Comment rédiger la note de réflexion

Comment répondre au DC1

Comment répondre au DC1
Lire le sujet dans son intégralité
Puis relire une seconde fois en surlignant les mots clefs
Le lieu d'intervention (domicile , établissement medico-social) et l’établissement auquel vous dépendez (EHPAD, service d'aide a domicile, école,)
La personne accompagnée, sa situation de handicap, ou de dépendance, les dispositifs dont il bénéficie (APA,PCH, etc ..)
Les autres intervenants

Dans tous les cas il faut traiter les trois points suivants :

  • Quel est le contexte d'intervention?
  • Qui est la personne accompagnée?
  • Quel serait votre positionnement professionnel dans une telle situation

Le contexte de l'intervention


Vous devez montrer que vous identifiez le cadre de votre intervention,, son cadre juridique et institutionnelle
Exemple vous travailler  dans un SPASAD
Il faut :
Citer les principales missions de la structure
Le public qu'elle accueille ou qu'elle accompagne
Comment elle fonctionne (composition de l’équipe professionnelle,
Son financement, cadre juridique et loi relative dont elle dépend


La ou les personne(s) accompagnée(s)


Il est important de montrer :
Votre connaissance de pathologie, de handicap, de besoin de compensation
Votre capacité à déterminer les besoins, les attentes, les potentialités et les difficultés de la personne
On peut aussi vous demander  de décrire les dispositif dont pourrait bénéficier la personne(Plan d'aide, projet personnalise de compensation, projet personnalise
de scolarité)
Les prestations comme l'AEEH l'AAH, la PCH, l'APA (objectif condition d'attribution, modalité de versement)

Le positionnement professionnel de l'AES


Il faut vous aider du référentiel professionnel et du référentiel d’activité pour décrire votre positionnement
C'est la partie la plus importante du devoir, n’hésitez pas à employer le Je  

Épreuve note de réflexion

Madame B 28 ans residente dans un FAM, elle est atteinte du syndrome de Down
Sujet N°1

Questions à réponses courtes

1) Quel est l'intitule du sigle FAM (1 point)

Décrivez le cadre d'intervention d'un FAM (loi en vigueur,
financement.....) ses missions, le public accueilli? (3 points)

2) Quel est l'autre appellation de la Trisomie 21 ? (1 point)

Citez les caractéristiques de ce syndrome (3 points Au minimum 3 caractéristiques, et /ou spécificité sont attendues)

Question à réponse développée  (10 points)
Accompagner des personnes en situation de dépendance, notamment lors des séances d'animation, et dans le respect des droits des personnes accompagnées,

La problématique est traitée de manière personnelle, et argumenté en fonction de sa pratique professionnelle argumenté

Sujet 2

Question à réponses courtes


1)Quels sont les intitules des sigles CDAPH et PCH ? (1 point)

Décrivez les principales missions de la CDAPH? (2 points)

2) Définissez ce qu'est une hémiplégie (2 points)
Présentez les conséquences d'une hémiplégie dans la vie quotidienne de Madame A (3 points)

Question a réponse développée (10 points)


Le respect de l'intimité de la personne accompagnée au domicile constitue l'un des aspect du travail de l'accompagnant éducatif et
social3 Comment considérez vous cet aspect de votre profession et comment vous positionnez vous? la problématique est traitée de manière personnelle, et argumenté en fonction de sa pratique professionnelle)

Correction Épreuve note de réflexion

Madame B 28 ans résidente dans un FAM, elle est atteinte du syndrome de Down
Sujet N°1

Questions à réponses courtes

1) Quel est l'intitule du sigle FAM (1 point)

Foyer D'acceuil Médicalisé

Décrivez le cadre d'intervention d'un FAM (loi en vigueur, financement.....) ses missions, le public accueilli? (3 points)

Un Foyer D'accueil Médicalisé (FAM) est une structure d'hébergement qui accueille des adultes gravement handicapés ayant besoin de l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes essentiels de la vie courante ou d'un suivi médical régulier

Lois :

Décret d'application de la loi d'orientation en faveur des personnes handicapées de 1975, renforcé par la loi n° 2005-102 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

Financement :

Forfait annuel global de l'ARS (Agence Régionale de Santé)

Forfait journalier à la charge du résident

Mission:

Accompagnement pour effectuer les actes essentiels de la vie courante

Surveillance médicale

Aide éducative pour favoriser le maintien ou l'acquisition d'une plus grande autonomie

Public accueilli :

Personne dont l'état de santé nécessite :

Le recours à une tierce personne pour les actes de la vie courante

Une surveillance médicale et des soins constants

Une notification " demande d'orientation" de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) vers un établissement ou service médico-social pour adultes

2) Quel est l'autre appellation de cette pathologie (plus connue)? (1 point)

Trisomie 21

Citez les caractéristiques de ce syndrome (3 points Au minimum 3 caractéristiques, et /ou spécificité sont attendues
Un enfant dit « normal » possède environ 40 milliards de cellules ; l'enfant trisomique, lui, en a le tiers de moins. 
Les personnes atteintes du syndrome de Down, sont toujours touchées au niveau intellectuel. 
Ces enfants peuvent apprendre à parler et à fonctionner quasi normalement. Cependant, ils le font plus lentement que d'autres (tout dépend du niveau d'atteinte évidemment). Ils ont besoin d'un encadrement assez prolongé mais la plupart pourront atteindre une vie autonome sans grande aide extérieure. Le gros changement a été l'acceptation par notre société, mais il reste encore beaucoup à faire...

  1. Retard au niveau du développement physique ;
  2. Une stature trapue et corpulente ;
  3. Faible tonicité musculaire ;
  4. Visage rond, derrière de la tête aplatie ;
  5. Doigts des pieds et des mains courts ;
  6. Petits doigts souvent incurvés ;
  7. Cou un peu plus court ;
  8. Petites oreilles ;
  9. Cheveux raides et clairsemés ;
  10. Peau qui ride facilement ;
  11. Yeux bridés, paupières inférieures larges ;
  12. Lèvres gerçant plus facilement à l’extérieur ;
  13. Dents plus petites, poussant en retard et pouvant être mal placées.
  14. Une chose à ne pas oublier : La trisomie n'est pas une maladie, mais un état. 

Question à réponse développée  (10 points)
Accompagner des personnes en situation de dépendance, notamment lors des séances d'animation, et dans le respect des droits des personnes accompagnées,

La problématique est traitée de manière personnelle, et argumenté en fonction de sa pratique professionnelle argumenté

Définition de la dépendance :

Est considérée comme dépendance , l’état d’une personne qui par suite d’une maladie physique, mentale ou psychique ou d’une déficience de même nature a un besoin important et régulier d’assistance d’une tierce personne pour les actes essentiels de la vie.

Les actes essentiels de la vie comprennent :
1)     dans le domaine de l’hygiène corporelle : les aides et soins visant à la propreté du corps ;
2)     dans le domaine de l’élimination : les aides et soins visant à l’évacuation des déchets de l’organisme ;
3)     dans le domaine de la nutrition : les aides et soins visant à l’assistance pour l’absorption de l’alimentation, l’hydratation et la nutrition entérale ;
4)     dans le domaine de l’habillement : les aides et soins visant à s’habiller et à se déshabiller ;
5)     dans le domaine de la mobilité : les aides et soins visant aux changements de position, aux déplacements et aux accès et sorties du logement.

L’assistance d’une tierce personne consiste à effectuer en tout ou en partie à la place de la personne dépendante les actes essentiels de la vie ou à surveiller ou à soutenir la personne dépendante en vue de permettre l’exécution de ces actes.

L'AES doit susciter la participation active de la personne pendant les activités socio-culturelles, ce qui la amintient dans une dynamique sociale

Evaluer au quotidien le degré d'autonomie de la personne pour s'adapter à ses demandes

S'appuyer sur les capacités et potentialités de la personne

Laisser le temps à la personne d'agir par elle-même

L'AES peut donner des conseils ou faire des suggestions, mais doit aller au rythme de la personne et faciliter son évolution

L'AES doit adapter les animations aux besoins, envies, rythmes, capacités de chacun



Sujet 2

Question à réponses courtes
1)Quels sont les intitules des sigles CDAPH et PCH ? (1 point)

Commissions des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées

Prestation de Compensation du Handicap

Décrivez les principales missions de la CDAPH? (2 points)

  • se prononcer sur l’orientation de la personne handicapée et les mesures propres visant à assurer son insertion scolaire, professionnelle ou sociale,
  • désigner les établissements et services,
  • apprécier le taux d’incapacité de la personne handicapée,
  • statuer sur les demandes d’attribution des différentes prestations : allocation d’éducation de l’enfant handicapé, allocation adulte handicapé et leurs compléments, prestation de compensation du handicap et renouvellement de l’allocation compensatrice tierce personne,
  • apprécier la capacité de travail et attribuer la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé,
  • statuer sur l’accompagnement des personnes handicapées de plus de 60 ans hébergées dans des structures pour personnes handicapées,
  • attribuer les cartes de priorité et d’invalidité.

2) Définissez ce qu'est une hémiplégie (2 points)

L'hémiplégie est une paralysie d'un coté du corps. Elle peut concerner soit le côté gauche, soit le côté droit.

Cette forme de paralysie est causée par un dommage au niveau du cerveau, tel qu'un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). L'hémiplégie peut également se développer à la naissance.

Présentez les conséquences d'une hémiplégie dans la vie quotidienne de Madame A (3 points)

Les principaux symptômes de l'hémiplégie sont des faiblesses musculaires et une paralysie d'un seul côté du corps. La sévérité de la maladie dépend de l'individu et de l'atteinte cérébrale.

Les signes cliniques généraux comprennent :

  • des difficultés pour marcher
  • un déséquilibre en fonction du côté atteint
  • une déficience voire une l'absence complète de motricité du bras et de la jambe du côté atteint

Etant donné qu'il s'agisse avant tout d'une atteinte au niveau du cerveau, d'autres symptômes peuvent également y être associés :

  • des difficultés d'élocution
  • des problèmes visuels
  • des troubles du comportement
  • des difficultés d'apprentissage
  • des crises d'épilepsie
  • un retard de développement et dans l'apprentissage.

Question a réponse développée (10 points)
Le respect de l'intimité de la personne accompagnée au domicile constitue l'un des aspect du travail de l'accompagnant éducatif et social

Comment considérez vous cet aspect de votre profession et comment vous positionnez vous? la problématique est traitée de manière personnelle, et argumenté en fonction de sa pratique professionnelle)

Présentation : je suis accompagnant éducatif et social, spécialité accompagnant de la vie à domicile.Je contribue à la qualité de vie de la personne, au développement ou au maintien d ses capacités à vivre à son domicile. J'interviens auprès de personnes âgées, handicapées, ou auprès de famille. Je veille également au respect des droits et des libertés et des choix de vie dans l'espace privé des personnes accompagnées

Dans un premier temps je vais vous présenter mon cadre d'intervention, les missions du SAAD, et les actions mises en place dans une démarche éthique et bien traitante

Cadre d'intervention : Je travaille dans un SAAD (Service d'Aide et d'Accompagnement à Domicile) qui relève de la loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d'association

L'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leurs activité, dans un but autre que de partager des bénéfices. Comme toute association loi 1901, le SAAD est présidé par un conseil d'Administration, composé de 25 membres.

La PCH finance l'intervention d'un SAAD . La commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) accorde la PCH depuis la loi de 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide financière versée par le département. Elle est destinée à rembourser les dépenses liées à votre perte d'autonomie

Les missions du SAAD sont :

Au soutien à domicile, 
A la préservation ou la restauration de l’autonomie dans l’exercice des activités de la vie quotidienne, 
Au maintien ou au développement des activités sociales et des liens avec l’entourage.

Ils assurent, à domicile des personnes ou à partir de leur domicile des prestations d’aide à la personne pour : 

les actes essentiels à l’exception des soins (aide au lever, aide à l’habillage, aide à l’hygiène, etc.) 
les activités ordinaires de la vie ou « activités domestiques » (entretien du logement et du linge, courses, préparation des repas, etc.) 
les activités sociales ou relationnelles

Les réponses apportées à la personne aidée s’inscrivent dans un projet individualisé d’aide et d’accompagnement élaboré à partir d’une évaluation individuelle.

Actions : J'accompagne Madame A qui à 43 ans, elle est devenue hémiplégique à la suite d'un AVC. Après une hospitalisation et une rééducation de plusieurs mois, elle rentre au domicile. Je suis mandatée pour l'accompagner dans les actes de la vie quotidienne, ( pour la toilette, pour les transferts, et pour les repas) dans le respect de l'intimité.

L'intimité concerne plusieurs aspects :

Intimité corporelle, sexualité, espace privé, respect de la pudeur, de l'intériorité de la dignité, de l'intégrité et de l'identité profonde de la personne

Temps de toilette et soins corporels : respect de la pudeur, verbalisation des gestes, maintien de l'autonomie

Temps des repas : accompagner la personne dans la confection de ses repas, lui laisser le choix des aliments, favoriser sa participation

Transferts :respecter son rythme et ne pas la brusquer

Cela implique le respect 

Du rythme et de la temporalité de chacun(choix des horaires de coucher et de lever)

De l'espace privé : prise en compte de son caractère privatif

Des confidences recueillies et la vie privé en général

Des relation sentimentales, la sexualité : reconnaître ce droit, respecter son caractère secret, ne pas être dans le déni, dans le jugement

Menu AES valider le DC1 à 4

5 votes. Moyenne 4.80 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 25/06/2019