La souffrance de la famille

 

par franck psychologue clinicien le 22/01/2015 16:15:32

La famille face à la personne démente éprouve une série de sentiments qui sont autant de souffrances:« la famille est la victime cachée de la démence.»


l'angoisse de l'hérédité soulève la peur de leur future vieillesse

la crainte de problèmes financiers si la maladie continue

la peur de ne pas tenir sa promesse "Je ne te placerai jamais en Long séjour"

le conflit interne entre la volonté de préserver l'équilibre et la sérénité familiale et la reconnaissance filiale ou conjugale, car il reste le souvenir de l'investissement antérieur du malade pour les enfants ou pour le conjoint

le chagrin devant l'altération physique du parent qui est devenu méconnaissable pour ceux qui l'ont connu et aimé 

l'insécurité devant le comportement à avoir face au dément qui agresse.

Au fil des jours la souffrance se double d'un travail de deuils successifs qualifiés par certains de deuil "blanc", avant l'épreuve

Deuil de l'espérance de guérison, même si des progrès thérapeutiques existent;

Deuil de la relation perdue « Il ne me reconnaît plus »

Deuil de l'admiration « Lui qui était si gentil, si fort, si brillant ! »

Deuil du rôle, par renversement des rôles familiaux habituels : les enfants se sentent devenir les parents de leurs parent

Deuil de l'estime de soi devant l'agressivité manifestée lors du nième comportement perturbateur quotidien du malade. Ne supportant plus la situation certains se posent la question du sens d'une telle vie et souhaitent sa f... tout en se reprochant un tel souhait

Deuil de la possibilité de prévoir l'avenir. À long terme mais aussi à court terme dans le déroulement du quotidien : présence constante auprès du malade, manque de repos la nuit, agressivité de la part du dément, etc.

Comment aider les famille au domicile et en EHPAD

Reconnaître l'importance de la contribution de la famille, qui reçoit peu de gratifications pour les efforts déployés.

Enseigner à la famille certaines des suggestions exprimées ci-dessus pour répondre aux situations problématiques.
L'importance :de réorienter dans le-temps, l'espace et avec les personnes

De la stimulation sensorielle par le biais du toucher et de la manipulation d'objets

d'éviter d'exercer des demandes excessives envers le malade

D'éviter de rationaliser avec le malade.

Insister sur l'importance de modifier les objectifs et les attentes reliés aux visites.

Intégrer la nature involutive de la pathologie et son irréversibilité.

Tenter de se centrer sur les capacités restantes et sur les intérêts présents «ici et maintenant» : musique, photos, jeux simples, manipulation d'objets, toucher.

Tenter d'apprendre à écouter et à décoder les messages c'est à dire se centrer davantage sur le processus (pensées, sentiments) que sur le contenu du message.

Souligner aux membres de la famille qu'il n'existe aucune solution miracle satisfaisante à 100 % et que le travail par essais/erreurs qu'elle effectue, est également celui qui sera effectué par les soignants en institution.

Savoir être suffisamment «égoïste» pour ne pas s'épuiser : utiliser les aides disponibles, s'aérer quelques heures de temps à autre en utilisant des relais.*

Savoir encore et encore... et apprendre au fil des jours :

- que votre proche est anxieux lorsqu'arrive le crépuscule car il a un sentiment d'insécurité. En fin d'après-midi il déambule ou parfois dit « Où est ma mère» ou « Je veux rentrer à la maison » ; c'est « l'effet crépusculaire ». Prévoyez d'être présent auprès de lui à cette heure : organisez vos courses et votre travail en fonction; éclairez intensément (on traite certaines dépressions par une exposition à la lumière dans les pays nordiques quand les jours sont courts) ; rassurez" Je suis là pour prendre soin de toi ».


- que la sur-stimulation (grande réunion familiale bruyante) a un effet contraire à celui qu'on en attendait: la personne malade ne sait plus faire le tri entre de nombreuses informations qui lui parviennent à la fois et s'isole.


- que la sous stimulation est préjudiciable elle aussi, car la personne n'ayant pas d'information à traiter, met son cerveau au repos. Il faut donc trouver l'équilibre entre sous et sur-stimulation selon chaque malade.


- qu'il faut mettre sous clé les médicaments (ne pas les laisser dans l'armoire de toilette à la salle de bains) le fer à repasser, les allumettes (si le malade fume rester à coté de lui), l'eau de javel qui pourrait être bue., etc.... jusqu'aux produits insecticides pour le jardin.


- qu'il ne faut pas mettre en vue à portée de sa main des bibelots de petite taille : la personne démente peut les porter à sa bouche et les avaler accidentellement.


- qu'il ne faut pas avoir de plante dont la mastication puisse poser problème. À l'intérieur, la belle plante verte striée de jaune qu'est le Diffenbaca, car sa sève laiteuse est toxique, etc. Dans le jardin l'arbuste Belladone et ses baies bleues attirantes mais dangereuses, l'arbre Rhux sumac et ses fruits toxiques en forme de cône brun, etc.


- que la lampe de chevet de la chambre doit être d'une part facile à atteindre, à allumer et à éteindre (par cellule photo électrique ou contact direct avec la lampe) ; et d'autre part difficile à renverser.


- du fait que la personne malade à tendance à partir déambuler seule à l'extérieur si elle échappe à la surveillance (on ne peut parler de fugue car elle n'a pas l'intention de partir pour ne pas revenir, c'est plutôt du vagabondage ou de l'errance) elle risque de se perdre dans la rue en ville ou dans les bois à la campagne.


- Prévoyez la nécessité de déclencher des recherches : avoir une photographie récente sous la main permettant de diffuser rapidement des photocopies ; lui offrir une gourmette portant vos coordonnées et indiquant "troubles de mémoire" (l'avenir est au bracelet avec émetteur miniaturisé qui émet des "bip" localisables).

- Quand un parent meurt cela provoque du chagrin,mais quand un parent disparaît sans qu'on sache où se trouve son corps cela provoque en plus une détresse et un sentiment de culpabilité rendant plus difficile le travail de deuil. Il est absent mais... est-il mort?


- prévoyez une télé alarme qui vous permettra si vous êtes seul et devant un problème important d'alerter rapidement, de demander le secours de services compétents.


- vérifiez régulièrement que votre appartement que vous aviez bien organisé au début de la maladie de votre parent n'a pas, avec le temps, subi des modifications involontaires.

C'est sécurisant pour vous et pour lui...

 

- Utiliser la fiche "Vérification de l'environnement" vous facilitera la tâche en indiquant les points essentiels. Elle doit être complétée par le fruit de votre observation en fonction du logement

Maladie d'Alzheimer

Cette page vise à offrir des conseils.

Elle ne remplace aucunement l’avis des professionnels de la santé.

Consultez votre professionnel de la santé au sujet de tout changement dans l’état de la personne ou pour toute question, préoccupation ou inquiétude

 

Fonctions exécutrices 1

Les fonctions exécutives regroupent les capacités de planification, d’organisation et de changement de tâche

stimulation cognitif 15

jeux stimulation cognitif son et texte, stimulation cognitif Le code de la route, jeux de mémoire

Imgp0907

Structures d’accueil 0

Structures d’accueil Alzheimer

alzheimer
Conseil du prendre soins à domicile

Les chercheurs, les médecins et les professionnels  découvrent et affine ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans les soins lié à la démence, mais les tactiques suivantes se sont avérées efficaces au fil du temps

alzheimer
D'après une étude THC est efficace sur la maladie d'Alzheimer

Une étude constate que la marijuana est efficace dans le traitement et la prévention de la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence.

A 5
alzheimer
Cuba ouvre des maisons de soins pour Alzheimer

Le premier de ces nouveaux établissements médicaux pour les personnes atteintes d'Alzheimer à ouvert à La Havane,

alzheimer
ESA c'est quoi ?

ESA c'est quoi ?Des critères de prise en charge imposés par le Ministère de la santé soit un MMSE > 18/30

alzheimer
Paro le robot thérapeutique

Paro le robot thérapeutique

images-2-7.jpg
alzheimer
La souffrance de la famille

maladie ALZHEIMER, La souffrance de la famille

images-1-10.jpg
alzheimer
carte urgence Alzheimer

carte urgence Alzheimer, exenple livret hospitalisation alzheimer

personnes-agee.jpg
alzheimer
aide à la toilette d'un proche atteint de la maladie d'Alzheimer

quelques conseils pour la prise en charge d'un proche ou d'un résident d'une maison de retraite dans la prise en charge quotidienne de la maladie d'Alzheimer

cimg2303.jpg
alzheimer
aide alimentaire proche atteint de maladie d'Alzheimer

quelques conseils pour la prise en charge d'un proche ou d'un résident d'une maison de retraite dans la prise en charge quotidienne de la maladie d'Alzheimer

pa1.jpg
alzheimer
incontinence urinaire maladie d'Alzheimer

quelques conseils pour la prise en charge d'un proche ou d'un résident d'une maison de retraite dans la prise en charge quotidienne de la maladie d'Alzheimer

capturer-11.jpg
alzheimer
communiquer dans la maladie d'Alzheimer

communiquer avec une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

images-2-7.jpg
alzheimer
Médicaments de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer touche plus de 800 000 personnes en France.

allocation_personnalisee_autonomie.jpg
alzheimer
Équipes mobiles Alzheimer

L'équipe est constituée d'ergothérapeutes, d'ASG, d'AMP et d'AS qui travaillent sous la responsabilité d'infirmières coordinatrices.

images-3-6.jpg
alzheimer
formation aide aux aidants, c'est quoi

formation aide aux aidant ,c'est quoi

Huma
alzheimer
Alzheimer les réponses de l'humanitude

Alzheimer les réponses de l'humanitude

a3.jpg
alzheimer
TNM maladie Alzheimer

Thérapeutiques non médicamenteuses dans la maladie d'Alzheimer

alzheimer
aide au coucher d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

quelques conseils pour la prise en charge d'un proche ou d'un résident d'une maison de retraite dans la prise en charge quotidienne de la maladie d'Alzheimer par un proche ou un professionnel

alzheimer
aide à l'habillage pour un résident atteint de maladie d'Alzheimer

quelques conseils pour la prise en charge d'un proche ou d'un résident d'une maison de retraite dans la prise en charge quotidienne de la maladie d'Alzheimer par un proche ou un professionnel

alzheimer
MA : Tableau clinique des 3 stades

maladie Alzheimer, évolution du stade 1 au stade 3

alzheimer
Les troubles du sommeil dans la maladie d'Alzheimer

les différentes types de perturbation du sommeil, des mesures et des suggestions simple à mettre en œuvres,

alzheimer
Les troubles alimentaire dans la maladie d'Alzheimer

maladie Alzheimer conseils pratiques en cas de troubles alimentaires, plusieurs situations concrètes,

alzheimer
La prise en charge au quotidien d'un résident Alzheimer

La prise en charge au quotidien d'un résident Alzheimer,réveil, petit déjeuner, toilette, repas, visite, coucher, nuit,

alzheimer
Que faire ... face à la maladie d’Alzheimer ?

Ce guide pratique sur la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, présenté sous forme de questions réponses

images-2-6.jpg
alzheimer
Les traitements de la maladie d'Alzheimer

Les traitements de la maladie d'Alzheimer Rééducation et réhabilitation cognitive

images-16.jpg
alzheimer
Maladie d'Alzheimer : la Consultation Mémoire

Maladie d'Alzheimer : la Consultation Mémoire

ergo3.jpg
alzheimer
Maladie d'Alzheimer : les autres professionnels de santé

Maladie d'Alzheimer :les médecins généralistes et les neurologue jouent un rôle important dans la maladie d'Alzheimer mais il ne sont pas les seuls

r5-2.jpg
alzheimer
Alimentation : le finger food et la maladie d'Alzheimer

Le finger food en maison de retraite,pourquoi il faut l'encourager,

affective.jpg
alzheimer
Prendre soin au quotidien des personnes âgées souffrant de démence

Prendre soin au quotidien des personnes âgées souffrant de démence

alzheimer.jpg
alzheimer
L'agitation des patients Alzheimer

L'agitation des patients Alzheimer

alzheimer
C'EST MOI : le livret d'hospitalisation du résident Alzheimer

un livret à remettre aux personnels soignants quand un résident est hospitalisé

alzheimer
La maladie des 4A

Alzheimer la maladie des 4 A

alzheimer
Grille de Zarit (évaluation du fardeau de l’aidant)

Grille de Zarit (évaluation du fardeau de l’aidant)

alzheimer
Les 5 critères pour définir une unité Alzheimer

Les 5 critéres pour définir une unité Alzheimer

alzheimer
Le deuil blanc des aidants dans la maladie d'Azheimer

Qu’est-ce que le deuil blanc?

4 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/03/2016