Lexique infectiologie hygiène

De A à G

Termes Définitions
Aérobie : Qui a besoin d’oxygène pour vivre. 
Anaérobie : Qui n’a pas besoin d’oxygène pour vivre. 
Anaphylaxie : Forte augmentation de la sensibilité de l’organisme lors de la rencontre avec une 
substance étrangère (antigène). 
Anticorps : Appelés aussi immunoglobulines (Ig). Les anticorps sont des protéines solubles 
sécrétées par les lymphocytes B activés et surtout par leurs descendants, les 
plasmocytes, en réponse à un antigène ; ils sont capables de se combiner de 
façon spécifique à un antigène. 
Antigène : Substance étrangère qui, introduite dans l’organisme, va provoquer une réaction 
immunitaire et la production d’anticorps spécifiques. 
Antiseptique : Préparation ayant la propriété d’éliminer ou de tuer les micro-organismes ou 
d’inactiver les virus sur des tissus vivants (peau saine, muqueuses, plaies). 
Antiseptie : Opération au résultat momentané permettant, au niveau des tissus vivants, dans 
la limite de leur tolérance, d’éliminer ou de tuer les micro-organismes, ou bien 
d’inactiver les virus en fonction des objectifs fixés. 
Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes ou virus présents 
au moment de l’opération. 
Apyrexie : Absence de fièvre. 
Aseptie : Méthode (de travail) préventive qui consiste à éviter l’introduction de germe, 
d’origine extérieure, sans le recours d’agents médicamenteux. 
Auto-immunité : Réponse immunitaire anormale au cours de laquelle les défenses de l'organisme 
ne reconnaissent plus les cellules de l'organisme ; il en résulte des lésions 
tissulaires. 
Autologue : Se dit d’un élément (tissus, cellules…) appartenant au sujet lui-même. 
Bactérie : Etre (Micro-organisme) unicellulaire procaryote (pas de vrai noyau) se 
multipliant par scissiparité (mode de multiplication asexué qui se réalise 
simplement par division de l'organisme). 
Bactériémie : Présence de bactéries dans le sang, affirmée par l’isolement d’un ou de 
plusieurs germes pathogènes dans les hémocultures. 
Bactéricide : Se dit d’une substance qui détruit les bactéries. 
Bactériostatique : Se dit d’une substance qui empêche le développement de bactéries sans pour 
autant les détruire. 
Champignons et levures : Organismes vivants appartenant le plus souvent au règne végétal ou animal qui 
sont responsables de mycoses cutanéo-muqueuses et/ou profondes, ou de 
maladies respiratoires. 
Chimioprophylaxie : Prévention par des substances chimiques dans le but d’éviter l’apparition d’une 
maladie ou de ses manifestations cliniques. 
Commensal(e) : Se dit d’un microbe qui vit en harmonie avec l’être humain sans provoquer de 
pathologie. 
Complément : Groupe de protéines, intervenant dans les moyens de défense spécifiques et non 
spécifiques de l'organisme, qui provoque la lyse des microorganismes, favorise 
la phagocytose et intensifie la réaction inflammatoire. 
Contagion : Transmission d’une maladie à autrui. 
Contamination : Présence transitoire de micro-organismes sur des surfaces (corps humain ou 
objet). 
Cycle parasitaire : Voie évolutive simple ou complexe permettant à un parasite de se développer et 
pouvant nécessiter l’intervention d’hôtes intermédiaires ou de vecteurs.

Cytomégalovirus (CMV) : Virus appartenant à la famille des Herpes virus, responsable d'une infection 
grave du nouveau né et de diverses affections chez l'adulte, notamment chez les 
immunodéprimés (transplantés, patients atteints du Sida). 
Désinfection : Opération au résultat momentané permettant d’éliminer, de tuer les micro-
organismes et/ou d’inactiver les virus indésirables supportés par les milieux
inertes contaminés en fonction des objectifs fixés. Le résultat de cette opération 
est limité aux micro-organismes et/ou virus présents au moment de l’opération.
Education sanitaire : Action exercée sur les individus pour les amener à modifier leur comportement.
Endémie : Présence habituelle d’une maladie dans une région déterminée, soit de façon 
constante, soit à des époques particulières.
Endogène : Qui prend naissance à l’intérieur d’un corps, d’un organisme.
Endotoxine : Toxine étroitement liée au corps bactérien, libérée par autolyse à la mort des 
bactéries. 
Epidémie : Apparition d’un grand nombre de cas d’une maladie infectieuse transmissible 
dans une région donnée ou au sein d’une collectivité.
Epidémiologie : Etude de la distribution et des déterminants des maladies dans les populations 
humaines.
Exogène : Qui prend naissance à l’extérieur d’un corps, d’un organisme.
Fébricule : Fièvre modérée, transitoire ou prolongée. 
Fièvre : Syndrome caractérisé par l’élévation de la température du corps avec 
accélération du pouls et de la respiration, oligurie, sécheresse de la langue et 
parfois délire. 
Réaction systémique déclenchée par des substances pyrogènes ; la température 
corporelle élevée inhibe la multiplication microbienne et favorise le processus 
de réparation de l’organisme.
Flore commensale : Flore habituelle de l’organisme avec lequel elle vit en harmonie sans lui nuire ; 
il s’agit d’une flore généralement non pathogène. 
Flore transitoire cutanée: Elle représente l’ensemble des micro-organismes présents transitoirement au 
niveau des couches superficielles de l’épiderme. 
Ces micro-organismes sont issus des contacts de la peau avec son 
environnement (surfaces inertes, autres individus,...). 
Flore pathogène : Flore microbienne qui provoque une maladie, c’est une flore inhabituelle de 
l’organisme. 
Flore résidente cutanée 
(ou permanente) : 
Elle représente l’ensemble des micro-organismes naturellement implantés sur et 
dans la couche épidermique au niveau de la couche cornée et des follicules 
pileux. 
Elle joue un double rôle protecteur : empêcher l’implantation de micro-
organismes exogènes et participer à l’équilibre biochimique de cet écosystème.
Flore saprophyte : Flore se développant sur des végétaux en décomposition ; elle peut se trouver 
sur un organisme vivant (peau de l’homme) ou sur des surfaces inertes 
(mobilier) sans devenir pathogène. 
Fongicide : Se dit d’une substance qui détruit les champignons. 
Fongistatique : Se dit d’une substance qui arrête le développement d’un champignon sans le 
détruire. 
Germe : Tout micro-organisme capable de provoquer une maladie. 
Gram négatif : Ne prend pas la coloration de Gram. Technique de coloration des bactéries. 
Gram positif : Prend la coloration de Gram. Technique de coloration des bactéries.

De H à R

Etre vivant qui héberge la forme adulte d’un parasite. 

Hôte intermédiaire : Etre qui héberge le parasite sous sa forme infestante. 

Humorale : Partie de la réponse immunitaire qui fait intervenir la production d'anticorps par 

les cellules plasmatiques.

Hygiène : Discipline s’occupant des relations entre l’homme et son environnement pour 

obtenir le meilleur état de santé dans son environnement 

Hygiène hospitalière : Science qui enseigne et applique les mesures individuelles et collectives qui 

permettent de conserver et de retrouver la santé en épargnant au malade toute 

pathologie iatrogène (due à l’hospitalisation). Elle consiste à la prévention des 

infections. 

Hypothermie : Abaissement de la température du corps au-dessous de la normale. 

Iatrogène : Qui est provoqué par le médecin ou un procédé thérapeutique. 

Immunité : Capacité de l’organisme de se défendre contre une maladie quand il est face à 

l’agent pathogène responsable de cette maladie : c’est un mécanisme de défense 

de l’organisme. 

Immunité à médiation 

cellulaire : 

Partie de la réponse immunitaire faisant intervenir des lymphocytes spécifiques 

qui détruisent des cellules anormales ou étrangères et libèrent des substances 

chimiques régulatrices. 

Immunité adaptative : Immunité acquise, spécifique. 

Immunité innée : Immunité naturelle, non spécifique. 

Immunoglobuline (Ig) : Toute globuline ayant des propriétés d'anticorps. Protéine de défense présente 

dans le sang et dans d'autres liquides organiques. (cf. définition / anticorps). 

Incidence : Nombre de cas de maladies qui ont commencé ou de personnes qui sont 

tombées malades pendant une période donnée dans une population. Elle 

s’exprime généralement par rapport au nombre d’individus. 

Incubation : Temps qui s’écoule entre la contamination et l’apparition des premiers signes 

cliniques d’une maladie. 

Infection : Manifestation d’un agent infectieux (bactéries, virus, parasite…) dans un 

organisme, provoquant des troubles d’intensité et de gravité variable. C’est le 

résultat de l’agression d’un organisme vivant par un micro-organisme. 

Infection associée aux 

soins : 

Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours 

d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou 

éducative) d’un patient, et si elle n’était ni présente ni en incubation au début de 

la prise en charge. 

Interféron : Groupe de protéines que libèrent les cellules infectées par des virus et qui 

protège les cellules des tissus non infectés contre l’envahissement par des virus ; 

stimule le système immunitaire. 

Inoculation : Introduction dans l’organisme à travers une plaie des téguments, d’une 

substance contenant un germe infectieux. 

Intoxication : Maladie provoquée par l'action d'une toxine sur l'organisme. 

Lymphocyte : Globule sanguin faisant partie du système immunitaire responsable de la 

production d’anticorps protecteurs. 

Lymphocyte T4 : 

(auxiliaire ou coopérateur) 

Globule sanguin mononucléé, issu des hémocytoblastes, qui joue un rôle 

fondamental dans la réponse immunologique de l'organisme, que l'on trouve 

généralement dans les "organes lymphoïdes" (ganglions lymphatiques, rate, 

thymus). Il présente à sa surface la protéine CD4 cible du virus HIV. 

Lyse : Destruction cellulaire ; l'hémolyse est la destruction des globules rouges. 

Lysozyme : Enzyme bactéricide présente dans de nombreux liquides organiques. 

Macrophages : Type de globules blancs capable de digérer les polynucléaires ayant tués les 

bactéries. 

Microbe : Terme général regroupant tous les micro-organismes.

Morbidité : Somme des maladies qui ont frappé un individu ou un groupe d’individus dans 

un temps donné. 

Oncogène : Se dit d’une substance ayant le pouvoir d’engendrer une prolifération tumorale.

Opportuniste : Se dit d’un germe qui ne manifeste sa virulence que sur un organisme dont les 
défenses immunitaires sont affaiblies. 
Pandémie : Propagation d’une maladie infectieuse à presque tous les habitants d’une région, 
parfois au monde entier. 
Parasite : Organisme animal ou végétal qui vit aux dépens d’un autre, lui portant 
préjudice mais sans le détruire. 
Parasitisme : Condition d'un parasite qui vit sur un autre organisme; qu'il en tire ou non sa 
nourriture. 
Parasitologie : Etude des parasites. 
Pathogène : Qui peut causer une maladie. 
Pathognomonique : Qui est particulier à une maladie. 
Phagocytose : Absorption de particules solides par une cellule. 
Polynucléaires : Type de globules blancs capables de phagocyter les bactéries et de les détruire. 
Porte d’entrée : Lieu de pénétration ou de point de départ d’un germe dans l’organisme. 
Pré-désinfection : Première opération permettant de diminuer le nombre de micro-organismes sur 
les objets, surfaces et matériels souillés (remplace l’ancien terme : 
décontamination). C’est le 1er traitement à effectuer pour le matériel souillé par 
des matières organiques. 
Prévalence : Nombre de cas de maladies ou de malades dans une population donnée sans 
distinction entre les nouveaux cas et les cas anciens. Elle est exprimée le plus 
souvent en proportion par rapport au nombre d’individus. 
Primo-infection : Première infection de l'organisme par un micro-organisme. Exemples : la primo-
infection tuberculeuse, la primo-infection par le VIH. 
Prion : Particule infectieuse constituée d'une molécule protéique autoréplicable 
dépourvue d'acide nucléaire. 
Prophylaxie : Méthode visant à protéger contre une maladie, à prévenir une maladie. 
Protocole : Ensemble d’usages qui régit officiellement des actes. C’est ce qui est conforme 
aux règles. 
Pyogène : Qui engendre une suppuration. 
Pyrexie : Nom générique de toutes les maladies fébriles. 
Réponse immunitaire : Ensemble des moyens de défense spécifiques de l'organisme produits par les 
lymphocytes T et B. 
Réponse inflammatoire : Réponse tissulaire à une lésion. Réaction non spécifique. Les modifications 
tissulaires locales peuvent être dues à des substances chimiques, à un afflux 
cellulaire, à des modifications vasculaires ou à l'apparition d'un exsudat. 
La réaction inflammatoire empêche les agents pathogènes et les cellules mortes, 
et permet la réparation des tissus ; les médiateurs chimiques libérés attirent les 
phagocytes (et les cellules immunocompétentes) vers le siège de la lésion. 
Réservoir parasitaire : Elément dans lequel un parasite se maintient et assure sa survivance. Il y a des 
réservoirs humains, animaliers et telluriques. 
Rétrovirus : Virus dont le matériel génétique est formé par d’ARN, mais qui est transcrit 
dans la cellule en ADN par une enzyme spécifique, la transcriptase inverse. Le 
virus du SIDA, VIH ou HIV, est un rétrovirus. 
Rotavirus : Genre de virus de la famille des Reoviridae, à ARN bicaténaire. Ils sont 
responsables de gastroentérites infantiles.

De S à Z

Saprophyte : Se dit d’un organisme qui vit aux dépens de matières organiques en provoquant 
leur décomposition. 
Séroconversion : Période durant laquelle apparaissent les anticorps contre des antigènes (passage 
de séronégativité à la séropositivité). 
Sérologie : Etudes des sérums et en particulier de leurs propriétés immunitaires.

Sérothérapie : Utilisation thérapeutique d’un sérum de sujets ou d’animaux immunisés. 
Spore : Certaines bactéries ont la propriété quand elles sont placées dans des conditions 
d’environnement défavorable (manque d’éléments nutritifs) de donner naissance 
à des spores qui vont pouvoir résister. 
Quand les conditions sont de nouveaux favorables, la spore redonne une 
bactérie identique à celle qui lui a donné naissance. 
Sporadique : Se dit d’une maladie qui atteint un individu isolément. 
Stérile : Probabilité qu’il y ait un micro-organisme viable ou revivifiable inférieure ou 
égale à 1 pour 106
Stérilité : Etat dans lequel la survie d’un micro-organisme est hautement improbable (cf. 
déf. « stérile »). Cet état constitue le résultat de l’opération de stérilisation. La 
stérilisation n’est possible que dans le cadre de la protection de cet état : la 
stérilité est un état éphémère. 
Stérilisation : Mise en œuvre d’un ensemble de méthodes et de moyens visant à éliminer 
(destruction) les micro-organismes vivants de quelque nature et sous quelque 
forme que ce soit, portés par un objet parfaitement nettoyé. 
Surinfection : Apparition d’une infection secondaire chez un sujet. 
Syndrome : Réunion des symptômes qui se reproduisent en même temps dans un certain 
nombre de maladies. 
Symptôme : Phénomène que provoque dans l’organisme l’état d’une maladie soit découverte 
par le médecin, soit perçue directement par le malade. 
Toxico-infection : Action exercée sur l’organisme par les substances toxiques sécrétées par des 
microbes (souvent des bactéries). 
Transcriptase inverse : C’est une enzyme qui permet aux rétrovirus de transformer l’ARN en ADN afin 
qu’il puisse s’installer dans le noyau de la cellule infectée et faire partie du 
patrimoine génétique de cette cellule. 
Transmission aéroportée : Transmission par l’air de particules de taille inférieure à 5 µm. 
Transmission gouttelettes : Transmissions aéroportée de particules de taille supérieure à 5 µm. 
Transmission manuportée : Transmission par le contact avec les mains. 
Vaccin : Substance possédant la propriété d’immuniser l’organisme contre une maladie 
infectieuse. Elle est préparée soit à partir de micro-organismes tués ou inactifs, 
soit à partir de micro-organismes vivants, mais atténués, soit à partir de toxines 
modifiées (anatoxine). Elle permet, en ayant gardé ses propriétés antigéniques, 
de faire développer par l’organisme une réaction immunitaire protectrice. 
Vecteur : Agent qui transmet la maladie (surtout un parasite). 
Virion : Particule virale nouvellement conçue. 
Virémie : Présence de virus dans le sang. 
Virostatique : Qui stoppe la prolifération des virus sans les détruire. 
Virucide : Qui détruit les virus. 
Virulence : Degré de pathogénicité. 
Virus : Agents infectieux (microbe) responsables de nombreuses maladies chez tous les 
êtres vivants. Ce sont des particules extrêmement petites (ne pouvant être vues 
qu’au microscope électronique) et qui, contrairement aux bactéries, ne peuvent 
se maintenir et se multiplier que dans une cellule hôte. 
Zoonose : Maladie qui frappe surtout les animaux, mais qui est éventuellement 
transmissible à l’homme.

Abréviations

AES Accident avec Exposition au Sang 
BHRe Bactérie Hautement Résistante (aux antibiotiques) émergente 
BMR Bactérie Multi Résistante (aux antibiotiques) 
DAOM Déchets Assimilés aux Ordures Ménagères.
DASRIA Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux et Assimilés.
DM Dispositif Médical 
DMF Désinfection des Mains par Friction (= THMF) 
EPI Equipement de Protection Individuelle 
ERV Entérocoque Résistant à la Vancomycine 
ES Etablissement de Santé 
ESMS Etablissements et services Sociaux et Médico Sociaux 
GEA GastroEntérite Aiguë 
GERES Groupe d’Etude sur le Risque d’Exposition des Soignants 
HAS Haute Autorité de la Santé
HCSP Haut Conseil de Santé Publique 
IAS Infection Associée aux Soins 
IRA Infection Respiratoire Aiguë 
LDB Laveur- Désinfecteur de Bassins 
OMS Organisation Mondiale de la Santé 
OP Objets Perforants (nouvelle dénomination) ; anciennement OPCT : Objets 
Piquants/Coupants/Tranchants 
PBOH Produit Biologique d’Origine Humaine 
PHA Produit Hydro-Alcoolique 
PS Précautions standard 
PCH Précautions Complémentaires d’Hygiène 
SF2H Société Française d’Hygiène Hospitalière 
SRAS Syndrome Respiratoire Aigu Sévère 
THMF Traitement Hygiénique des Mains par Friction (= DMF) 
VIH Virus de l’Immunodéficience Humaine 
VHB Virus de l’Hépatite B 
VHC Virus de l’Hépatite C 
VRS Virus Respiratoire Syncytial

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire