Bonjour M

Connexion membre

suicide

Homme de 85 ans, recherche une famille d’accueil

Tianjin, Chine: Han Zicheng a survécu à l'invasion japonaise, à la guerre civile chinoise et à la Révolution culturelle, mais il savait qu'il ne pouvait supporter le chagrin de vivre seul. Par une journée froide en décembre dernier, le grand-père chinois de 85 ans a écrit sur des affiche: "Je cherche une famille pour m'adopter"

"Vieil homme seul . Fortement corpulent, il peut faire ses courses, cuisiner et prendre soin de lui-même. Pas de maladie chronique.Je suis retraité d'un institut de recherche scientifique, avec une pension mensuelle de 6000 RMB [environ 1270 $] par mois. " .

«Je n'irai pas dans une maison de retraite, mais j'espère qu'une personne ou une famille bienveillante m'adoptera, me nourrira pendant mon grand âge et enterrera mon corps quand je serai mort.

Il a affiché les tracts dans les abribus de son quartier.

Puis il est rentré à la maison pour attendre.

Lire la suite

Fête des mères, Trop de mère abandonnées

KOCHI: Annamma a un fils qui est marié et a deux enfants maintenant. La dernière fois qu'elle l'a vu, c'était il y a sept ans. Au moment de la mort de son père, un incendie a éclaté dans leur maison, pendant qu'Annamma dormait. Son fils a réussi à sortir sa famille à temps mais il a oublié sa mère qui était à l'intérieur dans la maison en feu.

"J'ai compris alors qu'il ne se souciait pas beaucoup de moi. Il m'a laissée brûler car ils ne voyaient plus grand chose pour moi. J'ai souffert de graves brûlures mais au moins je ne suis plus un fardeau », a déclaré Annama, qui est résidente dans une maison de retraite . Elle a été amenée ici par le personnel de l'hôpital lors de son rétablissement. 


La fille de Mary l'a abandonnée . On lui a même interdit de passer du temps avec ses petits-enfants. . Ma fille me considérait comme un parasite. Je voulais passer du temps avec mes petits-enfants, mais ils m'ont amené ici. Tout ce que je voulais faire, c'était avoir une vie digne. C'est triste mais je m'en remets maintenant », a déclaré Mary qui vit également dans une maison de retraite .
 
La négligence est l'abandon

Les moyens financiers limités sont une des raisons de la tendance chez les familles à faible revenu tandis que dans les familles à revenu élevé, c'est l'absence d'un gardien qui mène éventuellement à l'abandon. Beaucoup trouvent que le gardiennage est un effort financier supplémentaire et les mettent souvent dans des maisons de retraite.

Il y a des enfants qui prennent un appartement et y laissent leurs parents avec une infirmière à domicile. Les experts disent que c'est aussi un abandon émotionnel. Parfois, les anciens ne sont pas autorisés à interagir avec les autres et sont pris en otage dans leurs propres maisons.

Des études montrent que cela peut conduire à la dépression et, dans certains cas, au suicide. Les enfants ont souvent tendance à ignorer cela et même à blâmer les parents.

Des dépenses élevées 
Le concept de famille nucléaire a pris la place des familles aux individus et les personnes âgées ne sont même pas dans l'image. La tendance croissante est que les parents aînés épargneraient pour leur grand âge et déménageraient rapidement quand ils atteindraient un âge. Cependant, ce n'est pas possible pour les familles à faible revenu, car elles n'auraient pas d'économies et pourraient avoir dépensé tout leur argent pour les enfants. La dépense de prendre soin d'une personne âgée est énorme. S'ils sont alités, la dépense double. Une autre réalité effroyable sur ce front est le cas où les enfants se débarrasser de leurs parents après avoir pris leur argent. Mais, il y a des lois qui se renforcent en faveur des personnes âgées, 

Solution 
Une solution saine dépasse les capacités d'un pays en développement comme l'Inde. Les experts conviennent que négocier et renvoyer les parents avec un enfant, qui est prêt à les abandonner en premier lieu, n'est pas une pratique saine. Cependant, comme aucun autre mécanisme n'est en place pour résoudre ce problème, la négociation est la seule solution à ce jour. "L'accent devrait être mis sur l'arrêt des enfants  à abandonner les parents. La vie sociale et les liens familiaux doivent se renforcer. Les familles devraient encourager la croissance de l'attachement familial "

J.samir

Responsable publication soignant en EHPAD.fr

Le Noël communautaire de caroline

Le dernier Noël plus de 300 000 personnes âgées ont passé la journée de Noël sans voir aucun des leurs parents ou amis, et les chiffres de cette année devraient passer à près de 500.000.

Un tiers des personnes dit que leurs familles habitent trop loin ou même dans un autre pays, tandis que d'autres ne veulent pas mettre plus de pression à leur famille occupée pour Noël..

Malheureusement, un petit nombre admet qu'ils n'ont tout simplement pas été invités à passer la journée avec quelqu'un, d'autres admettent avoir eu des contacts sur Skype, messagerie texte ou reçu un simple appel téléphonique qui remplace une visite.

"Tous ces lieux habituels, où les gens peuvent aller afin qu'ils ne sont pas seuls au cours de la semaine, comme les cafés ou les supermarchés, sont fermés le jour de Noël," dit caroline.

«Chaque année, je lisais les statistiques sur le nombre de personnes âgées qui allaient passer Noël seul et solitaire, en 2010, j'ai lu une fois de trop les statistiques et je me suis dit:« Arrête de lire combien de personnes seront seuls à Noël et pour l'amour de Dieu fait quelque chose.

Alors caroline a créé un site Web, elle coordonne un réseau d'événements visant à assurer qu'aucune personne âgée ne soit seule le jours de Noël, le site  met en contact les personnes seuls avec un réseau de clubs de déjeuner communautaire à travers tout le pays 

Elle ne célèbre plus 25 Décembre et avoue ne pas se soucier de Noël, Caroline  donne le meilleur cadeau de Noël à des milliers de personnes seul qui autrement auraient du passer la journée seule.

 

auteur christina

publication soignant en EHPAD.fr