Proposé par : Sultan.julien Formateur IFSI

Bonjour M

Connexion membre

Temps exercice minimal du médecin coordonnateur

Tout établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes relevant du I de l'article L. 313-12 doit se doter d'un médecin coordonnateur.

Pour les établissements renouvelant la convention pluriannuelle mentionnée au I de l'article L. 313-12 et ceux dont la valeur du groupe iso-ressources moyen pondéré est égale ou supérieure

à 800 points, le temps de présence du médecin coordonnateur, pour sa fonction de coordination, ne peut être inférieur à :

 

 

  • un équivalent temps plein de 0,20 pour un établissement dont la capacité autorisée est comprise entre 25 et 44 places
  •  un équivalent temps plein de 0,30 pour un établissement dont la capacité autorisée est comprise entre 45 et 59 places 
  • un équivalent temps plein de 0,40 pour un établissement dont la capacité autorisée est comprise entre 60 et 99 places 
  • un équivalent temps plein de 0,50 pour un établissement dont la capacité autorisée ≥ 100 places.
  • un équivalent temps plein de 0,60 ETP pour un établissement dont la capacité autorisée est comprise entre 100 à 199 places
  • un équivalent temps plein de 0,80 ETP pour un établissement dont la capacité autorisée est de 200 places et plus.

source

Sous la responsabilité et l'autorité administratives du responsable de l'établissement, le médecin coordonnateur :

1° Élabore, avec le concours de l'équipe soignante, le projet général de soins, s'intégrant dans le projet d'établissement, et coordonne et évalue sa mise en oeuvre ;

2° Donne un avis sur les admissions des personnes à accueillir en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l'institution ; 

3° Organise la coordination des professionnels de santé salariés et libéraux exerçant dans l'établissement. A cet effet, il les réunit au moins une fois par an. Il informe le responsable de l'établissement des difficultés dont il a, le cas échéant, connaissance liées au dispositif de permanence des soins prévu aux articles R. 730 à R. 736 du code de la santé publique ;

4° Évalue et valide l'état de dépendance des résidents ;

5° Veille à l'application des bonnes pratiques gériatriques, y compris en cas de risques sanitaires exceptionnels, formule toute recommandation utile dans ce domaine et contribue à l'évaluation de la qualité des soins ;

6° Contribue auprès des professionnels de santé exerçant dans l'établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations inscrits sur la liste mentionnée à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale. A cette fin, il élabore une liste, par classes, des médicaments à utiliser préférentiellement, en collaboration avec les médecins traitants des résidents, et, le cas échéant, avec le pharmacien chargé de la gérance de la pharmacie à usage intérieur ou le pharmacien mentionné à l'article L. 5126-6 du code de la santé publique ;

7° Contribue à la mise en oeuvre d'une politique de formation et participe aux actions d'information des professionnels de santé exerçant dans l'établissement ;

8° Élabore un dossier type de soins ;

9° Établit un rapport annuel d'activité médicale, retraçant notamment les modalités de prise en charge des soins et l'évolution de l'état de dépendance des résidents ; 

10° Donne un avis sur le contenu et participe à la mise en œuvre de la ou des conventions conclues entre l'établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins ainsi que sur le contenu et la mise en place, dans l'établissement, d'une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels ;

11° Collabore à la mise en œuvre de réseaux gérontologiques coordonnés, d'autres formes de coordination prévues à l'article L. 312-7 du présent code et de réseaux de santé mentionnés à l'article L. 6321-1 du code de la santé publique ;

12° Identifie les risques éventuels pour la santé publique dans les établissements et veille à la mise en œuvre de toutes mesures utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge de ces risques.

13°Le médecin coordonnateur ne peut pas exercer la fonction de directeur de l'établissement.

Menu

contention-ridelle-de-lit.jpg

Contention des personnes âgées en EHPAD 7

DU REFLEXE SECURITAIRE AU PRINCIPE D'ETHIQUE La contention la plus visible dans un EHPAD est la contention ridelles de lit (barrières) et la contention fauteuil. La première obéit surtout à un réflexe sécuritaire de la part du soignant, seul fac

m4.jpg

Le risque suicidaire en EHPAD 9

Les deux types de suicide auquel ont recourt les personnes âgées en institution et la défénestration et la pendaison et c’est les hommes qui sont le plus exposés.

Plan canicule en EHPAD 14

Mise en oeuvre du plan canicule en maison de retraite

Depositphotos 23053824 xs 1

Soins palliatifs en EHPAD 20

Le concept de soins palliatifs privilégie l'approche globale du résident. Ils ne sont pas la panacée du médecin, mais impliquent un travail en équipe-pluri-disciplinaire où la réflexion éthique est à la source de toute décision. Que faire, quand il n

bilan d'activité médicale

modèle de RAMA (Rapport annuel d’activité médicale) d'un ehpad

Docteur ZEN et la coupe pathos

Hello vous êtes médecin coordonnateur d'un EHPAD et l'ARS vient vérifier vos connaissance sur l'outil PATHOS

Qcm responsabilité civil du medecin coordonnateur

Un exercice ludique question à choix multiples sur la responsabilité civil du medecin coordonnateur en EHPAD

m7-1.jpg
contrat de travail médecin coordonnateur /EHPAD

contrat de travail médecin coordonnateur /EHPAD

m6-2.jpg
Formation continue médecin EHPAD

Formation continue médecin EHPAD

m4-7.jpg
programme DU médecin coordonnateur d'ehpad

programme DU médecin coordonnateur d'ehpad

m5-1.jpg
Liste préférentiel de médicament en ehpad

le médecin coordonnateur choisi les molécules ayant le meilleur rapport efficacité-risque mais aussi du coût dans les discipline suivantes :

m3-4.jpg
Les 13 missions du médecin coordonnateur

Les 12 missions du médecin coordonnateur +1 Réalise des prescriptions médicales pour les résidents en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux

Temps exercice minimal du médecin coordonnateur

Temps d'exercice et missions du médecin coordonnateur

m2-4.jpg
le manuel du gériatre,Formation médecin coordonnateur d'EHPAD

Le manuel du gériatre,Formation médecin coordonnateur d'EHPAD

m1-8.jpg
Médecin coordonnateur d'EHPAD un pouvoir en hausse

Médecin coordonnateur, EHPAD, temps de présence, mission,obligation,etp,personnes âgées, maison de retraite,

Baromètre santé 2009 médecins généralistes

Baromètre santé 2009 médecins généralistes

circulaire 7/12/2012 medec

circulaire 7/12/2012,temps de travail, mission,commission gériatrique, medec en ehpad

Cas cliniques DEAS Module 1,7 et 8
Medec médecin traitant,relation de travail

Les éléments pour une bonne coordination avec les médecins traitants.

Docteur zen et la gastro-entérite

Aidez votre médecin coordonnateur dans sa difficile tâche pour endiguer l'épidémie de gastro-entérite

g10.jpg
Cellule de crise Grippe AH1N1en maison de retraite

lors du déclenchement du plan bleu relatif à la grippe H1N1, la cellule de crise prend la situation en main

m4-5.jpg
Erreur médicamenteuse

La gestion des erreurs médicamenteuses, quel que soit le mode de prise en charge du patient, représente un enjeu majeur dans l’organisation des soins.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/12/2017