Barre de recherche

Étude de situation 17 Accès libre

Cas clinique

 

Madame Durand âgée de 85 ans, est hospitalisée pour anémie, Dimanche 26 Mai 2020 à 9h dans le service de médecine où vous travaillez. Elle est en chambre double, coté porte. Elle est atteinte d’une maladie de Parkinson associée à une démence neurodégénérative (maladie à corps de Lewy). Diabétique de type II. Elle vit à domicile avec son époux. Les deux enfants sont très présents et soulagent beaucoup leur père.
Vous travaillez de 7h à 19h. Les 26-27-28 mai 2020
Le 26 mai : Mme Durand est désorientée car se croit dans sa chambre et ne retrouve pas son environnement.
Elle réclame sa famille (qui doit venir vers 13h). Elle est docile et accepte les soins prodigués par le personnel.
Vous installez Mme Durand dans sa chambre et expliquez à sa voisine qu’elle est très fatiguée par la nuit passée aux urgences.
Vous avez lu les informations sur la fiche de liaison. Vous constatez que la personne porte une protection anatomique et une sonde urinaire (à demeure selon les urgences). Sa peau est fragilisée au niveau du sacrum (sans escarres).
Elle porte des appareils auditifs, mais vous devez parler lentement et face à elle. Elle porte des lunettes, mais tâtonne pour trouver son verre.
Mme Durand répond aux questions simples, elle sait qu’elle est à l’hôpital et que vous êtes personnel soignant et parfois vous parle de son mari qui est dans la cuisine à côté.
Vous lui demandez si « elle a mal », elle vous répond « non », en effet, elle ne se plaint pas à la mobilisation. Une fois installée vous lui proposez de se reposer.
Mais elle appelle sans cesse et crie si personne ne vient.
A 11h30 : vous l’installez au fauteuil pour le déjeuner et vous vous apercevez qu’elle a un appui de courte durée sur ses jambes et s’affaisse rapidement sans pouvoir faire quelques pas. (C’était signalé sur la fiche de renseignements du dossier de soins). Il est signalé aussi qu’elle a bon appétit, qu’elle mange seule et en morceaux car elle porte un dentier. Vous l’installez et partez. A votre retour dans la chambre, vous constatez qu’une partie du repas est tombé sur l’adaptable et vous remarquez qu’elle cherche les aliments et tâtonne pour trouver les barquettes, elle a goûté à tout sans réellement manger.

A 14h, Mme Durand appelle très fort, sans cesser une minute, elle veut se recoucher. La famille présente, vous demande de bien vouloir la recoucher car ce sont ses habitudes, elle se repose au lit l’après-midi. La famille vous précise que l’accès à la télévision est ouvert car Mme Durand adore la télévision. Elle la regarde tout le temps, ça lui permet d’être plus calme quand elle est seule, même de s’endormir. Elle aime les émissions sur la nature et les variétés.
Lorsque vous effectuez sa toilette intime avant le repas du soir, elle vous parle de sa peur « de se faire pipi dessus et de mouiller sa couche », elle vous dit qu’elle a bien marché ce matin avec le kiné et que son père est venu la voir à l’hôpital.
Vous la relevez pour le repas du soir, sa fille est là et s’en occupe. Elle vous informe qu’il y aura toujours quelqu’un au repas du soir.
Lundi 27 mai : Pendant les transmissions à la prise de service, vous apprenez que malgré le somnifère et l’anxiolytique, Mme Durand s’est endormie à 2h du matin et a appelé en criant sans cesse (c’est un fait fréquent de son comportement, information donnée par la famille). Sa voisine est exténuée et se plaint de ses appels constants sans répit.
A 7h, vous effectuez les prises de constantes et les relevés de diurèse.
Mme Durand : TA : maxima : 132 et minima : 82, Pouls : 80, T° : 37°2, diurèse : 500cc, les urines sont foncées sans traces de sang, évaluation de la douleur : pas de douleur (échelle numérique
utilisée dans le service).
A 10h, Mme Durand, dort encore.
Au moment de la toilette, vous essayer de la stimuler et l’installez pour se laver le visage, pour le lavage de bouche, installer son dentier et se coiffer ; ce qu’elle réussit à faire. Après sa toilette, vous l’installez au fauteuil.
Le 28 mai : Lors de la toilette de Mme Durand, vous observez toujours les rougeurs au sacrum, le talon droit est rouge et sensible au toucher : elle vous dit « AIE-AIE »
Lorsque vous entrez dans la chambre pour son repas de midi, elle présente des signes d’hypoglycémie.

A 13h30 : Pendant les transmissions « matin-après midi » vous proposez à la stagiaire aide- soignante dont vous êtes la tutrice de prendre en charge Mme DURAND, en effet celle-ci nécessite beaucoup d’attention en actes de soins techniques et relationnels.

Vous consacrez un moment après les transmissions pour vous organiser avec la stagiaire. Vous lui demandez de s’organiser pour intégrer Mme DURAND dans son planning de travail et de veiller sur elle dans ses moments de crise d’angoisse. Vous la prévenez que vous ferez la toilette avec elle.
L’élève s’occupe déjà de 2 patients :
- Monsieur X : automne pour manger, aide toilette au lavabo (le dos et les membres inférieurs),
Séance de Kiné en chambre à 10h.
- Monsieur Z : aide au repas, toilette au lit, bandes de contention à poser avant le lever et instillation d’une goutte de collyre contre le glaucome dans l’œil droit le matin, radio de contrôle prévue le 29 mai à 9h30.
14h30 : Après avoir réfléchi à son organisation des soins, l’élève vous en informe et vous demande si elle peut vous aider car elle a un moment de libre.
17h : après la sieste, Mme Durand, appelle et crie, elle réclame sa famille et s’étonne de ne pas les voir, elle pleure et veut se lever du fauteuil, pour partir chez elle. Elle a peur et dit qu’il faut s’occuper de son mari.
La stagiaire intervient auprès d’elle, lui parle, reste un moment assise près d’elle et promet à Mme DURAND de revenir. Mme DURAND est rassurée et lui dit : « vous êtes gentille, je me sens tellement seule »

Question


Q 1 : Comment avez-vous obtenu un recueil d'informations pour Mme DURAND ?

Q2 : Citez les besoins essentiels de Mme DURAND

Q3 : La culture, les habitudes de vie et les choix de la personne sont pris en compte Que faites-vous pour respecter les habitudes de vie de Mme DURAND
Q4 :Vous demandez à la stagiaire Aide-soignante de faire le bilan des capacités et incapacités de Mme DURAND, que doit-elle vous répondre ?

Q5 :Des actions visant à maintenir l'autonomie de la personne sont proposées :
Qu’avez-vous fait ?

Q6 :Mise en œuvre des activités d'aide :
- Les activités mises en œuvre prennent en compte les capacités d'autonomie de la personne :
- L'aide à la personne doit être efficace
- Les règles d'hygiène et de sécurité doivent appliquées
- Le confort et la pudeur doivent respectés
- La personne doit être stimulée
Lorsque vous aidez Mme DURAND à se recoucher pour la sieste, que faites-vous pour respecter les 5 critères ci-dessus ?

 

 

Question
Comment avez-vous obtenu un recueil d'informations pour Mme DURAND ?

Avec le dossier de soin, fiche de renseignements, fiche de liaison, la famille, les transmission de l’équipe, état clinique, et les informations que me donne Mme DURAND


Citez les besoins essentiels de Mme DURAND


- Eliminer : protection, sonde urinaire, urine foncé à surveiller , diurèse 500cc
- Être propre proteger ces tégument : peau fragilisé au niveau du scrutin sensible au touché, aide à la toilette
- Se mouvoir maintenir bonne posture : appuie de courte durée des jambes s’affaissé rapidement
- Manger et boire : tatonne pour trouver repas (à fait tomber une partie de sont repas à vérifier si à cause trouve visuelle ou du à sa pathologie Parkinson
- Éviter les danger : tatonne (trouble visuelle) risque chute, désorienté confus, crise d’angoisse , peur d’uriner dans la protection, appuie courte duré risque chute
- Se divertir : télé dois être allumer avec émission nature et variété
- Dormir et ce reposé : dors tard malgré somnifère et anxiolytiques
- Communiqué : à besoin d’être rassure car se sent seul, soutenir, expliqué

La culture, les habitudes de vie et les choix de la personne sont pris en compte Que faites-vous pour respecter les habitudes de vie de Mme DURAND

Favoriser les visites et la présence de la famille

Stimulation/ aide à l'alimentation/ vérifier la présence de son dentier

Respect de ses heures pour la sieste/ télévision allumé sur des chaines diffusant des émissions sur la nature et variété 

Communiqué avec elle / rester auprès d'elle/vérifier la présence et la bonne position de son appareille auditif/Anxiété /peur de rester seul

Réassurance /Confusion et désorientation épisodique

Continuer les séance de kinésithérapeute 


Vous demandez à la stagiaire Aide-soignante de faire le bilan des capacités et incapacités de Mme DURAND, que doit-elle vous répondre ?

Capacité à : communiquer,comprendre incapaciter partielle à se mouvoir (appuie de courte durée des membres inférieure et s’affaisse
Capacité : entendre à un appareil auditif (parler lentement face à elle)
Incapacité à :éliminer lui proposer d'aller au toilette aussi souvent qu'elle le veut
Incapacité partielle à : voir à des lunette mais tatonne à se mouvoir en raison d'un fort risque de chute, besoin d'aide pour les transferts
Capacité : à se distraire (TV)
Incapacité partielle :  Besoin d'aide pour la toilette, préserver son autonomie pour le visage, dentier/ surveillance rougeurs points d'appuis/Risques d'escarre talons et sacrum
Incapacité partielle a :manger et boire ( repas tomber peut être du une altération visuelle à surveiller en parler pour révision des verre tatonne ou du à sa pathologie Parkinson en parler au médecin )mais à un dentier peux mâcher et avaler Aide installation à table et aide à l'alimentation/stimulation/surveillance/Surveillance signes hypo-glycémique//Surveillance des signes d'anémies,Besoin d'être hydratée : urine foncé , diurèse 500ccEt à des crise d’angoisse ( rassure, parler en face et lentement avec des phrase simple, avoir attitude bienveillante, être à l’écoute , lui laisse le temp de s’exprimer)
Incapacité : dormir et se reposé appelle souvent Cris (le 27/05 à dormi à 2h malgré anxiolytiques et somnifère ) Phénomène du coucher du soleil (sundowning) /angoisse nocturne /insomnie/ il faut la rassurer

- Des actions visant à maintenir l'autonomie de la personne sont proposées :
Qu’avez-vous fait ?

Les actions sont

-stimulation pour l'alimentation et l'hydratation, ainsi que lui proposer d'aller aux toilettes
-Stimuler pour restauré et maintenir L’autonomie surtout pendant les soins ex : toilette lavage de bouche..,
- valorisé capacité et les effort, encourage pour maintenir confiance en sois
-rassuré et être à l’écoute pour diminué crise d’angoisse (soutient psychologique) , en parler à l’équipe
-parler avec l’équipe pour trouver une solution pour l’aider à s’endormir ex : aménager environnement pour favoriser le sommeille, ( un bon sommeille peut aider à diminuer les angoisse et les crainte à être plus apaisé
-informé l’équipe notamment le médecin pour c’est troublé visuel car tâtonne
- Communiqué avec des phrases simple et face à elle et lentement
-prévention d’ escarre

 

Mise en œuvre des activités d'aide :
- Les activités mises en œuvre prennent en compte les capacités d'autonomie de la personne :
- L'aide à la personne doit être efficace
- Les règles d'hygiène et de sécurité doivent appliquées
- Le confort et la pudeur doivent respectés
- La personne doit être stimulée
Lorsque vous aidez Mme DURAND à se recoucher pour a sieste, que faites-vous pour respecter les 5 critères ci-dessus ?

- Avant de commencer je fais la friction avec la solution Hydro-alcoolique puis je signale que je suis dans la Chambre Avec le voyant de présence
- Je communique tout au long de l’installation préviens et explique chaque geste et respecte le règle d’ergonomie pour sa sécurité et la mienne
- Je ferme le rideau entre les deux patientes (sauf si opposition de Mme DURAND)
- Je baisse le lit pour l’installation je l’aide à l’installer et je la stimule lors de l’installation pour qu’elle maintienne sont autonomie
Puis je remonte le lit à une hauteur adapté
-Je veille qu’elle n’a pas uriné si Oui prodiguer soins pour changer protection en respectant règle d’hygiène, pudeur , d’ergonomie et le matérielle adapté avec prévention d' escarre

- je la couvre à la hauteur qu’elle souhaite et je lui demande si elle est bien installe si sa lui convient
- Mettre les barrière si (prescriptions)
- Je rapproche l adaptable avec la carafe d’eau et le verre d’eau ,la commande de la télévision et le téléphone pour que tout sois accessible
- Je mets la sonnette à côté de Mme durand
- Je lui allume la télévision si elle le souhaite par rapport à ces habitude avec la chaîne qu’elle souhaite
- Une fois terminer je fais une friction hydro-alcoolique et j' étreint le signalement avec le boîtier pour éteindre voyant de présence
- Puis je ferme la porte

Laurence vit avec Rémi depuis 15 ans. Ils ont un enfant. Rémi l’insulte, la dénigre et, de plus en plus souvent, la frappe. Laurence est isolée, ses proches ne lui parlent presque plus. Alors qu’elle raconte à sa mère sa énième dispute avec son mari, elle entend son frère, excédé, dire : « si elle reste, c’est qu’elle aime ça. »

Questions : Beaucoup de femmes vivent la violence conjugale depuis des années. Malgré ce qu’elles endurent, elles restent avec leur conjoint et refusent parfois l’aide de leur entourage. Quel sont d'après vous les raisons ? 6 items attendus 

Chaque situation est unique, il y a de multiples raisons qui poussent une femme à rester avec un conjoint violent :

- La peur : peur de mourir, peur d’être seule, peur de perdre ses enfants, peur de se retrouver à la rue, peur du jugement de sa famille, de sa communauté.

- La culpabilité de n’avoir pas eu le courage de le faire avant, la crainte de ne pas aller jusqu’au bout.

- L’isolement : parmi les nombreuses stratégies de l’auteur, une des plus systématiques consiste à isoler la victime des personnes qui pourraient lui apporter un quelconque soutien.

- La dépendance économique : bien qu’un grand nombre de femmes victimes de violences travaillent, la plupart ne disposent pas de revenus propres (inégalités dans la répartition des charges du ménage, confiscation du salaire ou des prestations), ou leurs revenus ne leur permettent pas d’accéder à une totale autonomie (contrats précaires, temps partiels imposés…).

- Une situation administrative instable pour les femmes migrantes.

- L’absence de solution concrète. Partir d’accord, mais pour aller où ?

Cette liste n’est pas exhaustive, mais on entrevoit déjà que la victime doit tenter de résoudre une situation extrêmement complexe dans une situation où elle est vidée de toute force.

Etude de situation 1

Vous travaillez ce jour comme aide soignante dans un service de Médecine Hépato-gastro-entérologie

Etude de situation 2

Vous êtes AS en service de médecine, vous travaillez en collaboration avec une IDE

Etude de situation 3

Vous travaillez ce jours de 7 h à 14 h dans un EHPAD et prenez en charge Mme R.

Etude de situation 4

Vous êtes aide soignante dans le service de Gastro-entérologie,Vous prenez en charge Mr A.

Etude de situation 5

Mme B (90 ans), divorcé, 2 enfants ( fils décédé à 68 ans)

Etude de situation 6

Vous travaillez ce jour, 9 novembre 2020, comme aide soignant(e) en  Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

Etude de situation 7

Mme D. est née le 20/11/1936 (78 ans), elle est prise en charge par le S.S.I.A.D

Etude de situation 8

Vous êtes aide-soignante dans une maison de retraite et vous accueillez ce matin Mme E., 88 ans,

Etude de situation 9

Cas clinique Mr Joseph. Quel besoin est altéré? Classer les étapes de la friction hydro-alcoolique

Etude de situation 10

Exercice interactif et ludique vous travaillez en service Cardio, en apportant le petit déjeuner à Mr Grazio, vous remarquer

Etude de situation 11

Madame Durand âgée de 85 ans, est hospitalisée pour anémie

Etude de situation 12

Madame V, 75 ans, , est hospitalisée dans le service pour un accident vasculaire cérébral .

Etude de situation 13

Mme C est âgée de 62 ans, est atteinte de la maladie de parkinson,

Etude de situation 14

Madame Marie, 89 ans a été admise en EHPAD depuis 6 mois suite à une chute à  domicile

Etude de situation 15

Vous recevez ce jour en hospitalisation en service de médecine M. G

Étude de situation 16

Exemple Étude de situation corrigé Bloc 1 aide soignante

Étude de situation 17 Accès libre Nouveau

Cas clinique Démarche de soins Md D
Deas bloc 1 modules 1 et 2

 

Obtenez vos identifiants 7jours/7 24h/24  

1 Cliquer sur acheter paiement 100% sécurisé 

2 Créez votre identifiant et mot de passe

3 Commencez à réviser de suite

Aide soignant Bloc 1 Modules 1 & 2

Prix (TTC)
9.99 EUR

17 Études de situation

+ 250 QCM

PRIX 9€99

Le paiement est sécurisé par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.

Date de dernière mise à jour : 13/01/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam