Proposé par : Sultan.julien Formateur IFSI

Bonjour M

Connexion membre

UE 4.5.S2 - Soins infirmiers et gestion des risques

Gestion des risques associée aux soins

Qu'est-ce que la gestion des risques associée aux soins en établissement de santé

Son but : organiser de façon collective, cohérente et pérenne la gouvernance et la lutte contre les événements indésirables en fonction d'un programme d'actions tenu régulièrement à jour selon les priorités et les risques spécifiques de l'établissement

Quelques définitions utiles

  • Événement indésirable associé aux soins (EIG) : tout incident préjudiciable à un patient hospitalisé survenu lors de la réalisation d’un acte de prévention, d’une investigation ou d’un traitement (décret n°2010-1408).
  • Sécurité du patient : absence, pour un patient, d’atteinte inutile ou potentielle associée aux soins de santé (OMS, CISP 2009).
  • Atteinte associée aux soins de santé : atteinte découlant de ou associée à des projets formulés ou à des mesures prises pendant que les soins ont été dispensés et qui ne résulte pas d’un traumatisme ou d’une maladie sous jacent(e) (CISP).
  • Événement évitable : jugement de valeur accepté par la collectivité compte tenu des pratiques et savoirs médicaux recommandés dans des circonstances données et à un moment donné par la communauté scientifique (CISP).
  • Cause immédiate : cause objective la plus immédiatement liée à la survenue de l’événement indésirable, par exemple blessure per opératoire ou chute du patient (CSIP).
  • Facteur favorisant ou cause profonde : circonstance, acte ou élément susceptible d’avoir participé à la naissance ou à la survenue d’un incident ou d’avoir accru le risque d’EIG.
  • Les facteurs favorisants peuvent être externes (l’établissement n’en a pas la maîtrise), liés à l’organisation (absence de protocoles acceptés), liés au personnel (problème comportemental d’une personne, absence d’encadrement, manque de collaboration ou communication insuffisante) ou liés au patient (facteur problématique) (CISP).

 

Deux grandes familles d’événements, des solutions différentes de lutte

Evénements indésirables liés à des complications évitables des pathologies.

Ces complications ont plusieurs caractéristiques communes pour la gestion des risques :

  • elles sont fréquentes et accessibles à des démarches épidémiologiques ; leur réduction rejoint la démarche d’amélioration continue de la qualité, l’observance aux recommandations, et l’évaluation et l’amélioration des pratiques professionnelles, à la fois pour chaque acte et pour le parcours clinique coordonné de chaque groupe homogène de patients. Ces caractéristiques permettent de comparer ses résultats avec des moyennes régionales ou nationales. 

Evénements incroyables (mauvais patient opéré, mauvais côté opéré, etc).

Ces événements sont tous rares, mais contributifs d’un risque cumulé significatif.

  • Ils sont spectaculaires, dramatiques pour le patient et l’image de l’établissement. Leurs caractéristiques sont différentes des événements précédents : leur liste est infinie, ils sont presque toujours vus « chez les autres » avec une faible implication des établissements où ils ne sont pas survenus ; ils ne relèvent pas d’incompétence professionnelle. Pourtant leur variété renvoie à la même faiblesse sous jacente de culture de sécurité et d’organisation des établissements.
  • Leur réduction s’appuie sur des outils spécifiques, tels que (a) analyse des signaux faibles forcément plus fréquents que les cas totalement réalisés : événements porteurs de risque (EPR), (b) RMM de presque accidents et audits des organisations (c) bonnes pratiques de sécurité (check-list par exemple)

Les évènements indésirables associés aux soins (EIASsont des évènements liés aux soins, et non à l’évolution normale de la maladie, qui auraient pu ou ont entrainé un préjudice pour le patient. Les EIAS recouvrent de nombreux types d’événements de gravité plus ou moins importante (cf. encadré ci-dessous) pour lesquels il n’existe pas aujourd’hui de recueil systématique et exhaustif. Des données partielles sont néanmoins disponibles sur deux types d’événements.

Les évènements porteurs de risques (EPR)

Ce sont des évènements qui auraient pu provoquer un préjudice au patient mais qui ont été évités par le soignant ou le patient. Une ou plusieurs barrières de sécurité empêchant une évolution plus grave ont fonctionné. Il peut s’agir par exemple d’une erreur de médicament récupérée par une infirmière ou le patient avant son administration, d’une erreur de dossier patient rattrapée par un chirurgien avant une intervention, d’un défaut de transmission d’une information qui retarde la mise en route d’un traitement.

Les évènements indésirables graves (EIG)

Ces événement inattendus ont provoqué des conséquences graves pour le patient (par exemple une mise en jeu du pronostic vital ou fonctionnel, un décès, des séquelles invalidantes…). L’enquête nationale sur les évènements indésirables liés aux soins (Eneis) est destinée à évaluer l’importance des évènements indésirables graves rencontrés dans les établissements de santé. Elle tend également à repérer la part des évènements jugés évitables et à en décrire les causes. Une réédition de la première enquête de 2004 a eu lieu de mars à juin 2009.

Analyse d'un évènement indésirable

Définitions

  • Événement Indésirable : dysfonctionnement, incident, accident ayant causé ou potentiellement cause de dommage.
  • Événement Iatrogène : événement indésirable lié à la prise de médicament ou à la réalisation d'un acte diagnostique ou thérapeutique, médical ou chirurgical. (La iatrogénie n'implique pas nécessairement une faute médicale.)
  • Événement Iatrogène ou Indésirable Grave (EIG) : événement iatrogène cause d’hospitalisation ou entraînant une prolongation de l’hospitalisation, une incapacité à la sortie de l’unité ou un risque vital.

La méthode ALARM (acronyme de "Association of litigation and risk management") est une méthode d’analyse systématisée des événements indésirables .

Elle permet d’identifier les facteurs ayant favorisé leur survenue afin d’en prévenir la récidive.

Elle est devenue une référence pour l’analyse des causes en santé et peut s’appliquer à de nombreuses situations.

Cependant, elle nécessite le respect de ses conditions d’utilisation.

Méthode ALARM

La méthode a été construite à partir du modèle conceptuel décrit par Reason à partir de l’analyse des accidents organisationnels .

Ce schéma général postule que les erreurs humaines, commises par les individus, ne conduisent à des dommages que dans des circonstances particulières.

Ces circonstances tiennent à des défaillances latentes résidant dans la stratégie ou l’organisation de l’établissement, parfois majorées par des défaillances techniques.

Ces défaillances latentes, ou erreurs système, ne peuvent s’exprimer qu’à l’occasion d’une action humaine.

Pour atténuer les conséquences de ces défaillances, des mesures sont prises, constituant des défenses en profondeur.

Elles visent à éviter qu’une erreur humaine ne conduise à une catastrophe. Aucune de ces défenses n’est forcément totalement efficace, ce qui explique que des accidents continuent à arriver.

La méthode ALARM consiste, lorsqu’un événement indésirable survient, à :

- reconstituer la chronologie des faits ayant conduit à l’événement,

- identifier dans cette description les défauts de soin,

- conduire pour chaque défaut de soin identifié une analyse des facteurs ayant favorisé sa survenue,

- rédiger une première synthèse,

- reprendre l’investigation si des zones d’ombre persistent,

- rédiger un rapport final préconisant des actions correctives

Autres dispositifs d’évaluation des risques

  • Alertes sanitaires/Déclaration des vigilances
  • Plaintes et réclamations
  • Accidents
  • Maladies professionnelles

Vigilances sanitaires

La notion de vigilance sanitaire est une idée forte actuelle qui constitue la base indispensable du dispositif de sécurité sanitaire.

Les 10 vigilances sanitaires sont :

En France

En France, les vigilances sanitaires sont instituées par la loi n°98-535 du 1er juillet 1998 relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l'homme.

  • L'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) est chargée de coordonner les vigilances sanitaires concernant les produits de santé.
  • L'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) est chargée de la coordination de la toxicovigilance.
  • La surveillance du risque infectieux est attribuée aux CCLIN (Centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales).

Gisèle cabre 

formatrice IFSI

Source :https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2566412/fr/reperes-evenements-indesirables-associes-aux-soins-eias

Source :http://www.cpias-auvergnerhonealpes.fr/Newsletter/2008/38/2_alarm.pdf

Source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Vigilance_sanitaire

Accidents avec exposition au sang.

Accident d’exposition au sang et autres liquides biologiques

Un AES c'est tous contact avec du sang ou un produit biologique contenant du sang

Exemple : lors d'une piqure ou coupure, lors d'une projection sur muqueuse (bouche ou oeil) sur une plaie ou peau lésé

Conduite à tenir en cas d'accident

Les premier soins

Piqûre, blessure, ou contact sur une peau lésée :

  • Ne pas faire saigner la plaie.
  • Nettoyer avec de l’eau et du savon, puis rincer abondamment.
  • Désinfecter pendant 5 minutes par trempage de la zone lésée avec de préférence du Dakin ou de l’eau de javel diluée à 10%, sinon de la Bétadine dermique ou alcool à 70°.

Projection (muqueuse, yeux) :

  • Rincer abondamment pendant 5 minutes avec de l’eau, ou bien du sérum physiologique.
  • Avis médical Dans l’heure ou au maximum dans les 4 heures, réaliser les sérologies de la victime et du patient avec son accord.
  • Déclarer Déclaration d’accident du travail dans les 24 heures auprès de votre employeur.
  • Contacter le médecin du travail

Prévenir le risque d'accident exposition du sang

Précaution standart

Vaccination hépatite B

Respect des prècautions standard lors de soins à tout patient

Se laver les mains avant et après tout contact avec des liquides organique. " Port de gants systématique en cas de risque de contact avec les liquides organique,Les gants doivent être changés entre 2 patients, 2 activitès " Tenue adaptée en cas de risque de projection (masque, lunettes, sur-blouse). " Manipuler avec précaution le linge souillé et les sacs d’évacuation des déchets. " Pour tout instrument piquant ou coupant souillé : Élimination immédiate dans des collecteurs adaptés placés à portée main. Respect de la limite de remplissage de ces collecteurs. Ne pas recapuchonner, plier, ni désadapter les aiguilles à la main.

Du plus à risque au moins à risque

Sur la base des données du rapport RAISIN 2007, le nombre d’AES qui auraient été déclarés en 2007 aux médecins du travail des établissements de santé français est estimé à près de 34000 cas, soit une centaine de situation a risque pour les professionnels de santé chaque jour en France (chiffres très probablement en dessous de la réalité du fait de la sous déclaration reconnue comme effective en France).

Du plus à risque au moins à risque : 

  • manipulation de chambres implantées
  • hémoculture
  • pose et dépose de perfusion
  • prélèvement veineux
  • injection SC ou IM
  • prélèvement intra-tubulaire
  • prélèvement capillaire 

Caractéristiques d’une exposition majeure

  • piqûre avec une aiguille creuse contenant du sang
  • piqûre ou coupure profonde
  • piqûre ou coupure avec un matériel ayant servi à un
  • abord vasculaire
  • patient source atteint du SIDA
  • inoculation d’une certaine quantité de sang
  • absence de port de gants

Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2008, 16 282 AES ont été recensés

Par sultan julien formateur e-learning santé

source :http://www.cclin-arlin.fr/nosopdf/doc04/0013771.pdf

Exercice contenu dans le programme ESI je valide le semestre 2

Gisèle Cabre

Infirmière, formatrice IFSI 

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037218463&dateTexte&categorieLien=id

Entrainement intensif au semestre 2 avec

Menu semestre 2

UE 1.1.S2 - Psychologie, sociologie, anthropologie

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Psychologie, sociologie, anthropologie, semestre 2 IFSI

UE 1.2.S2 - Santé publique et économie de la santé

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Santé publique et économie de la santé, semestre 2 IFSI

UE 2.3.S2 - Santé, maladie, handicap, accidents de la vie

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Santé, maladie, handicap, accidents de la vie, semestre 2 IFSI

UE 2.6.S2 - Processus psychopathologiques

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Processus psychopathologiques, semestre 2 IFSI

UE 3.1.S2 - Raisonnement et démarche clinique infirmière

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Raisonnement et démarche clinique infirmière, semestre 2 IFSI

UE 3.2.S2 - Projet de soins infirmiers

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Projet de soins infirmiers, semestre 2 IFSI

UE 4.2.S2 - Soins relationnels

UE 4.2.S2 - Soins relationnels

UE 4.3.S2 - Soins d'urgence

UE 4.3.S2 - Soins d'urgence

UE 4.4.S2 - Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical

Entraînez vous avec nos exercices d'évaluations, Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical, semestre 2 IFSI

UE 4.5.S2 - Soins infirmiers et gestion des risques

Exercice d'évaluation, Soins infirmiers et gestion des risques, semestre 2 IFSI

Menu semestre 1 à 6

B 2

imagerie médical 2

ECG exercice placer les électrodes New exercice types d'angiographies

Depositphotos 6702362 xs

analyse de pratique 17

analyse pratique stage infirmier,analyse de pratique ifsi 1ere année,analyse de situation ifsi exemple,analyse de pratique ifsi 3eme année,analyse de situation ifsi ehpad,

Semestre 1 10

Cours et Qcm semestre 1 – biologie, anatomie, psychologie, législation, hygiène, pharmacologie, méthodologie, processus traumatique, soins de conforts – cours IFSI

Semestre 2 10

semestre 2,cours infirmier, livre sur les unités d'enseignement, jeux qcm,quiz pour réviser

Semestre 3 9

Semestre 3,cours et exercice infirmière, jeux qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

Semestre 4 9

Semestre 4,cours et exercices infirmière ,jeux qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

Semestre 5 7

Semestre 5,cours infirmière,qcm,quiz pour réviser et vous auto évaluer

Semestre 6 6

Semestre 6,cours infirmière,exercices qcm,quiz pour réviser et s'auto évaluer

annuaire IFSI 95

adresse école formation infirmier, date inscription, IFSI

cimg2039.jpg

exercices pharmacologie 10

exercices pharmacologie, intéractif

G 1

exercices soins 29

Mettre dans l'ordre les étapes du processus de soins , des exercices ludiques pour apprendre

U 7

Manuels de formation 3

Manuels de formation infirmier

Images 27

vidéo soins infirmier(e) 6

vidéo soins infirmier(e)

Rôle de l’infirmier (e) 2

Les pré- requis indispensables avant le début de stage,Les principales familles thérapeutiques en cardiologie,Vocabulaire et exploration en cardiologie

Cours 3

cours formation infirmière, tous les manuels de formation infirmier

Programme formation infirmier(e) 9

Sciences humaines et sociales,Sciences biologiques et médicales,Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes,Sciences et techniques infirmières, Interventions

Compétences infirmier(e) 2

Exemple de compétence Diplôme d’Etat d’infirmier

Dextro
La surveillance des constantes en EHPAD par l'infirmier(e)

Prises et surveillance des constantes par L'IDE (21 fiches pratique)

7 raisons pour devenir un(e) infirmier(e)

C'est l'une des carrières les plus gratifiantes et enrichissantes qui soit, les soins infirmiers apportent une contribution précieuse à la société.

Ide 3
objectif de stage IDE structure multi acceuil

modèle d'objectif de stage IDE, structure multi accueil crèche,

objectif de stage IDE service maternité

Poser un cathéter veineux périphérique Administrer les traitements dans le respect des protocoles Respecter les règles d’hygiènes

Metier paramedical 2 1
objectif de stage IDE service gérontologie

objectif de stage ESI service gérontologie,modèle objectif de stage en formation INFIRMIER, savoir, savoir faire, savoir être,

Metiera 1
objectif de stage IDE service médecine

savoir, savoir être, savoir faire, modèle objectif de stage en médecine ,IDE formation, livre sur les module infirmier,

Référentiel 10 compétences et 9 activitées IDE

Référentiel 10 compétences et 9 activitées IDE détaillées, formation IDE

Dispense AS/formation IDE

vous êtes aide soignant,vous justifiez de 3ans d"expérience professionnel, ^passez le concours IDE pour AS/AP

Metier 13
transmissions ciblées infirmier

transmissions ciblées infirmier,Le besoin perturbé peut se situer dans la dimension interdépendante (rôle de collaboration) ou dépendante (rôle propre)

Metier 9
les actes professionnels infirmiers

les actes professionnels infirmiers,relèvent du rôle propre de l'infirmier (e) le soins et la surveillance des patients sous dialyse rénale ou péritonéale

DE aide soignant pour un étudiant infirmier

diplôme d'état aide soignant pour un étudiant infirmier,Les étudiants ide doivent avoir été admis en 2 éme année et obtenir 48 CE

Compensation des notes par unités

Compensation des notes par unités d'enseignement , comment çà marche

Marjory gordon

exercice classer les catégories de diagnostiques avec les modes fonctionnels de santé selon Marjory GORDON

Dossier de soins infirmiers

Modèle de dossier de soins infirmier,fiche de traitement, transmission infirmière,surveillance diabétique, surveillance plaie chronique,échelle de NORTON,

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 17/11/2018