Accouchement inopiné

On parle d'accouchement inopiné lorsqu'il se produit en dehors d'une structure spécialisée. C'est un accouchement à risque pour l'enfant (accouchement difficile, hypothermie) comme pour la mère (risque d'hémorragie). Il concerne quand même 0,5% des naissances en France

L’accouchement inopiné est l’acte de mettre au monde un nouveau-né hors d’une maternité.

Il peut survenir avant l’arrivée des secours ou en leur présence.

On appel parturiente une femme enceinte sur le point d’accoucher.

Normalement l’accouchement a lieu à 39 semaines de grossesse soit 41 semaines d’aménorrhée (Absence de règles).

L’accouchement peut survenir avant, on parle alors d’accouchement prématuré.

L’accouchement se déroule en trois étapes :

- Le travail A la fin de la grossesse, l’utérus commence à se contracter, de plus en plus régulièrement et de plus en plus fort.

La partie basse de l’utérus commence à s’ouvrir pour pouvoir laisser passer l’enfant.

L’ouverture se traduit par la sortie de glaires sanguinolentes puis d’un liquide clair, c’est la rupture de la poche des eaux.

Elle correspond à la perte du liquide dans lequel baigne le fœtus.

Le liquide qui s’écoule est normalement clair.

Le travail peut durer de plusieurs minutes à plusieurs heures suivant la personne.

Il est habituellement plus rapide chez une femme qui à déjà accouché une ou plusieurs fois.

- L’expulsion L’orifice (col) de l’utérus s’ouvre de plus en plus sous l’effet des contractions.

Le fœtus descend vers le vagin, en général la tête en première.

Le nouveau-né apparait alors et progressivement va sortir du corps de la mère.

Une fois expulsé, le nouveau-né est toujours relié à la mère par le cordon ombilical.

Le nouveau-né peut alors, après section cordon ombilical, être pris en charge.

L’expulsion peut durer plusieurs minutes.

L’enfant se présente normalement la tête en avant (Présentation céphalique).

Cependant d’autres présentations sont possibles (Présentation par le siège ou l’épaule) et sont sources de complications parfois très grave (Ralentissement de l’accouchement, impossibilité d’accoucher, procidence du cordon ombilical*)

 Descente du cordon ombilical avant le fœtus lors de l’accouchement.

- La délivrance Il s’agit de la sortie hors de l’utérus du placenta et du reste du cordon ombilical.

Elle survient vingt à trente minutes après la sortie du nouveau-né. Signes

Les contractions utérines marquent le début du travail.

Elles sont douloureuses mais sont aussi perceptibles en posant doucement la main sur le ventre de la mère.

Durant la contraction, celui-ci devient très dur puis se relâche.

Peu intenses et espacées au début, elles vont devenir de plus en plus fréquentes, rapprochées et douloureuses.

La rupture de la poche des eaux survient secondairement.

Le liquide qui s’écoule est normalement clair.

Cette rupture peut survenir alors que la mère ne présente aucune contraction utérine.

La rupture de la poche des eaux et l’envie irrépressible que la mère ressent de pousser traduisent généralement un accouchement imminent et le début de la phase d’expulsion.

Il en est de même si la tête du nouveau né apparait à la vulve. 20 à 30 min après l’expulsion, la mère ressent de nouvelles contractions et l’envie de pousser.

Ces contractions se traduisent par une expulsion du placenta.

C’est la délivrance

Principe de l’action de secours

L’accouchement n’a pas encore eu lieu :

- Installer la future maman sur le côté gauche ;

- Réaliser un bilan d’urgence vitale ;

Lors du bilan complémentaire, se renseigner sur :

- Le suivi ou non de la grossesse,

- Le nombre d’accouchements et leur déroulement,

- Date et lieu prévus de l’accouchement,

- S’il s’agit d’une grossesse simple multiple,

- Le type d’accouchement prévu (voie basse/ césarienne) et la nature de la présentation (tête, siège, épaule),

- Heure du début des contractions (douleurs régulières),

- La durée des contractions et l’intervalle entre chaque contraction),

- Si la parturiente a perdu les eaux :

l’heure de cette perte et la couleur du liquide (transparent, trouble, sanglant).

Si le transport de la parturiente peut être réalisé, après avis médical, il convient de :

- Relever et installer la victime sur le brancard allongée sur le côté et ceinturé ;

- Surveiller la victime ;

Si le transport de la parturiente ne peut pas être réalisé, après avis médical, l’accouchement doit être réalisé sur place.

Il convient alors de :

Préparer le matériel nécessaire à l’accouchement :

- Bouteille d’oxygène avec insufflateur manuel pédiatrique, masque d’inhalation pour la mère ;

- Aspirateur de mucosité avec une sonde adaptée au nouveau né ;

- Oxymètre de pouls ;

- Serviettes de bain propres et sèches ;

- Récipient pour recueillir les liquides corporels et le placenta ;

- Mettre des gants a usage unique, masque et lunettes (Projections) ;

- Installer la mère dans une position demi – assise cuisses fléchies et écartées ;

Réaliser l’accouchement

Demander à la future maman d’attraper ses cuisses avec ses mains et d’hyper-fléchir ses cuisses sur l’abdomen lorsqu’elle ressent un besoin de pousser ou si le haut du crâne du bébé commence à apparaitre à la vulve

- Lui demander de pousser vers le bas en retenant sa respiration dès qu’elle ressent la contraction et si possible jusqu’au maximum de celle-ci ;

- Faire reposer les jambes à la fin de la contraction utérine ;

Recommencer la même manœuvre jusqu’à l’apparition de la moitié de la tête du bébé.

Dès lors que la moitié de la tête du bébé est apparu, cesser alors de faire pousser la mère, laisser se terminer l’expulsion naturellement tout en ralentissant la sortie de la tête en la maintenant d’une ou deux mains afin d’éviter les déchirures du périnée.

Accompagner progressivement la sortie spontanée du bébé Pour cela :

Maintenir la tête du bébé avec les deux mains sans s’opposer à sa rotation au cours de sa descente (généralement la tête vers le bas puis effectue une rotation d’un quart de tour gauche ou droite au cours de sa sortie).

Une fois la tête totalement sortie, vérifier la présence ou non d’un circulaire du cordon autour du cou du nouveau-né.

Bien maintenir l’enfant après avoir procédé au dégagement du cordon car le plus souvent la sortie du nouveau-né est très rapide Soutenir le corps du nouveau-né avec les mains placées sous lui au cours de sa sortie

La délivrance se fait le plus souvent en présence de l’équipe médicale.

Toutefois, en son absence, il faut réaliser les actions suivantes :

- Laisser sortir le placenta sans tirer dessus ;

- Recueillir le placenta dans une cuvette ou sac plastique. (l’acheminer avec la mère a l’hôpital) ;

- S’assurer de l’absence d’hémorragie extériorisé ;

Placer un pansement absorbant ;

- Surveiller la mère.

L’accouchement est déjà réalisé

- Réaliser simultanément un bilan complet de la mère et du nouveau-né ;

- Demander avis médical ;

- Assister la mère pendant la délivrance ;

- Assurer la prise en charge du nouveau-né.

Prise en charge du nouveau-né à la naissance

 - poser le nouveau-né sur le ventre de sa mère et sur le côté, peau contre peau, la tête bien dégagée ;

- mettre une paire de gants à usage unique propre ;

Examiner le nouveau-né en appréciant :

- son cri ou sa respiration ;

- son tonus (mouvements spontanés des membres) ;

Le nouveau-né est en bonne santé

Le nouveau-né en bonne santé présente une respiration et un cri vigoureux ;

- un tonus vif

. - Clamper le cordon au minimum après 1 minute de vie ;

- Une fois clampé, il est possible ensuite de couper le cordon.

Protéger le nouveau-né contre le froid. Pour cela :

- Sécher par tamponnement la peau du bébé, à l’aide d’une serviette propre sèche et tiède ;

- Couvrir la tête à l’aide d’un bonnet ;

- Envelopper le nouveau-né dans une couverture isotherme en attendant une prise en charge spécialisée ;

- Couvrir la mère ;

- Surveiller le nouveau-né.

Le nouveau-né n’est pas en bonne santé :

Le nouveau-né n’est pas en bonne santé lorsqu’il ne respire pas ou présente une respiration anormale, ne crie pas, est hypotonique et pâle.

Dans ce cas il convient de demander en urgence un avis médical tout en débutant les manœuvres de réanimation pour permettre au nouveau-né de respirer :

- clamper le cordon au minimum après 1 minute de vie ;

Une fois clampé, il est possible ensuite de couper le cordon.

- placer le nouveau-né sur une surface plane recouverte d’un linge propre (pour l’isoler du froid), après avoir clampé le cordon ombilical ;

- libérer ses voies aériennes en plaçant sa tête en position neutre et si nécessaire en aspirant prudemment sa bouche puis ses narines ;

- si son état est inchangé, réaliser 40 insufflations à l’air en 1 minute ;

Si le thorax ne se soulève pas après les 5 premières insufflations, vérifier la liberté des voies aériennes et l’étanchéité du masque.

- si vous êtes doté d’un appareil de mesure de la fréquence cardiaque pour le nouveauné, le mettre en fonction (SpO², monitoring).

L’état du nouveau-né reste inchangé

- Réaliser une réanimation cardio-pulmonaire avec apport complémentaire d’oxygène et sans pose de défibrillateur ;

- Le rythme de la RCP est de 3 compressions à une fréquence instantanée de 120 par minute pour 1 insufflation.

- Réévaluer l’état du nouveau-né toutes les minutes et adapter la conduite à tenir.

L’état du nouveau-né s’améliore

si l’état du nouveau-né s’améliore (l’enfant crie, respire et s’agite), assurer une surveillance étroite de sa respiration.

- En cas de doute, reprendre la réanimation cardio-pulmonaire.

Conduite à tenir en fonction de la fréquence cardiaque

Si vous pouvez mesurer sa fréquence cardiaque, suivre la procédure suivante :

la FC est inférieure à 60 battements par minute :

réaliser une RCP avec un apport complémentaire d'oxygène et sans pose du DAE.

Le rythme de la RCP est de 3 compressions à une fréquence instantanée de 120 par minutes pour 1 insufflation.

- la FC est entre 60 et 100 battements par minute :

réaliser des insufflations à l’air, sans compressions thoraciques

Réévaluer la fréquence cardiaque toutes les minutes pour adapter la conduite à tenir.

- la FC est supérieure à 100 battements par minute :

surveiller étroitement le nouveau-né Soin au cordon ombilical Indication Le clampage et la section du cordon ombilical doivent être réalisés :

- après la naissance, après la 1ère minute de vie.

- parfois pendant l’accouchement en cas de circulaire serré du cordon (cordon entourant le cou du bébé) ;

Justification

Le clampage du cordon ombilical facilite le déclenchement des mécanismes d’adaptation (circulation et respiration) du nouveau-né qui lui permette de passer de la vie intra-utérine à la vie extra-utérine

La section du cordon facilite la prise en charge du nouveau-né et de sa mère :

réanimation éventuelle du nouveau-né, soins à la mère et prévention de l’hypothermie.

En présence d’une circulaire du cordon, la section du cordon permet l’expulsion du nouveau-né.

Matériel La section du cordon nécessite :

- gants stériles ;

- compresses imbibées d’antiseptique ;

- compresses stériles ;

- deux clamps de Barr ;

- une paire de ciseaux stériles.

Réalisation

Il s’agit de clamper le cordon en deux points du cordon ombilical et de sectionner celui-ci entre les deux clamps.

- changer les gants utilisés lors de l’accouchement et s’équiper de gants stériles et de lunette (ou visière oculaire) de protection.

- réaliser une première désinfection du cordon, grâce à une compresse imbibée d’antiseptique, sur la zone prévue de positionnement des clamps.

- poser le premier clamp à environ 10 à 15 cm de l’ombilic et le verrouiller.

- réaliser une seconde désinfection du cordon, avec une autre compresse imbibée d’antiseptique, tout en le pinçant pour le vider de son sang, en partant du premier clamp sur environ 3 à 5 cm.

Cela évitera les projections de sang au moment de la section du cordon.

- placer le second clamp sur le cordon toujours pincé et le verrouiller ;

- couper le cordon entre les clamps.

- protéger l'extrémité du cordon coupé (compresse stérile, sac à bébé…).

Cas particuliers

- circulaire du cordon impossible à libérer Les 2 clamps sont positionnés plus près l’un de l’autre en s’adaptant à la situation et la section se fait prudemment, les doigts du secouriste étant en protection entre le cordon et le nouveau-né afin de ne pas le blesser.

Dans ce cas, il n'y a pas le temps de changer de gants.

- nouveau-né en détresse

L’urgence à réanimer le nouveau-né impose une rapidité d’action et permet de s’affranchir de la mise de gants stériles et de l’étape désinfection du cordon en mettant seulement des gants propres.

- l’expulsion a eu lieu et le cordon a été « rompu » avant l’arrivée des secours Poser un clamp sur la partie du cordon reliée au nouveau-né et un autre clamp sur la partie qui reste relié à la mère après avoir désinfecté la zone de pose.

Risques & contraintes

On ne doit jamais tirer sur le cordon.

Le positionnement du premier clamp doit être suffisamment loin de l’ombilic pour ne pas pincer une partie d’intestin en cas de hernie ombilicale.

On ne peut sectionner qu’entre les deux clamps. Evaluation Il ne doit pas y avoir de saignement après la section

source SDIS 70 sapeurs pompiers haute saône

Historique profession aide soignant 60 Exercices ludiques et interactifs Méthodologie du raisonnement clinique Le raisonnement clinique Les outils du receuil de données Manifestations d'indépendances/dépendances (1) Manifestation d'indépendance/dépendance (2) 3 Démarches cliniques pour vous évaluer Cas clinique 4 pour s'auto-évaluer Cas clinique 5 pour s'auto-évaluer Cas clinique 6 pour s'auto-évaluer Cas clinique 7 pour s'auto-évaluer Cas clinique 8 pour s'auto-évaluer Cas clinique 9 pour s'auto évaluer Cas clinique 10 pour s'auto évaluer Cas clinique 11 pour s'auto évaluer Cas clinique 12 pour s'auto évaluer Cas clinique 13 pour s'auto évaluer Complications liées à l'immobilité Cas clinique 14 pour s'auto évaluer Cas clinique 15 pour s'auto évaluer Révision générale module 1 QROC (50 questions) Handicap 4 techniques de lavage des mains Grille GIR et APA Le système de santé 14 Besoins de Virginia Henderson Maternité : conception grossesse Accouchement, suite de couches Le développement Psychosocial La famille et l'entourage Place de l'aidant La dynamique de groupe et la gestion des conflits Les soins de nursing par l'aide soignante ECORSET du soins Les pathologies du vieillissement Conception de la santé et du soin Les temps clés au quotidien Accompagner une personne au quotidien L'autonomie d'une personne Les rites mortuaires selon les religions Le rôle de L'AS dans la sociabilisation Rôle de l'AS dans l'accessibilité Objectif et mise en œuvre d'une activité Concept d'autonomie et de dépendance Les cycles de la vie Humaine Les outils de soins la grossesse schéma à compléter Le nouveau né exercice La suite de couche Les troubles du cycle Les droits du patient Aide à l’élimination La grille A.G.G.I.R Les concepts du soins L'intimité dans le soins à la personne Différence entre maladie somatique et psychique Concepts de base de la profession Concepts d’autonomie et de dépendance Les infections nosocomiales Etude du besoin de dormir et de se reposer Situation professionnelle AS toilette au lit Situation professionnelle AS aide à la douche Situation professionnelle AS aide au repas Situation professionnelle AS aide à la douche
66 Exercices ludiques et interactifs Cas clinique l'alimentation de la personne âgée Cas clinique en service de médecine Cas clinique en service de chirurgie Révision générale module 3 Vocabulaire médicale Vocabulaire médical Cardiologie Anatomie/Physiologie du corps humain Les pathologies du vieillissement Comment prendre la glycémie capillaire par l'AS Paramètres vitaux/SaO2/Glycémie/Périmètre crânien Comment prendre la saturation en oxygène par l'AS Mesure du périmètre crânien par l'AS L'échelle de Braden IMC Calcul de l'indice de masse corporel par l'AS Etat cutané signes d'alerte Prise en charge de la douleur par l'AS Système endocrinien cours et qcm Système neurologique cours et exercices Système urinaire cours et exercices  Système respiratoire cours et exercices Système cardio-vasculaire cours et exercices Système digestif cours et exercices Système des sens l’œil, L’oreille, fosses nasales Système reproducteur féminin Système reproducteur masculin Pathologies chroniques cours et exercice Pathologies aiguës cours et exercices d'évaluation Pathologies psychiatriques Pathologies chirurgicales cours Pathologies infectieuses cours Tissu musculaire Vieillissement physiologique Maladie somatique et maladie psychique Comment prendre la tension artérielle Mesure de la diurèse 9 Quadrants Abdominaux cours et exercice QCM vérification des connaissances M3 QCM vérification des connaissances M3 L'observation des manifestations de l'état de conscience Indice de masse corporelle (IMC) Comment prendre le pouls Évaluez-vous Système nerveux Évaluez-vous système respiratoire Évaluez-vous système urinaire Évaluez-vous système endocrinien Évaluez-vous système digestif Fausse route manœuvre Heimlich Quels sont les paramètres vitaux chez l'enfant ? Paramètres vitaux chez la personne âgée Situation professionnelle AS hypotension artérielle Situation professionnelle AS Détresse respiratoire Situation professionnelle AS Prise de température Situation professionnelle AS Surveillance respiratoire Situation professionnelle AS Hypertension Artérielle Situation professionnelle AS Surveillance état de conscience Situation professionnelle AS Surveillance poids Absence de selles Situation professionnelle AS Suspicion d'infection urinaire Situation professionnelle AS Prise en charge d'une chute Situation professionnelle AS Hyperthermie Rôle AS pathologies respiratoires Rôle AS pathologies cardiovasculaires Rôle AS pathologies digestives Rôle AS pathologies urinaires Rôle AS les situations d'urgence Évaluation de l'état de santé Évaluation de la taille et du poids Guide de révisions des maladies Rôle AS le recueil de selles (coproculture)
40 exercices pour s'évaluer au module 4 42 Exercices ludiques et interactifs Notions de pharmacologie cours et exercices d'évaluation Notion des parcours de soins Méthodologie de réalisation d'un soin Lavage oculaire et instillation de collyre Pose de suppositoire (d'aide à l'élimination) Observation des patients sous dialyse  L'évaluation de la douleur par l'AS L'examen de bandelette urinaire par l'AS Notion sur l'oxygénothérapie Oxygénothérapie : montage, entretien du matériel, surveillance Observation patient sous assistance respiratoire par AS Montage, entretien du matériel, réalisation d'aspiration endotrachéale Surveillance d'une personne sous moniteur Premier lever par l'AS Surveillance et renouvellement d'une vessie de glace par l'AS Soins et surveillance d'une sonde vésicale par l'AS Surveillance d'un patient porteur d'un plâtre Soins et surveillance d'un patient dans le coma Soins post-mortem : toilette, habillage, identification. Observation et surveillance du patient sous perfusion Rôle AS chirurgie préparation et retour de bloc Prévention des escarres, Rôle de l'AS L'analyse d'urine Rôle aide soignante Rôle aide soignante l'alimentation par sonde Rôle aide soignante Soins palliatifs Rôle AS en pneumologie Le prélèvement de selles rôle AS Rôle aide soignante Aide aux pansements Rôle AS en orthopédie traumatologie l'AS et la surveillance de l'opéré Le rôle de l’AS et le lavement évacuateur Le rôle de l’AS et le lavage gastrique Rôle AS pose de l’étui pénien Rôle AS prise en soin des personnes atteintes de cancer Rôle AS vidange sac collecteur d'urine Rôle AS mise en route d'une diurèse Rôle AS surveillance du drain de redon Rôle AS en psychiatrie Situation professionnelle AS pose étui pénien Situation professionnelle AS soins des yeux Situation professionnelle AS soins post mortem Situation professionnel AS PEC Douleur Situation professionnelle AS Surveillance post opératoire Soins au patient porteur de colostomie/iléostomie  Prévention des points de pression/ escarres Règle ECORSET Étude de situation patient post opératoire Soins pré et post opératoire Soins de bouches non médicamenteux rôle de l'AS Comment mettre les bas de contention Cas clinique module 4 N°1 Cas clinique module 4 N°3 Cas clinique module 4 N°2 Cas clinique module 4 N°4 Cas clinique module 4 N°5 TD Pharmacologie Rôle AS Pharmacologie Rôle AS ouverture matériel stérile Examen blanc Pharmacologie
AFGSU 10
Je fais un essai ACHETER le PROGRAMME et COMMENCER à RÉVISER Menu modules 1 à 10 Organisation de la formation aide soignant ARP Analyse réflexive de pratique 50 schémas à légender 7 exemples Études de situation Bloc 2 modules 3 et 4

Date de dernière mise à jour : 16/09/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam