Livret 2 spécialité structure collective

Composition livret 2 structure collective

Vous avez reçu le livret 2 suite à l'envoi du livret 1 que vous avez reçu suite à votre appel téléphonique ou à votre courrier adressé à ASP - UNACESS 15, rue Léon Walras 87017 LIMOGES Cedex1 , et votre candidature est recevable, remplissez le livret 2 envoyez le à ASP pour être convoqué à un entretien

Le livret 2 spécialité structure collective Comprend :

Une fiche à remplir votre identité

Une fiche Attestation sur l’honneur à remplir

Je soussigné(e), ……………………………………………………………,

Certifie sur l’honneur l’exactitude des informations figurant dans le présent livret.

Une fiche vos motivations

L’expression de vos motivations doit permettre au jury de comprendre les raisons de votre démarche et de votre choix pour ce diplôme, en les référant à votre projet professionnel ou personnel.

Expliquez les raisons de votre démarche et de votre choix de diplôme et de sa spécialité par rapport à votre projet professionnel ou personnel.

Vos expériences

Il s’agit de fournir un aperçu de vos expériences, en distinguant, dans les tableaux proposés, votre parcours professionnel et les activités bénévoles éventuellement exercées.

Les expériences décrites doivent être choisies dans votre parcours professionnel ou dans vos expériences de bénévolat.

Il est important d’insister sur votre implication personnelle (vous pouvez vous aider d’une rédaction à la première personne du singulier).

Il s’agit de mettre en avant votre contribution dans le cadre des activités menées collectivement. Il vous faut choisir un mode de description chronologique, sans oublier l’évaluation, joindre des justificatifs (par exemple : supports visuels, comptes rendus) et éviter les fiches d’activités, listes de tâches etc.… Néanmoins, veillez impérativement au respect de l’anonymat des personnes évoquées

 Votre parcours professionnel

Présentez l’ensemble de votre parcours professionnel.

Pour cela, inscrivez chacun des emplois que vous avez occupés jusqu’à ce jour, y compris celui que vous occupez actuellement.

Les emplois que vous allez indiquer peuvent être ou non en rapport avec votre demande de validation des acquis de l’expérience.

Pour l’emploi ou les emplois les plus importants par rapport au diplôme d’accompagnant éducatif et social dans la spécialité soit, accompagnement de la vie à domicile, détaillez deux activités au moins réalisées dans chacun des domaines de compétences (socle et spécialité)

Emploi occupé (indiquez la ligne du tableau correspondante)

Le service, la structure ou le lieu dans lequel vous avez travaillé :

Quelles étaient vos principales activités dans cet emploi ? (Par exemple, que faisiez-vous dans une journée ?)

Vos activités ont-elles évolué en cours d’emploi ?

Auprès de quels publics êtes-vous intervenu ? (enfants handicapés, adultes handicapés, personnes âgées …)

 

2.2 - Vos activités bénévoles (Tableau à remplir)

Présentez les fonctions bénévoles que vous avez éventuellement exercées, y compris celle(s) que vous exercez actuellement. Ces fonctions peuvent être ou non en rapport avec votre demande de validation des acquis de l’expérience.

 

Votre parcours de formation (Tableau à remplir)

3.1 - Diplômes ou titres obtenus : (joindre les photocopies)

 

Formation continue (Tableau à remplir)

3.2 - Formation continue (joindre les photocopies)

DE AES référentielDE AES référentiel (462.1 Ko)

Lucas Dasilva

Éducateur spécialisé

Formateur sanitaire et social

Compétence 1

 

 

Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale

Compétences SOCLE

Compétences attendues :

  • Identifier le cadre de son intervention pour se situer en tant que professionnel
  • Prendre en compte les dimensions éthiques et déontologiques de son intervention
  • Mobiliser les connaissances théoriques et pratiques pour se positionner dans le projet de la personne

Spécialité VIE EN STRUCTURE COLLECTIVE

Compétences attendues :

  • Identifier la spécificité du cadre légal et des acteurs liés au contexte d’intervention dans une structure
  • Situer le besoin de compensation spécifique pouvant exister dans les situations concernées dans le champ d’une structure collective

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez en l’explicitant, le(s) type(s) de structure(s) (établissement, service.etc…) dans lesquels vous avez exercé : précisez la mission de ces structures et les caractéristiques des publics qui y sont accompagnés.

Question à développer sur le livret 2  

A partir de deux exemples au moins, décrivez les symptômes des pathologies, handicaps et déficiences des personnes auprès desquelles vous exercez ou avez exercé.

Vous indiquerez, sur la base de votre expérience professionnelle, et en illustrant concrètement vos propos, quelles sont les incidences de ces pathologies, handicaps, perte d’autonomie et déficiences dans leur vie quotidienne et sociale.

Décrivez brièvement une situation concrète au cours de laquelle vous avez été amené à faire des choix pour la personne accompagnée ; quels sont les principes auxquels vous avez fait appel pour vous guider dans cette situation ?

Question à développer sur le livret 2 

A partir de votre expérience et d’exemples tirés de votre pratique professionnelle, décrivez en les explicitant, les dispositifs d’aide et d'accompagnement des personnes en structure collective.

Compétence 2

 

Accompagner les personnes au quotidien et dans la proximité

Compétences SOCLE

Compétences attendues :

  • Organiser et assurer le suivi de son intervention en fonction des objectifs définis dans le projet personnalisé
  • Favoriser et préserver l’autonomie de la personne en repérant et développant ses potentialités
  • Prendre soin et veiller au bien-être de la personne dans un contexte d’accompagnement de proximité
  • Accompagner la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne
  • Accompagner la personne dans ses activités ordinaires et la gestion de son quotidien
  • Accompagner la personne dans ses activités d’apprentissage pour maintenir ou développer ses capacités
  • Appliquer les règles de tri sélectif et d’écoresponsabilité

Spécialité VIE EN STRUCTURE COLLECTIVE

Compétences attendues :

  • Repérer ses missions et respecter les limites de son intervention pour orienter la personne ou faire appel aux professionnels compétents en conformité avec les protocoles de soins et les procédures d’accompagnement en vigueur
  • Evaluer ce qui relève d’une intervention d’urgence, immédiate à court terme, ou d’une vigilance dans la durée
  • Utiliser les outils spécifiques de l'accompagnement en structure de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne, dans une logique d'apprentissage, d’éducation, d'accompagnement, voire de suppléance
  • Concourir au bien-être de la personne par des gestes ou une communication adaptés ou par recours à des tiers
  • Appliquer les principes et les éléments d'hygiène de base pour la réalisation des interventions de soutien notamment : la toilette, l’alimentation et les fonctions d’élimination
  • Se référer au protocole thérapeutique et aux consignes d’accompagnement préconisées au sein de la structure
  • Prendre appui sur les décisions prises en équipe pluridisciplinaire pour l'accompagnement de fin de vie
  • Organiser la logistique d’un lieu et réaliser son intervention en utilisant les moyens permettant l’accompagnement au quotidien dans les conditions optimales de sécurité
  • Favoriser l’appropriation du cadre de vie de la personne par un aménagement adapté
  • S’appuyer sur les activités et temps clés de la vie quotidienne pour favoriser la relation dans l’accompagnement
  • Reconnaitre les signes non verbalisés de la douleur
  • Identifier les risques de chute et/ou de troubles de la marche et donner l'alerte nécessaire en temps opportun
  • Mettre en œuvre des méthodes et outils d’accompagnement adaptés pour permettre à la personne de réaliser ses activités
  • Accompagner le développement de l'autonomie de la personne en utilisant des aides techniques et en mettant en œuvre un apprentissage adapté

Question à développer sur le livret 2  

En vous appuyant sur votre expérience, décrivez avec précision, les situations pour lesquelles vous avez dû réaliser des actes essentiels de la vie quotidienne (aide à la mobilisation, à l’habillage, à la toilette, à l’alimentation, à la prise de médicaments, aux fonctions d’élimination, à d’autres fonctions)

Analyser votre intervention au regard des besoins de la ou des personnes accompagnées

Question à développer sur le livret 2  

Expliquez, en vous appuyant sur votre expérience, de quelle manière vous avez procédé pour repérer les besoins de la personne en respectant son intégrité.

Comment repérez-vous une situation d’urgence ? Donnez deux exemples concrets.

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez et expliquez une situation pour laquelle vous avez contribué au développement ou au maintien des capacités et de l’autonomie de la personne.

Décrivez comment vous avez procédé :

  • Pour aider la personne à gérer son quotidien ;
  • Pour adapter votre communication ;
  • Pour évaluer les facteurs de progression et de régression de la personne

Question à développer sur le livret 2 

A partir de deux situations rencontrées, expliquez comment vous avez permis à la personne de s’approprier son espace privé au sein d’un espace collectif, de gérer des documents de la vie courante, d’effectuer des démarches administratives, d’organiser ses déplacements à l’extérieur.

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez une situation rencontrée dans laquelle vous avez repéré un état inhabituel chez la personne accompagnée. Comment avez-vous géré cette situation ?

 

Compétence 3

 

 

Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés

Compétences SOCLE

Compétences attendues :

  • Communiquer sur son intervention dans son environnement institutionnel et professionnel
  • Inscrire son travail au sein d’une équipe pluri professionnelle pour rendre plus efficient l’accompagnement de la personne
  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets personnalisés d’accompagnement

Spécialité VIE EN STRUCTURE COLLECTIVE

Compétences attendues :

  • Travailler avec les principaux dispositifs, acteurs professionnels intervenant sur un territoire et/ou réseaux d’acteurs dans le domaine de l’action sociale et médico-sociale afin d’orienter la personne vers les acteurs compétents
  • Participer à la vie de l’établissement ou du service

Question à développer sur le livret 2 

A partir de plusieurs exemples concrets et en fonction de l’expérience vécue, décrivez comment vous avez contribué à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation du projet personnalisé de la personne accompagnée.

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez comment et avec quels moyens vous avez communiqué avec les autres professionnels pour l’élaboration de ce projet personnalisé.

Question à développer sur le livret 2 

A partir de situations vécues, expliquez de quelle autonomie vous disposez pour l’exercice de vos missions.

Comment vous coordonnez vous avec les autres intervenants auprès de la personne accompagnée ?

Comment prenez-vous en compte, dans l'accompagnement quotidien des personnes, les remarques et observations de l'équipe de travail et de votre référent hiérarchique, des autres intervenants éventuels ?

 

Compétence 4

 

Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne

 

Compétences SOCLE

Compétences attendues :

  • Faciliter la vie sociale et citoyenne de la personne
  • Coopérer avec la famille et l’entourage pour l’intégration sociale et citoyenne de la personne et se situer en tant qu’interface
  • Accompagner la personne dans la mise en œuvre des activités collectives en suscitant sa participation
  • Accompagner la personne dans son affirmation et son épanouissement

Spécialité VIE EN STRUCTURE COLLECTIVE

Compétences attendues :

  • Repérer ou prévenir l’isolement de la personne au sein d’un collectif et prendre les dispositions adaptées
  • Participer à la communication avec la famille en fonction du projet et des missions de l’établissement
  • Accompagner les relations familiales
  • Proposer des activités de loisirs, sportives et culturelles contribuant au développement des différentes dimensions de la personne accompagnée tout en tenant compte de ses goûts et ses envies
  • Utiliser les activités de groupe pour susciter la participation et/ou prévenir l’isolement et/ou développer l’expression de soi
  • Evaluer l’apport et les effets des activités de groupe
  • Préparer les changements dans le groupe et évaluer leurs conséquences
  • Aider à la personne à valoriser son image auprès des autres et d’elle-même

Question à développer sur le livret 2 

A partir de plusieurs situations vécues, décrivez comment vous avez contribué à rompre l’isolement de la personne et à faciliter son insertion dans la vie sociale et citoyenne.

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez les activités que vous avez mises en œuvre avec une personne accompagnée (ou un groupe) en précisant leurs objectifs.

Avez-vous pu atteindre ces objectifs, et dans le cas contraire, comment avez-vous adapté votre pratique afin de vous en approcher ?

Question à développer sur le livret 2 

Décrivez, à partir d’exemples concrets, de quelle manière vous avez établi un lien et communiqué avec la famille et les membres de l’entourage, dans la limite de vos responsabilités.

Question à développer sur le livret 2 

A partir d'exemples concrets, décrivez les activités que vous avez pu proposer dans la structure (sorties, fêtes, séjours, vacances, ou animation), et avec quel budget. Précisez comment vous avez assuré l’encadrement du groupe, et comment vous l’avez accompagné.

Question à développer sur le livret 2 

A partir d’exemples concrets, expliquez comment vous avez géré des situations de conflits avec la personne ou son entourage.

 

Menu accompagnant éducatif et social

Repérer les dimensions éducatives, affectives, sociales et culturelles des temps clés du quotidien

 Educatives : l'AES explique  aux résidents chaque geste qu'il/elle fais et pourquoi il/elle le fais.

Après le gouter L'AES mets en place des activités ludiques telles que le dessin, le jeu de dominos couleurs,  écoute de vielles chansons Françaises ou certaines personnes participent et se remémorent certains airs.

 Quand L'AES dois accompagner un résident dans ses déplacements,   il/elle explique ou il/elle l’emmène et pourquoi faire.

 Affectif : Lors de mon 1er stage j’aidai régulièrement 1 résidente atteinte d’Infirmité Motrice Cérébrale à se maquiller. Nous avons partagés à ses moments là des fou-rires, des moments de complicité, mais je gardais ma posture  professionnelle.

- Ce fût un peu plus difficile avec la résidente à qui j’ai proposé de participer à mon « étude de cas ». Cette jeune femme atteinte d’IMC a des problèmes importants de santé qui prennent beaucoup de place dans sa vie. J’aurai pu être affectée par ses nombreux soucis, sa souffrance… Je l’ai été !

J’ai appris grâce à l’équipe et à ma formation à  adopter la distance professionnelle. Je savais être présente pour l’accompagner  sans m’impliquer affectivement. Nous sommes des êtres humains donc l’affect est présent mais il ne doit pas être le seul moteur de ce métier.

Social : Lors d’activités j’adapte mes jeux aux intérêts culturels, intellectuels de chacun, goût  pour la lecture, la géographie, la cuisine, les sports…

 J’ai accompagné  au stade  un groupe de résidents, cela leurs à permis de passer un super moment et d’être intégré à la vie citoyenne. Je ne suis pas adepte du foot, mais cette soirée c’était que du bonheur.

Cultuelle : Pour la nourriture et afin de respecter les droits fondamentaux de la personne, il est important de faire attention aux habitudes alimentaires de chacun selon sa tradition culturelle (pas de porc, pas de viande le vendredi…) Je rappel toujours à Monsieur B. que son repas ne contient pas de porc, car il est possible qu’avec sa pathologie il l’ait oublié.

S’adapter à tous moment à la personne, se servir de ses aptitudes, accompagner la personne dans sa globalité.

Repéré et évaluer les besoins et les capacités de la personne aidée dans les actes de la vie quotidienne.

Le moments des repas sont des moments importants, conviviaux et chaleureux. En laissant faire les personnes elle-même je participe au maintien de leurs autonomie. Pour cela il est important d’observer, écouter les personnes.

Monsieur D pend son pain seul, je découpe sa viande afin d’éviter les fausses route. Sa fille m’a aidé en m’expliquant les habitudes de vie de son papa. Il est important aussi d’être à l’écoute des proches qui donnent des détails, des habitudes des résidents. De même, en tant qu’AMP mon rôle est aussi de recueillir les informations et de les transmettre à l’équipe pluridisciplinaire.

 (définition fausse route) C’est un trouble de la déglutition. Les aliments ou liquides se dirigent vers les voies respiratoires et les poumons, trachée puis les bronches, au lieu de prendre la voie digestive, œsophage. Provoque un risque d’infection pulmonaire, une détresse respiratoire peut aller jusqu’à la mort.

 S’adapter à l’évolution des capacités et à la perte d’autonomie des résidents.

 Il faut s’attacher à respecter l’individualité de chaque résident, chaque personne est unique, c’est un respect très important c’est notre rôle de soignants.

 Tenir compte des capacités et difficultés  de chacun pour ne pas le mettre en situation de difficultés. Lorsque j’accompagne au repas un résident, je lui explique ce qu’il va manger. Je lui nomme 1 par 1 les aliments, ainsi que les objets, verres, assiettes, bol, couverts.

 

 J’évite sauf si la personne le demande de mélanger les aliments pour qu’elle garde le gout des saveurs.

 J’ai repéré que Mme N mangerait peut être très bien seule grâce à une assiette adaptée. J’en ai  parlé avec l’ergothérapeute, qui a mit en place l’assiette au repas suivant. Elle arrive à manger seule.

 Ainsi j’ai appris que des outils simples permettent de faciliter les gestes de la  vie quotidienne des personnes.

- Lorsque je fais la lecture du journal, j’approche de moi certaines personnes afin qu’elles m’entendent mieux.

Ce sont de petits détails qui peuvent faire toute la différence et permettent à la personne de mieux s’intégrer et évoluer au sein d’un groupe.

Satisfaire aux besoins fondamentaux et veiller au bien être et au confort de la personne.

Au moment de l’accompagnement de la mise aux  toilettes , j’explique à Mme L. pourquoi je lui change sa protection, si je dois le faire. Ceci permet de diminuer son angoisse et ses éventuels troubles du comportement.

 Pour le repas ou gouter je fais attention à ce que chacun soit bien installé pour éviter une fausse route, je veille à ce que ça se passe dans le calme.

C’est en veillant aux besoins de chacun que peut se créer une relation de confiance, rassurer, apaiser, les personnes est une chose importance en secteur protégé (comme partout d‘ailleurs).

Le confort physique est important mais le confort psychique l’est tout autant.

Pour moi déplacer une personne sans lui expliquer l’action que je vais faire doit être rassurant pour personne.

Utiliser l’activité quotidienne comme support à la relation.

 La toilette est un moment intime, important, en acceptant d’être lavé, la personne accepte que le soignant entre dans son intimité.

Ca peut être un moment éducatif tout en restant un geste technique. Ce sont des moments privilégiés ou je peux observer toute anomalie cutanée, rougeurs, ongles des mains et des pieds. Quelques fois après avoir bien séché j’applique une crème sur le visage, ce qui déclenche un beau sourire, sans oublier la crème pour les fesses , les pieds, les points d’appuis pour la prévention d’escarres. Tout ceci en expliquant mes gestes. Ce qui amène souvent une discutions sur l’hygiène. Je ne manque pas de référer à l’équipe si quelque chose me semble différent de d’habitude.

 Je tente chaque fois de faire participer la personne, soit sous la douche, soit au moment du brossage de dents.

Lors de mon premier stage Foyer d’Hébergement accueillant des personnes atteintes d’Infirmité Motrice Cérébrale, j’ai fait mes premières aides à la toilette avec l’utilisation d’une chaise percée. Après qu’elle ai accepté mon intervention j’ai expliqué à la personne que je n’avais pas beaucoup d’expérience et que j’avais besoin qu’elle me guide.

Elle a été étonnée et reconnaissante de ma franchise car m’a-t-elle dit : « de toute façon, je m’en serais aperçue ».

Tout en l’aidant à la douche nous avons discuté à bâtons rompu, tout semblait naturel, elle est devenue plus souriante avec moi par la suite.

 Ici , j’ai modifié un peu mon approche, j’utilise beaucoup plus la communication non verbale, le regard, le toucher, la parole douce...

Détecter les signes révélateurs d’un problème de santé ou de mal être et prendre les dispositions adaptées

 J’ai appris à faire attention aux changements de comportement des personnes. Il faut bien sur les connaitre, se renseigner auprès de l’équipe, savoir si tel ou tel comportement est normal ou inquiétant.

 Un résident a de gros soucis de déglutition, je lui donnais souvent le repas quand un jour il s’est mis à tousser de façon inhabituelle avec les yeux qui commençaient à larmoyer. J’ai immédiatement alerté l’infirmier qui était tout proche de moi et qui n’a rien vu d’alarmant mais m’a demandé d’être vigilante de cette façon pour cette personne.

 Dans le secteur CANTOU nous avons 1 personne qui passe uniquement la journée et dors dans les étages. Cette dame au moment du petit repos d’après repas, se lève de son fauteuil et quand je lui demande ou elle va elle me répond « par là ». J’ai constaté en tentant de l’amener aux toilettes  qu’en fait, elle à envie d’uriner. Elle ne sait pas le verbaliser de façon systématique, il faut donc bien l’écouter et observer ses grimaces qui indiquent une gène bien naturelle.

 J’ai acquis ceci en observant et écoutant et en me renseignant auprès de l’équipe.

Il me semble quelque fois quand arrive la distribution de  médicaments qu’il est important de ne pas mettre ceux-ci écrasés au milieu du dessert sucré… une cuillère peut suffire au mélange.

Conclusion

 Je dirais que ma formation m’a beaucoup apportée et m’a permis de faire évoluer ma pratique, je prends d’avantage de recul et j’ai pris un peu d’assurance.

 Je suis très contente d’avoir fait mon second stage ici, vu que je ne connaissais pas trop les EPHAD. l'AES dans la réalisation du projet personnalisé,

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/09/2019