Proposé par : Sultan.julien Formateur santé E-learning

Bonjour M

Connexion membre

UE 4.1.S1 - Soins de confort et de bien-être

Prévention d'escarres

Une escarre [pressure ulcer en anglais], parfois appelée plaie de lit ou ulcère de décubitus, ou encore plaie de pression au Québec, est une lésion cutanéed'origine ischémique liée à une compression des tissus mous entre un plan dur et les saillies osseuses.

L'escarre est décrite selon quatre stades, comme une plaie de dedans en dehors de forme conique (une partie des lésions n'est pas visible), à base profonde, ce qui la différencie des abrasions cutanées.

Son origine est multifactorielle, cependant le rôle de la compression tissulaire associée à une perte de mobilité et à la dénutrition est prédominant.

Le traitement de l'escarre peut être chirurgical, bien qu'il soit le plus souvent médical et préventif.

L'escarre peut prendre plusieurs formes de gravité différente : une simple rougeur persistant plus d'une journée, une induration de la peau, une plaie plus ou moins profonde pouvant, dans les cas graves, atteindre les muscles ou l'os sous-jacent. Il existe plusieurs classifications différentes, mais les escarres sont souvent classés en 4 stades :

  • Stade 1 : Apparition des rougeurs avec œdème. Cet état survient en général après deux à trois heures de position assise identique. La personne ressent une douleur, des démangeaisons ou un échauffement au niveau de la zone d'appui concernée. Il n'y a pas encore de plaie mais une décoloration de la peau peut être présente. La rougeur de la peau ne disparaît pas lorsque l'on appuie dessus. La température de la peau est différente à celle de la peau environnante. À ce stade les dommages sont encore réversibles ;
  • Stade 2 : Apparitions de phlyctène, ou plus simplement de cloques sur la zone rouge. Les cloques peuvent être ouvertes ou fermées (l'ouverture se faisant dès le moindre traumatisme local). Il y a aussi une altération des cellules de l'épiderme (couche superficielle de la peau). La peau devient bleu violacé. Les dommages ne sont pas encore définitifs ;
  • Stade 3 : Apparition d'un ulcère et de nécrose. À ce stade, la peau est touchée sévèrement. Il y a des dommages du type nécrose. La peau se noircit, avec quelques couleurs rougeâtres et devient très sèche. Cliniquement, ce stade se manifeste par un cratère, avec ou sans atteinte des tissus environnants. À partir de là, la peau a subi trop de dommages, il est impossible de revenir en arrière ;
  • Stade 4 : Extension de l'ulcère : Les dommages subis par la peau au stade 3 s'étendent sur une plus large zone. Une détérioration du tissu peut se produire, ainsi que des lésions en forme de sinus. La plaie peut être fibrineuse ;

Les échelles d'évaluation des risques d'escarres

L'évaluation du niveau de risque de formations d'escarres du patient, doit être régulièrement effectué, mesure où les changements de son état général, risquent d'augmenter ou de réduire la probabilité des risque .

Il est recommandé de faire une première évaluation des risques à l'admission du patient, puis tous les trois mois.

Plusieurs échelles d'évaluation existent et sont adaptées aux différents services dans lesquels elles sont uti Il s'agit notamment des échelles :

  • de NORTON
  • de WATERLOW
  • et de BRADEN (non présentée)

L'échelle de NORTON est plus particulièrement utilisée dans les services de gériatrie.

L'échelle de WATERLOW. est trés utilisée au niveau européen.

L'échelle de BRADEN, plus particulièrement utilisée dans les services de réanimation, sert souvent de bt création d'une échelle propre à ces services, en fonction des différents critères spécifiques aux réanimation

ECHELLE DE NORTON

 

CONDITION           

PHYSIQUE                          

CONDITION

MENTALE                           

ACTIVITE                         MOBILITE                   INCONTINENCE         

trés bonne

score :4

alerte

score:4

ambulant

score:4

compléte

score: 4

non

score:4

bonne

score:3

aphathique

score:3

marche aidée

score:3

peu limité

score:3

occasionnelle

score:3

mauvaise

score:2

 

confus

score:2

 

cloué à la chaise

score :2

trés limité

score :2

urinaire

score:2

trés mauvaise

score: 1

léthargique

score:1

alité

score:1

immobile

score:1

double

score :1

 

RESULTATS

SCORE NORTON       DEGRE DU RISQUE

  • 17 - 20                           Probablement sans risque
  • 15 - 16                           Faible risque
  • 13 - 14                           Risque modéré
  • 10 - 12                           Risque élevé
  • 5 - 9                               Risque très élevé

 

 

Facteurs majorant le Risque

Tenir compte également des facteurs majorant le risque

  • FACTEURS MAJORANT LE RISQUE
  • ABSENCE DE PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE SPECIFIQUE
  • HYPOTENSION
  • TROUBLES HEMODYNAMIQUE
  • ALITE EN PERMANENCE
  • IMMUNODÉPRESSEURS
  • APPAREILLAGE INTERDISANT DES POSTURES ALTERNÉES
  • INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUË OU CHRONIQUE
  • ARTÉRITE
  • PATIENT CURARISE
  • ATTITUDES VICIEUSES (rétractation, spasticité ...)
  • RADIOTHÉRAPIE
  • CHIMIOTHÉRAPIE
  • STADE TERMINAL
  • CHOC INFECTIEUX
  • SYNDROME DE GLISSEMENT
  • DÉFICIT IMMUNITAIRE
  • VASOCONSTRICTEUR PÉRIPHÉRIQUE
  • ÉTHYLISME

 

 

ECHELLE DE WATERLOW

 

MASSE CORPORELLE

poids par rapport à la taille

  CONTINENCE   ASPECT VISUEL de la  PEAU  
        saine: 0
        fine/frêle: 1
                                                                séche/déshydraté: 1
moyenne: 0 total:                                      0 oedémateuse:                     1  
au dessus/moyenne: 1 occasionnellement: 1 état inflamatoire: 1
obése: 2 incontinence fécale: 2 décoloré: 2
dessous/moyenne 3 sonde, incontinence double: 3 irritationcutanée: 3

 

 

 

 

 

MOBILITÈ

 

  SEXE ET ÂGE   APPÈTIT  
                                                  masculin:                        1    
compléte: 0       féminin: 2                                          
agité:                                     1   14-49: 1               
apathique: 2 50-64: 2 moyen: 0
restreinte: 3 65-74: 3 faible: 1
immobile/traction: 4 75-80: 4 sonde gastrique: 2
patient mis au fauteuil: 5 81-+: 5 a jeun, anorexique: 3

 

 

RISQUES SUPPLÈMENTAIRES PARTICULIERS

 

MALNUTRITION des TISSUS

 

 

DÈFICIENCE NEUROLOGIQUE

 

 

CHIRURGIE:TRAUMATISME

 

 
cachexie terminale:                  8       diabéte:       

orthopédie

partie inférieure                        

      
dèficience cardiaque: 5 sclérose en plaque:   colonne: 5

insuffisance vascul

périphérique

5 déficit sensoriel          intervention de + de 2 heure 5
anémie 2 paraplégie: 4-5    
tabagisme 1        

 

MÈDICAMENTS:          cytotoxiques, corticïdeà haute dose, anti-inflamatoires:          4

 

RISQUE D'ESCARRES DU PATIENT

 

SCORE >                  10:             PATIENT A RISQUE
SCORE > 15: PATIENT A HAUT RISQUE
SCORE > 20: PATIENT A TRÈS HAUT RISQUE

 

 

Tenir compte également des facteurs majorant le risque

 

  •  ALITE EN PERMANENCE
  • IMMUNODÉPRESSEURS
  • APPAREILLAGE INTERDISANT DES POSTURES ALTERNÉES
  • INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUË OU CHRONIQUE
  • ARTÉRITE
  • ATTITUDES VICIEUSES (rétractation, spasticité ...)
  • RADIOTHÉRAPIE
  • CHIMIOTHÉRAPIE
  • STADE TERMINAL
  • CHOC INFECTIEUX
  • SYNDROME DE GLISSEMENT
  • DÉFICIT IMMUNITAIRE
  • VASOCONSTRICTEUR PÉRIPHÉRIQUE
  • ÉTHYLISME

 

 

Soins d’hygiène et de confort

 

Toilette au lit

MATÉRIEL

  •  Pour la réalisation du soin (sur un chariot décontaminé)

- savon doux,

- cuvette remplie d'eau à température adaptée à la personne,

- serviettes et gants de toilette,

- un tablier à usage unique,

- gants à usage unique,

- lingettes à usage unique,

- bouteille en plastique emplie d'eau à température adaptée à la personne,

- bassin sauf contre indication,

- matériel pour la prévention d'escarres,

- nécessaire pour l'hygiène buccale,

- nécessaire pour la coiffure,

- nécessaire de rasage.

  • Pour le patient

- nécessaire au change,

- eau de toilette,

- vêtements de rechange,

- nécessaire pour la réfection de lit,

- paravent si besoin.

  • Matériel spécifique

- Couche et protection de lit si C.I. au bassin.

  • Pour la gestion des déchets

- Haricot,

- sac poubelle,

- sac à linge sale.

DÉROULEMENT DU SOIN

  • Préparation du patient:

- Planifier le soin en fonction de l'état du patient de l'organisation du service.

- Prévenir la personne du soin, expliquer si besoin.

- Demander à la personne si besoin d'uriner ou d'aller à la selle avant la toilette.

Technique:

- Lavage des mains simple.

- Enlever le couvre lit et la couverture.

- Enlever oreiller et monter la partie supérieure du lit.

- Déshabiller partiellement la personne et maintenir drap sur le torse.

- Utiliser le gant de toilette pour le haut du corps. : laver le visage, les yeux puis rincer, sécher ; savonner le cou, les oreilles puis rincer, sécher.

- Découvrir les membres supérieurs.

- Savonner les membres supérieurs l'un après l'autre, rincer, sécher.

- Renouveler eau de rinçage si besoin.

- Découvrir le torse puis savonner, rincer, sécher.

- Recouvrir le haut du corps avec une serviette ou un drap propre et sec.

- Renouveler eau de rinçage.

- Découvrir les membres inférieurs.

- Enlever bas de pyjama et maintenir le drap au niveau des organes génitaux.

- Utiliser le gant de toilette pour le bas du corps.

- Savonner, rincer et sécher les membres inférieurs.

- Renouveler eau de rinçage.

- Mettre les gants à usage unique.

- Découvrir les organes génitaux.

- Déborder le drap et l'alèse ; les replier sous les fesses..

- Installer la personne sur le bassin sauf C.I.

- Avec des lingettes ou gant de toilette à usage unique, savonner l'intérieur des cuisses et le pubis.

- Rincer le pubis et la face interne des cuisses.

Femme:

- Savonner la vulve de haut en bas jusqu'à la zone anale.

- Rincer de haut en bas avec la bouteille d'eau.

Homme:

- Décalotter le gland et savonner la verge et le scrotum jusqu'à la zone anale.

- Rincer avec bouteille d'eau. Re-calotter le gland.

- Sécher, retirer le bassin.

- Installer la personne en décubitus latéral.

- Savonner, rincer et sécher les fesses et le pli inter fessier puis retirer les gants à usage unique.

- Renouveler eau de rinçage.

- Utiliser le gant de toilette du haut du patient pour savonner, rincer et sécher le dos.

- Effectuer la prévention d'escarres au niveau des points d'appui.

- Habiller la personne soignée.

- Refaire le lit.

- Procéder au soin de bouche.

- Procéder aux soins esthétiques.

- Réinstaller la personne.

- Réaménager l'environnement du patient. (sonnette, tablette , barrières).

- Nettoyer et ranger le matériel.

 

Soins de bouche

MATERIEL

  • Un plateau,
  •  compresses,
  • abaisse-langue en bois ou pince de Kocher,
  • la solution, selon protocole du service, ou prescription, - gants à usage unique,
  •  lubrifiant pour les lèvres,
  •  haricot à usage unique.

DEROULEMENT DU SOIN

  • Informer le patient du soin et le faire participer.
  • Installer la personne en position demi assise, ou bien relevée avec des coussins.
  •  Le patient inconscient est installé en décubitus dorsal, la tête sur le côté ou PLS.
  • Après lavage des mains, préparer les tampons c'est à dire déplier la compresse et l'enrouler serrée autour de l'abaisse-langue.
  • Imbiber le tampon de solution.
  •  Eliminer le surplus de liquide en pressant le tampon sur le bord du verre.
  • Nettoyer la cavité buccale :

    les gencives, les dents, les faces internes des joues, le palais, la langue.

    - Répéter plusieurs fois l'opération, en changeant de tampons.
  • Pratiquer le soin en maintenant avec le pouce l'extrémité de la compresse, ce qui permettra de dérouler pour la jeter, sans toucher la partie sale.
  • Faire rincer la bouche avec la fin de solution, excepté pour le patient qui a perdu ses réflexes de déglutition.
  •  Essuyer la bouche et réinstaller le patient.
  • Informer et éduquer le patient sur l'utilité du soin de bouche régulier, sur la technique du soin, sur l'action du produit que l'on utilise.
  • Transcrire que le soin est accompli, et noter l'état de la cavité buccale: présence de dépôts blanchâtre, de saignements, de douleur localisée.

Exercice Classer les étapes du soin de bouche

 

 

Technique du capiluve

Capiluve à réaliser chez un patient alité.

Etre en tenue adaptée au secteur réaliser un lavage simple des mains

Préparer le matériel nécessaire sur un plan de travail nettoyé et désinfecté.

Réaliser une antisepsie rapide des mains puis mettre éléments de protection.

Décaler le lit du mur et baisser la tête dans les glissières ;

installer le patient en décubitus dorsal (épaules au ras du matelas, et

si l'état le permet : drap plié 4 sous les épaules) puis disposer

les protections et cuvette (= déclivité pour recueillir les écoulements).

Couvrir le patient (= respect pudeur) et protéger conduits auditifs avec un peu de coton hydrophile.

Humidifier cuir chevelu et chevelure avec de l'eau de qualité adaptée avec un dose de produit moussant adapté,

masser cuir chevelu et chevelure en insistant sur le pourtour des oreilles.

Débuter le démêlage des cheveux de la racine vers les pointes puis rincer abondamment à l'eau tiède et vider la bassine.

Sécher, peigner et finaliser le séchage avec un séchoir électrique

vérifier la propreté des oreilles et replis auriculaires.

Jeter le matériel à usage unique utilisé puis enlever les gants et les jeter puis réaliser une antisepsie rapide des mains.

Nettoyer le matériel réutilisable.

Réaliser un lavage antiseptique des mains.

Noter la réalisation du soin dans le dossier de soins

 

 

 

Technique du pédiluve

Pédiluve à réaliser pour le confort du patient ou sur prescription médicale (plaies, escarres ...).

Etre en tenue adaptée au secteur réaliser un lavage simple des mains

Préparer le matériel adapté nécessaire sur un plan de travail nettoyé et désinfecté.

Réaliser une antisepsie rapide des mains puis mettre les éléments de protection.

  • Installer le patient
  • (position lh assise si possible, protection imperméable sous les pieds).
  • Remplir la cuvette ou récipient stérile avec le type d'eau de qualité adaptée aux 2 /3,
  • la poser sur la protection et faire tremper les pieds du patient.
  • Mouiller le gant et l'imbiber de savon adapté : savonner successivement chaque pied
  •  dessus - dessous

                                     orteils,

                                     espaces inter-digitaux,

                                     chevilles

                                     et talons.

  • Renouveler l'eau de la cuvette pour le rinçage puis bien essuyer (toutes les surfaces doivent être parfaitement sèches).
  • En l'absence d'ongles incarnés et de mycose et si besoin couper les ongles au « carré » en tamponnant avec une compresse imbibée de Dakin Cooper® Stabilisé.
  • Jeter le matériel à usage unique utilisé puis puis enlever les gants et les jeter puis réaliser une antisepsie rapide des mains.
  • Assurer au patient fine position de repos satisfaisante.
  • Nettoyer le matériel réutilisable.
  • Réaliser lavage antiseptique des mains.
  • Noter la réalisation du soin dans le dossier de soins.

 

 
 
 

Toilette génito-anale pour un homme

le lavage se fait toujours du haut vers le bas

Laver avec le gant de toilette savonné des 2 côtés 

Toilette génito-anale pour un homme le lavage se fait toujours du haut vers le bas Laver avec le gant de toilette savonné des 2 côtés

Correction:Informer la patient,Se laver les mains,Remplir la cuvette d’eau chaude,Faire testez la température de l'eau,Mettre les gants,Décalotter,Laver le gland,Recalotter,Laver la verge,Laver les bourses,Rincer sans oublier  le gland en recalottant ,Secher,Se laver les mains,Transmision

 

 

 

Toilette génito-anale pour une femme

le lavage se fait toujours du haut vers le bas

Laver avec le gant de toilette savonné des 2 côtés

Toilette génito-anale pour une femme le lavage se fait toujours du haut vers le bas  Laver avec le gant de toilette savonné des 2 côtés

Dans l'ordre :

  • Informer la patiente
  • Se laver les mains
  • Remplir la cuvette d’eau chaude
  • Faire testez la température de l'eau
  • Mettre les gants
  • Laver les grandes lèvres
  • Laver les petites lèvres
  • Laver le méat urinaire
  • Rincer,Secher
  • Se laver les mains
  • Transmission

 

 

par : Sultan julien

Formateur E-learning santé

Proposé par : S.julien équipe E-learning

 

 

Besoin fondamentaux

Autonomie, dépendance, indépendance

Les notions d'autonomie et de dépendance ne sont pas opposés, l'autonomie se réfère au libre arbitre de la personne alors que la dépendance est défini par le besoin d'aide.

Ces deux notions se complètent et sont à prendre en compte pour répondre au mieux à la personne

L'autonomie

C'est la capacité à se gouverner soi même, elle suppose la capacité de jugement, c'est à dire la capacité de prévoir et de choisir, et la liberté de pouvoir agir, accepter ou refuser en fonction de son jugement.

L'autonomie relève à la fois de la capacité et de la liberté.

La dépendance

La dépendance est l'impossibilité partiel ou totale pour une personne d'effectuer sans aide les activités de la vie,qu'elles soient psychiques, physiques ou sociales, et de s'adapter à son environnement

 

 

Les 14 besoins fondamentaux
Durant toute l'année et probablement toute votre carrière vous vous appuierais sur les 14 besoins fondamentaux pour travailler.

Virginia Anderson, infirmière américaine a contribué par son enseignement et son travail  de référencement  de tous les écrits infirmiers à développer la conception de la profession infirmière.

Voici la liste des 14 besoins fondamentaux pour un être humain, selon Virginia Anderson, et qu'un soignant doit prendre systématiquement en compte:
 

1     Respirer

2     Dormir, se reposer

3     Boire et manger

4     Eliminer

5     Se mouvoir et se maintenir dans une bonne posture

6     Vêtir et se dévêtir

7     Maintenir la température dans les limites normales

8     Être propre, soigner et protéger ses téguments

9     Eviter les dangers

ASTUCE pour retenir les 14 besoins

Il suffit de retenir cette phrase : BREVE COMME DARA

B=boire et manger
R=respirer
E=éliminer
V=se vêtir et se dévétir
E=être propre, soigné ses téguments

C=communiquer avec ses semblables
O=s'occuper en vue de se réaliser
M=maintenir la température dans les limites de la normale
M=se mouvoir
E=éviter les dangers
D=dormir et se reposer
A=agir selon ses croyances et ses valeurs
R=se récréer
A=apprendre

Remettre dans l'ordre les 14 besoins de V. Henderson

Pyramide Maslow

La hiérarchie des besoins de Maslow est une théorie de la motivation en psychologie comprenant un modèle à cinq niveaux des besoins humains, souvent décrit comme des niveaux hiérarchiques au sein d'une pyramide.

Les besoins plus bas dans la hiérarchie doivent être satisfaits avant que les individus puissent répondre aux besoins plus élevés. Du bas de la hiérarchie vers le haut, les besoins sont: physiologiques, sécurité, amour et appartenance, estime de soi et réalisation de soi.

 

Le modèle original en cinq étapes de la hiérarchie des besoins comprend:

Maslow (1943, 1954) a déclaré que les personnes sont motivées pour répondre à certains besoins et que certains besoins prévalent sur les autres. Notre besoin le plus fondamental est la survie physique, et ce sera la première chose qui motive notre comportement. Une fois ce niveau atteint, le niveau supérieur est ce qui nous motive, et ainsi de suite.

Le modèle original en cinq étapes de la hiérarchie des besoins comprend:

1. Besoins physiologiques - il s’agit de conditions biologiques pour la survie humaine, par exemple l’air, la nourriture, les boissons, les abris, les vêtements, la chaleur, le sexe et le sommeil.

Si ces besoins ne sont pas satisfaits, le corps humain ne peut pas fonctionner de manière optimale. Maslow considérait les besoins physiologiques comme les plus importants, car tous les autres besoins devenaient secondaires jusqu'à ce que ces besoins soient satisfaits.

2. Besoins en matière de sécurité - protection contre les éléments, sécurité, ordre, loi, stabilité, absence de peur.

3. L' amour et l'appartenance ont besoin - une fois les besoins physiologiques et de sécurité satisfaits, le troisième niveau de besoins humains est social et implique des sentiments d'appartenance. Le besoin de relations interpersonnelles motive le comportement

Les exemples incluent l'amitié, l'intimité, la confiance et l'acceptation, recevoir et donner de l'affection et de l'amour. Affiliation, appartenance à un groupe (famille, amis, travail).

4. Estime des besoins - que Maslow a classés en deux catégories: (i) estime de soi (dignité, réussite, maîtrise, indépendance) et (ii) désir de réputation ou de respect des autres (statut, prestige).

Maslow a indiqué que le besoin de respect ou de réputation est le plus important pour les enfants et les adolescents et précède la véritable estime de soi ou la dignité.

 

5.Besoins d’actualisation de soi - réaliser le potentiel personnel, s’épanouir, rechercher une croissance personnelle et des expériences de pointe. Un désir de «devenir tout ce que l'on est capable de devenir» (Maslow, 1987, p. 64)

 

Proposé par : S.julien équipe E-learning

Menu Semestre 1

semestre-1
UE 1.1.S1 - Psychologie, sociologie, anthropologie

Exercice d'évaluation, Psychologie, sociologie, anthropologie, semestre 1 IFSI

semestre-1
UE 1.3.S1 - Législation, éthique, déontologie

Qcm semestre 1 Législation, éthique, déontologie,

semestre-1
UE 2.1.S1 - Biologie fondamentale

Exercice d'évaluation, Biologie fondamentale, semestre 1 IFSI

semestre-1
UE 2.2.S1 - Cycle de la vie et grandes fonctions

Exercice d'évaluation, Cycle de la vie et grandes fonctions, semestre 1 IFSI

semestre-1
UE 2.4.S1 - Processus traumatiques

Exercice d'évaluation, Processus traumatiques, semestre 1 IFSI

semestre-1
U.E. 2.10 Infectiologie et hygiène:

Exercice d'évaluation, Infectiologie, hygiène, semestre 1 IFSI

semestre-1
UE 2.11.S1 - Pharmacologie et thérapeutiques

Exercice d'évaluation, Pharmacologie et thérapeutiques, semestre 1 IFSI

semestre-1
UE 3.1.S1 - Raisonnement et démarche clinique infirmière

cas concret semestre 1, Raisonnement et démarche clinique

semestre-1
UE 4.1.S1 - Soins de confort et de bien-être

UE 4.1.S1 - Soins de confort et de bien-être

semestre-1
UE 6.1.S1 - Méthodes de travail et TIC

UE 6.1.S1 - Méthodes de travail et TIC, réussir son parcours de mémoire de fin d'études

Menu semestre 1 à 6

B 2

imagerie médical 2

ECG exercice placer les électrodes New exercice types d'angiographies

Depositphotos 6702362 xs

analyse de pratique 17

analyse pratique stage infirmier,analyse de pratique ifsi 1ere année,analyse de situation ifsi exemple,analyse de pratique ifsi 3eme année,analyse de situation ifsi ehpad,

Semestre 1 10

Cours et Qcm semestre 1 – biologie, anatomie, psychologie, législation, hygiène, pharmacologie, méthodologie, processus traumatique, soins de conforts – cours IFSI

Semestre 2 10

semestre 2,cours infirmier, livre sur les unités d'enseignement, jeux qcm,quiz pour réviser

Semestre 3 9

Semestre 3,cours et exercice infirmière, jeux qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

Semestre 4 9

Semestre 4,cours et exercices infirmière ,jeux qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

Semestre 5 7

Semestre 5,cours infirmière,qcm,quiz pour réviser et vous auto évaluer

Semestre 6 6

Semestre 6,cours infirmière,exercices qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

annuaire IFSI 95

adresse école formation infirmier, date inscription, IFSI

cimg2039.jpg

exercices pharmacologie 10

exercices pharmacologie, intéractif

G 1

exercices soins 29

Mettre dans l'ordre les étapes du processus de soins , des exercices ludiques pour apprendre

U 7

Manuels de formation 3

Manuels de formation infirmier

Images 27

vidéo soins infirmier(e) 6

vidéo soins infirmier(e)

Rôle de l’infirmier (e) 2

Les pré- requis indispensables avant le début de stage,Les principales familles thérapeutiques en cardiologie,Vocabulaire et exploration en cardiologie

Cours 3

cours formation infirmière, tous les manuels de formation infirmier

Programme formation infirmier(e) 9

Sciences humaines et sociales,Sciences biologiques et médicales,Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes,Sciences et techniques infirmières, Interventions

Compétences infirmier(e) 2

Exemple de compétence Diplôme d’Etat d’infirmier

Dextro
infirmier-diplome-d-etat
La surveillance des constantes en EHPAD par l'infirmier(e)

Prises et surveillance des constantes par L'IDE (21 fiches pratique)

infirmier-diplome-d-etat
7 raisons pour devenir un(e) infirmier(e)

C'est l'une des carrières les plus gratifiantes et enrichissantes qui soit, les soins infirmiers apportent une contribution précieuse à la société.

Ide 3
infirmier-diplome-d-etat
objectif de stage IDE structure multi acceuil

modèle d'objectif de stage IDE, structure multi accueil crèche,

infirmier-diplome-d-etat
objectif de stage IDE service maternité

Poser un cathéter veineux périphérique Administrer les traitements dans le respect des protocoles Respecter les règles d’hygiènes

Metier paramedical 2 1
infirmier-diplome-d-etat
objectif de stage IDE service gérontologie

objectif de stage ESI service gérontologie,modèle objectif de stage en formation INFIRMIER, savoir, savoir faire, savoir être,

Metiera 1
infirmier-diplome-d-etat
objectif de stage IDE service médecine

savoir, savoir être, savoir faire, modèle objectif de stage en médecine ,IDE formation, livre sur les module infirmier,

infirmier-diplome-d-etat
Référentiel 10 compétences et 9 activitées IDE

Référentiel 10 compétences et 9 activitées IDE détaillées, formation IDE

infirmier-diplome-d-etat
Dispense AS/formation IDE

vous êtes aide soignant,vous justifiez de 3ans d"expérience professionnel, ^passez le concours IDE pour AS/AP

Metier 13
infirmier-diplome-d-etat
transmissions ciblées infirmier

transmissions ciblées infirmier,Le besoin perturbé peut se situer dans la dimension interdépendante (rôle de collaboration) ou dépendante (rôle propre)

Metier 9
infirmier-diplome-d-etat
les actes professionnels infirmiers

les actes professionnels infirmiers,relèvent du rôle propre de l'infirmier (e) le soins et la surveillance des patients sous dialyse rénale ou péritonéale

infirmier-diplome-d-etat
DE aide soignant pour un étudiant infirmier

diplôme d'état aide soignant pour un étudiant infirmier,Les étudiants ide doivent avoir été admis en 2 éme année et obtenir 48 CE

infirmier-diplome-d-etat
Compensation des notes par unités

Compensation des notes par unités d'enseignement , comment çà marche

infirmier-diplome-d-etat
Marjory gordon

exercice classer les catégories de diagnostiques avec les modes fonctionnels de santé selon Marjory GORDON

infirmier-diplome-d-etat
Dossier de soins infirmiers

Modèle de dossier de soins infirmier,fiche de traitement, transmission infirmière,surveillance diabétique, surveillance plaie chronique,échelle de NORTON,

Élèves en soins infirmiers valider le semestre 1​

200 Exercices avec corrigés

Faire un essai

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/09/2018