Exercice risque d'exposition au sang

Sommaire

  • Exposition au sang et aux liquides ou substances corporels
  • Expositions et protocoles de contrôle des infections
  • Expositions - action immédiate
  • Gestion post-exposition de la personne source
  • Prise en charge de la personne exposée
  • Résumé: gestion de l'exposition au sang et aux fluides ou substances corporels

Les expositions comprennent les blessures par objets tranchants (y compris les piqûres d'aiguilles) et les éclaboussures dans ou sur les muqueuses ou la peau non intacte.

Les risques professionnels pour les travailleurs de la santé résultant de blessures par objets tranchants (y compris les blessures par piqûre d'aiguille) et d'autres incidents liés au sang ou aux fluides corporels comprennent le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de l'hépatite B (VHB) et le virus de l'hépatite C (VHC).

L'exposition est une blessure ou un incident qui implique un contact direct de la peau avec un fluide ou une substance corporelle (énumérés ci-dessous), où l'intégrité de la peau est compromise (comme une plaie ouverte, une abrasion ou une dermatite) ou un contact direct avec les muqueuses.

Pour une exposition cutanée, plus la zone de peau exposée est grande et plus le temps de contact est long, plus il est important de vérifier que toute la zone cutanée concernée est intacte.

Exposition au sang et aux liquides ou substances corporels

Les liquides organiques suivants présentent un risque de transmission de virus transmissibles par le sang:

  • sang, sérum, plasma et tous les fluides biologiques visiblement contaminés par du sang
  • échantillons de laboratoire contenant un virus concentré
  • liquides pleuraux, amniotiques, péricardiques, péritonéaux, synoviaux et céphalorachidiens
  • sécrétions utérines / vaginales ou sperme.

 

 

Expositions - action immédiate

Les protocoles de traitement doivent inclure l'enlèvement des vêtements contaminés et un lavage en profondeur de la zone blessée avec du savon et de l'eau. 

Les muqueuses affectées doivent être rincées avec de grandes quantités d'eau. 

Les yeux doivent être rincés doucement.

La personne exposée doit signaler immédiatement toute exposition professionnelle.

La personne exposée doit subir une évaluation médicale, y compris des informations sur les médicaments qu'elle prend et les conditions ou circonstances médicales sous-jacentes. 

Une prophylaxie post-exposition (PEP), une prophylaxie post-exposition non professionnelle (N-PEP) et des conseils devraient être disponibles et offerts selon les besoins. 

Le traitement doit être disponible pendant toutes les heures de travail et sur appel après les heures (par exemple, par l'intermédiaire d'un médecin de garde infectieux).

Les patients ou autres personnes exposées au sang ou à d'autres liquides / substances corporelles doivent être informés de l'exposition par un professionnel désigné, tout en préservant la confidentialité de la source du sang. 

Le sérum de base doit être collecté auprès du patient et des conseils d'experts fournis sur les implications de ce qui s'est passé.

Le refus du patient ou de la source pour le test et le stockage du sérum doit être documenté.

Documentez l'incident et incluez:

  • date, heure et type d'exposition
  • comment l'incident s'est produit
  • nom de la personne source (s'il est connu).

Les incidents d'exposition qui ne se produisent pas dans un service de santé doivent être signalés à un médecin généraliste ou au service des urgences de l'hôpital le plus proche.

Expositions et protocoles de contrôle des infections

Tous les services de santé doivent développer leurs propres protocoles de contrôle des infections pour les maladies transmissibles.

 Cela comprend des instructions écrites claires sur les mesures appropriées à prendre en cas d'exposition au sang ou aux liquides / substances corporelles, comme les blessures par piqûre d'aiguille et d'autres incidents liés au sang ou aux liquides organiques impliquant des patients ou des professionnels de la santé. 

Le protocole devrait inclure:

  • le médecin, le médecin ou tout autre professionnel dûment qualifié à contacter
  • le laboratoire qui traitera les échantillons d'urgence
  • la pharmacie qui stocke des médicaments prophylactiques
  • des procédures pour enquêter sur les circonstances de l'incident et des mesures pour prévenir la récurrence (cela peut inclure des changements dans les pratiques de travail, des changements dans l'équipement et / ou la formation)
  • les détails pour la déclaration, l'évaluation, le conseil, le traitement et le suivi rapides des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang.

Gestion post-exposition de la personne source ou inconnue

La personne dont le sang ou les fluides corporels sont à l'origine d'une exposition professionnelle / non professionnelle ou d'une autre blessure doit être évaluée pour une infection par le VIH, le VHB et le VHC. 

Les informations disponibles dans le dossier médical ou auprès de la personne source peuvent suggérer ou exclure une infection par chaque virus. 

S'il est connu que la source est infectée par le VIH, des informations sur le stade de l'infection et le traitement antirétroviral actuel et antérieur doivent être collectées

Si le statut VIH, VHB ou VHC de la personne source est inconnu, alors la personne source doit être informée de l'incident et son consentement doit être recherché pour ces virus, avec des conseils appropriés avant et après le test. 

Leur consentement à l'utilisation des informations de leur dossier patient doit également être recherché. 

Si le consentement ne peut pas être obtenu - par exemple, si le patient est inconscient ou ne veut pas consentir - alors des procédures doivent être suivies conformément à la législation 

La personne source doit être testée comme suit au moment de la blessure:

  • Anticorps anti-VIH
  • Antigène de surface du HBV (HBsAg)
  • Anticorps anti-VHC.

Si le test d'anticorps anti-VHC est positif, une réaction en chaîne par polymérase du VHC (PCR) doit être effectuée pour tester la présence d'ARN du VHC.

La transmission est beaucoup moins susceptible de se produire à partir d'une source qui est PCR négative. 

Le statut de la personne source peut être connu au moment de l'incident.

 Dans ce cas, la personne affectée doit être prise en charge comme décrit ci-dessous sous «Prise en charge immédiate». 

Si la source est inconnue, le cas doit être géré comme décrit dans «Prise en charge de la personne exposée».

Personne source inconnue

Des efforts raisonnables devraient être déployés pour identifier la source. Si la source reste inconnue, un suivi approprié doit être déterminé sur une base individuelle en fonction:

  • le type d'exposition
  • la probabilité que la source soit positive pour un pathogène sanguin
  • la prévalence du VIH, du VHB et du VHC dans la communauté de la source probable sur laquelle l'instrument ou l'aiguille a été utilisé.

Prise en charge de la personne exposée

Soin immédiat du site d'exposition

Les vêtements contaminés doivent être retirés et la zone blessée doit être bien lavée avec du savon et de l'eau (un antiseptique peut également être appliqué). 

Toutes les muqueuses affectées doivent être rincées avec de grandes quantités d'eau. 

Si les yeux sont contaminés, ils doivent être rincés doucement mais soigneusement avec de l'eau ou une solution saline normale, tout en restant ouverts.

Évaluation de l'exposition

La personne exposée doit être examinée pour confirmer la nature de l'exposition et conseillée sur la possibilité de transmission de maladies transmissibles par le sang.

Évaluation et test de la personne exposée

La personne exposée doit subir une évaluation médicale, y compris des informations sur les médicaments qu'elle prend et les conditions ou circonstances médicales sous-jacentes. 

Toutes les personnes exposées doivent être évaluées pour déterminer le risque de tétanos.

Selon les circonstances de l'exposition, il peut être nécessaire de prendre en compte les éléments suivants:

  • immunoglobuline tétanique
  • un cours de vaccin adsorbé contre la diphtérie tétanos, le vaccin de formulation adulte (Td)
  • Booster Td.

La personne exposée serait normalement testée pour les anticorps anti-VIH, les anticorps anti-VHC et les anticorps anti-HBsAg au moment de la blessure, afin d'établir son statut sérologique au moment de l'exposition. 

Des conseils d'experts sur les implications de l'événement, la PEP et un suivi à long terme approprié devraient être proposés.

Une option qui peut être proposée aux travailleurs de la santé qui ne souhaitent pas subir de test au moment de l'exposition consiste à faire collecter et stocker le sang mais pas à tester. 

Le sang collecté et stocké à cet effet doit être conservé pendant au moins 12 mois.

S'il s'avère que la personne source est séronégative pour le VIH, le VHB et le VHC, aucun autre suivi de la personne exposée n'est généralement nécessaire, sauf s'il y a des raisons de soupçonner que la personne source est en train de séroconvertir à l'un de ces virus, ou était à risque élevé. d'infection virale transmissible par le sang au moment de l'exposition. 

Si la source est positive pour l'un de ces virus, un test de grossesse doit être proposé aux femmes en âge de procréer qui ont été exposées et dont l'état de grossesse est inconnu.

Conseil post-exposition

Un spécialiste connaissant les infections transmissibles par le sang devrait faire le suivi. 

S'il est démontré qu'une personne a été exposée à un agent pathogène transmissible par le sang, elle ne doit pas donner de sang, de sperme, d'organes ou de tissus pendant 6 mois et ne doit pas partager d'outils qui peuvent être contaminés par une petite quantité de sang (par exemple, rasoirs ou brosses à dents).

Pour le VIH et le VHB, la personne exposée doit être informée du risque de transmission aux partenaires sexuels et injecteurs pendant une période de 6 mois et être conseillée sur les questions de relations sexuelles sûres et d'injections sûres.

Suivi de la personne exposée

Si la personne source est séronégative pour le VIH, l'HBsAg et le VHC, un test de référence ou un suivi supplémentaire du travailleur de la santé n'est normalement pas nécessaire. 

Si la personne source a récemment adopté des comportements associés à un risque de transmission de ces virus, un test de référence et de suivi des anticorps anti-VIH du travailleur de la santé doit être envisagé.

Medhi Achour

Médecin coordonnateur EHPAD

source :https://www.cclin-arlin.fr/nosopdf/doc04/0013771.pdf

Résumé

Résumé: gestion de l'exposition au sang et aux fluides ou substances corporels

Tableau 1: Gestion des expositions au sang, aux liquides organiques ou aux substances corporelles.

Lorsque post-exposition

Actions de gestion recommandées

Immédiatement

Premiers soins
Exonération du devoir
Évaluation des risques
Prophylaxie post-exposition (PPE) - si blessure grave

Dès que possible (même jour)

Évaluation de la source
Documentation de l'exposition
Prévention de la transmission et conseil en matière

d'exposition / de pré-test Sérologie de
base, si acceptée
Renvoi à un médecin spécialiste si la PEP a commencé
Soutien à d'autres

1 à 3 semaines

Conseil post-test avec les résultats de la sérologie de référence
Examen de la santé et de la sécurité au travail

3 mois

Conseil de test pré-VIH Sérologie de
suivi - VIH, virus de l'hépatite B (VHB), virus de l'hépatite C (VHC)

6 mois

Sérologie de suivi

HBV, HCV

VIH (si prise de PPE)

 

Exercice gratuit

Le risque d'exposition au sang

 

10 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (7)

james
  • 1. james | 05/11/2015
bon boulot
MIMI92
  • 2. MIMI92 | 20/04/2015
Merci sa m'aide beaucoup dans mes révisions demain je passe le module 6
nawalB2
  • 3. nawalB2 | 30/01/2015
Merci me permet de moins stresse sur mes révision :)
Migitte
  • 4. Migitte | 11/06/2014
Merci pour ces tests, parfaits pour mes révisions
lolotte26
  • 5. lolotte26 | 03/05/2014
Contente, car le module 6 est celui que je trouve le plus "embêtant" ! :)
Merci beaucoup, ça m'aide énormément ! ;)
Tortue67
  • 6. Tortue67 | 10/02/2014
Merci ..
madisone1
  • 7. madisone1 | 06/12/2013
contente,merci pour tout

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 01/01/2020

Aide soignante exercices M1 à 8

Aide soignant exercices avec corrections min

Faire un essai gratuitement►