crèche moyenne section

ANALYSE DE PRATIQUE

Crèche P.....

diane H.....étudiante IFSI

1.       Contexte

La situation se déroule dans une crèche, en moyenne section c'est-à-dire qu’il s’agit d’un groupe d’enfants de 12 à 18 mois. Nous sommes le matin, pendant un temps de loisirs où un groupe de 15 enfants s’amuse avec des jeux en l’occurrence le parcours psychomoteur.

Je suis ce jour la avec une auxiliaire puéricultrice et une éducatrice jeunes enfants pour veiller sur les enfants.

2.       Situation

Maxime se dispute un jouet avec son camarade Malone du même âge. Je propose un nouveau jeu, cela fonctionne 10 minutes jusqu’à ce que Maxime morde son camarade.

 

3.       Questionnement

Je me demande comment réagir face à l’enfant acteur de violence comme avec l’enfant qui en est victime. Se pose aussi la question de comment faire pour éviter que cela se reproduise.

4.       Ressenti, difficultés, actions.

Mon ressenti se traduit par une incompréhension du geste de Maxime, et ma difficulté va être de ne pas faire ressentir ce désappointement à l’enfant.

Je mets alors en oeuvre ce que j’ai pu observer et comprendre du comportement des mes collègues durant le stage. Je sépare donc les 2 enfants. Je constate la morsure sur Malone, l’évalue et comme elle est relativement superficielle je ne mets rien dessus. Puis j’explique à l’enfant qu’il doit s’exprimer dans cette situation et dire « non » à son camarade.

Je parle ensuite à maxime et lui explique que cela fait mal, que le geste est donc interdit et qu’il ne faut plus faire cela. Je réoriente les enfants : Malone vers son jeu et Maxime comme ce n’est pas la première fois est placé assis pendant 3 minutes près de moi, puis je lui propose un jeu.

Dans un second temps je me renseigne sur ces violences et je lis : « Le bébé en services éducatifs » de Jocelyne Martin.

Enfin je note dans le cahier de transmission l’acte pour Maxime, et l’érythème pour Malone.

Compétence 9 : Organiser et coordonner les interventions soignantes.

Cohérence dans la continuité des soins : les transmissions permettent un contrôle, une continuité et une traçabilité des soins de la morsure.

Compétence 8 : Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques.

       Pertinence des données recherchées au regard d’une problématique posée.

Les violences entre enfants sont fréquentes pendant la deuxième année du développement de l’enfant. Les violences les plus retrouvées sont : les coups, le « tirage » de cheveux, les morsures, les griffures, les pincements, et les chutes provoquées.

Ceci entre dans le cadre de la communication non verbale de l’enfant avec les expressions du visage (sourire, pleurs …) et les gestes (applaudissements …, étapes du développement psychomoteur : Montagner). Les pleurs et les cris constituent le langage pré verbal. Ces deux formes de communication sont particulièrement importantes car à cet âge l’enfant ne possède pas encore le langage, et cependant la communication est indispensable pour sa socialisation (approche constructiviste de Piaget et Wallon). La relation avec ses pairs passe par un désir d’être compris : il s’agit de la phase d’affirmation. A ce moment du développement l’enfant a du mal à renoncer à son plaisir : il est égocentrique (Mahler).

Pertinence dans la qualité du questionnement professionnel.

Cela m’a permis d’adapter mon comportement face à l’enfant et lui a donné du sens.

Compétence 5 : Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs.

Pertinence dans la mise dans la mise en œuvre des soins éducatifs et préventifs : en repérant de façon anticipée ces situations, je détourne l’attention des enfants vers des jeux valorisés, on évite le débordement du conflit.

De façon à éviter le cercle vicieux du rejet (colère / punition / rejet / colère) on essaie d’avoir une attitude positive d’encouragement : ainsi l’enfant de vient une personne collaborante. Lors de cette phase d’affirmation, l’enfant est en proie au doute et à la honte, il a besoin d’être fier de lui-même (autonomie dans l’alimentation, la marche, dans sa maîtrise des sphincters ; selon Erickson) : on le valorise, on l’incite à avoir une bonne estime de lui-même.

Plus tard vers 18 mois, au fil d’interactions plus ou moins réussies, il acquiert des modèles de comportements sociaux et devient plus altruiste. Il faut alors l’encourager, et montrer à l’enfant son intérêt : il vient de faire plaisir en étant soi même un modèle à imiter. A 2 ans la parole prend le relais pour se faire respecter.

Compétence 1 : Evaluer une situation clinique  et établir un diagnostic dans le domaine infirmier.

Pertinence des informations recherchées : je vérifie les conséquences de la morsure en l’occurrence un érythème.

Cohérence des informations recueillies et sélectionnées avec la situation de la personne. Je l’amène à l’écart pour l’examiner et lui parle avec une voie douce et des phrases courtes pour lui expliquer ce que je suis en train de faire et pourquoi.

Compétence 6 : Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins.

Pertinence de l’analyse de la situation relationnelle.

La plupart des manifestations agressives sont dites non intentionnelles, il s’agit de gestes maladroits ayant pour but d’explorer son environnement.

Il y a trois grands types de manifestations :

-          Les conflits de possession

-          Les crises de colère ou de contrariété

-          Le besoin d’attention

Cohérence dans la mise en œuvre d’une communication adaptée aux personnes soignées et à leur entourage.

Dans tous les cas on demande à l’enfant « victime » de s’exprimer, en l’occurrence de dire « non » quand ces violences se produisent, pour l’inciter à ne pas se laisser dominer mais via le langage.

Mon comportement dans ce contexte est primordial. Certaines qualités sont indispensables : équilibre, douceur, capacité de prévention et surtout patience, car ce type de manifestions peut arriver plusieurs dizaines de fois par jour. Mon comportement doit être apaisant, sécurisant, et le plus possible objectif.

Ma collègue discute lors de la transmission le soir avec les parents : l’attitude des parents doit si possible être cohérente : imposer des règles, des limites, des interdictions.

Justesse dans la recherche du consentement du patient.

Dans tous les cas je verbalise à l’enfant « acteur » de violence le pourquoi de mon attitude, sans être néanmoins dans le jugement.

La verbalisation est fondamentale : on avertit, on nomme et décrit les sensations, on met des mots sur ses émotions. Tout ou presque peut et doit être expliciter à l’enfant dans un langage adapté à lui. Ainsi je crée un lien de confiance, sécurisant, qui constitue un repère.

Dans un souci de maintien d’une bonne relation avec l’enfant je ne reproduis pas le geste sur l’enfant pour lui expliquer que celui-ci est douloureux, je ne lui mens pas non plus.

Autres analyse de pratique IDE

cerveau.jpg
analyse-de-pratique
service de neurochirurgie

service de neurochirurgie,modèle d'analyse de pratique infirmière, service neurochirurgie exemple compétence 1,2,3,5,6,7,9

alzheimer.jpg
analyse-de-pratique
démarche clinique gériatrie

démarche infirmière clinique gériatrie, tableau fonction,

capturer-36.jpg
analyse-de-pratique
Hospitalisation à domicile

analyse de pratique infirmiére, hospitalisation à domicile

had.jpg
analyse-de-pratique
Dans la chambre d'un patient en HAD

analyse de la pratique infirmiére ,dans la chambre d'un patient en HAD

images-24.jpg
analyse-de-pratique
crèche moyenne section

La situation se déroule dans une crèche, en moyenne section, exemple de compétence 1,5,6,8,9

pth.jpg
analyse-de-pratique
APP au bloc opératoire

Analyse de situation : PTH droite (Prothèse Totale de Hanche), formation ide

Depositphotos 23053824 xs 2
analyse-de-pratique
visite pré-opératoire

Ce stage au bloc opératoire m’a permis de connaître les coulisses de la chirurgie.Les moyens humains et techniques mis en œuvre par notre société

Metier paramedicale 4 1
analyse-de-pratique
chirurgie générale viscérale et gynécologique

Analyse de situation n°1 : cholécystectomie sous laparotomie

pca.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation PCA sous morphine

Malgré les moyens thérapeutiques, la prise en charge de la douleur post-opératoire dépend essentiellement de l’individualité de chaque patient.

tracheostomie.jpg
analyse-de-pratique
Soins de suite et de réadaptation, trachéotomie

Une structure autorisée en SSR assure les missions suivantes : des soins médicaux, curatifs et palliatifs, de la rééducation et réadaptation,

gpe2-1.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation, trachéostomie

Le larynx est la pièce maîtresse du système aérodigestif, il se trouve au carrefour de trois fonctions : la déglutition, la respiration et la phonation.

ap2.jpg
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modéle d'analyse de pratique infirmière en maternité

Metier 12
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modèle d'analyse de pratique infirmière, exemple soins de colostomie

Metier 13
analyse-de-pratique
exemple diagnostic infirmier(e)

exemple compétence infirmier 1, 2, 4, 5,6,10

sp7.jpg
analyse-de-pratique
Prise en charge en soins palliatifs

Fréquemment, le premier geste est de fermer les yeux. La pause de cotons humides chauds sur les paupières durant le soin est utile pour les maintenir closes

Nurse
analyse-de-pratique
modèle objectif de stage IDE service médecine

Comment élaborer l'objectif de stage en médecine, modèle,

analyse-de-pratique
Suspicion Clostridium difficile.

tous les patients ont les mêmes droits et aucuns d'entre eux ne doivent être négligés alors qu'il n y a pas de risque si l'on respecte le protocole.

4 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/11/2016