l'internet construit des ponts entre jeunes et vieux

Gladys se rappelle l'invention de la télévision couleur, et l'avènement de l'ordinateur ses doigts agiles dansent sur l'écran d'un iPad, il est difficile de croire quelle a 95 ans ,elle a eu sa première tablette il ya seulement six mois. «J'adore faire du shopping en ligne," dit-elle, tapant son chemin à travers une liste de vestes de fourrure sur un site Web marchant "Ooh, c'est un style agréable. Quatre-vingt-six livres pour cette robe. Ce ne est pas pour moi - c'est pour ma fille, qui se marie. je vais  lui envoyer un mail 

A côté d'elle dans le salon de Abbeyfield une maison de retraite à Wendover, se trouve Laura Wanstall, un étudiant en commerce de 18 ans, elle la guide à travers les pages de l'écran Web."Elle est si patiente avec moi - je suis très lente», explique Gladys. "Je ne suis pas encore assez bonne pour envoyer des mail, mais c'est facile à utiliser; «Je ne sors pas autant que je le voudrais, et c'est ce qui maintient mon cerveau au ralenti», sourit-elle.

 

Le nouvel enthousiasme de Gladys pour l'Internet est due à sa participation dans le clic! programme, un projet novateur intergénérationnelle visant à améliorer la confiance et les capacités numériques des plus de 65 ans.

Créée en 2012, comme une réponse à des statistiques gouvernementales montrent que 4,8 millions de personnes dans ce groupe d'âge n'ont jamais été en ligne, le clic! programme fonctionne dans 26 maisons de retraite de la société  Abbeyfield, et est soutenu par près de 100 bénévoles âgés de 16 et 25.

La plupart des membres de l'organisme de bienfaisance sont des personnes âgées, solitaire et infirmes - et il est à espérer que l'amélioration de leurs compétences numériques aidera à combattre la solitude, l'ennuie et la maladie ,et finira  par forger des relations de compréhension entre les générations.

 

Clic programme!relie les jeunes avec les résidents âgés. 

Pendant une heure chaque semaine, sur 12 semaines, les bénévoles viennent à la maison de retraite pour aider les personnes âgées à se familiarisez avec internet. 

De la banque en ligne aux magasins, des jeux, des courriels et des appels vidéo à des amis et parents à l'étranger, le contenu de chaque session est personnellement adapté au résident. .

Gladys utilise l'Internet pour jouer au solitaire et regarder les photos que sa fille lui envoie,

Le gestionnaire de la maison de retraite affirme  que les effets de  Clic!programme sur les résidents ont été remarquables. «Ils sont de bonne humeur après les séances. Gladys imprime des modèles de tricot qu'elle a vu en ligne,deux des autres résidents utilisent les iPads pour jouer un autre au Scrabble.

Ils aiment le vocabulaire internet  comme "je surf" pour impressionner leurs petits-enfants.

Il y a un véritable sentiment d'accomplissement,c'est quelque chose qu'ils ne ont jamais pensé qu'ils pouvaient faire ".

Un autre convertis au numériques de Wendover est James Wordingham, 77 ans, qui a aménagé dans la maison de retraite cette année. Il a reçu un iPad en 2007  «J'ai commencé avec un magasin en ligne et à partir de là," explique t-il, j'ai commencé à jouer à des jeux et j'ai fais mes opérations bancaires en ligne, aussi. Je n'ai toujours pas maîtrisé le double-clic, mais je me défend ".

Pour James, apprendre à utiliser un iPad a été comme une bouée de sauvetage. Sa fille et sa famille ont déménagé à Singapour, alors que certains de ses petits-enfants sont encore basés en Australie. 

Bénévoles Géorgie Lindstrom, 17 ans, lui a appris à utiliser l'application FaceTime pour faire des appels vidéo , ce qu'il fait chaque week-end. "James est sur Facebook, il l'utilise pour rester en contact avec son petit-fils qui voyage beaucoup à l'étranger.

Dans un autre centre Abbeyfield à quelques mètres de la plage de Falmouth, Cornouailles, Anne Roberts, 74 ans, trempe son doigt dans des pots de peinture virtuelles autour d'un écran. Anne est une artiste passionné,l'an dernier, un accident vasculaire cérébral à volé à Anne l'utilisation de son bras droit, ce qui signifie qu'elle n'était plus en mesure de peindre  passe-temps qu'elle adorait. "L'art a toujours été une partie très importante de ma vie», dit-elle, avec nostalgie. «C'était un moment terrible et tellement frustrant. Je sentais que j'avais perdu tout  ».

Conscients ce que son art signifiait pour elle, le personnel a inscrit Anne aux clic! programme et un bénévole qui s'appel Ruan,étudiant en design graphique à l'Université de Falmouth, a aidé Anne à comprendre comment utiliser l'iPad et lui a présentée certaines applications d'œuvres d'art , qu'elle pouvais simplement utiliser avec un doigt  

Ces jours-ci, si Anne a retrouvé un certain mouvement dans son bras droit, "Je suis accro à l'iPad. Ruan m'a aidé à trouver des programmes spéciaux sur des forums et sur le tissage et textiles anciens du Pérou".

Pour ces peintures virtuelle sur Ipad Anne s'inspire des arbres, des maisons, des coquillages sur la plage  et la compagnie de Ruan signifie plus pour elle que le support informatique."Ruan est d'une grande aide et un bon ami. Ce qu'il a fait m'a donné de l'espoir. "

Cliquez! projet change véritablement la vie. Mais il est coûteux de le faire fonctionner, et s'appuie sur les iPads qui sont prêtés depuis le siège national. "Une fois que les résidents obtiennent une satisfaction, nous les encourageons à acheter leur propre Ipad", explique Claire. «Les personnes âgées plébiscitent  les tablettes parce qu'ils sont intuitive le glisser à gauche ou à droite avec le doigt est plus simple pour la personne âgée au lieu d'une souris. Cela leur donne un aperçu des raisons pour lesquelles tant de jeunes sont collés avec quelque chose dans la main. Ils se rendent compte que ce n'est pas seulement de l'ignorance; il ya tout un monde là-bas.

Retour à Wendover, Gladys est occupé «Je n'ai rien commandé," elle se confie, " Mes filles pourraient ne pas être très heureuses si je commence à passer toute ma retraite en ligne. J'aimerais un ordinateur portable si je pouvais obtenir un sur ma liste de Noël. »Elle sourit. «C'est une vie merveilleuse, avec le monde au bout des doigts, n'est ce pas?"

 

L'exclusion numérique chez les personnes âgées:

Selon les chiffres de l'ONS, 99 pour cent des 16 à 24 ans ont utilisé l'internet, tandis que l'utilisation parmi les plus de 55 ans est considérablement plus faible

Les statistiques nationales montrent que 29 pour cent des personnes âgées de 55 à 64 ans n'ont jamais été en ligne

Parmi les plus de 75 ans, le pourcentage est encore plus faible: environ les trois cinquièmes n'ont jamais accédé à l'Internet

Une étude de 2011 a révélé que 40 pour cent des plus de 65 ans passe que 12 jours par an en compagnie d'un jeune

Pendant ce temps, 67 pour cent ont dit qu'ils sentaient qu'ils pouvaient apprendre quelque chose des jeunes

Les chercheurs estiment que d'ici 2030, 700 000 personnes âgées seront coupées des services gouvernementaux, des magasins et des communautés locales en raison d'un manque de connaissances numérique

 

Auteur sarah R

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/11/2016

 

Telechargement 1 1Les documents présents sur ce site sont fournies de bonne foi et nous croyons exactes au moment de l'écriture. 

Les lecteurs sont priés de vérifier auprès des organismes ou institutions officiels l'exactitude de toutes les informations  fournis.

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste