimes, techniques culinaires, gestion et
    une langue facultative. Entre les cours TD et TP, il est ainsi dispensé 896 heures de cours la première année et 704 la deuxième année, soit un volume horaire total de 1600 heures.

    Deux stages sont prévus. L’un de 6 semaines durant la première année et l’autre de 14 semaines (parfois fractionné en plusieurs périodes) la deuxième année, soit un total de pratique sur le terrain d’environ 20 semaines.

    Programme National Nutrition et Santé ou du rapport du Haut Comité de Santé Publique, suggèrent que aujourd’hui le contenu de cette formation devrait intégrer les champs disciplinaires suivants:

  • connaissance de l’aliment
  • physiologie et physiopathologie du comportement et de l’acte alimentaire
  • notions d’épidémiologie nutritionnelle
  • Le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), Biologie Appliquée-option Diététique

    L’enseignement s’effectue en deux ans dans le cadre des IUT de Génie Biologique, avec option Diététique.
    La première année est commune à tous les enseignements des IUT de Génie Biologique, avec une option Diététique pour ceux qui souhaitent s’orienter en deuxième année vers cette
    formation.

    Le volume d’heure de la première année est de 960 heures avec une large place à des formations très fondamentales de mathématiques, physique ou chimie dont on peut

    s’interroger sur l’utilité dans cette formation de diététicien.

    La deuxième année comprend 840 heures et est beaucoup plus orientée sur l’apprentissage de la diététique avec notamment des cours Sciences de l’Alimentation, les pathologies d’adultes et de l’enfant, les régimes thérapeutiques mais également la gestion qualité et la communication

    En première année, un stage de découverte du milieu en restauration collective (durée un mois), deux stages de fin d’étude (durée totale de 15 semaines) sur deux thématiques différentes à parité égale (un en secteur hospitalier, un dans le domaine de la qualité et de l’alimentation du consommateur).

  •  formation dans le domaine de la technologie alimentaire
  • psychologie et sociologie
  • droit, droit du produit et droit du consommateur
  • gestion dans un contexte industriel et/ou de distribution
  • santé publique
  • éducation pour la santé et éducation thérapeutique
  • notions d’assurance qualité
  • communication
  •  Les  modes de formation
  • Lycées publics section diététique 
  • Établissements privés sous contrat
  • Formation par correspondance (CNED),
  • Formation en alternance
  • Contrat formation permanente -CFP .
  • CFA, GRETA, formation continue

 

Date de dernière mise à jour : 18/08/2021

  • 1 vote. Moyenne 1 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam