Bonjour M

Connexion membre

maison de retraite

D chine 2

En chine Atteinte à la dignité des personnes âgées

d-chine.jpgUne vidéo montre des résidents lavées sur la terrasse de la maison de retraite.

Le Tai Po Cambridge Nursing Home( maison de retraite) est un établissement qui acceuille des personnes âgées fortement dépendantes souffrant de handicaps graves.  Un établissement, avec une capacité d'hebergement de 263 personnes

La maison de retraite a reçu plusieurs avertissements pour cette pratique humiliante par les autorités dans le passé, mais n'a jamais été poursuivi. Un résident affirme que la situation a persisté pendant plusieurs années. Il a dit avoir été témoin que de personnes âgées été exposées en pleine chaleur l'été pendant des heures sans recevoir de soins. Durant l'hiver les résidents ne portaient que des sous-vêtements  en attendant d'être douchés, at-il ajouté. "Il est navrant que des personnes âgées perdent leur dignité au profit d'un confort de travail des soignants.

Le fondateur de la maison de la maison de retraite, Luk Ai-ling, a déclaré qu'elle n'a pas reçu de plaintes mais il a admis que de tels  incidents portent atteinte à la dignité des personnes âgées,  Il a également souligné que le contrat de travail interdit, "l'exposition publique des résidents" et que les résidents de sexes différents, "doivent être séparés». L'institution a promis de prévenir à l'avenir que de tels incidents ne se reproduisent.

Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Un problème méconnu, la violence entre résidents

par christophe ide

La violence et les agressions verbales entres résidents font également  partie de la vie d'une maison de retraite.

 Comportement inapproprié, comportement perturbateur  ou hostile, ce problème est de plus en plus aigu dans les EHPAD.

Dans les types spécifiques de mauvais traitements il faut inclure les incidents verbales telles que les injures, crier ou hurler sur une autre personne, les incidents physiques, tels que les coups, coups de pied ou morsures , entrée dans une chambre d'un autre résident et les incidents sexuels, comme exposer ses organes génitaux, toucher d'autres résidents ou tenter d'obtenir des faveurs sexuelles , 

" Nous avons besoin d'urgence de stratégie pour résoudre ce problème méconnue,  qui affecte pleinement un cinquième des résidents, érode leur qualité de vie et est stressant à gérer pour le personnel  »

Pub

Auteur : Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Le tabou du sexe dans les maisons de retraite

Une étude récente de l'Université de Manchester a révélé que 54% des hommes et 31% des femmes âgées de plus de 70 étaient encore actifs sexuellement.

"Le contact humain et le besoin sexuel sont des fonctions de base de l'être humain», il y a une prise de conscience croissante de la façon dont cela a été préjudiciable, les attitudes sont en train de changer, la sexualité des personnes âgées fut historiquement négligée.

Le sexe et les relations ne sont pas considérées comme une priorité dans les maisons de retraite, Le personnel n'est généralement pas à l'aise avec le sujet ou ne le connaissent pas bien, donc ils sont impuissants à aider", d'ailleurs le sujet est rarement abordé dans les formations,  les directions des maisons de retraite ont souvent échouées à faciliter les relations - ne respectant pas l'intimité des résidents et ne fournissons pas de lits doubles par exemple.

« Nous stigmatisons l'âge»,  "Nous ne traitons pas vraiment les personnes comme des anciens, nous les traitons comme des personnes [qui ont] fini leurs vie."

Les personnes âgées et le sexe -  Une enquête démontre que:

(54%) des hommes et près d'un tiers (31%) des femmes de plus de 70 ans ont déclaré qu'ils étaient encore actifs sexuellement39% des hommes sexuellement actifs ont déclaré avoir des difficultés érectiles 32% des femmes sexuellement actives ont signalé des problèmes d'excitation sexuelle31% des hommes et 20% des femmes ont déclaré faire l'amour ou caresser  leurs partenaires fréquemment  

Source : « La santé sexuelle et le bien-être chez les hommes âgés et les femmes en Angleterre" - Université de Manchester / NatCen recherche sociale

En ce qui concerne le rapport de la démence et le consentement cela peut être particulièrement complexe, mais ce n'est pas une raison d'ignorer le sujet. La démence peut présenter des changements de comportement, le personnel et les familles abordent difficilement le sujet,  la victime peut présenter un comportement sexuel accru, subir un changement de l'orientation sexuelle, ou former une relation avec quelqu'un de nouveau quand ils ont encore un partenaire à la maison.

Pourtant, même si on désapprouve les actions de quelqu'un cela ne constitue pas un motif pour les interdire.

Le personnel et les familles ne doivent pas oublier que l'individu a toujours le droit de prendre cette décision, à condition qu'ils comprennent le sens de ce qu'il fait.

Le personnel pense qu'ils sont plus susceptibles d'avoir  des ennuis si un résident est maltraitées que pour arrêter un résident d'avoir une relation,"  "Mais faire valoir votre façon de penser et avoir un contrôle sur la sexualité d'un résident pourraient être considérés aussi bien comme un abus ."

Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Fête des mères, Trop de mère abandonnées

KOCHI: Annamma a un fils qui est marié et a deux enfants maintenant. La dernière fois qu'elle l'a vu, c'était il y a sept ans. Au moment de la mort de son père, un incendie a éclaté dans leur maison, pendant qu'Annamma dormait. Son fils a réussi à sortir sa famille à temps mais il a oublié sa mère qui était à l'intérieur dans la maison en feu.

"J'ai compris alors qu'il ne se souciait pas beaucoup de moi. Il m'a laissée brûler car ils ne voyaient plus grand chose pour moi. J'ai souffert de graves brûlures mais au moins je ne suis plus un fardeau », a déclaré Annama, qui est résidente dans une maison de retraite . Elle a été amenée ici par le personnel de l'hôpital lors de son rétablissement. 


La fille de Mary l'a abandonnée . On lui a même interdit de passer du temps avec ses petits-enfants. . Ma fille me considérait comme un parasite. Je voulais passer du temps avec mes petits-enfants, mais ils m'ont amené ici. Tout ce que je voulais faire, c'était avoir une vie digne. C'est triste mais je m'en remets maintenant », a déclaré Mary qui vit également dans une maison de retraite .
 
La négligence est l'abandon

Les moyens financiers limités sont une des raisons de la tendance chez les familles à faible revenu tandis que dans les familles à revenu élevé, c'est l'absence d'un gardien qui mène éventuellement à l'abandon. Beaucoup trouvent que le gardiennage est un effort financier supplémentaire et les mettent souvent dans des maisons de retraite.

Il y a des enfants qui prennent un appartement et y laissent leurs parents avec une infirmière à domicile. Les experts disent que c'est aussi un abandon émotionnel. Parfois, les anciens ne sont pas autorisés à interagir avec les autres et sont pris en otage dans leurs propres maisons.

Des études montrent que cela peut conduire à la dépression et, dans certains cas, au suicide. Les enfants ont souvent tendance à ignorer cela et même à blâmer les parents.

Des dépenses élevées 
Le concept de famille nucléaire a pris la place des familles aux individus et les personnes âgées ne sont même pas dans l'image. La tendance croissante est que les parents aînés épargneraient pour leur grand âge et déménageraient rapidement quand ils atteindraient un âge. Cependant, ce n'est pas possible pour les familles à faible revenu, car elles n'auraient pas d'économies et pourraient avoir dépensé tout leur argent pour les enfants. La dépense de prendre soin d'une personne âgée est énorme. S'ils sont alités, la dépense double. Une autre réalité effroyable sur ce front est le cas où les enfants se débarrasser de leurs parents après avoir pris leur argent. Mais, il y a des lois qui se renforcent en faveur des personnes âgées, 

Solution 
Une solution saine dépasse les capacités d'un pays en développement comme l'Inde. Les experts conviennent que négocier et renvoyer les parents avec un enfant, qui est prêt à les abandonner en premier lieu, n'est pas une pratique saine. Cependant, comme aucun autre mécanisme n'est en place pour résoudre ce problème, la négociation est la seule solution à ce jour. "L'accent devrait être mis sur l'arrêt des enfants  à abandonner les parents. La vie sociale et les liens familiaux doivent se renforcer. Les familles devraient encourager la croissance de l'attachement familial "

J.samir

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Maisons de retraite un concept prisé en Inde

par Narmada:

Actuellement, il y a 98 millions de personnes âgés en Inde.

Cela devrait augmenter à 118 millions  en 2016 et 240 millions en 2050.

On estime que d'ici 2050, une personne sur cinq aura dépassé 60 ans et une partie importante de ces personnes âgées seront indépendantes et financiérement à l'abri .

Ainsi, le concept d'une communauté de retraite offrant confort et sécurité aux aînés est une tendance qui a du succés en Inde.

Aujourd'hui, on ne stigmatise plus les personnes âgées vivant à domicile ou en maison de retraite ce n'est pas non plus synonyme d'aliénation ou d'abandon, mais au contraire le début d'une nouvelle vie de liberté, de confort et de loisirs en compagnie de pairs et des amis partageant les mêmes idées.

Les  résidences pour personnes âgées, un concept populaire en Occident, commence à gagner du terrain dans un pays comme l'Inde, . Depuis des générations, la pensée de la personne âgée vivant seule a été un anathème. Mais cette pensée appartient désormais au passé. 

Une maison de retraite n'est plus un endroit sale associée à l'aliénation, ou l'on abandonne une personne âgée.

C'est un endroit où on peut continuer à vivre une vie de confort et de luxe en compagnie d'amis. 

Ces maisons sont généralement des complexes résidentiels dynamiques qui s'adressent uniquement aux personnes âgées en leur fournissant diverses prestations, ménage, de la restauration, de la santé et des services de sécurité.

Beaucoup de ces maisons offrent également des services de soins de santé pour les résidents avec des espaces de divertissement comme des salons, des clubs de lecture, bibliothèque, théâtre, spa et centres de massage . 

La solitude est le fléau de la vieillesse. L'isolement peut faire des ravages à la santé d'une personne et le pousser vers la dépression. Une étude récente a conclu que l'isolement social et la solitude peuvent augmenter le risque de maladie d'Alzheimer et la démence.

Vivre dans une maison de retraite, entouré de personnes qui ont les mêmes centres d'interêt, qui ont partagé les mêmes expériences de vie peuvent être édifiante. Cette amitié et la camaraderie peuvent aider à promouvoir le bien-être de l'esprit, du corps et de l'âme. Un autre avantage clé est la sécurité offertes. Ceci est particulièrement important dans le scénario actuel où les crimes contre les personnes âgées est à la hausse en inde.

 

Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

7 histoires pleine de compassion qui se sont passées en 2014

1.Elle se marie à la maison de retraite pour son père

A 31 ans, Miriam pourrait bien être la plus jeune personne à se marier dans une maison de retraite.

Elle et son fiancé, Mark avait l'intention de se marier dans l'église , jusqu'à ce que la maladie d'Alzheimer perturbe leurs plans.

Le père de Miriam, Bernard, vit avec la pathologie de la maladie d'Alzheimer depuis 2006. depuis placé dans un centre pour résident Alzheimer, car son état s'est aggravé. Miriam et Mark (le futur époux) ont pris la décision que si Bernard (le père) ne pouvait pas venir à l'église,il déplacerait la cérémonie .

«Mon père a été mon héros toute ma vie,si son état le permettait, il serait à mon mariage,t Pourquoi ne pas le déplacer le mariage à la maison de retraite 

2. Des employés se mobilisent pour aider un ex-marine amputé des deux jambes

Michael estun ancien combattant de 62 ans amputé des deux jambes qui attend depuis deux ans un nouveau fauteuil roulant attribué par le ministère des Anciens Combattants, 

En visite dans un magasin de bricolage . une des roues du fauteuil roulant s'est détachée en raison de la vétusté du fauteuil

En voyant la situation difficile, plusieurs employés du magasin de bricolage sont restés au-delà de l'heure de fermeture du magasin 22 heures pour fixer et rénover le fauteuil roulant de l'ex-Marine.

Le vieil homme a été tellement touché par le geste qu'il a contacté le journal local pour vanter le mérite des employés, 

3. Elle chante du jazz en duo avec mère en phase terminale

Dolly 92 ans , a été une icône dans la communauté jazz de Harlem dans ses plus belles années, elle n'avait pas chanté depuis des années.  

Avec sa fille, elle n'avait pas eu beaucoup de contacts au cours des dernières années, mais la chance de chanter ensemble contribuer à raviver leurs relations. La vidéo ci-dessus nous raconte l'histoire touchante de Dolly:

Depositphotos 7731975 xs 14.Même si l'esprit ne se souvient pas de tout, le cœur se souvient

Les agents de police est appelée souvent pour aider à localiser une personne atteinte de démence qui s'est perdu,

Dans une telle situation, Il n'y a que trois résultats possibles: on retrouve la personne indemne ou seulement légèrement blessé; elles sont trouvés, mortes; ou elles restent portées disparues.

Mais un nouveau cas de disparition d'une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est très surprenant.

Melvyn  vivait avec la maladie d'Alzheimer depuis trois ans quand il s'est perdu errant loin de la maison qu'il partageait avec sa femme, Doris, à Little Rock.

Quand elle a réalisé que son mari était absent, Doris à téléphoné à la police dans un état de panique. Deux officiers, le sergent Bryan  et Troy , ont finalement trouvé Melvyn à seulement deux km de sa maison devant une boutique de fleurs.

Mais Melvyn ne voulait pas rentrer à la maison. Il était concentré sur une tâche simple quelque chose qu'il avait fait chaque année depuis la naissance de leur premier enfant offrir un bouquet de fleurs à son bien-aimé. La démence n'allait pas  arrêter Melvyn dans sa mission, et en plus ils n'étaient que deux policiers.

Mais le vieil homme n'avait pas assez d'argent pour payer pour les fleurs, l'un des officiers fournit l'argent nécessaire pour qu'il puisse acheter des fleurs.

Fleurs à la main, Melvyn et les deux officiers de police ont été accueillis par une Doris très soulagé.

Voyant son mari en sécurité, Doris ne pouvait se empêcher d'être émue par la sincérité des sentiments de son mari pour son amour, durable, en dépit de la maladie d'Alzheimer.

«Même si l'esprit ne se souvient pas de tout, le cœur se souvient," dit-elle

 

Granma betty 15.Betty 80 ans donne des coups de pied aux fesses du cancer depuis décembre 2013.

" GrandmaBetty33, compte près de 600 000 adeptes.

Les mots «amour» et «sourire» apparaissent dans presque chacun de ses 71 postes sur instagram,  Grand-mère Betty-dont le vrai nom est Betty Simpson-a récemment été diagnostiqué avec le cancer du poumon en phase terminale.

Peu de temps après son diagnostic, son arrière-petit-fils, Zach, a décidé de créer un compte Instagram pour soutenir  non seulement bataille de cancer de Betty, mais le courage de sa grand mère.

«C'est une joie de voir un grand sourire sur son visage quand je lui rapport qu'elle a encore une autre centaine d'adeptes inscrit," Zach à écrit sur le profil de GrandmaBetty33. «Je pense vraiment que vous l'avez aidée à combattre le cancer, et cela signifie que tous ces adeptes font partie de notre famille.

Continuons à passer le mot que le cancer peut être combattu, et que nous pouvons être heureux tout en luttant contre cette maladie »

GrandmaBetty33 a des adeptes qui viennent du monde entier Maroc, Bahreïn et même de la Norvège. GrandmaBetty33 est décédé cette année, le 2 août 2014, mais pas avant de toucher d'innombrables vies avec les messages et des vidéos comme celle-ci voir  la vidéo

 

6.Une veuve de 80 ans  loue un pub pour la nuit de Noël,

Les personnes âgées sont souvent seules la nuit de Noël  gladis 80 ans  a prendre les choses en mains ,elle a loué tout un pub et a adressé une invitation  à d'autres personnes âgées du village de St Mary , en Angleterre pour un dîner de Noël. "Habituellement, j'envoie de l'argent aux organismes de bienfaisance à Noël, "Mais cette année, j'ai pensée à autre chose de plus local."

La femme, une ancienne institutrice, dont le mari est décédé il y a 12 ans, a demandé à rester anonyme.

Elle ne peut pas voyager pour rendre visite aux  membres de sa famille éloignés,.alors, elle a décidé de prendre les choses en mains, en réservant le "Lamb ans Flag" pub pour un dîner, Elle ne savait pas qui acceptera l'invitation, disant: «Quand j'arrive là-bas, je vais probablement voir des visages que je vais reconnaître, mais je n'ai aucune idée de qui serai là et pourquoi." Elle a payé 1500 $; un prix qui inclut un repas complet pour chaque personne et deux bouteilles de vin par table.le prix de sa générosité pour sortir de l'isolement 50 personnes âgées le jour de Noël

 

Les anges sur quatre pattes 17. Mes anges sur quatre pattes m'ont sauvé la vie 

Judy 76 ans sont émus quand elle parle de ces deux animaux de compagnie, ils lui ont sauvé la vie. après une chute dans sa cuisine, elle est resté au sol durant deux jours  "sans eau ni nourriture. Ils sont restés prés nous», dit-elle.

 «En me gardant  au chaud, ils m'ont fait sentir que je n'étais pas seul." Jody a la maladie de Parkinson, et le froid peut être très dangereux pour elle. "Dodger n'arrêtait pas de me fouiner avec son nez et il (le second chien) était allongé à côté de moi.

Je ne sais pas ce que j'auraient fait sans eux», dit elle  «. J'adore tellement mes chiens." , Kathy et Jacobs,les voisins de Jody se sont inquiété de ne pas la voir, ils ont utilisé un double des clés que leur avait confié Jody pour entrer dans la maison "Quand je suis entré,raconte Jacobs, nous l'avons trouvée tout de suite sur le sol. Les chiens étaient à côté elle.

En fait, ils ont couru vers la porte, puis ils ont couru à l'endroit où elle était, comme pour nous montrer qu'elle était là ".

Jody avait un traumatisme crânien et une luxation de l'épaule. Grâce à ses chiens mon ami est vivante à déclarer Jacobs ".

Elle a passé deux jours sur le sol, cela aurait pu lui être fatal,  nous l'aurions probablement perdu sans ces chiens",  Jody est reconnaissante pour ses  anges sur quatre pattes. 

Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

le réflexe sécuritaire exacerbé en maison de retraite

 

publicité

lcolere-3.jpga contention physique passive en maison de retraite est le fait d'attacher les personnes âgée sur leurs fauteuils roulants ou de relever les deux barrières de lit au moment du coucher ,  l'objectif est d'empêcher le résident de déambuler, de chuter ou tout simplement de glisser de son fauteuil ou du lit , or, la chute n'est pas une faute professionnelle, c'est la grabatisation qui en est une. 

Cette forme de contention physique dites passive obéit surtout à un réflexe sécuritaire de la part du soignant, seul face à une responsabilité déléguée par les familles et la direction de l'établissement , ce dernier, qui ne dispose ni de formation ni d'information, choisit le réflexe sécuritaire.

Certes la taie de traversin ou le nœud du drap avec lesquels on attachaient le résident, ont été remplacés par des ceintures ou sangles homologuées par l'AFSSAPS devenue l'ANSM , il n'ont demeurent pas moins que cela se fait au détriment de l'article 3 de la charte des droits et libertés de la personne âgée.

Bien et heureusement que la mise en oeuvre de la contention physique se fait selon les recommandations de l'ANESM (prescription médical, information au famille etc....!)mais malheureusement  elle n'est pas suivi d'effet , concertation pluri-professionnel, date de réévaluation, recherche d'alternative ,suivi psychologique , suivi kinésithérapeute , et surtout on  ne donne aucune explication aux résident.

Voila le quotidien de plusieurs centaines de résident assignés à immobilisation,  ceux qui peuvent parler manifeste leurs mécontentements et obtiennent leur libération, mais pour tous les autres ceux qui ne peuvent parler , ils dérivent entre sentiments de frustration et  résignation  et dans le pire des cas le syndrome de glissement

Auteur :Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr  

 

Mettre vos parents dans une maison de retraite va vous hanter à jamais

 

Il ya plus de 433 000 personnes vivant actuellement dans des foyers de soins à travers le Royaume-Uni. Cela signifie que d'aprés un sondage récent , des centaines de milliers de proches auront du prendre fait l'une des décisions les plus difficiles de leur vie. L'étude a révélé que le choix des soins à un parent est l'un des événements les plus stressants de la vie, un choix plus élevé que d'acheter une maison et même de divorcer.

Mettre un être cher dans une maison de soins et le fait de savoir qu'il sera pris en charge par des étrangers revient à dire «J'abandonne», «Je vous le confis», «Je ne peux plus m'occuper de lui ou d'elle". Du moins, c'est ce qu'on ressent quand vous franchissez  la porte et laissez derrière vous le mari que vous avez aimé et avec qui vous avez vécu pendant des décennies, ou votre maman .

Il ya quelques semaines, le pape Francis a dit lors d'une messe spéciale pour honorer les grands-parents,   "une société qui ne se soucie pas de ses aînés "n'a pas d'avenir". Il a averti d'une culture "toxique" dans laquelle les personnes âgées sont abandonnés dans des foyers de soins, où, dit-il, "ils souffrent souvent de négligence, de peur et de solitude".

Jusqu'à 80% des personnes vivant dans des foyers de soins ont la maladie d'Alzheimer ou une autre forme de démence. 

Je n'oublierai jamais le jour où je devais amener ma mère dans un foyer de soins. Je me réveille encore la nuit avec la culpabilité de ses parole implorant "Mais je suis ta mère  Les quatre heures que j'ai passées dans ma voiture, mon visage été inondé de larmes, c'était un voyage que je porte encore sur moi.Mon père m'avait dit qu'il ne pouvait plus s'occuper d'elle. Je l'ai détesté pour cela. Ce que nous ne savions pas alors, c'est qu'il était déjà dans les premiers stades de la maladie d'Alzheimer lui-même, et ne savait pas ce que l'enfer lui promettais.

Mais, parce que sa maladie avait besoin de soins, sept jours par semaine, je ne pouvais pas voir un moyen de contourner s'occuper de son ainsi que d'un à trois ans et d'un bébé et de garder mon travail dans le petit déjeuner télévision, ce qui impliqués de se lever à 3h30, souvent après des nuits blanches. Ou, quelques jours, après maman me téléphoner à 1h du matin, deux heures ou trois heures à pleurer en disant qu'elle ne se souvenait pas comment faire cuire des gâteaux plus. Je suis physiquement et mentalement vidé et senti que je pouvais pas prendre plus soins d'elle

Je pense souvent à la journée ou la décision a été prise. Maman était dans un hôpital local après s'être cassé la hanche - un phénomène fréquent chez les personnes atteintes de démence, comme ils perdent souvent leur équilibre. Après sa visite, papa,, a soudainement annoncé, "Je ne veux pas qu'elle revienne chez elle. Je ne peux pas m'occuper d'elle." C'était une déclaration qui à l'époque, je pensais être complètement insensible et cruel, ne sachant pas que la maladie d'Alzheimer été en train de changer lentement la personnalité de papa .

Mon frère David, mon père et moi-même avons trouvé une publicité sur une maison de soins, où David et moi sommes allés à plusieurs reprises pour prendre  la décision, lors de la compilation d'une liste des maisons de départ. À l'époque, en 2002, nous avons constaté qu'aucun d'entre eux a fourni des soins de la démence spécialiste. Après plusieurs visionnages de l'intestin wrenchingly déprimant, nous sauté sur une maison où un résident nous a dit qu'elle aimait y vivre, même si je me souviens maintenant souvent, elle a également dit: "Mais il est 

Maman a été admis à plusieurs fois à l'hôpital suite  à des déshydratations au cours de son séjours. Ma culpabilité et le chagrin m'on conduit  presque tous les week-end a voir ma mère toujours aussi belle assis sur une chaise, la tête baissée, le sourire disparu, avec les vêtements de quelqu'un d'autre sur elle, les ongles sales  et ses cheveux fatigués Le regard d'une institution. Pas d'une maison de soins. Ce regard me hantera toujours .

 

Maman était déjà mort quand il est devenu évident que mon père ne pouvait plus vivre de façon autonome. J'ai compris le jour ou je lui et rendu visite  il avait vécu comme un clochard pendant des mois. 

Cette fois, il a pleuré quand il m'a vu, comme s'il était soulagé que sa situation avait été enfin démasqué. Il vivait sur un matelas sale sur le sol, entouré par l'encombrement, des piles de vaisselle moisis dans l'évier . J'ai décidé  que je devais m'occuper de lui à mon domicile, près de moi. Il mourut quatre ans plus tard, après une fin terrible dans un hôpital psychiatrique,Heureusement, cependant, dans les années qui ont suivi, il vivait heureux dans un appartement sous surveillance médical, avec la visite  des soins à domicile trois fois par jour.

"Combien de fois nous écartons les personnes âgées avec des attitudes qui s'apparentent à une forme cachée d'euthanasie", a déclaré le pape François. Ma mère n'était même pas vieille. Mais je resens toujours le sentiment de l'avoir abandonné . Je vais devoir vivre avec se sentiment jusqu' à la fin de mes jours.

.

Auteur : Jomey stéphane

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Pub