Bonjour M

Connexion membre

Blog

 
 
 
 

Logement senior faire le bon choix

Lorsqu'un parent ou un proche est prêt à quitter son domicile, les membres de la famille doivent savoir comment choisir les bonnes conditions de vie pour eux.

Il est préférable d'aller à la recherche avec quelques connaissances sur ce qu'il faut rechercher et quoi chercher. Après tout, il s'agit probablement d'une nouvelle situation pour toutes les personnes impliquées et l'introduction d'une liste de souhait est une bonne idée.

Voici quelques facteurs à considérer lors de la sélection de la meilleure communauté pour un être cher.

Une taille unique ne convient pas à tous

En ce qui concerne le logement pour les personnes âgées, les adultes actifs peuvent vouloir vivre dans une communauté autonome de vie ou de retraite.Ceux qui nécessitent un niveau accru d'attention et d'assistance devront envisager un EHPAD, un EHPA ou une résidence service.

Dans certains cas, une résidence service peut être un bon choix car elle offre tous les niveaux de soins, 

Équipements à gogo

Lors de l'examen de diverses options de logement, consultez les commodités qu'ils offrent. Il est important qu'ils correspondent aux besoins de l'adulte plus âgé. Les communautés peuvent avoir une partie ou la totalité des éléments suivants:

• un salon de beauté et un salon de coiffure sur place

• Salle de théâtre

• Bibliothèque sur place

• Salle de fitness ou salle de sport

• Piscine

• Banque à service complet

• Patio et cours extérieures

• Boutique confiserie et des articles de toilette

• Chapelle offrant des services religieux

• Aide au transport

• Clinique sans rendez-vous

S'amuser

Vivre dans une communauté d'adultes plus âgés signifie souvent se faire de nouveaux amis. C'est important parce qu'il peut être difficile pour les adultes plus âgés de se faire des amis quand ils n'ont pas l'aspect social du travail ou des activités bénévoles. En outre, beaucoup de leurs amis peuvent avoir réussi ou avoir de graves problèmes de santé.

La communauté offre souvent des activités planifiées, des spectacles et des sorties qui favorisent l'engagement des personnes âgées. Vous pouvez aller à un film, sortir manger, ou à un match de foot ou prendre un cours d'informatique, rejoindre un club de lecture, ou s'inscrire à un cours d'art.

Ce sont de bons moyens de rencontrer de nouveaux amis avec un état d'esprit similaire.

Un mode de vie sain

Une communauté d'adultes plus âgés encourage souvent un mode de vie sain avec ces offres:

• Différents types d'exercices pour garder les résidents en mouvement tout en s'amusant.

• Des repas nutritifs préparés par le chef, adaptés aux besoins changeants des résidents en matière de santé.

• Manger dans la salle à manger est également propice à la rencontre d'autres résidents.

• Un milieu de vie sécuritaire conçu pour la mobilité et l'accessibilité.

• Offre des soins experts et des soins médicaux si nécessaire.

Observations à faire

Lorsque vous visitez une maison de retraite, prenez note des éléments suivants, qui vous donneront une bonne idée de la qualité de l’établissement .

• Atmosphère. A-t-il une bonne ambiance, léger et lumineux

• Propreté. La résidence est-elle fraîche et propre?

• Apparence des résidents. Sont-ils rasés de près et bien toilettés, les ongles taillés, les cheveux propres, habillés de façon appropriée.

• Personnel. Sont-ils amicaux, attentifs, comment interagissent-ils avec les résidents, écoutent-ils et établissent-ils un contact visuel?

• Activités. Sont-ils bien fréquentés,est ce que les résidents s'amusent.

• Salle à manger. Est -t-elle attrayante et la nourriture est -t-elle appétissante.

Bien-être financier

Dans un monde parfait, vous ne survivrez pas grâce  à votre argent. Mais quand le nombre de personnes vivant après 90 a plus que triplé au cours des 30 dernières années, cela peut arriver. C'est pourquoi il est important de savoir quelles options la société offre dans cette situation. 

"Le vieillissement est un processus naturel de croissance et de maturation qui apporte des défis, des récompenses et des opportunités pour les personnes âgées et permet de continuer à développer leur esprit et leur corps",

Seniors américains et canabis

Kyle Johnson, âgé de 68 ans, ne jure que par le cannabis pour traiter les maux de dos et l'insomnie. Martha Macbeth, 63 ans, l'utilise pour apaiser sa sciatique et passer une bonne nuit de sommeil.

Les deux Californiens font partie d'une nouvelle vague d'Américains seniors qui se tournent vers le cannabis pour soulager les douleurs tandis que l'engouement pour la drogue se propage à travers le pays et que de plus en plus d'États le légalisent.

"Ils viennent en masse avec curiosité et intérêt, cherchant un soulagement de la douleur et des problèmes de sommeil", a déclaré Macbeth, consultant à Octavia Wellness, une startup de San Francisco qui répond aux besoins des communautés âgées de l'état, qui a légalisé la marijuana récréative.

Les réunions de type Tupperware pour présenter les produits du cannabis dans les maisons de retraite intéressent de plus en plus de clients potentiels aux cheveux d'argent.

Les produits comprennent des teintures, des sprays, des produits comestibles et des produits topiques tels que des lotions et des huiles qui soulagent un large éventail d'affections .

"Nous avons eu une présentation à San Jose (nord de la Californie) récemment et il y avait 400 personnes présent", a déclaré Macbeth. "Nous étions débordés."

Plusieurs études indiquent que les personnes âgées sont la population la plus forte en Amérique à adopter le cannabis et si la tendance se poursuit, elles pourraient dépasser la jeune génération en termes de consommation de mauvaises herbes.

De l'arthrite à l'insomnie

La consommation de marijuana chez les Américains âgés de 65 ans et plus a augmenté de 250% entre 2006 et 2013, selon l'Enquête nationale sur l'utilisation des médicaments et la santé.

Une autre étude a révélé une augmentation de 71% de la consommation de marijuana chez les adultes de 50 ans et plus entre 2006 et 2016.

En Californie, l'un des 29 États américains à avoir légalisé la marijuana à des fins médicales, l'industrie devrait générer 6,5 milliards de dollars de ventes à l'échelle de l'État d'ici 2020.

«Commencez avec prudence, allez lentement»

"Mon conseil aux gens qui veulent l'essayer est le même slogan que vous entendez partout: commencer avec prudence et aller lentement", a déclaré Potter à l'AFP. "Il ne s'agit pas de devenir un fumeur invétérer, mais d'apprendre à étudier votre corps."

Elle a dit que les effets de la marijuana médicale varient selon si le médicament est pris comme comestible - biscuits ou gummies - ou sous la forme de teintures ou de frottements.

Barbara Blaser, infirmière depuis 50 ans et maintenant responsable des services cliniques chez Magnolia Wellness, un dispensaire de marijuana du nord de la Californie, a déclaré que les clients qu'elle rencontre ne cherchent pas l'ivresse de leur jeunesse mais une nouvelle vie.

«Certaines personnes me disent:« Je veux juste pouvoir travailler dans le jardin, mais mes genoux me font mal », a dit Blaser, âgé de 72 ans, qui a commencé à consommer de la marijuana à la suite d'une maladie grave.

"S'il est bien utilisé, le cannabis peut changer votre vie et vous la rendre", a-t-elle ajouté.

Et alors que les perceptions sociales du changement de la drogue et de la stigmatisation qui y est associée s'évanouissent, Blaser prédit que son utilisation en tant que médecine alternative deviendra plus courante.

Prenez Kyle Johnson, qui a récemment fondé un club de cannabis avec sa voisine Mary Lou Molinaro dans leur communauté de retraite fermée à Brentwood, au nord de San Francisco.

"Nous avons commencé le club en mars et lors de notre première rencontre, 160 personnes se sont manifestées et craignaient de faire savoir à quelqu'un d'autre qu'elles consommaient du cannabis médical ou qu'elles étaient intéressées", a déclaré Johnson, qui utilise le cannabis contre le mal de dos. insomnie.

«Maintenant, les gens nous arrêtent régulièrement et nous disent:« Oh, je peux te poser cette question, je ne peux pas dormir, j'ai des douleurs arthritiques »et nous les aidons du mieux que nous pouvons», a-t-elle ajouté.

ASCELLIANCE RETRAITE : UN SERVICE DE PLACEMENT EN EHPAD

La dépendance

Aujourd’hui, lorsque le maintien à domicile n’est plus possible ou plus envisageable, la décision du placement de son parent en maison de retraite peut être difficile à prendre, pour vous et la personne âgée en situation de dépendance.

L’entrée en maison de retraite est bien souvent nécessaire lorsque:

• La personne âgée devient dépendante physiquement ou psychiquement
• Le domicile de la personne âgée n’est plus adapté pour son quotidien
• Il y a des difficultés avec le personnel aidant
• Votre proche âgé présente des pathologies telles que la maladie d’Alzheimer, il a tendance à vouloir partir ou même fuguer, il n’a plus de repères à travers le temps

Le service Ascelliance Retraite

Ascelliance Retraite est un service national gratuit pour vous conseiller et vous aider afin de trouver une place disponible en maison de retraite (médicalisée ou non) ou en résidence sénior pour vos proches âgés en situation de dépendance.

Notre service vous propose des solutions d’accueil en maison de retraite quelle que soit l’urgence, avec des places adaptées à l’autonomie de la personne âgée. Le concept est né à l’issue d’un constat : il n’est pas facile de trouver une place adaptée pour un proche et encore moins dans l’urgence.

Ascelliance Retraite propose un service pour des recherches de :
- Places en EHPAD ou maisons de retraite,
- Places pour des courts séjours,
- Places en établissement spécialisé Alzheimer,
- Places en résidence pour séniors,
- Solutions pour le maintien à domicile, etc …

Créé depuis 2004, ce service gratuit met à disposition son expertise de plus de 20 ans en placement de personne âgée avec un éventail de plus de 1000 établissements sur toute la France.

Ascelliance Retraite vous fait bénéficier d’un gain de temps face aux démarches administratives et d‘une expertise en gérontologie[[b][b][b][/b][/b]/b] pour assurer le bien-être de la personne âgée et votre sérénité.

Le choix de la structure

Le choix d’une maison de retraite est une décision importante. Il est nécessaire de se préparer, de prendre le temps. La recherche peut être souvent longue et compliquée… Il vaut mieux savoir ce que l’on cherche !

En fonction de vos besoins, notre équipe vous informe sur les places disponibles et vous accompagne dans vos démarches.

Tous les paramètres sont pris en compte pour trouver la maison de retraite la plus adaptée aux besoins du futur résident :
- la perte d’autonomie du résident
- la région souhaitée
- le budget
- la durée du séjour.

Ascelliance adopte un suivi de qualité, en vous accompagnant tout au long de la démarche jusqu’à l’entrée en établissement.

Le service s’informe régulièrement de la bonne prise en charge des résidents et périodiquement mène une enquête de satisfaction pour connaître le taux de satisfaction auprès des familles de résidents, ce qui leur permet de garantir le bien-être des résidents

Parler à un conseiller Ascelliance Retraite c’est profiter de l’expertise d’un professionnel formé par une agence établie depuis maintenant plus de 10 ans.

Profil d'expert

Après une formation spécialisée en gérontologie, Janique Barbet a travaillé 4 ans en qualité d’adjointe de direction en maison de retraite, puis, responsable durant 9 ans d’un service de maintien à domicile et d’admission en maison de retraite.

Elle gère depuis plus de 10 ans Ascelliance Retraite le service de placement de personnes âgées en maison de retraite.

Notre méthode

La recherche et le choix d'une résidence services seniors ou d'une maison de retraite en 4 étapes :

1. Evaluation des besoins
Consultation téléphonique avec l'un de nos conseillers pour mieux cerner votre situation et identifier dans un premier temps les critères suivants :
• Vos besoins et vos préférences en matière de résidences seniors ou de maisons de retraite, vos habitudes de vie (alimentation, activités) et de sécurité
• Le type de résidence recherché (résidences services seniors, maisons médicalisées, EHPAD, USLD, Unité Alzheimer, etc...
• Le secteur géographique souhaité
• L'état de santé, ainsi que les soins et services médicaux requis
• Le budget à envisager pour financer la maison de retraite, point sur les aides financières à solliciter telles que l'Aide Personnalisée à l'Autonomie

2. Choix possibles de résidences services ou maisons de retraite
Suite à l'évaluation de votre situation, vous recevrez des photos, de la documentation, des tarifs de résidences services seniors et de maisons de retraite médicalisées par courrier et/ou par mail répondant à vos critères.Notre conseiller vous aidera alors à affiner votre choix. Il pourra aussi vous renseigner sur les aides financières et déductions fiscales auxquelles vous avez droit telles que l'Allocation Logement Sociale, l'Aide Sociale à l'Hébergement etc...

3. Visite de résidences seniors ou maisons de retraite ciblées par Ascelliance Retraite
Notre conseiller vérifie également les disponibilités dans les établissements de retraite retenus et s'assure de la prise en charge médicale de votre proche dans la maison de retraite. Vous pourrez alors visiter les résidences, les maisons de retraite seul ou en compagnie de vos proches.

4. Admission en maison de retraite
Notre conseiller s'assure du confort et de la qualité de séjour de votre proche dans la résidence senior ou dans la maison de retraite par une enquête de satisfaction.
Consultation d'expert gratuite
Cette agence est financée par les structures de retraite de notre réseau national. Ainsi ce service de conseil est offert gratuitement aux familles qui nous sollicitent pour des recherches de place en résidence senior ou en maison de retraite.
Nos experts se passionnent pour aider les familles et se sont engagés à fournir un service de qualité.

Grâce à leur sens de l'écoute et leurs suivis personnalisés, les experts vous accompagnent et s'occupent de trouver la résidence senior ou la maison de retraite qui conviendra le mieux à la situation.

Nous travaillons avec vous pour comprendre les besoins de votre proche et vous aider à trouver parmi les nombreux types d'accueil et de soins la ou les places disponibles afin de trouver la meilleure réponse.

Savez-vous que les temps des recherche de place en maison de retraite sont longs soit plus de 135 heures ! Il faut connaître le jargon du secteur : APA, GIR, EHPAD, USLD etc... faire une sélection de résidences, aller les visiter, déposer beaucoup de dossiers avant de finalement se décider sur le choix de la résidence service ou de la maison de retraite adaptée.

Nous vous proposons plutôt un cheminement simple et surtout efficace en effectuant pour vous toutes les démarches nécessaires pour trouver une place disponible adaptée à votre proche quel que soit l'urgence de la situation.

En résumé : une solution simple, de qualité et gratuite !

Vous cherchez une résidence sénior, une maison de retraite ou un foyer logement pour une personne âgée en situation de dépendance ?

N’hésitez pas à contacter Ascelliance Retraite pour trouver la bonne solution d’accueil en résidence ou en maison de retraite pour votre proche âgé afin d’assurer sa sécurité et son bien être.

Pour cela, complétez le formulaire ou appelez au 04 72 69 89 09 (appel gratuit) ou rendez-vous sur notre site ou bien notre blog pour de l'actualité senior et ehpad !

Lire la suite

ASCELLIANCE RETRAITE : UN SERVICE DE PLACEMENT EN EHPAD

La dépendance

Aujourd’hui, lorsque le maintien à domicile n’est plus possible ou plus envisageable, la décision du placement de son parent en maison de retraite peut être difficile à prendre, pour vous et la personne âgée en situation de dépendance.

L’entrée en maison de retraite est bien souvent nécessaire lorsque:

• La personne âgée devient dépendante physiquement ou psychiquement
• Le domicile de la personne âgée n’est plus adapté pour son quotidien
• Il y a des difficultés avec le personnel aidant
• Votre proche âgé présente des pathologies telles que la maladie d’Alzheimer, il a tendance à vouloir partir ou même fuguer, il n’a plus de repères à travers le temps

Le service Ascelliance Retraite

Ascelliance Retraite est un service national gratuit pour vous conseiller et vous aider afin de trouver une place disponible en maison de retraite (médicalisée ou non) ou en résidence sénior pour vos proches âgés en situation de dépendance.

Notre service vous propose des solutions d’accueil en maison de retraite quelle que soit l’urgence, avec des places adaptées à l’autonomie de la personne âgée. Le concept est né à l’issue d’un constat : il n’est pas facile de trouver une place adaptée pour un proche et encore moins dans l’urgence.

Ascelliance Retraite propose un service pour des recherches de :
- Places en EHPAD ou maisons de retraite,
- Places pour des courts séjours,
- Places en établissement spécialisé Alzheimer,
- Places en résidence pour séniors,
- Solutions pour le maintien à domicile, etc …

Créé depuis 2004, ce service gratuit met à disposition son expertise de plus de 20 ans en placement de personne âgée avec un éventail de plus de 1000 établissements sur toute la France.

Ascelliance Retraite vous fait bénéficier d’un gain de temps face aux démarches administratives et d‘une expertise en gérontologie[[b][b][b][/b][/b]/b] pour assurer le bien-être de la personne âgée et votre sérénité.

Le choix de la structure

Le choix d’une maison de retraite est une décision importante. Il est nécessaire de se préparer, de prendre le temps. La recherche peut être souvent longue et compliquée… Il vaut mieux savoir ce que l’on cherche !

En fonction de vos besoins, notre équipe vous informe sur les places disponibles et vous accompagne dans vos démarches.

Tous les paramètres sont pris en compte pour trouver la maison de retraite la plus adaptée aux besoins du futur résident :
- la perte d’autonomie du résident
- la région souhaitée
- le budget
- la durée du séjour.

Ascelliance adopte un suivi de qualité, en vous accompagnant tout au long de la démarche jusqu’à l’entrée en établissement.

Le service s’informe régulièrement de la bonne prise en charge des résidents et périodiquement mène une enquête de satisfaction pour connaître le taux de satisfaction auprès des familles de résidents, ce qui leur permet de garantir le bien-être des résidents

Parler à un conseiller Ascelliance Retraite c’est profiter de l’expertise d’un professionnel formé par une agence établie depuis maintenant plus de 10 ans.

Profil d'expert

Après une formation spécialisée en gérontologie, Janique Barbet a travaillé 4 ans en qualité d’adjointe de direction en maison de retraite, puis, responsable durant 9 ans d’un service de maintien à domicile et d’admission en maison de retraite.
Elle gère depuis plus de 10 ans Ascelliance Retraite le service de placement de personnes âgées en maison de retraite.

Notre méthode

La recherche et le choix d'une résidence services seniors ou d'une maison de retraite en 4 étapes :

1. Evaluation des besoins
Consultation téléphonique avec l'un de nos conseillers pour mieux cerner votre situation et identifier dans un premier temps les critères suivants :
• Vos besoins et vos préférences en matière de résidences seniors ou de maisons de retraite, vos habitudes de vie (alimentation, activités) et de sécurité
• Le type de résidence recherché (résidences services seniors, maisons médicalisées, EHPAD, USLD, Unité Alzheimer, etc...
• Le secteur géographique souhaité
• L'état de santé, ainsi que les soins et services médicaux requis
• Le budget à envisager pour financer la maison de retraite, point sur les aides financières à solliciter telles que l'Aide Personnalisée à l'Autonomie

2. Choix possibles de résidences services ou maisons de retraite
Suite à l'évaluation de votre situation, vous recevrez des photos, de la documentation, des tarifs de résidences services seniors et de maisons de retraite médicalisées par courrier et/ou par mail répondant à vos critères.Notre conseiller vous aidera alors à affiner votre choix. Il pourra aussi vous renseigner sur les aides financières et déductions fiscales auxquelles vous avez droit telles que l'Allocation Logement Sociale, l'Aide Sociale à l'Hébergement etc...

3. Visite de résidences seniors ou maisons de retraite ciblées par Ascelliance Retraite
Notre conseiller vérifie également les disponibilités dans les établissements de retraite retenus et s'assure de la prise en charge médicale de votre proche dans la maison de retraite. Vous pourrez alors visiter les résidences, les maisons de retraite seul ou en compagnie de vos proches.

4. Admission en maison de retraite
Notre conseiller s'assure du confort et de la qualité de séjour de votre proche dans la résidence senior ou dans la maison de retraite par une enquête de satisfaction.
Consultation d'expert gratuite
Cette agence est financée par les structures de retraite de notre réseau national. Ainsi ce service de conseil est offert gratuitement aux familles qui nous sollicitent pour des recherches de place en résidence senior ou en maison de retraite.
Nos experts se passionnent pour aider les familles et se sont engagés à fournir un service de qualité.

Grâce à leur sens de l'écoute et leurs suivis personnalisés, les experts vous accompagnent et s'occupent de trouver la résidence senior ou la maison de retraite qui conviendra le mieux à la situation.

Nous travaillons avec vous pour comprendre les besoins de votre proche et vous aider à trouver parmi les nombreux types d'accueil et de soins la ou les places disponibles afin de trouver la meilleure réponse.

Savez-vous que les temps des recherche de place en maison de retraite sont longs soit plus de 135 heures ! Il faut connaître le jargon du secteur : APA, GIR, EHPAD, USLD etc... faire une sélection de résidences, aller les visiter, déposer beaucoup de dossiers avant de finalement se décider sur le choix de la résidence service ou de la maison de retraite adaptée.

Nous vous proposons plutôt un cheminement simple et surtout efficace en effectuant pour vous toutes les démarches nécessaires pour trouver une place disponible adaptée à votre proche quel que soit l'urgence de la situation.

Lire la suite

ASCELLIANCE RETRAITE : UN SERVICE DE PLACEMENT EN EHPAD

Aujourd’hui, lorsque le maintien à domicile n’est plus possible ou plus envisageable, la décision du placement de son parent en maison de retraite peut être difficile à prendre, pour vous et la personne âgée en situation de dépendance.

L’entrée en maison de retraite est bien souvent nécessaire lorsque:

• La personne âgée devient dépendante physiquement ou psychiquement
• Le domicile de la personne âgée n’est plus adapté pour son quotidien
• Il y a des difficultés avec le personnel aidant
• Votre proche âgé présente des pathologies telles que la maladie d’Alzheimer, il a tendance à vouloir partir ou même fuguer, il n’a plus de repères à travers le temps

Ascelliance Retraite est un service national gratuit pour vous conseiller et vous aider afin de trouver une place disponible en maison de retraite (médicalisée ou non) ou en résidence sénior pour vos proches âgés en situation de dépendance.

Notre service vous propose des solutions d’accueil en maison de retraite quelle que soit l’urgence, avec des places adaptées à l’autonomie de la personne âgée.

Créé depuis 2004, ce service gratuit met à disposition son expertise de plus de 20 ans en conseil et placement de personne âgée avec un éventail de plus de 1000 établissements sur toute la France.

Ascelliance Retraite vous fait bénéficier d’un gain de temps face aux démarches administratives et d‘une expertise en gérontologie pour assurer le bien être de la personne âgée et votre sérénité.

Le choix d’une maison de retraite est une décision importante. Il est nécessaire de se préparer, de prendre le temps. La recherche peut être souvent longue et compliquée… il vaut mieux savoir ce que l’on cherche !

Tous les paramètres sont pris en compte pour trouver la maison de retraite la plus adaptée aux besoins du futur résident : la perte d’autonomie du résident, la région souhaitée, le budget et la durée du séjour.

Ascelliance adopte un suivi de qualité, en vous accompagnant tout au long de la démarche jusqu’à l’entrée en établissement.
En fonction de vos besoins, notre équipe vous informe sur les places disponibles et vous accompagne dans vos démarches en mettant à votre disposition notre réseau de plus de 1000 maisons de retraite partenaires en France.
Le service s’informe régulièrement de la bonne prise en charge des résidents et périodiquement mène une enquête de satisfaction pour connaître le taux de satisfaction auprès des familles de résidents, ce qui leur permet de garantir le bien-être des résidents

Parler à un conseiller Ascelliance Retraite c’est profiter de l’expertise d’un professionnel formé par une agence établie depuis maintenant plus de 10 ans et qui a aidé à ce jour de nombreuses personnes à trouver la résidence senior ou maison de retraite adaptée à leurs besoins.
Profil d'un expert
Après une formation spécialisée en gérontologie, Janique Barbet a travaillé 4 ans en qualité d’adjointe de direction en maison de retraite, puis, responsable durant 9 ans d’un service de maintien à domicile et d’admission en maison de retraite. Elle gère depuis plus de 10 ans Ascelliance Retraite le service de placement de personnes âgées en maison de retraite.
La recherche et le choix d'une résidence services seniors ou d'une maison de retraite en 4 étapes
1. Evaluation des besoins
Consultation téléphonique avec l'un de nos conseillers pour mieux cerner votre situation et identifier dans un premier temps les critères suivants :
• Vos besoins et vos préférences en matière de résidences seniors ou de maisons de retraite, vos habitudes de vie (alimentation, activités) et de sécurité
• Le type de résidence recherché (résidences services seniors, maisons médicalisées, EHPAD, USLD, Unité Alzheimer, etc...
• Le secteur géographique souhaité
• L'état de santé, ainsi que les soins et services médicaux requis
• Le budget à envisager pour financer la maison de retraite, point sur les aides financières à solliciter telles que l'Aide Personnalisée à l'Autonomie

2. Choix possibles de résidences services ou maisons de retraite
Suite à l'évaluation de votre situation, vous recevrez des photos, de la documentation, des tarifs de résidences services seniors et de maisons de retraite médicalisées par courrier et/ou par mail répondant à vos critères.Notre conseiller vous aidera alors à affiner votre choix. Il pourra aussi vous renseigner sur les aides financières et déductions fiscales auxquelles vous avez droit telles que l'Allocation Logement Sociale, l'Aide Sociale à l'Hébergement etc...
3. Visite de résidences seniors ou maisons de retraite ciblées par Ascelliance Retraite
Notre conseiller vérifie également les disponibilités dans les établissements de retraite retenus et s'assure de la prise en charge médicale de votre proche dans la maison de retraite. Vous pourrez alors visiter les résidences, les maisons de retraite seul ou en compagnie de vos proches.
4. Admission en maison de retraite
Notre conseiller s'assure du confort et de la qualité de séjour de votre proche dans la résidence senior ou dans la maison de retraite par une enquête de satisfaction.
Consultation d'expert gratuite
Cette agence est financée par les structures de retraite de notre réseau national. Ainsi ce service de conseil est offert gratuitement aux familles qui nous sollicitent pour des recherches de place en résidence senior ou en maison de retraite.
Nos experts se passionnent pour aider les familles et se sont engagés à fournir un service de qualité.
L'écoute
Gràce à leur sens de l'écoute et leurs services personnalisés, les experts vous accompagnent et s'occupent de trouver la résidence senior ou la maison de retraite qui conviendra le mieux à la situation. Faîtes comme des milliers de familles et de retraités et confiez votre recherche à nos spécialistes en résidence et maisons de retraite pour personnes âgées.
Le suivi Personnalisé
Gràce à nos experts, nous avons les connaissances dont vous avez besoin pour prendre des décisions éclairées, gagner du temps, vous sentir moins seul(e) lorsque vous devez faire face à la dépendance de vos parents âgés ou autres proches âgés.
Nous travaillons avec vous pour comprendre les besoins de votre proche et vous aider à trouver parmi les nombreux types d'accueil et de soins la ou les places disponibles afin de trouver la meilleure réponse.
Traitement d'urgence
Savez-vous que les temps des recherche de place en maison de retraite sont longs soit plus de 135 heures ! Il faut connaître le jargon du secteur : APA, GIR, EHPAD, USLD etc... faire une sélection de résidences, aller les visiter, déposer beaucoup de dossiers avant de finalement se décider sur le choix de la résidence service ou de la maison de retraite adaptée.
Nous vous proposons plutôt un cheminement simple et surtout efficace en effectuant pour vous toutes les démarches nécessaires pour trouver une place disponible adaptée à votre proche quel que soit l'urgence de la situation.

Lire la suite

Prise en charge de la dépendance: Quels impacts sur le personnel soignant ?

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé le mercredi 30 mai à 16 heures, les mesures destinées à améliorer la prise en charge dans les EHPAD.

La "feuille de route" est née du constat que le pays n'a pas encore su trouver "un vrai modèle de prise en charge de la perte d'autonomie".

Un personnel en difficulté

Entre janvier et mars, le personnel des EHPAD s’était lancé dans deux mouvements de grèves.
Les salariés déploraient notamment le manque de moyens et d’aides-soignants par rapport au nombre croissant de résidents.

Ils se décrivaient comme « usés » et « à bout » en réclamant davantage de moyens financiers et humains afin de s’occuper « dignement » de nos aînés.
Ces mouvements dénonçant une "maltraitance institutionnelle" ont été approuvés par les familles et soutenus par l’opinion publique.

En France, près de 700 000 personnes vivent dans l'un des 7 200 EHPAD existants. Il existe une très grande disparité entre les établissements en ce qui concerne le confort, le personnel, le suivi médical et les prix.

Mais actuellement, quel que soit le type d'EHPAD, le taux d'encadrement est bas: 0,57, soit moins de 60 personnels pour 100 résidents.

L’objectif de la réforme est d’opérer un rééquilibrage du ratio soignants-gestionnaires. En résumé : moins et mieux d'administration avec davantage de personnels auprès des patients.

Le plan de prise en charge de la dépendance

Agnès Buzyn a assuré qu’il y aurait des "mesures immédiates" pour "aider les EHPAD en difficulté avec une certitude qu’il n’y aurait pas de perdants sur les changements de tarification".

Parmi la quinzaine de mesures annoncées dans le "plan grand âge et autonomie", nombreuses sont celles qui concernent le personnel :
• Généralisation d'une astreinte infirmière mutualisée la nuit dans chaque EHPAD
• Mutualisation des moyens pour améliorer la qualité des soins et de l'accompagnement
• Investissement de 430 millions d’euros sur 3 ans pour créer 20 000 postes
• Plan d'investissement de 100 millions d'euros par an à partir de 2019 pour moderniser et rénover les infrastructures ainsi que le matériel
• Plan d'actions de prévention pour améliorer la qualité de vie au travail pour les personnels
• Révision d'un budget pour favoriser le recrutement en EHPAD
Révision de la grille "Pathos" pour évaluer les besoins en soin des résidents

Face à l’urgence de la situation en mars, la ministre avait annoncé réserver un budget de 50 millions d’euros pour les EHPAD.
Elle a annoncé hier investir 430 millions d’euros supplémentaires sur les 3 ans à venir. L’objectif est d’employer près de 20 000 salariés en équivalent temps plein.

Afin de combler le manque de personnel, des infirmiers de nuit devraient être déployés dans les 7 200 EHPAD de France. Il s'agira d'astreintes infirmières mutualisées entre plusieurs établissements géographiquement proches.

Cela signifie que ces personnels seront mobiles et se déplaceront dans les établissements selon leurs gardes afin de gérer les urgences médicales que les aides-soignants ne sont pas habilités à prendre en charge.

Ce sera le moyen de gérer les problèmes nocturnes de résidents sans avoir à se déplacer aux urgences. De plus, renforcer les effectifs permettra de soulager le personnel en maison de retraite tout en garantissant un meilleur accueil des résidents.

"On va mettre beaucoup de moyens sur les infirmières de nuit et pour des soignants, nous dégagerons des moyens", a indiqué la ministre. "Et nous allons travailler sur la formation des professionnels autour des personnes âgées (…), sur les carrières des personnels".

Les problèmes de recrutement en EHPAD

La rotation du personnel en EHPAD est fréquente puisque 15% du personnel a moins d’un an d’ancienneté. En effet, 44% des établissements déclarent avoir des difficultés pour recruter.

Parmi ces derniers, près de 63% ont des postes non pourvus depuis 6 mois, notamment les EHPAD du secteur privé ou ceux implantés dans des communes isolées.

De fait, un établissement sur deux emploie du personnel en intérim, particulièrement dans les structures privées.
En outre, sur 10 établissements recourant à l’intérim, huit utilisent ce type de contrat pour recruter des aides-soignants et 73% pour des infirmières.

D’ailleurs, les difficultés de recrutement concernent surtout les aides-soignants (un Ehpad sur onze) et les médecins coordonnateurs (un Ehpad sur dix), tandis que le recrutement d’infirmiers pose moins de problèmes.

Une réforme controversée

Ces mesures ont été saluées par les personnels mais les mesures restent, selon eux, toujours insuffisantes et manquent cruellement de chiffrage. Certains s’interrogent sur la réelle mise en place du projet et surtout sur sa pérennité puisque la création des 20 000 postes n’est mandatée que pour 3 ans: l'encadrement restera insuffisant.

"Le rôle de l'infirmière la nuit n'a pas d'ampleur », indique Virginie Lepelletier, directrice d'un établissement privé à Saint-Lô. « Il faudrait plutôt renforcer la présence d'auxiliaires médicaux comme les ergothérapeutes ou psychologues pour compléter le travail des soignants. Une infirmière de nuit peut certes faire plus qu'une aide-soignante, mais elle reste bloquée sans l'aval du médecin pour certains protocoles de soins".

En effet, les diagnostics et les gestes médicaux ne pourront pas être procurés par les infirmières par manque d’équipement médical. Ces dernières feront donc appel au SAMU tout comme les aides-soignantes actuellement, puisqu’un EHPAD est un lieu de vie avant d’être un lieu de soin.

Selon certaines directions d’EHPAD, pour éviter les déambulations et donc les chutes la nuit, il faudrait surtout recruter plus de personnel pour apaiser le coucher, aider les résidents ayant chuté et les raccompagner vers leur lit. Cette prévention de la chute serait plus utile que l’acte soignant après l’accident.

D’autres encore considèrent que le partage de personnel infirmier avec d’autres structures n’est pas pertinent

Par ailleurs, même si les orientations correspondent aux attentes et aux nécessités, les moyens déployés ne sont pas à la hauteur et beaucoup de mesures vont se heurter à des obstacles.

Enfin, pour les personnels, il manque clairement le volet concernant un meilleur accompagnement social des résidents.
Rappelons que, contrairement à d’autres pays, la France a fait le choix de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Les EHPAD ont ainsi « récupéré » les patients les plus dépendants.

La mobilisation des infirmiers en hôpital

Afin de témoigner leur mécontentement et leur soutien au personnel en EHPAD, des infirmiers en hôpital se sont mobilisés.

Les soignants du CHU de Toulouse par exemple ont fait le buzz avec leur reprise de la chanson « Basique » d’Orelsan.
Sur cette vidéo, tournée le long des voies du tramway passant au cœur du centre hospitalier, les soignants reproduisent le clip à leur sauce.

Un soignant chante sur le rythme et dénonce de manière originale les problèmes dus à un manque de moyens : management et maltraitance des patients, dégradation des conditions de travail, fatigue du personnel… Vous pouvez visionner la vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=UJ8JXr_LIW4

A lhôpital de Rouvray près de Rouen, c’est un autre combat qui a duré 18 jours. 7 employés ont entamé une grève de la faim le 21 mai dernier pour une durée de 2 semaines. Ils ont ainsi obtenu au 8 juin, la signature d’un protocole de sortie de crise avec l’Agence régionale de santé (ARS) Normandie. Grâce à eux, une trentaine de postes vont être créés !

Vous recherchez un établissement d’accueil pour un proche âgé ou une solution d’aide à domicile ? Afin de vous aider à trouver ce qui vous convient, contactez nos spécialistes sur toute la France gratuitement au 04.72.69.89.09.


Vous pouvez également vous rendre sur notre site pour remplir un formulaire : https://www.ascelliance-retraite.fr/ ou notre blog : http://www.blog-maison-de-retraite.ascelliance-retraite.fr/

Lire la suite

Blagues gentilles

Une dame âgée va chez le médecin pour un examen .

"Docteur, je n'ai pas fait l'amour depuis des années et je me demandais comment je pourrais augmenter la libido de mon mari". 

Le docteur  souri. "Avez vous essayez de lui donner du Viagra?"

"Docteur, je ne peux même pas lui faire prendre de l'aspirine quand il a mal à la tête!" . 

Le docteur  "laissez-moi suggérer quelque chose. Écrasez le Viagra en poudre et mélangez-le au café. Il ne remarquera rien.

La vieille dame fut ravie et se précipita chez elle pour tester l'idée du docteur. 

Le lendemain, la vieille dame revient voir le docteur, les sourcils froncés 

"Comment ça s'est passé?" Demanda le docteur.

"Terrible, docteur, terrible," répondit-elle. 

"Ça n'a pas marché?"

"Oui," dit la vieille dame, "Ca a bien marché. J'ai fait comme vous m'avez conseillé , après avoir mélangé le viagra en poudre dans son café , il s'est levé et a arraché ses vêtements tout de suite et là et nous avons fait l'amour comme des fou sur la table! C'était la meilleur expérience sexuelle depuis 25 ans. "

"Alors quel est le problème, madame?"

"Eh bien," dit-elle. "Je ne pourrai plus jamais retourner au le McDonald's!"

 

Tom, un homme de 85 ans, est assis sur le canapé avec sa femme Julie, quand elle lui  dit: "Pourquoi ne viens-tu pas t'asseoir près de moi comme tu le faisais avant?".

Alors il vient s'assoir . Au bout d'un moment, Julie dit: «Pourquoi ne me mets-tu pas le bras comme avant?

Tom passa son bras autour de Julie et la serra fort. Au bout d'un moment, elle demanda: «Pourquoi ne grignote-tu pas mon oreille comme tu le faisais auparavant?

Tom se leva et quitta la pièce.

«Où vas-tu?» demanda Julie.

"Mettre mes dents," répondit Tom.

 

Un couple  âgé a programmé ses examens médicaux annuels le même jour. Après avoir examiné le vieil homme, le médecin lui demande s'il a des préoccupations dont il aimerait parler.

Le vieil homme  dit: "Oui, . Après avoir fait l'amour à ma femme la première fois, je suis toujours chaud et en sueur. Mais après la deuxième fois, j'ai froid, froid. "

Après avoir examiné la femme âgée, le médecin lui  demand si elle avait des préoccupations dont elle aimerait discuter. Elle lui répond qu'elle n'avait aucune inquiétude.

Alors le médecin lui  demande si elle pouvait faire la lumière sur les préoccupations de son mari liées au fait d'avoir chaud et froid après lui avoir fait l'amour. 

Elle  répond: "Ce vieux fou, la première fois c'est en juillet et la deuxième fois en décembre."

Fête des mères, Trop de mère abandonnées

KOCHI: Annamma a un fils qui est marié et a deux enfants maintenant. La dernière fois qu'elle l'a vu, c'était il y a sept ans. Au moment de la mort de son père, un incendie a éclaté dans leur maison, pendant qu'Annamma dormait. Son fils a réussi à sortir sa famille à temps mais il a oublié sa mère qui était à l'intérieur dans la maison en feu.

"J'ai compris alors qu'il ne se souciait pas beaucoup de moi. Il m'a laissée brûler car ils ne voyaient plus grand chose pour moi. J'ai souffert de graves brûlures mais au moins je ne suis plus un fardeau », a déclaré Annama, qui est résidente dans une maison de retraite . Elle a été amenée ici par le personnel de l'hôpital lors de son rétablissement. 


La fille de Mary l'a abandonnée . On lui a même interdit de passer du temps avec ses petits-enfants. . Ma fille me considérait comme un parasite. Je voulais passer du temps avec mes petits-enfants, mais ils m'ont amené ici. Tout ce que je voulais faire, c'était avoir une vie digne. C'est triste mais je m'en remets maintenant », a déclaré Mary qui vit également dans une maison de retraite .
 
La négligence est l'abandon

Les moyens financiers limités sont une des raisons de la tendance chez les familles à faible revenu tandis que dans les familles à revenu élevé, c'est l'absence d'un gardien qui mène éventuellement à l'abandon. Beaucoup trouvent que le gardiennage est un effort financier supplémentaire et les mettent souvent dans des maisons de retraite.

Il y a des enfants qui prennent un appartement et y laissent leurs parents avec une infirmière à domicile. Les experts disent que c'est aussi un abandon émotionnel. Parfois, les anciens ne sont pas autorisés à interagir avec les autres et sont pris en otage dans leurs propres maisons.

Des études montrent que cela peut conduire à la dépression et, dans certains cas, au suicide. Les enfants ont souvent tendance à ignorer cela et même à blâmer les parents.

Des dépenses élevées 
Le concept de famille nucléaire a pris la place des familles aux individus et les personnes âgées ne sont même pas dans l'image. La tendance croissante est que les parents aînés épargneraient pour leur grand âge et déménageraient rapidement quand ils atteindraient un âge. Cependant, ce n'est pas possible pour les familles à faible revenu, car elles n'auraient pas d'économies et pourraient avoir dépensé tout leur argent pour les enfants. La dépense de prendre soin d'une personne âgée est énorme. S'ils sont alités, la dépense double. Une autre réalité effroyable sur ce front est le cas où les enfants se débarrasser de leurs parents après avoir pris leur argent. Mais, il y a des lois qui se renforcent en faveur des personnes âgées, 

Solution 
Une solution saine dépasse les capacités d'un pays en développement comme l'Inde. Les experts conviennent que négocier et renvoyer les parents avec un enfant, qui est prêt à les abandonner en premier lieu, n'est pas une pratique saine. Cependant, comme aucun autre mécanisme n'est en place pour résoudre ce problème, la négociation est la seule solution à ce jour. "L'accent devrait être mis sur l'arrêt des enfants  à abandonner les parents. La vie sociale et les liens familiaux doivent se renforcer. Les familles devraient encourager la croissance de l'attachement familial "

Homme de 85 ans, recherche une famille d’accueil

Tianjin, Chine: Han Zicheng a survécu à l'invasion japonaise, à la guerre civile chinoise et à la Révolution culturelle, mais il savait qu'il ne pouvait supporter le chagrin de vivre seul. Par une journée froide en décembre dernier, le grand-père chinois de 85 ans a écrit sur des affiche: "Je cherche une famille pour m'adopter"

"Vieil homme seul . Fortement corpulent, il peut faire ses courses, cuisiner et prendre soin de lui-même. Pas de maladie chronique.Je suis retraité d'un institut de recherche scientifique, avec une pension mensuelle de 6000 RMB [environ 1270 $] par mois. " .

«Je n'irai pas dans une maison de retraite, mais j'espère qu'une personne ou une famille bienveillante m'adoptera, me nourrira pendant mon grand âge et enterrera mon corps quand je serai mort.

Il a affiché les tracts dans les abribus de son quartier.

Puis il est rentré à la maison pour attendre.

Lire la suite

les personnes âgées luttent pour gagner leur vie

les personnes âgées de Saigon luttent pour gagner leur vie

L'horloge sonne il est 5 heures du matin  Lan sort de sa maison, une pile de tickets de loterie à la main. La femme de 75 ans patrouillera dans les ruelles de Saigon à la recherche de parieurs cherchant la bonne aventure jusqu'à 2 heures du matin.

Lan gagne  (4,4 $) lors d'une bonne journée.

"Mais ces jours sont rares", dit-elle. "Cela n'arrive que si je vends tous les billets. En moyenne, je ne fais que quelques milliers de dong par jour. "

Il y a huit ans, Lan vivait dans la province centrale  où elle vendait des pousses de bambou et des légumes sauvages qu'elle récoltait dans la jungle près de chez elle, mais une inondation à tous remis en cause.

"En une seule nuit, les inondations ont emporté ma maison, et je suis tombé et me suis cassé la jambe. Il n'a jamais guéri correctement ».

Elle a décidé de partir jusqu'à Hô Chi Minh-Ville avec des amis dans l'espoir de trouver un emploi pour couvrir ses frais médicaux. "Je n'ai jamais pensé que le jour viendrait où je vendrais des billets de loterie à Saigon."

À l'heure actuelle, Lan vit dans une chambre louée avec 15 de ses amis âgée comme elle et qui vendent également des billets de loterie pour gagner leur vie, et qui font également partie du nombre croissant de travailleurs âgés au Vietnam.

source 

Il n'est jamais trop tard pour rencontrer l’âme soeur

Une retraité de 106 ans est devenu la personne la plus âgée à se fiancer

Valdemira Rodrigues de Oliveira a dit oui à son fiancé de 66 ans Aparecido Dias Jacob lors d'une cérémonie à Nossa Senhora Fatima maison de retraite à Pirassununga, au sud-est du Brésil, 
Après trois ans à se fréquenter il se sont dit oui au cours d'une cérémonie organiser à la maison de retraite

En parlant de son amour pour son futur mari, la centenaire a dit: «Je suis tombé amoureuse de  lui. 'Je l'aime beaucoup. S'il meurt, je meurs aussi »

Une soignante de la maison de retraite raconte: Malgré l’interdiction des médecins, l’état de santé d’Oliveira, le poids de son âge ainsi que la paralysie du bras gauche de Jacob qui ne permettront pas à ce couple de vivre pleinement leur amour. Oliveira a tenu à concrétiser cette relation pour montrer au monde qu’il n’était jamais trop tard pour être avec son âme sœur. Aujourd'hui Oliveira et Jacob vivent tranquillement leur amour et passent régulièrement toutes les journées ensemble.

 

Lire la suite

Responsabilité civile et nouveautés santé 2017

Bilan responsabilité civile et nouveautés santé 2017

DESCRIPTION :

Faites le bilan sur la responsabilité civile professionnelle et privée dans les EHPAD et découvrez les nouveautés de la santé en cette nouvelle année 2017.

CONTENU :

Débuter une nouvelle année est souvent synonyme de bilan et de nouveautés à venir. C’est pourquoi nous avons décidé de vous préparer un dossier spécial pour cette année 2017. Avante de vous présenter les nouveautés du monde de la santé pour l’année à venir, nous allons faire le point sur la responsabilité civile, qu’elle soit pour le salarié ou le résident en EHPAD. L’un des points incontournables quand nous parlons d’EHPAD est la responsabilité civile, qu’elle soit professionnelle pour les salariés, ou privée pour les résidents. C’est elle qui conditionne

La responsabilité civile en 3 questions

Décrite dans le Code civil, la responsabilité civile est une obligation légale imposant à toute personne de réparer les dommages qu’elle a causé à une victime de son fait, de celui des personnes dont elle doit répondre ou des choses qui sont à sa charge. Il faut distinguer la responsabilité civile professionnelle de la responsabilité civile privée. La responsabilité civile des résidents est très souvent comprise dans les garanties de l’assurance habitation de l’établissement, mais il est souvent demandé de souscrire à une responsabilité civile à titre individuel en complément.

La RC Professionnelle est-elle obligatoire ?

Pour les professions médicales et paramédicales, la responsabilité civile professionnelle est obligatoire. Ce n’est pas le cas pour tous les travailleurs indépendants, mais le fait de travailler au quotidien avec des personnes âgées augmente le risque de préjudice, d’où l’obligation pour un salarié en établissement pour personne âgées.

Les assurances professionnelles pour les professions médicales couvrent en général :

  • La responsabilité civile pour un patient qui réclame des dommages et intérêts.

  • La responsabilité pénale pour un patient qui entame une procédure devant un tribunal pénal.

  • La responsabilité disciplinaire pour le professionnel jugé par son ordre.

Combien coûte une RC Professionnelle ?

Même si l’on peut estimer le prix d’une RC Pro pour une auto-entreprise à environ 20€, il devient rapidement très compliqué de prévoir à l’avance le prix car chaque entreprise est différente, et donc présente un risque différent.

Le prix de la prime mensuelle est calculé en fonction de différents critères :

  • Le chiffre d’affaire de l’entreprise, plus le chiffre d’affaire à assurer est important, plus la prime augmente.

  • La taille et le statut de l’entreprise¸ une PME de 30 salariés est bien sûr plus chère à assurer qu’un indépendant qui travaille seul chez lui.

  • Le secteur d’activité.

  • Le type de couverture souhaité.

  • Les spécificités du contrat peuvent faire varier le montant de la prime.

Quelles mutuelles proposent des RC Professionnelles ?

Pour l’occasion, nous nous sommes renseignés afin de vous proposer 5 mutuelles spécialisées pour les salariés en EHPAD :

  1. assurances-ehpad.fr

  2. macsf.fr

  3. lamedicale.fr

  4. unim.fr

  5. mutuelleverte.com

Les nouveautés santé pour 2017

Maintenant que vous savez l’essentiel concernant la responsabilité civile, passons aux nouveautés santé 2017 !

Santé au travail

Pour cette nouvelle année, la médecine de travail évolue. Il n’y a plus de visite médicale obligatoire à l’embauche, seulement des entretiens d’information et de prévention avec des professionnels de la santé, mais pas forcément des médecins. Cet entretien sera dorénavant renouvelable tous les 5 ans.

Tiers payant généralisé

Dès le 1er Décembre 2017, le tiers payant sera accessible à tout le monde. Cela permettra de ne pas avancer la part de la Sécurité Sociale lors d’une consultation chez le médecin généraliste. Seul bémol, il n’est applicable que pour la part de la Sécurité Sociale, un médecin généraliste pourra donc refuser son application sur la part de la complémentaire santé.

Congé sans solde pour les aidants

Depuis le 1er Janvier, il est maintenant possible pour les personnes aidant un proche « malade » si elles sont salariées de bénéficier d’un congé sans solde de 3 mois renouvelable une fois. L’objectif de cette mesure est de maintenir les personnes âgées à domicile sans que les proches aidants ne soient pénalisés.

Don d’organe

Également en vigueur depuis le début de l’année, cette disposition s’adresse à tous les citoyens français en les présumant d’office donneurs d’organes. Si vous souhaitez faire valoir un refus, il faut le faire par écrit de votre vivant. Les proches ne pourront plus décider à la place du défunt s’il n’a pas laissé de trace écrite.

 

Source : bonne-assurance.com

 

basale-stimulation1.jpg

Parler santé avec un parent têtu

Choisir les bons mots peut aider les enfants adultes à avoir des conversations plutôt que des combats sur la vie futur de leurs parents âgés 

Idéalement, les familles devraient parler des objectifs, des valeurs et des priorités avec leurs parents avant que leur santé ne devienne fragile, selon les experts, cela peut prendre des années ,de nombreux entretiens avant de convaincre les parents d'accepter une aide extérieure.

Les personnes âgées sont plus dans l'écoute si les enfants adultes aborde le sujet des structures d’accueils sans précipitation, tout simplement, et sans drame.

les familles devraient discuter des plans d'urgence si un incident survient (fracture de hanche ou développement d'une démence)

Travailler avec les faits. 

Les experts ont suggéré de faire une évaluation neuropsychologique et médicale pour un parent ayant des problèmes cognitifs ou de handicaps. Les experts peuvent également évaluer la capacité de conduire de votre parent âgé

L'aide d'un expert " peut aider à enlever l'enfant adulte à être diagnosticien, pronostiqueur et décideur.

Les enfants adultes doivent approcher le parent comme un allié, pas comme un adversaire."Plus l'enfant pousse, plus le parent repousse»

Essayez de dire:« Je suis préoccupé par ta sécurité ici,tous seul dans cette maison "

Je sais  tout va bien en ce moment. Je me demande si nous pourrions parler de certaines choses que nous pourrions faire si tu a besoin de plus d'aide pour l'avenir. 

"Je t'aime et je me soucie de toi et je veux le meilleur pour toi. Je veux savoir ce qui serait bien pour toi."

"Je veux t'aider." ce n'est pas réaliste de penser que les choses ne vont pas aller en s’aggravant."

Si un parent ne veut pas parler, l'enfant adulte peut décrire ce qu'il ressent:

"Je suis anxieux. Je vais devoir répondre à une crise et je ne veux pas répondre à une crise."

«Je suis assez vieux et assez mature pour faire partie de cette conversation."

«Nous sommes à un point où nous devons communiquer ensemble."

Cela est dur de communiquer avec le parents sur ce sujet  .

Même si de nombreux enfants adultes sentent qu'ils ont changé de rôles, mais surtout "il ne faut pas inverser la parentalité»,  

Les familles ont besoin d'avoir des discussions franches sur leurs valeurs et leurs craintes. 

Beaucoup d'enfants adultes sont inquiets sur les risques de chute, de fracture, 

Les questions doivent être directes.

«Est-ce que tu veux mourir sur le sol? Est-ce que la façon dont tu veut mourir?

Bien sur  «C'est une conversation difficile à avoir." 

Samir

Qu'en est-il des attentes et des désirs des Résidents ?

« Les attentes peuvent être latentes, simplement ressenties, explicites ou implicites, mais elles existent toujours ».

S'il est plus aisé, car relevant du rôle propre des équipes, de parler des besoins des personnes accueillies, il semble moins manifeste de pointer leurs attentes et leurs désirs.

Cela pose l'hypothèse que les professionnels s'arrêtent un peu dans cette course folle que peuvent être leurs journées et surtout qu'ils regardent vraiment qui ils ont en face d'eux. 

« Alors ouvre les yeux, toi qui me regarde et qui me soigne, regarde mieux, tu me verras » .

Quelques uns n'ont de désir que de conserver votre main entre les leurs ou d'inventer quelques subterfuges pour vous garder plus longtemps auprès d'eux.

D'autres expriment le désir de rentrer à domicile, de voir leurs enfants ou de quitter cette vie afin de retrouver leur conjoint disparu.

Beaucoup voudraient tout simplement

  • manger des oeufs,
  • vivre leur sexualité,
  • choisir leur chambre,
  • leur place à table,
  • leurs vêtements,

leurs sorties et toutes ces choses de la vie qui font que l'homme se sent un peu plus libre.

Certains n'ont comme attente que de n'être plus seul, d'avoir une équipe médicale à proximité, d'avoir de « petites mains » pour leur faire le ménage ou leur servir le repas.

Chacun d'entre eux a des désirs et des attentes différents.

Les professionnels doivent donc s'attacher à comprendre comment les principes éthiques et déontologiques

- respect de la dignité, droit à la liberté et à l'autonomie -

s'appliquent aux fils des jours et autour des réponses qu'ils apportent aux Résidants.

Personnaliser l'accompagnement, maîtriser les règles de bientraitance, être à l'écoute des usagers sont des conditions sine qua non pour que leurs attentes et leurs désirs soient si ce n'est satisfaits tout du moins entendus.

Et quid de la « non demande » ?

On remarque parfois que les Résidants ne parlent pas ou très peu, comme s'ils ne s'intéressaient pas à leur environnement.

« Plus qu'un sentiment de solitude, c'est l'impression d'une négation de l'autre qui émerge... 

Cela conduit parfois certains Résidants de l'institution à refuser le contact humain, donnant l'image que nulle animation n'existe en ces lieux »1.

Beaucoup n'expriment jamais de désirs particuliers.

Mais peut être n'en ont-ils pas. Peut être veulent-ils tout simplement qu'on les laisse tranquille, libre d'agir ou de non agir, libre de choisir.

Cela étant dit, qui réfléchit au sort de ce public (à notre sort plus tard) ?

Que font les pouvoirs publics ?

Quelles politiques sont mises en oeuvre à son sujet ?

Sans approfondir sur la politique européenne qui prône la prévention :

« L'Union Européenne soutient activement les états membres qui s'efforcent de promouvoir le vieillissement actif en lançant des initiatives visant à améliorer la santé des personnes âgées,

des travailleurs, des enfants et des jeunes, et à prévenir les maladies tout au long de la vie...

Si la population âgée reste en bonne santé, les systèmes seront moins sollicités et les travailleurs moins nombreux à mettre fin à leur activité professionnelle pour des raisons de santé. »,

Dr Henry Heimlich

HemlichCINCINNATI / Le Dr Henry Heimlich 96 ans aujourd'hui résident d'une maison de retraite  n'a pas hésité à apporter son  aide à un autre résident au cours d'un dîner en utilisant la manœuvre qu'il a inventé pour l'empêcher de s'étouffer.

Il  était en train de dîner quand  la femme assise à côté de lui s'étouffait. Il s'est mis rapidement derrière elle et a commencé la technique qui le rendis célèbre.

Patty Ris, la victime d'étouffement, a déclaré  qu'elle n'arrivait plus à respirer et que le Dr Heimlich s'était précipité vers elle pour lui porter secours.

«Je serais certainement morte», a déclaré Mme Ris, qui a dit qu'elle sentait bien et n'a eu aucun séquelles"

Mme Ris dit que après avoir repris son souffle le Dr Heimlich lui a expliqué ce qu'il avait fait. "Dieu m'a mis dans cette table à côté de vous,» lui avait -t-elle dit ensuite.

La manœuvre de Heimlich implique des poussées abdominales appliquées à une personne qui s'étouffe le principe est de faire soulever le diaphragme afin de forcer l'air des poumons à déloger tout objet.

C'est  en 1974 que le Dr Henry Heimlich a inventé la manœuvre pour dégager un blocage des voies aériennes , après avoir appris que des milliers de personne ne savait quoi faire face à une telle situation . Depuis lors, des milliers et des milliers - peut-être même des millions - ont été sauvés par la manœuvre de Heimlich

la manœuvre de Heimlich est recommande pour quelqu'un qui ne peut plus respirer, mais qui est toujours conscient. «Tout d'abord demander,« Est-ce que vous  pouvez parler ?  NE PAS effectuer les premiers soins si la personne tousse avec force et est capable de parler. Une forte toux peut souvent déloger l'objet ".

Si la personne étouffe, suivre ces étapes (cela peut prendre quelques essais):

  • Si la personne est assise ou debout, placez-vous derrière la personne et à atteindre vos bras autour de sa taille. Pour un enfant, vous pourriez avoir à vous mettre à genoux.
  • Placez votre poing, côté pouce, juste au-dessus du nombril (nombril) de la personne.
  • Saisir le poing serré avec votre autre main.
  • Poussez vers le haut et vers l'intérieur enfonce avec votre poing.
  • Si la personne est allongée sur son dos, à cheval sur la personne face à la tête. Poussez votre poing compris vers le haut et vers l'intérieur dans un mouvement similaire à celui ci-dessus.

Paticipez à notre sondage Avez-vous été sauvé, ou sauvé quelqu'un d'autre, d'étouffement en utilisant la manœuvre de Heimlich? >>>

 

Lire la suite

Des chaussures connectées pour les seniors

Chez les personnes âgées, un ralentissement de la marche peut constituer un signe de perte d'autonomie.

À la demande d'un service hospitalier de gérontologie, des chercheurs toulousains ont donc développé un capteur ultra-fin qui se glisse dans une semelle. Ce dispositif enregistre le comportement de marche de son utilisateur puis transfère les données qui peuvent ensuite être consultées sur une tablette ou un smartphone

source voir la vidéo

les infirmières se reconvertissent chez Mac DO

PersonneAu texas,les infirmières, quitteraient leurs emploi dans les maisons de retraite parce que le salaire serait mieux chez McDonald et d'autres établissements de restauration rapide

Scot Kibbe, directeur des relations gouvernementales pour l'Association du Texas Health Care, a déclaré.

"Il y a tellement d'emplois plus faciles qui paient mieux,"

Le taux de rotation annuel pour les infirmières au Texas est de 94 pour cent en raison de la faible rémunération des postes de soins

Des billets de loterie offert aux résidents

Californie:  Le propriétaire d'une chaîne de maisons de soins infirmiers en Californie a acheté 15.000 billets de loterie Powerball pour tous ses employés et résidents de ses maison de retraite.

Le don du magnat de soins de santé qui possède 80 résidences médicalisées à travers le pays, a donné aux bénéficiaires une possibilité de gagner le jackpot de 1,6 milliard $, mais on ne sait pas si un des employé(es) ou résidents ont effectivement gagné à la tombola jeudi derniers

J'ai  acheté les billets pour remonter le moral des employé(es) et des résidents à-t-il déclaré a la presse..

Pour que le pére Noel n'oublie personne

Le jour de Noël arrive bientôt. Pour certains, c'est un jour comme un autre . Ce sentiment peut changer en faisant quelque chose de bon, comment? Vous demandez vous. Vous pouvez ou non  avoir un être cher placé en maison de retraite,  l'amour, la joie et le bonheur peuvent se propager à travers les autres en commençant avec vous.

Il y a surement une maisons de retraite dans votre village ou quartier  et il y a surement des personnes âgées, qui ne reçoivent pas de la visite des membres de la famille ou des amis. Si vous pouvez prendre un peu de votre temps pour leur rendre visite ou mieux leur offrir un cadeau, il pourrait faire une différence. 

Une visite ou un cadeau peut redonner le sourire à une personne âgée et lui redonner le sentiment d'être spéciale.

Noël est la saison de se rappeler l'amour, la joie et le bonheur, qui est la raison pour laquelle nous célébrons cette Fête. En donnant un cadeau ou simplement en rendant visite à une personne âgée, vous aiderez à garder cet amour, la joie et le bonheur dans leur vie et de repartir avec une joie indicible dans votre propre cœur.

Contactez une maison de retraite et  apporter un cadeau aux personnes seuls,  proposer vos talents si vous êtes musicien, artistes, vous êtes dans un club de danses  proposez d'organiser un spectacle . Si vous avez besoin d'aide dans la mise en route ou si vous souhaitez devenir un bénévole 

France bénévolat>>

Noël en famille : un jour, ils ne seront plus là

Le sentiment de solitude qui pèse toute l'année atteint son paroxysme dans les époques de fêtes. Noël, fête de la Nativité, fête par excellence, est plus douloureusement vécue que toute autre par ceux qui sont seuls.

Nos aînés sont un trésor à la fois national et familial, il faut donc en prendre bien soin!