démarche clinique gériatrie

c'est un exemple en aucun cas un modéle

Démarche clinique – Deuxième stage – Résidence Saint xxxxxxx    merci à Quentin étudiant infirmier 1 er année

Présentation du patient :

Monsieur C. est âgé de 89 ans, il pèse 58 kg pour 1,70m soit un IMC de 20,8. Il est arrivé dans la résidence le 05/12/2012 en provenance du Centre de Gérontologie Départemental de xxxxx (service de soin de suite et de réadaptation), suite à une perte de dépendance conséquence d’une infection urinaire sévère.

Recueil de données :

Monsieur C. est veuf, il a deux fils, dont un qui vit à xxxx et lui rend visite régulièrement. Il possède une sécurité sociale et une mutuelle.

Ancien ébéniste qui travaillait l’acajou pour les wagons de train. Il a fumé pendant une trentaine d’année. Du point de vue de son autonomie : la marche n’est plus envisageable pour l’instant, il est donc alité ou en fauteuil roulant pour éviter l’isolement. Il a besoin d’aide pour les transferts et la toilette. Il a une sonde vésicale à demeure changée tous les mois, de plus il porte des protections jour et nuit. Il est cohérent dans l’ensemble de ses propos, même s’il présente de légers symptômes de démence (problème de représentation temporelle, notamment à propos des visites de son fils) et de légère dysphasies (tic de langage).

Antécédents

 

-Trouble du rythme paroxystique dû à une fibrillation auriculaire.

-BPCO (broncho-pneumopathie chronique occlusive)

-En août 2012 il a fait une infection urinaire avec hématurie, rétention massive d’urine (donc risque de globe vésicale), et polype vésical classée pT1a (tumeur mais les consultations gériatrique ne sont pas en faveur d’un traitement chimiothérapique donc surveillance avec échographie dans 6 mois).

-Hypertonie bénigne de la prostate.

-Découverte d’une gammapathie monoclonale de source inconnue en décembre 2012. Qui serait bénigne, suite aux conclusions post myélogramme (plasmocytes à 6%).

-Anémie ferriprive découverte également ce même mois (suite à l’arrêt des diurétiques).

-Maladie de Parkinson diagnostiqué depuis le mois de janvier 2013.

-Syndrome démentiel modérément sévère (conséquente à la sénescence ?)

-Tendance au fécalome.

Résumé d’hospitalisation :

-Début décembre bronchite (traitée par augmentin) -Mi décembre anémie a 8,7g/l avec OMI (œdème des membres inférieurs, ici d’origine métabolique soit une hypoprotidémie) traité par lasilix (diurétique) + oxygène

-Fin janvier début décembre, a présenté des douleurs péri-ombilicales, puis vomissement et algie étendue à l’ensemble de la région abdominale, ECBU positif à E.COLI donc mise sous augmentin.

-Début février il a présenté une pleurésie bilatérale lié à sa BPCO (traitement ?)

-D’autre part il a été vacciné contre la grippe en janvier 2013.

Tableau des fonctionnels :

 

Mode de santé Signes efficients Signes inefficients Ressources
Nutrition et métabolisme Mange avec un bon appétit Rougeurs au sacrum occasionnelles  
Activité et exercice Participation que l’on peut qualifier d’active à la toilette. Tremblements des MS, aide à la toilette et aux transferts indispensables. Problème d’équilibre, marche impossible. Exprime ses besoins quant à son hygiène corporelle
Cognition et exercice Discours cohérent dans son ensemble Problème de repère temporel, démence légère  

 

 

Tableau des diagnostics infirmiers :

 

 

Rôle collaborant Problèmes réels Problèmes potentiels
 

-Syndrome parkinsonien franc, traité par Modopar 62,5 (L-Dopa) 3 fois/jour ayant pour effets secondaires nausées, constipations, et problème cardiaque.

 

-Arythmie due à des fibrillations auriculaires paroxystiques. Traitement associé :

-cordarone 1fois/jour (anti-arythmique (effets secondaires : trouble visuelles, essoufflement)

-kardegic 75mg 1fois/jour (fluidifie le sang pour éviter les agrégats sanguins cardiaques) effets secondaires : gastrite, rhinorragie, gingivorragie.

 

-anémie :

-traité par un apport en fer, tardyferon 80mg 2fois/jour. Effets secondaires constipation et diarrhée.

-un apport en vitamine B, Spéciafoldine 1fois/jour, pouvant provoquer des troubles digestifs.

-cacit 1000mg 1fois/jour

(traitement lié à ses carences et agit comme prévention à ostéoporose)

-Risque infectieux d’une part urinaire dû à la présence de sonde vésicale à demeure et de forts antécédents d’urosepsis. Traitement associé :

-alpha bloquant : xatral lp 10 mg 1fois/jour (lutte contre la contraction des sphincters urinaire en cas d’adénome de prostate). Effets secondaires : nausée, douleur abdominale, vertige => remis en question à ce jour.

Et d’autre part broncho-pulmonaire lié à ses antécédents de BPCO.

 

-Risque de fécalome aggravé par la maladie de Parkinson (trouble du cerveau jouant sur les mécanismes viscéraux), traité par :

-lansoyl framboise 3fois/jour (laxatif et lubrifiant) pouvant provoqué des suintements anal

-duphalac 10g, 2 le matin, laxatif osmotique (qui attire l’eau dans les selles) ayant pour effets secondaires des ballonnements et diarrhées.

-Normacol (lavement) si 3 jours sans selles 

 

Surveillances associées :

 

A la sonde vésicale : vérification de l’immobilisation de la sonde dans l’urètre (éventuellement du remplissage du ballonnet), la présence de signe inflammatoire au point d’entrée de la sonde et sécrétions, nettoyage antiseptique à la bétadine rouge quotidien, observation des urines aussi bien qualitative (hématurie, rosées, claires, troubles, foncées, présence de caillots, malodorantes) que quantitative (diurèse). Et une stimulation à l’apport hydrique.

 

-Au risque de BPCO : signaler tout râles bronchiques, tirage, toux, encombrements

 

-Au risque de fécalome : fiche de suivie des selles, vérification de la qualité des selles (de plus que se risque est aggravé par les effets secondaires de certains thérapeutiques). Etre attentif aux fausses selles qui sont un signe de fécalome.

Rôle propre :

 

-Problèmes réels :

-Déficit en auto-soins lié aux tremblements et dyskinésies se manifestants par un besoin d’aide à la toilette et pour se vêtir.

*Hygiène corporelle, interventions : Stimulation permanente durant la toilette, laisser les accessoires à porter de main, respecter le rythme et les habitudes de Monsieur C (qu’il exprime naturellement).

Objectif : Que le patient garde ou augmente son niveau de participation (autrement dit son autonomie) aux soins d’hygiène corporelle, à savoir soin du visage, des bras, du torse et région abdominale, et des parties génitales (sauf depuis le resondage car nécessite un lavage antiseptique).

*S’habiller : toujours tenir compte des goûts et des envies du patient, choisir les vêtements avec lui, le stimuler à participer le plus activement possible selon l’état du jour.

Objectif : Monsieur C. puisse vêtir les parties supérieures sans aide ou avec une aide partielle comme à ce jour.

 

-Problèmes potentiels :

-Risque d’altération des téguments lié au décubitus et au déplacement en fauteuil se manifestants par des rougeurs au sacrum (matelas anti-escarre déjà en place).

Interventions : surveillance assidue des points d’appuis principaux (sacrum, talon) lors de la toilette ou du change par exemple, application d’huile type « sanyrène » ou de crème hydratante en prévention, incité le patient à changer de position.

Objectif : préserver l’intégrité des téguments, éviter les escarres.

-Risque de chute lié à une difficulté à garder appui sur ses pieds se manifestant par une incapacité à la marche, et une aide au transfert

Interventions : abaisser le lit le plus possible, observer les techniques de transferts, lever le patient par étapes pour éviter l’hypotension orthostatique, vérifier la mise en place des barrières du lit (contentions prescrites)

-Risque d’isolement social lié à sa difficulté à se déplacer.

Interventions : inciter à participer aux différentes activités proposées, à manger en salle à manger plutôt que dans la chambre.

 

 

 

 

Fiches de soins infirmiers: Avec DVD

Ce livre-outil permet aux infirmiers et aux étudiants de réagir à toute situation de soin, grâce à un ensemble de fiches traitant des soins les plus simples aux soins les plus complexes.

Une partie générale rappelle les principes de base pour un exercice infirmier de qualité.

Les 118 fiches constituant le corps de l'ouvrage sont divisées en deux parties :

- les soins transversaux (fiches rouges), relevant de toutes les spécialités, comme les soins d'hygiène, les prélèvements, l'installation du patient, les pansements, etc. ;

- les soins spécifiques (fiches vertes) propres à chaque spécialité : réanimation, urgences, pédiatrie, psychiatrie...

Un pictogramme signale les fiches correspondant au port-folio de compétences (techniques devant être maîtrisées par tout étudiant au terme de sa formation en IFSI).

La plupart des fiches de l'ouvrage ont été mises à jour selon les nouvelles recommandations : CLIN, SFAR, SRLF, HAS.

En outre, chaque fiche comporte une rubrique sur les responsabilités de l'infirmier en fonction du soin exercé, avec l'article du décret relatif aux actes professionnels. De nombreuses illustrations en couleurs éclairent la réalisation d'un soin ou la présentation d'un matériel particulier, quand cela est nécessaire.

Un DVD (Mac et PC), comportant 24 séquences (filmées ou animées) de gestes techniques, accompagne cette 4e édition.

Autres analyse de pratique formation infirmière

cerveau.jpg
analyse-de-pratique
service de neurochirurgie

service de neurochirurgie,modèle d'analyse de pratique infirmière, service neurochirurgie exemple compétence 1,2,3,5,6,7,9

alzheimer.jpg
analyse-de-pratique
démarche clinique gériatrie

démarche infirmière clinique gériatrie, tableau fonction,

capturer-36.jpg
analyse-de-pratique
Hospitalisation à domicile

analyse de pratique infirmiére, hospitalisation à domicile

had.jpg
analyse-de-pratique
Dans la chambre d'un patient en HAD

analyse de la pratique infirmiére ,dans la chambre d'un patient en HAD

images-24.jpg
analyse-de-pratique
crèche moyenne section

La situation se déroule dans une crèche, en moyenne section, exemple de compétence 1,5,6,8,9

pth.jpg
analyse-de-pratique
APP au bloc opératoire

Analyse de situation : PTH droite (Prothèse Totale de Hanche), formation ide

Depositphotos 23053824 xs 2
analyse-de-pratique
visite pré-opératoire

Ce stage au bloc opératoire m’a permis de connaître les coulisses de la chirurgie.Les moyens humains et techniques mis en œuvre par notre société

Metier paramedicale 4 1
analyse-de-pratique
chirurgie générale viscérale et gynécologique

Analyse de situation n°1 : cholécystectomie sous laparotomie

pca.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation PCA sous morphine

Malgré les moyens thérapeutiques, la prise en charge de la douleur post-opératoire dépend essentiellement de l’individualité de chaque patient.

tracheostomie.jpg
analyse-de-pratique
Soins de suite et de réadaptation, trachéotomie

Une structure autorisée en SSR assure les missions suivantes : des soins médicaux, curatifs et palliatifs, de la rééducation et réadaptation,

gpe2-1.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation, trachéostomie

Le larynx est la pièce maîtresse du système aérodigestif, il se trouve au carrefour de trois fonctions : la déglutition, la respiration et la phonation.

ap2.jpg
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modéle d'analyse de pratique infirmière en maternité

Metier 12
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modèle d'analyse de pratique infirmière, exemple soins de colostomie

Metier 13
analyse-de-pratique
exemple diagnostic infirmier(e)

exemple compétence infirmier 1, 2, 4, 5,6,10

sp7.jpg
analyse-de-pratique
Prise en charge en soins palliatifs

Fréquemment, le premier geste est de fermer les yeux. La pause de cotons humides chauds sur les paupières durant le soin est utile pour les maintenir closes

Nurse
analyse-de-pratique
modèle objectif de stage IDE service médecine

Comment élaborer l'objectif de stage en médecine, modèle,

analyse-de-pratique
Suspicion Clostridium difficile.

tous les patients ont les mêmes droits et aucuns d'entre eux ne doivent être négligés alors qu'il n y a pas de risque si l'on respecte le protocole.

6 votes. Moyenne 2.17 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/11/2016