UE 2.3.S2 - Santé, maladie, handicap, accidents de la vie

Sauvez une vie, vous êtes un héros . Sauvez cent vies, vous êtes infirmière.

Sommaire

Vous trouverez ci-dessous :

  • Les concepts en santé 
  • Maladie chronique
  • Handicap
  • Exercice gratuit

Les concepts en santé Semestre 2 IFSI

Les concepts en santé

Définition de l’OMS (1946) « état de complet bien-être physique, mental et social, ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité

Définition de la conférence d’Ottawa(1986) « la mesure dans laquelle 1 groupe ou 1 individu peut réaliser ses ambitions, satisfaire ses besoins, et évoluer avec le milieu ou s’adapter à celui-ci. » « La santé est donc perçue comme 1 ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie, il s’agit d’1 concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques.

La promotion de la santé ne relève donc pas seulement du secteur sanitaire : elle dépasse les modes de vie sains pour viser le bien-être »
Santé Frontière entre le normal et le pathologique

Variabilité avec l’âge Variabilité avec la culture

Variabilité avec l’état de la science

Les crises sanitaires passées :

  •  Amiante (1970)
  • Hormone de croissance (1980)
  • Sang contaminé (1983)
  • Encéphalopathie spongiforme bovine (1985-1991)
  • Canicule (2003)

La mondialisation :

  • Maladie d’importation
  • Réémergence de maladies (BK)

Indicateurs de santé

Différents types : 

  • Mesure de la Mortalité

- Certificat de décès ,Taux brut de mortalité (pour mille) nombre de décès / population,

- Taux de mortalité infantile (pour mille) nombre de décès avant l’âge de 1 an / nombre de naissances vivante, 

- Espérance de vie : nombre moyen probable d’année à vivre Espérance de vie à la naissance 

  • Mesure de la Morbidité -

- Prévalence = nombre de cas de maladies à un moment donné dans une population déterminée

- Incidence = nombre de nouveaux cas de maladies pendant une période donnée dans une population déterminée. → vitesse d'apparition d'une pathologie

- Létalité (taux de létalité) = proportion de cas fatals liés à une maladie par rapport au nombre total de cas atteints par la maladie →indicateur de la gravité de la maladie

  • Facteurs de risque

Facteurs influant sur l’état de santé

Facteurs endogènes : biologie, génétique

Facteurs environnementaux : géographie, lieu de travail

Facteurs mode de vie : comportements sociaux

Facteurs liés au système de santé : soins/iatrogénie

Facteurs psycho-sociologiques

Sante maladie

Maladie chronique

Les maladies chroniques sont définies au sens large comme des affections qui durent un an ou plus et nécessitent des soins médicaux continus ou limitent les activités de la vie quotidienne ou les deux. Les maladies chroniques telles que les maladies cardiaques , le cancer et le diabète sont les principales causes de décès et d’invalidité . Ils sont également les principaux moteurs des coûts annuels de santé .

La plupart des maladies chroniques sont causées par une courte liste de comportements à risque:

  • Tabagisme et exposition à la fumée passive .
  • Une mauvaise nutrition , y compris des régimes pauvres en fruits et légumes et en graisses saturées et riches en sodium.
  • Manque d'activité physique .
  • Consommation excessive d'alcool .

 

Handicap


I. Classifications de l’OMS
Pourquoi classifier :
- besoin de l’évaluation de l’état de santé des populations
- besoin d’un outil de description et de collecte de données de santé des populations.  
Pour pouvoir mettre en place des politiques de santé, faires des comparaisons  statistiques internationales, et que les praticiens aient un langage commun.  
1. La CIM (Classification Internationale des Maladies 1946)
C’est la classification internationale en santé la plus ancienne, plus d’un siècle, elle en est  à sa dixième révision.
Il n’existe pas de classification concurrente pour coder les diagnostics.
Crée principalement pour la santé publique qui se préoccupait à l’époque des causes de  mortalité, elle permet le codage des diagnostics et des syndromes.  
En France elle est utilisée essentiellement par le PMSI (Programme de Médicalisation  des Systèmes d’Information à l’hôpital) et les médecins conseil de l’assurance maladie  pour coder les ALD.
Dans les services hospitaliers est utilisé le plus souvent un thesaurus adapté à la  spécialité considérée, et c’est l’ATIH – Agence technique de l’information sur  l’hospitalisation (http: www.atih.sante.fr/) qui apporte un appui aux hôpitaux et travaille  sur la qualité des données au niveau national.
Elle n’est pas suffisante pour décrire les états de santé des populations, ou par exemple  en médecine générale ou une classification des motifs de recours aux soins est plus  efficace.
Elle est organisée en 21 chapitres : une lettre puis par catégorie 2 chiffres.
Puis niveau de détail supplémentaire : chiffres
Ex: asthme: J 45 -> asthme allergique : j 45.1


2. CIH (Classification Internationale des Handicaps 1980)
La CIH s’appuyait sur un modèle biomédical individuel tendant à placer la responsabilité des conséquences sociales des déficiences et incapacités, les handicaps sur la personne.  
-> Relation linéaire mécaniste de cause à effet signifiant que les incapacités et les handicaps découlaient de façon quasi-obligatoire et « naturelle » des maladies / blessures et des déficiences organiques
-> Utilisation de concepts négatifs identifiant la personne à ses défauts ou manques par rapport à la norme

Concepts de cette classification :
Déficience = toute perte de substance ou altération d’une structure ou fonction  psychologique, physiologique ou anatomique -> aspect lésionnel
Classification des déficiences : 

-intellectuelles
- psychologique autre  
– du langage  
– audition  
– oculaire  
– viscérale  
– squelettique  
– du visage  
– généralisée, sensorielle ou autre


• Soit la déficience principale est une des 8 catégories
• Soit une des catégories suivantes:


– Le surhandicap est défini comme l'association d’une déficience physique ou  intellectuelle avec une déficience psychique (troubles d’apprentissage ou troubles  relationnels).
Le plurihandicap est défini comme l’association de deux ou plusieurs déficiences,  qu’elles soient motrices, intellectuelles légères ou moyennes, auditives, visuelles ou de  maladies rares handicapantes ou autre, de même degré, ne permettant pas d’en désigner  une des deux comme principale.
– Le polyhandicap est défini comme l’association de déficiences graves avec  retard mental moyen, sévère ou profond, le tout réalisant un tableau de restriction  extrême de l’autonomie
– L’état végétatif chronique est défini (en référence à la circulaire du 3mai 2002) comme un état durable associant l’absence de réponse motrice orientée,  l’absence ou la quasi absence de communication, l’absence d’émission d’une parole  compréhensible ou de réponse aux ordres simples.  
Incapacité = toute réduction (résultant d’une déficience) partielle ou totale de la  capacité d’accomplir une activité -> aspect fonctionnel
Classification des incapacités :

-comportementales  
– communication
- soins personnels  
– locomoteur

– utilisation du corps  
– dextérité  
– situationnelle
– de qualification particulière  
– autres restrictions d’activité
Désavantage = limite ou interdit l’accomplissement d’un rôle normal (en rapport avec  l’âge, le sexe, les facteurs sociaux et culturels) -> aspect situationnel
Définition : Un handicap est un désavantage pour un individu donné, résultant d’unedéficience ou d’une invalidité qui limite ou empêche l’exécution d’un rôle (selon l’âge, le  sexe ou la culture) normal pour cet individu


Classification des handicaps :  
1- handicap d’orientation
2- indépendance physique
3- mobilité
4- occupation
5- intégration sociale
6- auto suffisance économique
7- autres handicaps (échelle de quantification


Pourquoi évaluait-on sur cette base ?
- Pour apprécier l’éligibilité et attribuer des prestations
- Pour reconnaitre le handicap (carte d’invalidité, reconnaissance de la qualité de  travailleur handicapé…)
- Pour orienter vers une structure d’accompagnement, d’accueil ou d’hébergement  (établissements pour adultes, établissement pour enfants classés par déficience…)


Les critiques faites à la CIH :
- elle est fondée sur le modèle médical.
- Causalité linéaire de la déficience au désavantage
- Insuffisance de description des désavantages
- Absence de la dimension environnementale
 

Gisèle Cabre Infirmière, formatrice IFSI 

Mots clefs:cours, 2.3.S2, Santé, maladie, handicap, accidents de la vie, étudiant, ifsi, esi, institut de formation en soins infirmiers

Menu ESI semestre 1 à 6

Entrainement intensif au semestre 2 IFSI

3 votes. Moyenne 4.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12/11/2019