La tutelle des majeurs...! c'est quoi

 

  • Principe

  • Personnes concernées

  • Procédure

  • Désignation du tuteur

  • Effets de la mesure

  • Durée

  • Fin de la mesure

  • Recours

Principe

La tutelle est une mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou tout ou partie de son patrimoine si elle n’est plus en état de veiller sur ses propres intérêts. Un tuteur la représente dans les actes de la vie civile.

Le juge peut énumérer, à tout moment, les actes que la personne peut faire seule ou non, au cas par cas

Personnes concernées

Il s’agit des personnes majeures ayant besoin d’être représentées de manière continue dans les actes de la vie civile, du fait de l’altération de leurs facultés mentales, ou lorsque leurs facultés corporelles sont altérées au point d’empêcher l’expression de leur volonté, et pour qui toute autre mesure de protection moins contraignante (curatelle, sauvegarde de justice) serait insuffisante.

Procédure

  • Établissement du certificat médical circonstancié
  • Toute demande d’ouverture d’une mesure de tutelle doit être obligatoirement accompagnée d’un certificat médical établissant l’altération des facultés de la personne. Ce certificat doit être produit uniquement par un médecin inscrit sur une liste établie par le procureur de la République. Ce médecin a la possibilité de demander l’avis du médecin traitant de la personne.
  • Le certificat circonstancié décrit l’altération des facultés du majeur et l’évolution prévisible. Il précise les conséquences de cette altération sur la nécessité d’être assisté ou représenté, et indique si la personne est en état d’être auditionnée. Le certificat se prononce sur le droit de vote.
  • Le coût du certificat médical est de 160 € . Pour obtenir un certificat de carence (si la personne faisant objet de la demande ne se rend pas au rendez-vous), 30 € forfaitaires seront à verser.

Demande au juge des tutelles

  • L’ouverture d’une mesure de tutelle ne peut être demandée au juge que par les personnes suivantes :
  • la personne à protéger elle-même, son conjoint, le partenaire avec qui elle a conclu un pacte civil de solidarité (sauf en cas de rupture de la vie commune), un membre de sa famille, la personne en charge de sa protection, d’autres proches entretenant des relations étroites et stables avec elle,
  • le procureur de la République, qui formule cette demande soit de sa propre initiative, soit à la demande d’un tiers (par exemple : médecin, directeur d’établissement de santé, travailleur social).
  • La demande doit comporter, outre le certificat médical, l’identité de la personne à protéger et l’énoncé des faits qui appellent cette protection.
  • Elle est adressée au juge des tutelles dont dépend le lieu de résidence du majeur à protéger.

 

Audition et examen de la requête

Le juge auditionne le majeur à protéger, qui peut se faire accompagner d’un avocat, ou, sur accord du juge, de toute autre personne de son choix. L’audition n’est pas publique. Le juge peut décider, après avis du médecin ayant établi le certificat médical, de ne pas entendre la personne, si l’audition peut nuire à sa santé ou si la personne ne peut exprimer sa volonté. Le juge doit motiver cette décision.

Le juge peut ordonner des mesures d’information (par exemple : enquête sociale) ou demander à entendre les parents ou proches de la personne à protéger.

Provisoirement, il peut placer la personne sous sauvegarde de justice dans l’attente du jugement.

Une fois l’instruction du dossier terminée, le juge le transmet pour avis au procureur de la République, au moins un mois avant la date fixée pour l’audience.

Si la requête aux fins d’ouverture n’est pas traitée dans l’année qui suit son dépôt, la demande est caduque.

A l’audience, le juge entend la personne à protéger (si cela est possible), celle qui a fait la demande, et leurs éventuels avocats.

  • Le juge nomme un tuteur . Il a la possibilité de nommer plusieurs tuteurs, notamment pour diviser la mesure de protection entre la protection de la personne et la gestion patrimoniale. Le choix du tuteur se fait, dans la mesure du possible, en tenant compte des sentiments exprimés par la personne à protéger, son contexte relationnel, les recommandations de ses proches et de son entourage, selon l’ordre de priorité suivant :
  • personne choisie par avance par le majeur, ou, s’il était à la charge de ses parents, désignée par eux dans l’éventualité où ils décèderaient ou qu’ils ne pourraient plus prendre soin de lui. Le choix doit avoir été formulé par déclaration devant notaire ou par un acte écrit en entier de la main du majeur, ou des parents s’il était à leur charge.
  • conjoint ou partenaire lié par un PACS,
  • parent ou personne proche.
  • Si aucune de ces personnes ne peut être tuteur, le juge désigne un mandataire judiciaire à la protection des majeurs inscrit sur une liste dressée et tenue à jour par le préfet.

Le juge peut aussi désigner si nécessaire un subrogé tuteur pour surveiller les actes passés par le tuteur, ou le remplacer en cas de conflit d’intérêt. Lorsque le tuteur est un membre de la famille, le juge choisit, si possible, le subrogé tuteur dans l’autre branche de celle-ci.

En l’absence d’un subrogé tuteur, le juge peut aussi, pour certains actes, désigner un tuteur ad hoc , notamment s’il y a conflit d’intérêt entre le tuteur et la personne protégée.

Le tuteur est tenu de rendre compte de l’exécution de son mandat à la personne protégée et au juge.

Si nécessaire, le juge peut nommer un conseil de famille, qui désigne le tuteur, le subrogé tuteur et le cas échéant le tuteur ad hoc. Le juge peut autoriser le conseil de famille à se réunir et délibérer hors de sa présence lorsque ce dernier a désigné un mandataire judiciaire à la protection des majeurs comme tuteur ou subrogé tuteur.

Protection de la personne

  • Une personne protégée par une tutelle prend seule les décisions relatives à sa personne (exemples : se déplacer, changer d’emploi) dans la mesure où son état le permet.
  • Elle choisit notamment son lieu de résidence et a le droit d’entretenir librement des relations personnelles. Le juge statue en cas de difficulté.
  • Elle accomplit seule certains actes dits "strictement personnels" (par exemple : déclarer la naissance d’un enfant).
  • Le tuteur peut prendre les mesures de protection strictement nécessaires pour mettre fin au danger que, du fait de son comportement, le majeur ferait courir à lui-même. Il en informe le juge.
  • Le majeur en tutelle doit obtenir l’autorisation du juge et, le cas échéant, du conseil de famille, pour se marier ou signer une convention de pacte civil de solidarité.
  • La tutelle n’entraîne pas la privation de l’autorité parentale.

A noter : la tutelle (ouverture, modification ou fin de la mesure) donne lieu à une mention portée en marge de l’acte de naissance de la personne protégée.

Protection des biens

En règle générale :

  • le tuteur peut effectuer seul les actes d’administration (par exemple : effectuer des travaux d’entretiens dans le logement de la personne protégée),
  • seul le conseil de famille, s’il a été constitué, ou à défaut le juge, peut autoriser les actes de disposition (par exemple : vendre un appartement).
  • Le majeur peut faire seul son testament avec l’autorisation du juge ou du conseil de famille. Il peut le révoquer seul.
  • Le majeur en tutelle peut faire des donations en étant assisté ou représenté par le tuteur, avec l’autorisation du juge ou du conseil de famille s’il a été constitué.

Durée

  • Le juge fixe la durée, qui ne peut excéder 5 ans.
  • Le juge peut décider de la renouveler pour une durée plus longue si l’altération des facultés du majeur protégé apparaît irrémédiable. Il doit recueillir l’avis conforme du médecin inscrit sur la liste établie par le procureur de la République.
  • Le juge peut alléger la mesure à tout moment (par exemple : réduire la durée fixée, augmenter le nombre de décisions que le majeur peut effectuer seul).

Fin de la mesure

La mesure peut prendre fin :

  • à tout moment si le juge décide qu’elle n’est plus nécessaire, à la demande du majeur ou de toute personne habilitée à demander une mise sous tutelle, le juge statuant par jugement dit "de mainlevée" rendu après avis médical,
  • à l’expiration de la durée fixée, en l’absence de renouvellement,
  • si une mesure de curatelle est prononcée en remplacement de la tutelle,
  • au décès de la personne.

Recours

En cas d’ouverture ou de refus de mettre fin à une tutelle, la personne elle-même, son conjoint (ou partenaire lié par un PACS ou concubin), toute personne entretenant des liens étroits et stables avec la personne protégée, ou son tuteur, peut faire appel de la décision.

En cas de refus de mise en place de la tutelle, seule la personne qui a déposé la demande de mise sous tutelle peut faire appel.

L’appel s’exerce dans les 15 jours suivant le jugement ou la date de sa notification pour les personnes à qui il est notifié. L’appel est formé par déclaration faite ou adressée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception au greffe du tribunal.

Sultan julien

Formateur IFSI

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2120

mots clefs : tutelle, personne concerné, la procédure, désignation du tuteur,, protection des biens,duré, fin de la mesure,

Module accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne 147 heures Les Cycles de la vie Le système de santé français Conception de la santé et du soin Règles générale pour tous soins Règles générales pour effectuer un soin Le lavage des mains Lavage chirurgical des mains Lavage antiseptique des mains lavage simple des mains exercice Exercice la friction hydro-alcoolique des mains Le port des gants dans quelle situation Toilette technique au lit Toilette technique au lavabo Technique du soin de bouche Technique capiluve, pédiluve Technique de pédiluve Toilette génito-anale pour un homme exercice Toilette génito-anale pour une femme exercice Etude de situation DEAS module 1 Le temps du repas par l'AS L'aide à l'élimination par l'AS L'aide au sommeil du patient exercice module 1 aide soignant Exercice corrigé module 1 QCM module 1 Prévention primaire,secondaire,tertiaire Les précautions standard Pendre soin selon W. Hesbeen Régime et équilibre alimentaire Réfection d’un lit inoccupé La psychiatrie Les 14 besoins fondamentaux Dépendance Handicap Exemples Démarches de soins Notions sur la maladie Recueil données as, mode d'emploi Démarche de soins 1 Démarche de soins 2 Démarche de soins 3 Démarche de soins 4 Comment repérer les signes de déshydratation La Pesée mensuelle en maison de retraite Hydratation de la personne âgée La Curatelle...! mode d'emploi Méthode démarche de soins La tutelle des majeurs...! c'est quoi Installation du patient Mauvaise nutrition, dénutrition et déshydratation Réfection d’un lit occupé par l'AS Le refus de soins Nettoyez les prothèses dentaires d'un patient Soins bucco dentaire à un patient Rôle aide soignante face à la dysphagie Révision du module 1

Historique profession aide soignant 60 Exercices ludiques et interactifs Méthodologie du raisonnement clinique Le raisonnement clinique Les outils du receuil de données Manifestations d'indépendances/dépendances (1) Manifestation d'indépendance/dépendance (2) 3 Démarches cliniques pour vous évaluer Cas clinique 4 pour s'auto-évaluer Cas clinique 5 pour s'auto-évaluer Cas clinique 6 pour s'auto-évaluer Cas clinique 7 pour s'auto-évaluer Cas clinique 8 pour s'auto-évaluer Cas clinique 9 pour s'auto évaluer Cas clinique 10 pour s'auto évaluer Cas clinique 11 pour s'auto évaluer Cas clinique 12 pour s'auto évaluer Cas clinique 13 pour s'auto évaluer Complications liées à l'immobilité Cas clinique 14 pour s'auto évaluer Cas clinique 15 pour s'auto évaluer Révision générale module 1 QROC (50 questions) Handicap 4 techniques de lavage des mains Grille GIR et APA Le système de santé 14 Besoins de Virginia Henderson Maternité : conception grossesse Accouchement, suite de couches Le développement Psychosocial La famille et l'entourage Place de l'aidant La dynamique de groupe et la gestion des conflits Les soins de nursing par l'aide soignante ECORSET du soins Les pathologies du vieillissement Conception de la santé et du soin Les temps clés au quotidien Accompagner une personne au quotidien L'autonomie d'une personne Les rites mortuaires selon les religions Le rôle de L'AS dans la sociabilisation Rôle de l'AS dans l'accessibilité Objectif et mise en œuvre d'une activité Concept d'autonomie et de dépendance Les cycles de la vie Humaine Les outils de soins la grossesse schéma à compléter Le nouveau né exercice La suite de couche Les troubles du cycle Les droits du patient Aide à l’élimination La grille A.G.G.I.R Les concepts du soins L'intimité dans le soins à la personne Différence entre maladie somatique et psychique Concepts de base de la profession Concepts d’autonomie et de dépendance Les infections nosocomiales Etude du besoin de dormir et de se reposer Situation professionnelle AS toilette au lit Situation professionnelle AS aide à la douche Situation professionnelle AS aide au repas Situation professionnelle AS aide à la douche
66 Exercices ludiques et interactifs Cas clinique l'alimentation de la personne âgée Cas clinique en service de médecine Cas clinique en service de chirurgie Révision générale module 3 Vocabulaire médicale Vocabulaire médical Cardiologie Anatomie/Physiologie du corps humain Les pathologies du vieillissement Comment prendre la glycémie capillaire par l'AS Paramètres vitaux/SaO2/Glycémie/Périmètre crânien Comment prendre la saturation en oxygène par l'AS Mesure du périmètre crânien par l'AS L'échelle de Braden IMC Calcul de l'indice de masse corporel par l'AS Etat cutané signes d'alerte Prise en charge de la douleur par l'AS Système endocrinien cours et qcm Système neurologique cours et exercices Système urinaire cours et exercices  Système respiratoire cours et exercices Système cardio-vasculaire cours et exercices Système digestif cours et exercices Système des sens l’œil, L’oreille, fosses nasales Système reproducteur féminin Système reproducteur masculin Pathologies chroniques cours et exercice Pathologies aiguës cours et exercices d'évaluation Pathologies psychiatriques Pathologies chirurgicales cours Pathologies infectieuses cours Tissu musculaire Vieillissement physiologique Maladie somatique et maladie psychique Comment prendre la tension artérielle Mesure de la diurèse 9 Quadrants Abdominaux cours et exercice QCM vérification des connaissances M3 QCM vérification des connaissances M3 L'observation des manifestations de l'état de conscience Indice de masse corporelle (IMC) Comment prendre le pouls Évaluez-vous Système nerveux Évaluez-vous système respiratoire Évaluez-vous système urinaire Évaluez-vous système endocrinien Évaluez-vous système digestif Fausse route manœuvre Heimlich Quels sont les paramètres vitaux chez l'enfant ? Paramètres vitaux chez la personne âgée Situation professionnelle AS hypotension artérielle Situation professionnelle AS Détresse respiratoire Situation professionnelle AS Prise de température Situation professionnelle AS Surveillance respiratoire Situation professionnelle AS Hypertension Artérielle Situation professionnelle AS Surveillance état de conscience Situation professionnelle AS Surveillance poids Absence de selles Situation professionnelle AS Suspicion d'infection urinaire Situation professionnelle AS Prise en charge d'une chute Situation professionnelle AS Hyperthermie Rôle AS pathologies respiratoires Rôle AS pathologies cardiovasculaires Rôle AS pathologies digestives Rôle AS pathologies urinaires Rôle AS les situations d'urgence Évaluation de l'état de santé Évaluation de la taille et du poids Guide de révisions des maladies Rôle AS le recueil de selles (coproculture)
40 exercices pour s'évaluer au module 4 42 Exercices ludiques et interactifs Notions de pharmacologie cours et exercices d'évaluation Notion des parcours de soins Méthodologie de réalisation d'un soin Lavage oculaire et instillation de collyre Pose de suppositoire (d'aide à l'élimination) Observation des patients sous dialyse  L'évaluation de la douleur par l'AS L'examen de bandelette urinaire par l'AS Notion sur l'oxygénothérapie Oxygénothérapie : montage, entretien du matériel, surveillance Observation patient sous assistance respiratoire par AS Montage, entretien du matériel, réalisation d'aspiration endotrachéale Surveillance d'une personne sous moniteur Premier lever par l'AS Surveillance et renouvellement d'une vessie de glace par l'AS Soins et surveillance d'une sonde vésicale par l'AS Surveillance d'un patient porteur d'un plâtre Soins et surveillance d'un patient dans le coma Soins post-mortem : toilette, habillage, identification. Observation et surveillance du patient sous perfusion Rôle AS chirurgie préparation et retour de bloc Prévention des escarres, Rôle de l'AS L'analyse d'urine Rôle aide soignante Rôle aide soignante l'alimentation par sonde Rôle aide soignante Soins palliatifs Rôle AS en pneumologie Le prélèvement de selles rôle AS Rôle aide soignante Aide aux pansements Rôle AS en orthopédie traumatologie l'AS et la surveillance de l'opéré Le rôle de l’AS et le lavement évacuateur Le rôle de l’AS et le lavage gastrique Rôle AS pose de l’étui pénien Rôle AS prise en soin des personnes atteintes de cancer Rôle AS vidange sac collecteur d'urine Rôle AS mise en route d'une diurèse Rôle AS surveillance du drain de redon Rôle AS en psychiatrie Situation professionnelle AS pose étui pénien Situation professionnelle AS soins des yeux Situation professionnelle AS soins post mortem Situation professionnel AS PEC Douleur Situation professionnelle AS Surveillance post opératoire Soins au patient porteur de colostomie/iléostomie  Prévention des points de pression/ escarres Règle ECORSET Étude de situation patient post opératoire Soins pré et post opératoire Soins de bouches non médicamenteux rôle de l'AS Comment mettre les bas de contention Cas clinique module 4 N°1 Cas clinique module 4 N°3 Cas clinique module 4 N°2 Cas clinique module 4 N°4 Cas clinique module 4 N°5 TD Pharmacologie Rôle AS Pharmacologie Rôle AS ouverture matériel stérile Examen blanc Pharmacologie
AFGSU 10
Je fais un essai ACHETER le PROGRAMME et COMMENCER à RÉVISER Menu modules 1 à 10 Organisation de la formation aide soignant ARP Analyse réflexive de pratique 50 schémas à légender 7 exemples Études de situation Bloc 2 modules 3 et 4

Date de dernière mise à jour : 28/10/2021

  • 2 votes. Moyenne 3.5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam