L’alimentation et l’état nutritionnel maladie d'Alzheimer

causes et impact de la maladie sur la perte de poids

2 types de perte de poids

le déclin lent,

le déclin progressif dans la perte d'autonomie

La perte de poids favorise les infections,la sarcophénie,diminution du système immunitaire ,trophicité cutanée,

Définition de la dénutrition 

La dénutrition est un état pathologique résultant d'apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l'organisme. Lorsque les apports sont inadaptés en plus d'être insuffisants, on parle de malnutrition.

Conséquence de la dénutrition

Altération de l’état général (amaigrissement, fatigue),Chutes, fractures,Troubles digestifs (constipation ou diarrhée),Aggravation du pronostic des pathologies sous-jacentes,

Risque de toxicité accrue de certains médicaments, Diminution de la réponse immunitaire et donc augmentation du risque infectieux (infections respiratoires, urinaires, etc.)
Anémie, Risques cutanés (escarres, etc.), Dégradation des fonctions cognitives, aggravation d’une dépression, d’une apathie

Critères de diagnostiques de dénutrition

Le diagnostic de dénutrition repose sur la présence d’un ou de plusieurs des critères
suivants

  • Perte de poids ≥ 5 % en 1 mois ou ≥ 10 % en 6 mois 

Il est important de tenir compte des facteurs qui peuvent modifier l’interprétation du poids, comme une déshydratation, des œdèmes, des épanchements liquidiens.

  • Indice de masse corporelle < 21 

Un IMC < 21 est un des critères de dénutrition chez la personne âgée. Par contre, un IMC ≥ 21 n’exclut pas le diagnostic de dénutrition (par exemple en cas d’obésité avec perte de poids).

  • Albuminémie < 35 g/l 
  • MNA global < 17 (test MNA global,).
  • Le diagnostic de dénutrition sévère Il repose sur un ou plusieurs des critères suivants : 

perte de poids : ≥ 10 % en 1 mois ou ≥ 15 % en 6 mois ;  IMC < 18 ; albuminémie < 30 g/l.
 

Échelles de blandford, MNA,Évaluation nutritionnelle

Prévention de la dénutrition

Stratégie de prise en charge

Conseils diététique

Plusieurs mesures sont recommandées pour augmenter les apports alimentaires :

  •  viandes, poissons ou œufs : deux fois par jour, 
  •  lait et produits laitiers : 3 à 4 par jour, 
  • pain, autres aliments céréaliers, pommes de terre ou légumes secs à chaque repas,
  • au moins 5 portions de fruits et légumes par jour, 
  • 1 à 1,5 litre d’eau par jour (ou autres boissons : jus de fruits, tisanes, etc.) sans attendre la sensation de soif ; 

 Augmenter la fréquence des prises alimentaires dans la journée, en fractionnant les repas, en s’assurant que la personne âgée consomme trois repas quotidiens et en
proposant des collations entre les repas

Eviter une période de jeûne nocturne trop longue (> 12 heures) en retardant l’horaire du dîner, en avançant l’horaire du petit déjeuner et/ou en proposant une collation 

Privilégier des produits riches en énergie et/ou en protéines

Adaptation des textures:

Alimentation:le finger food et la maladie d'Alzheimer

Troubles de la déglutition

La déglutition, c’est quoi ?
Transporter la salive, les solides, les liquides de la bouche à l’estomac, en toute sécurité pour les voies respiratoires

Symptômes des troubles de la déglutition

  • Difficultés de mastication
  • Bavage
  • Reflux nasal
  • Résidus buccaux
  • Aliments collés
  • Toux ou étouffement
  • Blocages

DF1 1

Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées,Les droits de la personne,Le projet individualisé,l’entrée en institution,formes de maintien à domicile

DF2 1

l’accompagnement d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer,l’orientation dans le temps et dans l’espace,L’alimentation et l’état nutritionnel

DF3 0

Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues

DF4 0

DF4 Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé (28 heures)

DF5 1

DF5 Réaliser des soins quotidiens en utilisant les techniques appropriées (28 heures)

Centre de formation ASG 1

trouver un centre de formation assistant de soins en gerontologie

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
Fiche de poste ASG

Fiche de poste assistant de soins en gérontologie,Les activitées qu'un ASG peut proposer

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
assistant soins gérontologie

les AS et AMP pouront suivre une formation qualifiante et à l'issue percevoir une indemnité mensuel de 90 euros

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
Prime A.S.G

Les conditions d'attribution de la prime d"assistant de soins en gérontologie

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
prime assistant de soins

le Décret portant attribution d’une prime aux AS et AMP exerçant les fonctions ASG dans la fonction publique hospitalière.

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
Reférentiel de formation ASG

Référentiel de formation assistant de soin en gérontologie,condition et lieux d'exercice de cette formation, dispositif de formation, ,

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
Prime ASG fehap 51

les aide soignant ainsi que les amp peuvent effectuer la formation assistant de soin en gérontologie et ainsi percevoir la prime

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
prime ASG publique hospitalièr

prime asg fonction publique, territoriale

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
prime asg CCU du 18 avril 2002

montant de la prime asg CCU du 18 avril 2002

formation-assistant-de-soins-en-gerontologie
Fiche de poste ASG

-Domicile : Il vous est demandé - De pointer au domicile du patient. Pour cela dès votre arrivée chez le patient il vous est demandé d'appeler le bureau sur le fixe de la personne prise en charge

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/11/2016

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste