bilan d'activité médicale

MODELE DE RAPPORT D'ACTIVITEE MEDICALE D'UN EHPAD

BILAN D'ACTIVITE MEDICALE


1 INTRODUCTION


2 ORGANISATION GENERALE DE ETABLISSEMENT


3 POPULATION ACCUEILLIE


- Répartition Hommes / Femmes
- Répartition par âge
- Répartition par GIR
- Evolution du GMP


4 - MOUVEMENTSL'ANNEE


- Données sur l'hospitalisation
- Données sur les décès

5 - PATHOLOGIE RENCONTREES


- Enumération des pathologies rencontrées


 6-CONSOMMATION DES MEDICAMENTS


7-OBJECTIFS DE SOINS


- Prévention des infections nosocomiales
- Vaccination
- Bientraitance
- Procédures et Protocoles
- Dossiers de Soins


8- CONCLUSION

INTRODUCTION

 

Situé dans le XXX ème arrondissement de VILLE, notre Etablissement « EHPAD » d'une capacité de XXXX  lits accueille des Personnes Agées en perte d'autonomie soit au titre de l'Aide Sociale soit à titre privé.


Au cours de l'année XXXX  l'Etablissement a signé « La Convention Tripartite » ce qui a entraîné de grands changements avec la suppression de « La Section de Cure Médicale» et le départ des infirmiers libéraux.

En contrepartie, l'Etablissement a bénéficié du doublement des effectifs d'AS et d'IDE.


Ce changement ne s'est pas fait sans difficultés, mais permet déjà une prise en charge plus personnalisée de nos résidants.


Nos objectifs et projets de soins sont nombreux.

Quelques-uns d'entres eux sont exposés ci-après.

ORGANISATION GENERALE DE L'ETABLISSEMENT

Etablissement de XXX  lits ayant une majorité de chambres doubles réparties sur XXX  niveaux et possédant une UPPD de XXXX lits.


Les moyens matériels


- Une infirmerie
- XXX  bureaux médicaux
-  Salle de kinésithérapie

 - Des dossiers informatisés (LOGICIEL ?)


- Mise en place progressive (50%) du « dossier unique du résidant »en ANNEE ? sur support papier.

Ce dossier comprend, outre le dossier médical classique, plusieurs éléments :
- Vie sociale (histoire de vie, projet personnalisé) - Evaluation Gérontologique Standardisée - Suivi des chutes
- Dossier de soins infirmiers
Ressources humaines
- Un médecin coordonateur ayant validé un cycle de formation conformément à l'article D.312-155-2
- Une infirmière coordinatrice responsable du pôle médical (XXX  personnes) ayant
bénéficié d'une formation « XXXX  » et en charge également des éléves (BEP,
auxiliaires de vie...), stagiaires (AS, IDE (relation avec les ifsi) et tutorés
(accompagnement de personnels ASH faisant fonction d'AMP en cours de formation
- XXX  Infirmières DE
-XXX AS
- Une psychologue responsable de la vie sociale et de l'animation
Des intervenants libéraux avec respect du libre choix du résidant, à savoir :

- Une orthophoniste qui réalise les EXAMEN ?
- XXX kinésithérapeutes
- Environ XXX  médecins généralistes dont deux assurent ? % de la prise en charge des résidants
Plusieurs spécialistes interviennent également au sein de l'établissement (cardiologue, ophtalmo, dermato, neuro, psychiatre).
L'établissement bénéficie également de la collaboration
- D'un service de radio à domicile au lit du patient.
- D'un laboratoire d'analyses médicales avec mise en place d'un système d'alerte de surveillance en fonction des pathologies ou des traitements mis en oeuvre.
- D'une pharmacie de ville qui détache une pharmacienne et une préparatrice pour la gestion et la préparation des médicaments en piluliers.
- D'un partenaire fournisseur de nos Dispositifs Médicaux.


L organisation


Les soins médicaux préventifs, curatifs ou palliatifs prodigués au sein de notre établissement ont pour objet, dans le respect de la Charte des Droits et Libertés de la Personne Âgée Dépendante, de maintenir et/ou restaurer la santé physique et mentale des résidents et/ou l'autonomie de leurs fonctions vitales.


Un service de garde médicale est assuré 24h sur 24 et 7 jours sur 7.


L'instauration de procédures et protocoles permet à l'équipe soignante d'intervenir rapidement et efficacement pour une meilleure prise en charge.

POPULATION ACCEUILLIE

En moyenne XXX  résidents soit un taux d'occupation de XXX

 

Répartition Hommes / Femmes

MOIS FEMMES HOMMES
Janvier    
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
Décembre    
Moyenne    
   %    

Répartition en fonction de l'âge

Age moyen en  ANNEE N ?: XXX  ans

Age moyen en ANNEE N+1 : XXX ans

 

Répartition par tranche d'âge :

FAIRE UN TABLEAU AVEC NOMBRE ET  %

SUR ANNEE N ET ANNEE N+1

Résidants de - de 60 ans 
Résidants de 60 à 70 ans 
Résidants de 70 à 80 ans 
Résidants de 80 à 90 ans 
Résidants de 90 à 100 ans 
Résidants de + de 100 ans

 

Répartition par groupe iso-ressource.

FAIRE UN TABLEAU AVEC NOMBRE ET %

SUR ANNEE N ET ANNEE N+1

GIR 1 
GIR 2 
GIR 3 
GIR 4 
GIR 5 
GIR 6 
GMP 

 

Précisez quelle sont les GIR les plus représentatif dans la population concerné et montré par une courbe l'évolution du

 GMP PAR RAPPORT AU DEUX ANNEE

 

MOUVEMENTS DE L'ANNEE

Nombre de présents


-Au premier jour XXX  Entrés XXX
-Au dernier jour XXX  Sorties XXX dont XXX décès


Données sur l'hospitalisation


Du ter Janvier au 31 Décembre ANNEE ? XXX  Résidants différents (de 1 à 6 hospitalisations) DE L'EHAPD ont été hospitalisés. (XXX EN ANNEE ?)
Le nombre total de journées est de XXX  (XXX en ANNEE )
La durée moyenne des jours d'hospitalisation est de XXX  (XXX  en ANNEE ?)


Données sur les décès

Nous avons eu à déplorer XXX  décès en ANNEE ?, chiffre certes important mais en baisse sensible par rapport aux années antérieures XXX  en moyenne (%).


L'évolution mensuelle en DE L'ANNEE ? est superposable à la moyenne des cinq dernières années et sans que nous puissions l'expliquer il existe une prévalence en Mars, juillet et décembre (voir courbe).

PATHOLOGIES RENCONTREES

Enumérattion des pathologies rencontrée

si Les personnes âgées sont des sujets fragiles.

La plupart d'entres elles souffrent de maladies et/ou de troubles inhérents à la vieillesse elle-même (ralentissement de toutes les fonctions vitales et essentielles).


Il convient donc ici de parler de poly pathologies.


Néanmoins, on remarque que les pathologies le plus souvent rencontrées dans notre établissement sont les suivantes :

 

INSOMNIE

DESORIENTATIO

ANXIETE

TROUBLE DU COMPORTEMEN?T OU DE L'HUMEUR

PSYCHOSE

HYPERTENSION

INSUFFISANCE CARDIAQUE

CONSTIPATION

SYNDROME PARKINSONIEN

DIABETE

CONSOMMATION DES MEDICAMENTS

Les consommations de médicaments les plus importantes concernent les médicaments de psychiatrie et de cardiologie, ce qui correspond bien évidemment aux pathologies les plus couramment rencontrées.


La consommation de médicament est très/trop important.

En effet le nombre moyen d'unité de prise en traitement de fond est de XXX  par résidant et par jour ce qui correspond environ à 3 ou 4 molécules différentes.


Les consommations les plus importantes se répartissent comme suit:


- Psychiatrie XXX  %
- Cardiologie XXX  %
- Gastroentérologie XXX %
- Neurologie XXX %


Les consommations les plus importantes concernent donc la psychiatrie :


-anxiolytiques
-neuroleptiques
-antidépresseurs hypnotiques


Et la cardiologie:


antihypertenseurs anti-arythmiques anti-ischémiques vasculo-protecteurs

CONSOMMATION D'ANTALGIQUES

Les antalgiques représentent 9,8% de la consommation totale de médicaments.

( faire un histograme sur 4 année)

Bien que non négligeable, on note qu'il existe une petite baisse de la consommation d'antalgiques par rapport à annnée N-1. Nous sommes toujours aussi attachés à la lutte contre la douleur au sein de notre Etablissement. De ce fait, notre objectif pour année N +1 sera donc de redoubler de vigilance.


 

OBJECTIFS DE SOINS

Les objectifs de soins peuvent être différentes d'un ehpad à un autre selon les priorités de chaque structure ceux ci est un EXEMPLE

Le maître mot de notre objectif de soins est :

PREVENTION

«Mieux vaut prévenir que guérir » dit-on. Dans notre établissement, un gros travail est fait pour prévenir :


I - La prévention des infections nosocomiales


La prévention des infections nosocomiales est un sujet qui nous préoccupe. On ne peut parler de prévention en matière d'hygiène sans évoquer en premier lieu :

Différents protocoles d'hygiène des locaux existent au sein de notre Etablissement depuis longtemps.

Nous avons pour objectif de les rediffuser et de veiller à leur application compte tenu du turn over des collaborateurs.
Ces protocoles sont les suivants :

 


Protocole N° 1 — Hygiène quotidienne
Protocole N° 2— Hygiène hebdomadaire
Protocole N° 3 — Hygiène après départ d'un Résidant (Décès, changement de chambre, Hospitalisation)
Protocole N° 4— Hygiène en cas d'infection d'un Résidant ou en cas d'épidémie
Protocole N° 5 — Vérification avant l'entrée d'un Résidant

 

II - La Vaccination


1) La vaccination des Résidants

,nous profitons de la période de vaccination antigrippale (novembre) pour vacciner l'ensemble de la population contre :


- la grippe (tous les ans)


- le tétanos avec rappel à 1 mois et à 1 ans


- le pneumocoque (tous les 5 ans)


Un tableau vaccinal est tenu à jour. Environ seulement 3 % des Résidants refusent ces vaccinations.


2) La vaccination des collaborateurs


Une campagne d'informations est engagée au moment de la vaccination contre la grippe de nos Résidants afin que l'ensemble des collaborateurs soit informé :


- des règles d'hygiène standard à tenir en cas d'épidémie aéroportée,


- des avantages liés à leur propre vaccination contre la grippe.


En d'autres termes, la vaccination antigrippale des collaborateurs est fortement recommandée et prise en charge pour les volontaires par l'Etablissement.
En Novembre année? , ? % des collaborateurs a été vacciné.


III - La bientraitance


Maltraitance, mot combien à la mode. Mais nous préférerons parler sur le terrain de

BIENTRAITANCE

L'ensemble du personnel est sensibilisé petit à petit à ce qu'il convient d'appeler  bientraitance. Que met-on sous ce mot ? Que représente-t-il pour chacun d' entre nous ?

Des formations sur ce thème ont lieu régulièrement et des « Référents Bientraitance » ont été nommés afin de faire vivre les grands principes sur le terrain et au jour le jour.

LES PROCÉDURES ET PROTOCOLES

Plusieurs procédures et protocoles ont été mis en place durant l'année ?

 Parmi eux, on peut noter tout particulièrement :


1) FUGUE


La procédure de fugue existante a été retravaillée et s'accompagne désormais de :


- Fiches signalétiques comportant le descriptif du Résidant et sa photo.

A noter que tous les Résidants ont été photographiés et, qu'à ce jour, chacun d'entre eux possède dans son dossier une fiche signalétique personnalisée.
- Fiches informatives : indiquant si le Résidant a déjà fugué et donnant, éventuellement des informations susceptibles d'aider aux recherches.
- Fiches d'application de la procédure : il s'agit de la conduite à tenir en cas de fugue avec différents paragraphes à cocher (afin de ne rien oublier).


2) CIRCUIT DE L'INFORMATION MEDICALE ET PARAMEDICALE


L'information médicale et paramédicale dans cette structure se fait grâce notamment à un logiciel informatique .
Néanmoins, il nous a semblé important, surtout avec l'augmentation du nombre de collaborateurs, de systématiser :


- la relève nuit/jour (7h30)
- l'impression du journal médical et du journal des transmissions logiciel  (8h)
- la réunion de coordination AS/IDE (8h30)
- la réunion IDE/IDEC/Médecin(s) (11h)
- la relève matin/après-midi (14h)
- la relève jour/nuit (19h45)

ainsi que les deux réunions hebdomadaires du lundi et du mardi (16h30) réunissant l'ensemble de l'équipe soignante.


3) CIRCUIT DES MEDICAMENTS


Notre partenariat avec une nouvelle pharmacie nous a conduit à élaborer une procédure relative au circuit des médicaments.
Par ailleurs, nous avons élaboré un protocole concernant la distribution des AVK.


4) GASTRO-ENTERITE


Le protocole existant relatif à la gastro-entérite a été revu et rediffusé auprès des IDE.

 

5) SORTIES DES RESIDANTS


La mise à disposition d'un mini-bus à raison d'un jour par semaine et d'un week-end par mois a multiplié les sorties des Résidants, et ce, pour leur plus grand plaisir.
Cependant, nous avons été amené à rédiger un protocole relatif à la conduite à tenir avant chaque nouvelle sortie : distribution des médicaments, informations auprès de l'équipe soignante, trousse de premiers secours...


6) HOSPITALISATIONS DES RESIDANTS


Notre logiciel informatique nous permet, en cas d'hospitalisation d'un Résidant, d'éditer une fiche de liaison comportant les antécédents médicaux et chirurgicaux, le traitement en cours et les dernières observations médicales et paramédicales.
Cela permet de gagner beaucoup de temps et libère le personnel en poste qui peut alors être plus présent auprès du Résidant malade.
Un protocole a donc été élaboré afin de former les différents intervenants.

 


7) CONDUITE A TENIR EN CAS D'URGENCE ET EN L'ABSENCE DE L'IDE


Depuis la convention tripartite, il n'y a plus d'IDE de nuit. Le poste est confié à un AS.

Afin de soutenir celui-ci et en vue de systématiser toute démarche en matière d'urgence, un protocole a été créé et diffusé.

8) CHUTES


Une procédure de chutes a été élaborée en année ? associant:
- information de l'ensemble de l'équipe soignante
- création d'un cahier de chutes
- création d'un registre de chutes regroupant les différentes déclarations de chutes ainsi que leurs suivis
Cette procédure sera complétée en année ? par un protocole précis de contention.


9) PROTOCOLE DE COMMANDE ET DE LIVRAISON DU PETIT MATERIEL


Depuis le mois d'Août année ?, le petit matériel médical (compresses, bandes, seringues, etc...) n'est plus délivré par la pharmacie mais par notre partenaire
Dès lors, nous avons créé notre propre support de commande.

Regroupant essentiellement les articles utilisés dans l'EHPAD il permet de commander et de réceptionner la livraison facilement.

LE DOSSIER DE SOINS

La création d'un dossier de soins infirmiers répond au souci de l'équipe soignante de disposer d'un outil de travail unique permettant de :


• Donner des soins adaptés aux besoins du patient et d'assurer la continuité des soins ;


• Répondre de façon complète aux questions des médecins;


• Disposer pour tous les acteurs de soins, d'informations écrites, complètes, fiables.

 

RAPPEL LEGISLATIF


Article R. 4311-3 : « Relèvent du rôle propre de l'infirmier ou de l'infirmière les soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie et visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d'autonomie d'une personne ou d'un groupe de personnes. Dans ce cadre, l'infirmier ou l'infirmière a compétence pour prendre les initiatives et accomplir les soins quis juge nécessaires conformément aux dispositions des articles R. 4311-5 et R. 4311-6. Il identifie les besoins de la personne, pose un diagnostic infirmier, formule des objectifs de soins, met en oeuvre les actions appropriées et les évalue. Il peut élaborer, avec la participation des membres de l'équipe soignante, des protocoles de soins infirmiers relevant de son initiative. 11 est chargé
de la conception, de l'utilisation et de la gestion du dossier de soins infirmiers . »

CONCLUSIONS

notre objectif reste le même, celui de maintenir notre harmonie dans prise en charge de nos Résidants.


La qualité de notre accueil sera revue, ré-expliquée, reformulée. Rappelons-nous que nous sommes au service du Résidant et que nous devons nous adapter à se: demandes, ses choix, ses envies, ses besoins.


Sachons être professionnels et techniciens, soucieux des règles d'hygiène et de,. bonnes pratiques de soins. Mais sachons également être tout simplement humains.

article 2


L'article D. 312-158 du même code est modifié comme suit :

4° Le 9° est remplacé par un alinéa ainsi rédigé :
« 9° Etablit, avec le concours de l'équipe soignante, un rapport annuel d'activité médicale qu'il signe conjointement avec le directeur de l'établissement. Ce rapport retrace notamment les modalités de la prise en charge des soins et l'évolution de l'état de dépendance et de santé des résidents. Il est soumis pour avis à la commission de coordination gériatrique mentionnée au 3° qui peut émettre à cette occasion des recommandations concernant l'amélioration de la prise en charge et de la coordination des soins. Dans ce cas, les recommandations de la commission sont annexées au rapport ; » ;
5° Après le 12°, il est inséré un 13° ainsi rédigé :
« 13° Réalise des prescriptions médicales pour les résidents de l'établissement au sein duquel il exerce ses fonctions de coordonnateur en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins. Les médecins traitants des résidents concernés sont dans tous les cas informés des prescriptions réalisées. »

Autres pages

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Docteur ZEN et la coupe pathos

Hello vous êtes médecin coordonnateur d'un EHPAD et l'ARS vient vérifier vos connaissance sur l'outil PATHOS

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Qcm responsabilité civil du medecin coordonnateur

Un exercice ludique question à choix multiples sur la responsabilité civil du medecin coordonnateur en EHPAD

m7-1.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
contrat de travail médecin coordonnateur /EHPAD

contrat de travail médecin coordonnateur /EHPAD

m6-2.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Formation continue médecin EHPAD

Formation continue médecin EHPAD

m4-7.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
programme DU médecin coordonnateur d'ehpad

programme DU médecin coordonnateur d'ehpad

m5-1.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Liste préférentiel de médicament en ehpad

le médecin coordonnateur choisi les molécules ayant le meilleur rapport efficacité-risque mais aussi du coût dans les discipline suivantes :

m3-4.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Les 12 missions du médecin coordonnateur

Les 12 missions du médecin coordonnateur +1 Réalise des prescriptions médicales pour les résidents en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Temps exercice minimal du médecin coordonnateur

Temps d'exercice et missions du médecin coordonnateur

m2-4.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
le manuel du gériatre,Formation médecin coordonnateur d'EHPAD

Le manuel du gériatre,Formation médecin coordonnateur d'EHPAD

m1-8.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Médecin coordonnateur d'EHPAD un pouvoir en hausse

Médecin coordonnateur, EHPAD, temps de présence, mission,obligation,etp,personnes âgées, maison de retraite,

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
bilan d'activité médicale

modèle de RAMA (Rapport annuel d’activité médicale) d'un ehpad

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Baromètre santé 2009 médecins généralistes

Baromètre santé 2009 médecins généralistes

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
circulaire 7/12/2012 medec

circulaire 7/12/2012,temps de travail, mission,commission gériatrique, medec en ehpad

groupe-de-medecin.jpg
formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Medec médecin traitant,relation de travail

Les éléments pour une bonne coordination avec les médecins traitants.

m5.jpg
chartes
Charte médecins en établissement de santé

la charte du médecin en établissement de santé,

formation-medecin-coordonnateur-d-ehpad
Docteur zen et la gastro-entérite

Aidez votre médecin coordonnateur dans sa difficile tâche pour endiguer l'épidémie de gastro-entérite

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/06/2016

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste