Tous vos préjugés sur le vieillissement sont erronés

  • Par soignant
  • Le 10/12/2014
  • Commentaires (1)

Tout le monde sait que nous vieillissons, notre esprits et notre corps déclinent et la vie devient forcément moins plaisantes et agréables.

Tout le monde sait que le déclin cognitif est inévitable.

Tout le monde sait que nous vieillissons, et nous devenons moins productifs au travail.

Tout le monde, il  me semble, se trompe.

Contrairement au stéréotype qui présente la vie plus tard comme un moment de solitude, de dépression et de déclin, un nombre croissant de recherche scientifique montre que, à bien des égards, la vie est mieux quand nous vieillissons.

En fait, un nombre croissant de preuves indique que nos humeurs et sentiments en général de bien-être s'améliore avec l'âge.

Exemple : les amitiés ont tendance à devenir plus intime.

D'autres universitaires ont constaté que les connaissances et certains types de comportement continuent à se développer d'une manière qui peut même compenser les baisses liées à l'âge, par exemple;  la capacité du cerveau à traiter de nouvelles informations.

Bien sûr, vieillir à sa part de défis.

Certaines personnes ne vieillissent pas aussi bien que d'autres. Et surtout à des âges avancés, les maladies chroniques, le diabète, l'hypertension et la démence deviennent de plus en plus fréquentes et peuvent prendre une hypothèque sur la santé mentale et physique.

 

Pourtant, ceux qui tombent dans le «stéréotype d'être déprimé, grincheux, irritable " constituent "pas plus de 10% de la population âgée,"

Voici six mythes répandus sur le vieillissement-avec des recherches récentes qui dissipe les idées fausses communes.

Mythe n ° 1: La dépression est plus fréquente dans la vieillesse

Il est facile de supposer que la vieillesse serait un temps déprimant de la vie. Après tout, les amis, la santé et les parents deviennent invalides et meurent, il est peut être difficile de maintenir une attitude positive.

Mais la recherche indique que le bien-être émotionnel s'améliore jusqu'à 70 ans, puis se stabilise. Même chez les centenaires, indique un rapport "le niveaux global élevé de bien-être se stabilise", selon une étude de 2014 réalisée par des chercheurs,

Comment les chercheurs mesurent le bien-être?

De 1993 à 1995, les scientifiques ont distribués des formulaires à 184 adultes, âgés de 18 à 94 ans. Pendant une semaine, cinq adulte choisis au hasard chaque jour, ils remplissaient des questionnaires leur demandant d'évaluer sur une échelle de un à sept comment ils se sentaient, ils devaient cocher 19 émotions, y compris la colère, la tristesse, l'amusement, l'ennui et la joie. Les chercheurs ont répété le même exercice sur cinq et 10 ans .

Leur conclusion: pour les participants âgés, leurs humeurs est leur émotions ce sont régulièrement améliorées.

L'étude se joint à d'autres qui concluent que les personnes âgées se concentrent sur les émotions positives plutôt que négatives, des souvenirs et des stimuli.

Dans une étude de 2003, par exemple, ont a constaté que contrairement aux jeunes adultes, les personnes âgées présentes des visages heureux, les tristes et en colère ont dirigées leurs regards le plus souvent vers les heureux.

Pourquoi mettre l'accent sur le positif? Comme les gens vieillissent, ils ont tendance à prioriser la signification émotionnelle et la satisfaction, leur donnant une incitation à voir le bien plus tôt que le mauvais, .

Selon l'Institut national de santé mentale, 5,5% des adultes de 50 ans et plus ont dit qu'ils ont connu un épisode dépressif majeur en 2012.

Pour ceux de 26 à 49 ans, le taux était de 7,6%, et pour 18 à 25 ans, il était de 8,9%.

Bien que les taux de dépression dans les maisons de retraite ont tendance à être élevé, «En général, quand on regarde les adultes plus âgés, ils ont tendance à être plus heureux, moins anxieux, moins en colère et ont tendance à bien se adapter à leur situation."

Mythe n ° 2: le déclin cognitif est inévitable

Comme nous vieillissons, notre cerveau subie des changements structurels.

Certaines régions, y compris le cortex pré frontal, rétrécit. Et les neurones qui transmettent les messages deviennent moins efficaces.

En conséquence, vers 30 ans, la concentration et la mémoire déclinent, les scores aux tests de raisonnement commence à diminuer, de même pour la résolution de problèmes.

Comme un vieil ordinateur, un cerveau âgé prend généralement plus de temps pour traiter et récupérer des informations dans sa mémoire bondé,

Des expériences récentes montrent que certaines activités semblent améliorer la fonction cognitive et peut-être ralentir le déclin cognitif lié à l'âge.

Dans deux études publiées cette année, le professeur Park à Dallas a testé les souvenirs de 239 adultes âgés de 60 à 90 ans, environ la moitié d'entre eux ont passé environ 16 heures par semaine pendant trois mois à l'apprentissage de nouvelles compétences, utiliser un iPad et prendre des photos numériques.

Comparé avec des pairs qui ont effectué des puzzles de mots ou engagés dans des activités sociales et d'autres tâches qui nécessitaient pas de nouvelles compétences, ceux qui apprennent de nouvelles compétences "ont montré une plus grande amélioration de la mémoire, avec une certaine amélioration montrant également la vitesse de traitement," explique le professeur Park, qui croit que les adultes plus âgés apprennent de nouvelles compétences difficiles ont puisant dans les  circuits et voies cérébrales plus diffuses .

Certains scientifiques pensent aussi les adultes plus âgés peuvent prendre des décisions plus sages.

Dans une étude publiée en 2010, les scientifiques ont demandé a 247 personnes âgées de lire des histoires sur les conflits entre les individus et les groupes sociaux et de prédire les résultats.

Après avoir transcrit leurs réponses, les enquêteurs ont retirés les noms et l' âges des participants et ont demandés aux étudiants ayant reçu une formation à évaluer leurs réponses sur la base de la «sagesse» définie, en partie, comme la capacité de voir les problèmes de multiples perspectives et se montrer sensible aux relations sociales. Les chercheurs ont ensuite demandé à des experts extérieurs, y compris le clergé et les professionnels  de classer un sous-ensemble des réponses en fonction de leurs propres définitions de la sagesse, un processus qui a largement confirmé l'exactitude des évaluations des élèves.

L'âge moyen de ceux avec des scores le plus haut  20% avait  65 ans, contre 46 ans pour les 80% restants, dit Igor Grossmann, professeur adjoint de psychologie à l'Université de Waterloo, en Ontario.

Mythe n ° 3: Les travailleurs âgés sont moins productifs

Les travailleurs de 55 ans et plus représentent 22% de la population active des États-Unis, contre 12% en 1992. Mais en partie grâce à des stéréotypes qui dépeignent les travailleurs âgés, moins adaptables que leurs collègues plus jeunes, ils sont largement supposés être moins productif.

En fait, la grande majorité des études universitaires montre «Qu'il n'y a pratiquement aucune relation entre l'âge et le rendement au travail», dit Harvey Sterns, directeur de l'Institut pour la vie.

Pour des emplois qui exigent une expérience, certaines études montrent que les personnes âgées ont un avantage celle de la performance. Les économistes de l'Institut Max Planck pour le droit social et la politique sociale, un organisme de recherche à but non lucratif à Munich, a examiné le nombre et la gravité des erreurs faites sur 3800 travailleurs d'une ligne d'assemblage Mercedes-Benz de 2003 à 2006. Les économistes ont déterminé que dans  plus de quatre période de l'année, les travailleurs âgés ont moins d'erreurs graves, tandis que les taux d'erreur graves des jeunes travailleurs ont légèrement augmenté.

"Les travailleurs âgés semblaient mieux connaître la façon d'éviter les erreurs graves», explique Matthias Weiss, le coordinateur académique de l'institut

Mythe n ° 3: Les travailleurs âgés sont moins productifs

Les travailleurs de 55 ans et plus représentent 22% de la population active des États-Unis, contre 12% en 1992. Mais en partie grâce à des stéréotypes qui dépeignent les travailleurs âgés, moins adaptables que leurs collègues plus jeunes, ils sont largement supposés être moins productif.

En fait, la grande majorité des études universitaires montre «pratiquement aucune relation entre l'âge et le rendement au travail», dit Harvey Sterns, directeur de l'Institut pour la vie

Des emplois qui exigent une expérience, certaines études montrent que les personnes âgées ont un avantage de performance.

Les économistes de l'Institut Max Planck pour le droit social et la politique sociale, un organisme de recherche à but non lucratif à Munich, a examiné le nombre et la gravité des erreurs faites sur 3800 travailleurs d'une ligne d'assemblage Mercedes-Benz de 2003 à 2006. Les économistes ont déterminé que plus que quatre période de l'année, les travailleurs âgés engage peu moins d'erreurs graves, tandis que les taux d'erreur graves des jeunes travailleurs ont légèrement augmenté.

"Les travailleurs âgés semblaient mieux connaître comment éviter les erreurs graves», explique Matthias Weiss, le coordinateur académique de l'institut

Mythe n ° 5: La créativité diminue avec l'âge

La créativité a longtemps été considérée comme le privilège du jeune. (Pensez: Lennon et McCartney)

Mais des études universitaires qui datent du19ème siècle une période où les artistes et les savants étaient prolifiques, indique que dans des domaines tels que les mathématiques pures et la physique théorique,  les découvertes sont réalisées par des jeunes adultes. Dans les domaines qui nécessitent des connaissances accumulées, les pics créatifs se produisent généralement plus tard. Les historiens et les philosophes, par exemple, "peuvent atteindre leur puissance maximale quand ils sont dans la soixantaine," .

David Galenson, professeur à l'Université de Chicago, a analysé les âges à laquelle quelque 300 artistes célèbres, poètes et romanciers ont produit leurs œuvres les plus précieuses. (Pour l'œuvre d'art, il a utilisé les prix d'enchères et le nombre de fois des œuvres spécifiques apparu dans les livres de texte. Pour les œuvres littéraires, il a compté les mots qui leur sont consacrées dans les monographies savantes.)

Sa conclusion: les clusters de génie créatif en deux catégories: les artistes conceptuels, qui ont tendance à faire de leur mieux entre  20 et 30ans, et des artistes expérimentaux, qui ont souvent besoin de quelques décennies de plus pour atteindre le plein potentiel. Les artistes conceptuels travaillent  l'imagination, une zone où les jeunes ont un avantage car ils ont tendance à être plus ouverts à de nouvelles idées , explique le professeur Galenson. Les artistes expérimentaux s'améliorent avec l'expérience. Ils prennent des années à perfectionner leur style et leur connaissance.

Mythe n ° 6: Faire plus d'exercice c'est mieux

Quand il s'agit d'améliorer la santé et la longévité, l'exercice est la clé. Mais un nombre croissant d'études montrent que faire plus d'exercice ce n'est pas toujours mieux.

"Vous arrivez à un point de rendement décroissant», dit James O'Keefe, un professeur de médecine à l'Université de Missouri-Kansas City.

Le Dr O'Keefe et co-auteurs ont suivis 1098 joggeurs et 3950 non-joggeurs entre  2001-2013; Dans l'ensemble, les coureurs  vivaient plus longtemps que les non-joggeur:

Mais la nouvelle étude a découvert que ceux qui courraient plus de quatre heures par semaine à un rythme rapide ont perdu beaucoup d'espérance de vie, sinon la totalité, des avantages de longévité.

Le groupe qui a vu les plus grandes améliorations? Ceux qui faisait un jogging de un à deux heures par semaine  avec au moins deux jours de congé par semaine.

Dr O'Keefe estime à long terme qu'un exercice d'endurance intense peut provoquer des "traumatismes répétés" au cœur. Sa recommandation: tenir  une séance d'entraînement cardiovasculaire modéré chaque jour, et prendre au moins un jour de congé par semaine. "Vous n'avez pas besoin de courir un marathon».

Article proposé et traduit par james scot

Pub

S'il vous plaît partagez vos impressions,commentaires sur ce document ou signaler un probléme,des fautes d'orthographe

manque de reconnaissance personnes âgées

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Thomas@SoinsMédicaux
  • 1. Thomas@SoinsMédicaux (site web) | 18/12/2014

Cet article est très bien ! C'est vrai que vieillir n'a pas que des inconvénients et cela peut même s'accompagner de bonheur au quotidien. Il ne faut pas laisser de place aux idées reçues. Surtout que contrairement à la jeune génération, les plus anciens sont optimistes et heureux !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.