Cas clinique Bloc 2 N°13

 

Cas clinique :

Vous travaillez, en 12 heures, dans une unité de chirurgie viscérale. Vous prenez en soin Mlle M. Elsa, 20 ans, étudiante en histoire.

Elle est hospitalisée depuis hier soir pour un syndrome occlusif.

Ce matin elle se plaint de douleurs abdominales et évalue sa douleur à 8/10 (échelle numérique).

Elle est asthénique et présente une hyperthermie à 38°2. Une intervention chirurgicale est prévue en début d’après-midi.

Le chirurgien a évoqué lors de sa visite ce matin qu’une dérivation colique temporaire pourrait être pratiquée si besoin.

Le médecin a prescrit :

Une sonde d’aspiration nasogastrique en aspiration douce

A jeun Une perfusion (au bras gauche)  Des antibiotiques en intra-veineux

Des antalgiques per os (PARACETAMOL)

Repos strict au lit Elle prend également des corticoïdes per os depuis 8 jours, pour une sinusite chronique.

Vous devez préparer Melle M. Elsa pour le bloc opératoire.

Elle vous exprime ses angoisses en lien avec les éventuelles suites opératoires et au sujet de sa scolarité. Elle attend avec impatience l’arrivée de ses parents qui doivent arriver d’un instant à l’autre.

1. Définissez le syndrome occlusif

2. Citez les différentes causes possibles d’une occlusion intestinale ?

3. Définissez le principe d’une dérivation colique temporaire et donnez le terme professionnel 

4. Expliquer l’intérêt de la sonde d’aspiration nasogastrique et votre surveillance

5. En lien avec sa douleur, expliquez quels sont les renseignements que vous allez recueillir auprès de Melle M.

6. Expliquez le rôle de l’AS dans la réalisation de la préparation au bloc opératoire

7. Définissez les traitements, leurs rôles et leurs surveillances

8. Identifiez les besoins perturbés de la patiente et précisez les actions relevant de votre champ de compétences.

9. Que direz-vous aux parents de Melle M. ?

10. Identifier les compétences que vous utilisez dans votre prise en soin de Melle M.

1. Définissez le syndrome occlusif :

C’est l’arrêt du transit intestinal (gaz et matières) qui peut se situer du duodénum jusqu’au rectum

2. Citez les différentes causes possibles d’une occlusion intestinale ?

 fécalome,

 néoplasique,

 sténose,

 maladie inflammatoire (Crohn),

 défaut de péristaltisme

3. Définissez le principe d’une dérivation colique temporaire et donnez le terme professionnel

Le terme professionnel = STOMIE : anastomose digestive, abouchement chirurgical d’un organe creux à la peau

Stomie Provisoire :

Pour protéger une anastomose

Dans l’urgence avec un contexte infectieux (mauvaise cicatrisation)

Dans l’urgence pour lever une occlusion

Pour cicatriser une plaie sacrée (escarre)

Chirurgie : pour lever l’obstacle. Une résection +/- importante du tube digestif peut être pratiquée.

La levée d’obstacle en urgence, consiste en une dérivation du circuit digestif (parfois anastomose digestive)

4. Expliquer l’intérêt de la sonde d’aspiration nasogastrique et votre surveillance

 La sonde permet de réduire l'accumulation des liquides, de rompre le cercle vicieux de la distension et de l'ischémie et parfois de reprendre le transit intestinal.

Lors de la pose :

Surveillance vomissements : il faut, si possible, poser la sonde chez un patient à jeun ou a distance des repas.

Pour les patients inconscients, le réflexe de déglutition étant absent ou perturbé, il ne faut poser la sonde gastrique qu’après une intubation endotrachéale, afin d’éviter une inhalation du liquide gastrique dans les bronches.

Surveillance cyanose : si le geste dure trop longtemps ou si la sonde se positionne mal au niveau du carrefour aéro-pharyngé, le patient peut présenter une cyanose. Si c’est le cas, la sonde doit immédiatement être enlevée.

Les jours suivants :

Surveillance Nécrose de l’aile du nez : la traction de la sonde sur une région de la narine peut provoquer

Surveillance  escarres. Il faut changer régulièrement le point d’appui de la sonde

Surveillance Sonde bouchée : il arrive quelque fois que des bouchons muqueux, des médicaments ou bien l’alimentation obturent l’extrémité de la sonde.

L’IDE rincera la sonde avec de l’eau régulièrement et particulièrement après l’introduction de médicaments ou d’aliments. Les comprimés seront pilés et dilués dans de l’eau avant injection et la sonde sera obligatoirement rincée

5. En lien avec sa douleur, expliquez quels sont les renseignements que vous allez recueillir auprès de Melle M.

Détection et localisation de la douleur

• Localisation

• Qualité (brûlure, décharges électriques, torsion, etc. ...),

• Durée (brève, continue, ...)

• Horaires

• Intensité

• Facteurs aggravants ou apaisants

• Evaluation de la douleur

6. Expliquez le rôle de l’AS dans la réalisation de la préparation au bloc opératoire

Identito vigilance (vérification de l’identité et du bracelet)

Vérifier toutes les informations du dossier de soins et les documents liés à l’intervention (consentement, carte de groupe sanguin, bilan, transmissions…)

L’évaluation de la douleur

Préparation psychique (rassurer le patient, lui donner les informations nécessaires dans la limite du champ de compétence, s’assurer que le patient ait bien compris pourquoi il allait au bloc opératoire)

Informer le patient et obtenir sa participation

Préciser aux femmes de ne pas faire de soins capillaires et de ne pas vernir leurs ongles ou retirer leurs prothèses ongulaires,

Faire oter les bijoux, prothèses dentaires, lunettes

Demander au patient d’aller aux toilettes avant le soin

La douche, ou la toilette pré-opératoire selon protocole de service

Vérifier ou assurer la dépilation si besoin.

Respect du jeûn

Prises des constantes

 Pose des bas de contention selon prescription

S’assurer de la prise de prémédication et informer le patient qu’il ne doit plus se lever

7. Définissez les traitements, leurs rôles et leurs surveillances

ATB -Antalgiques -Corticoïdes

Jeun : mise au repos du tube digestif et éviter la surcharge gastrique et ses complications

ATB : Médicaments (substances chimiques) destinés à lutter contre le développement des micro organismes avec une action bactériostatique (inhiber la multiplication) ou une actionbactéricide (tuer)

Rôle : Ils sont prescrits pour une infection de l’organisme, pour permettre aux défenses immunitaires d’assurer leur rôle

• But curatif : Traitement curatif des infections bactériennes causées par des bactéries qui pénètrent dans le corps et l’endommagent. Lorsqu’il est assez résistant, le corps peut lutter lui-même contre l’infection mais si ce n’est pas le cas, le médecin peut prescrire des ATB (agissent seulement contre les bactéries mais pas sur les virus)

• But prophylactique : Prévention d’un risque infectieux (bloc, extraction dentaire, biopsie, personnes immunodéprimées)

Surveillance :

S’assurer de la prise orale du traitement sur toute la durée prescrite

Surveiller la température au moins 2 fois / jour pour l’adulte et au moins 3 fois/24h pour l’enfant

Surveiller l’état général du patient/enfant

Transmettre la fréquence des selles

Surveiller et transmettre tout signe d’alerte

Surveiller l’apparition des effets indésirables (troubles digestifs, mycose, nausées, rush cutané…)

Antalgiques :

- Prévention de la douleur

- Abaisser l’intensité de la douleur

- Améliorer la qualité de vie du patient

- Prévenir un passage à la chronicité

Surveillance :

• Avoir en tête que la prise en charge de la douleur est essentielle

• Transmettre toute douleur du patient

• Transmettre toute douleur gastrique ou autres effets indésirables

• Surveiller la diurèse et le transit

• Vérifier l’état de conscience du malade (attention au risque de chute lié à la somnolence)

• Vérifier les capacités respiratoires

• S’assurer de la disparition des nausées induites en début de traitement

Faire respecter les règles hygiéno-diététiques contre la constipation :

- hydratation

- alimentation riche en fibres

 - Activité physique (si possible)

 - Massage du ventre

 - Aller aux toilettes à heure fixe

• Pour les formes médicamenteuses buccales : humidifier la bouche avant l’administration

• Soigner l’apparence générale d’un patient douloureux reste nécessaire pour prévenir un syndrome dépressif

Corticoïdes

Anti inflammatoire

Surveillance :

• Surveiller les signes évoquant un saignement digestif ou trouble digestif

• Favoriser l’exercice physique

• Peser la personne chaque jour et surveiller l’évolution de la courbe

• Alerter le patient du goût salé des médicaments

• Surveiller glycémie et glycosurie

• Surveiller la survenue de signes de complications infectieuses

Surveiller le régime :

- Suppression des aliments riches

- En sodium

- En lipides

- En sucres rapides

- Privilégier les aliments riches

- En potassium

- En protides

- En calcium

• Surveiller l’apparition d’œdème et la diurèse

• Surveiller le comportement de la personne

• S’assurer que le patient prend bien son traitement le matin

• Insister sur l’arrêt progressif, et sensibiliser le patient aux risques d’un arrêt brutal

8. Identifiez les besoins perturbés de la patiente et précisez les actions relevant de votre champ de compétences.

  Éviter les dangers  
Insatifestations Relié à : Actions Personnalisées 
EVA à 8/10
Sonde naso gastrique en
aspiration
Risque infectieux traité par ATB
Risque d’aggravation :
péritonite
Risque d’altération cutanée
Risque de trouble thrombo
embolique
Traitement par corticoïdes
Risque lié au bloc opératoire
Douleurs abdo secondaires à 
l’occlusion intestinale
Syndrome occlusif
Syndrome occlusif et 
hyperthermie
Occlusion
Repos au lit, hyperthermie,
sonde NG
Alitement
Sinusite chronique
bloc
Prévenir IDE
- S’assurer de la prise des 
antalgiques
- Recontrôler EVA
- Surveiller état général ou 
signes d’aggravation
- Surveiller le positionnement 
de la sonde avec les repères, 
fixation
- Surveiller perméabilité, état 
cutané, contenu de l’aspiration 
et quantité, surveiller 
distension abdominale
- Transmissions
- Surveiller les perfusions (point de ponction) +
d’ATB (traitement passé)
- Contrôler la température
- Surveiller l’apparition d’effets
indésirable (rush cutané,
nausées, mycose)
- Surveiller signes aggravation :
douleur abdominales violentes,
hyperthermie majorée,
vomissements…
Surveillance et prévention
d’escarre à tous les points
d’appuis
- Surveiller nécrose des ailes du
nez
- Surveiller complications liées
au décubitus
- Surveiller efficacité et effets
indésirables du traitement
- Vérifier identito vigilance
  Boire et Manger  
Insatisfactions  Relié à  Actions Personnalisées 
A jeûn  Syndrome occlusif
Aspiration par SNG
Expliquer à la patiente la
nécessité de rester à jeun
- Retirer carafe d’eau…
- Hydrater avec bombe aérosol
si besoin, lui humidifier les
lèvres
  Maintenir la Température   
Hypothermie 38°.3 Aggravation syndrome occlusif
majoré par sinusite ?
Découvrir la patiente
- Surveiller les signes de DSH et
proposer hydratation par
compresse ou bombe aérosol
- Vérifier prise de traitement
anti pyrétique
- Surveiller température
- Transmissions
  Éliminer   
Arrêt du transit
SNG
Repos au lit strict
Syndrome occlusif  Surveiller contenu et quantité
de l’aspiration gastrique
- Proposer le bassin et surveiller
quantité et aspect des urines
(patiente alitée et en
hyperthermie)
- Surveiller si selles, gaz ou
vomissements
  Communiquer   
Patiente Anxieuse  Intervention chirurgicale
Suite scolarité
La valoriser/ estime de
soi/dérivation colique
- La rassurer (AS, IDE, médecin)
- Faire preuve d’écoute active
- Lui expliquer les soins
  Se mouvoir   
Repos au lit strict
Perfusion
SNG
Asthénie
Altération de l’état général sur
syndrome occlusif
Expliquer la nécessité de
rester alitée
- L’aider dans ses mobilisations
en lien avec les dispositifs
médicaux et son asthénie
  Être propre et soigner ses téguments  
Bloc opératoire
SNG
syndrome occlusif  Assurer l’hygiène et la
préparation cutanée
-Assurer la préparation pré-
opératoire (bijou, vernis…)
- L’aider en fonction de son
asthénie et de ses capacités
- Surveiller état cutané
-Assurer hygiène bucco -nasale
  Dormir et se reposer   
Asthénique
angoissée
Altération de l’état général,
hyperthermie, douleur
Suite opératoires
Respecter ses temps de repos
- La rassurer
- Regrouper les soins

 

9. Que direz-vous aux parents de Melle M. ?

Rassurer les parents

Proposer de rencontrer le médecin et IDE pour les renseignements concernant l’intervention chirurgicale

10. Identifier les compétences que vous utilisez dans votre prise en soin de Melle M.

Compétence 1 : Accompagnement

Compétence 3 : Etat clinique

Compétence 4 : Les soins

Compétence 5 : ergonomie

Compétence 6 : Communication

Compétence 8 : Hygiène

Compétence 9 : Transmissions

Compétence 10 : Organisation

Menu DEAS Bloc 2 modules 3 et 4

Exemples de cas cliniques des modules 3 et 4 aide soignant
Deas bloc 2 modules 2 et 3

Acheter CAS CLINIQUES Bloc 2 Modules 3 et 4

Programme DE Aide Soignant Bloc 2 modules 3 et 4 19 cas cliniques

Cas clinique Bloc 2 N°1

Cas clinique service de chirurgie.Opérée ce jour d’une hystérectomie

Cas clinique Bloc 2 N°2

Cas clinique service de médecine, , il est hospitalisé pour accident vasculaire cérébral ayant provoqué une hémiplégie droite

Cas clinique Bloc 2 N°3

Service de chirurgie orthopédie ,opéré en urgence d’une fracture tibia /péroné gauche

Cas clinique Bloc 2 N°4

Cas clinique Service de Soins de Suite

Cas clinique Bloc 2 N°5

Cas clinique Hépato-gastro-entérologie et Pancréatologie

Cas clinique Bloc 2 N°6

Cas clinique en Service de pneumologie

Cas clinique Bloc 2 N°7

Prise en charge d'une personne diabétique

Cas clinique Bloc 2 N°8

Prise en charge patient avec une BPCO

Cas clinique Bloc 2 N°9

Prise en charge d'un patient avec risque d'escarres

Cas clinique Bloc 2 N°10

Prise en charge patient sous sondage vésical avec sac collecteur d'urine

Cas clinique Bloc 2 N°11

Service de chirurgie orthopédie

Cas clinique Bloc 2 N°12

Cas clinique Service Neurologie

Cas clinique Bloc 2 N°13

Cas clinique de chirurgie viscerale

Cas clinique Bloc 2 N°14

Cas clinique en psychiatrie

Cas clinique Bloc 2 N°16

Cas clinique en service d'addictologie

Cas clinique Bloc 2 N°17

Cas clinique en service de Pneumologie

Cas clinique Bloc 2 N° 18

Cas clinique en Soins Palliatifs

Cas clinique Bloc 2 N°19

Cas clinique service oncologie
Bloc 2

 

DEAS Bloc 2 Modules 3 et 4

19 Cas cliniques

Prix 10€90 commencer de suite à réviser

Obtenez vos identjifiants 7jours/7 24h/24  

1 Cliquer sur PayPal Acheter ou Carte Bancaire

2 Créez votre identifiant et mot de passe

3 Commencez à réviser immédiatement

Date de dernière mise à jour : 09/09/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam