Exemple 5 sujet concours IDE pour AS/AP/FPC

Consignes : Temps 30 minutes  Points attribués 10 sur 20

Épreuve de rédaction et/ou réponse à des questions dans le domaine sanitaire et social

8 points pour la compréhension de la question et la pertinence du commentaire

2 points pour la syntaxe, l'orthographe et le respect des consignes

Question :Grossophobie : «Nous, les gens gros, on porte notre souffrance sur nous» qu'en pensez -vous

Proposition de correction

La grossophobie est un néologisme désignant l'ensemble des attitudes et des comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses, en surpoids ou obèses.

La grossophobie englobe les comportements lourds de préjugés, de suppositions, de haine et de jugements envers les grosses personnes. Ces attitudes hostiles stigmatisent et souvent même discriminent les gros parce que ceux-ci ne cadrent pas dans les standards corporels imposés par la société.

La grossophobie s’exprime de différentes façons :

  • juger les actions des grosses personnes;
  • présupposer que celles-ci font de mauvais choix de vie;
  • hiérarchiser les gens selon leur poids;
  • prétendre qu’elles sont responsables de leur «état»;
  • faire subir des agressions diverses;
  • discriminer une personne à cause de son poids.

Dans la vie de tous les jours, cela peut se traduire par se faire refuser un emploi, se faire dévisager parce qu’on mange un gateau («C’est pour ça!» ou une salade («Hein? Tu manges ça!»), se faire prendre pour un lâche ou pour quelqu’un qui n’est pas capable de se prendre en main, s’étonner que cette personne soit capable de porter une camisole, donner des conseils pour maigrir, ne pas recevoir de bons soins chez le médecin, etc. Résultat? Une souffrance bien réelle doublée au fait que même les infrastructures (banc d’avion ou de métro, siège de spectacle, manège, etc.) deviennent des obstacles physiques comme d’innombrables rappels d’une société où la grossophobie est bien en place.

Partout, autour de nous, sur les couvertures des magazines, dans les innombrables photos «avant-après», dans les livres de diètes «miracle», dans les films et dans les médias, on nous sert des stigmatisations liées au poids. On en finit par croire qu’être mince, c’est mieux. Pire encore, cette forme de discrimination envers les gros est socialement acceptée comparativement au racisme et au sexisme. Pourtant, c’est un système qui met en place une exclusion douloureuse qui a des effets dévastateurs.

Les victimes de grossophobie finissent par croire qu’elles n’ont pas de valeur parce que c’est le message qu’on leur renvoie partout. Évidemment, du coup, elles se dévalorisent et cela affecte leur qualité de vie, leur estime d’eux et leur confiance. Elles peuvent même être tentées de s’isoler ou adopter des comportements néfastes pour leur santé.

Un des mythes à déboulonner est celui que la santé et le poids ne font qu’un. Il est faux de prétendre que les minces sont en santé et que les personnes en surpoids ne le sont pas. Le poids n’est pas que la seule indication à observer pour juger la santé d’une personne. L’alimentation n’explique pas non plus à elle seule le poids d’une personne.

En somme, pour contrer cette forme de discrimination, il faut bannir les comportements de «body shaming» et miser sur ceux qui prônent la diversité corporelle, le «body positive» et l’alimentation intuitive, entre autres.

Épreuve de mathématique

 

Heures et durées- Les unités de temps, Cours

Pour exprimer un moment (un instant : Par exemple, l'avion décolle précisément à 9h 43mn) ou une durée (Le voyage durera 2h 45mn), on utilise les mesures de temps.

Pour mesurer le temps ou une durée au fil des ans, on a utilisé des instruments étalonnés (cadran solaire, sabliers, clepsydres, montres, horloges, chronomètres etc.)

Selon les situations, on indique les durées en années, mois, jours, heures, minutes, ou secondes :

1 année = 12 mois = 365 ou 366 jours 1 jour = 24 heures (h) 1 heure = 60 minutes = 3 600 secondes Pour les durées plus longues, plus anciennes, on utilisera le millénaire et le siècle. Ainsi si nous réalisions une frise chronologique de l'Antiquité à nos jours, nous devrions l'étalonner en millénaires et siècles.

Actuellement, nous sommes dans le 3e millénaire (depuis J.C) et au XXIe siècle (=21ème siècle. On exprime souvent les siècles en chiffres romains)

Un millénaire = 10 siècles = 1 000 ans

1 siècle = 100 ans

Christophe Colomb a découvert l'Amérique en 1492 ( XVe siècle).

Le XIXe siècle commence le 1er janvier 1801 et finit le 31 décembre 1900.

Pour convertir des heures en minutes ou des minutes en secondes ou inversement, il est utile de se familiariser avec les multiples de 60
(nombres sexagésimaux : on compte par paquets de 60)

Par exemple :

120 min = 60 x 2 = 2 h
385 s = 360 + 25 = (60 x 6) + 25 = 6 min 25 s

Consignes : Temps 30 minutes  Points attribués 10 sur 20

Pour vous entraîner, nous vous proposons les exercices suivants :

VérificationCliquer en bas à droite pour vérifier vos réponse 

Gisèle Cabre

Formatrice IFSI

Rédaction : soignantenehpad.fr

Prépa concours IDE pour AS/AP

Contenu interactif et ludique

Exercices interactifs avec corrigés

Consultation en illimitée 

Garantie "Satisfait ou Remboursé" 24h sans justification

Commencez à réviser aujourd'hui

Obtenez vos identifiants 7jours/7 24h/24  

FAIRE UN ESSAI GRATUIT ►

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11/09/2019