L’accessibilité

Une définition sociologique, à savoir «la capacité d’atteindre les biens, les services ou les activités désirés par un individu» (*).

Une définition associative «l’accès à tout pour tous».

Et surtout une définition juridique dans la loi du 11 février 2005: «Est considéré comme accessible aux personnes handicapées tout bâtiment ou aménagement permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçue.

Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente.»

Cette notion s’incarne par essence dans des champs pluri-thématiques dans la mesure où elle concerne aussi bien l’accès à la scolarisation, au logement, à l’insertion professionnelle, aux pratiques culturelles et sportives, aux loisirs, etc.

Il s’agit ici d’interroger les éléments qui permettront l’effectivité de diverses modalités d’accès:

• un accès physique pour le cadre bâti et l’utilisation des équipements;

• un accès informationnel pour le repérage spatial;

• un accès communicationnel pour la qualité de l’accueil;

• et enfin, un accès organisationnel afin d’offrir une équivalence de prestations par rapport à celles proposées au public valide.

Dans l’esprit, il doit s’agir d’un enjeu de société, à savoir la conception d’un autre cadre de vie à partir de la prise en compte des besoins des plus vulnérables.

Il s’agit donc de développer un «réflexe» pour appréhender tous les types de déficience (moteur, sensoriel, mental et psychique, polyhandicap).

Rôle de l'AES dans l'accessibilité 

La loi oblige les établissements recevant du public à respecter les normes d'accessibilité. Celle ci vont permettre aux personnes handicapées de circuler avec la plus grande autonomie possible , d'accéder et d'utiliser les locaux et les équipements, de se repérer et de communiquer

La question de l'accessibilité est en relation direct avec la sociabilisation de la personne.

L'AES aura le souci de veiller à cette question de l'accessibilité qui se déclinera à partir des particularités des public accompagnés et du handicap de la personne

Exemple : bracelet de télésurveillance et pour d'autres , des aménagements pour entrer en communication (pictogramme)

L'AES aura à assurer une veille documentaire afin de se tenir au courant des nouvelles technologies

L'AES devra être vigilant à la sécurité des personnes lors des déplacements ou d'autres activités, l'AES devra être à l'écoute des remarques, observations et commentaires sur cette question ainsi que des proches

 

Lucas Dasilva

Éducateur spécialisé

Menu AES valider le DC1 à DC4

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 26/06/2019