Bonjour M

Connexion membre

Être vieux c'est pas la fin

  • Par soignant
  • Le 11/08/2018
  • Commentaires (0)

Beaucoup de gens supposent que vivre plus longtemps signifie qu'ils seront moins capables.

Les gens vivent plus longtemps que jamais. C'est quelque chose que nous entendons tous tout le temps. C'est dans les journeaux, magazine, sur les médias sociaux et dans de nombreuses conversations. Malheureusement, la plupart des gens n’ont aucune idée de ce que cela signifie réellement.

Pour certains qui pensent que atteindre l’âge de 95 ou 100 ans,disent: «Si j’ai dépassé les 85 ou 90 ans, prends-moi un revolver et tue-moi. 

Alors, laissez-moi mettre les choses au clair pour ce que signifie une longévité accrue. Dans sa forme la plus élémentaire, cela signifie que les gens mettent plus de temps à se sentir vieux. 

Réfléchissez y un peu. Cela prend plus de temps pour que les gens se sentent vieux.

C’est une façon plus utile et concrète de dire que 60 ans est le nouveau 40 ans ou que 70 ans est le nouveau 50 ans, car cela ouvre la porte à ceux qui ont atteint l’âge de la retraite. Cela aide à briser la stigmatisation de l'âge de la retraite traditionnel et peut constituer une étape majeure dans la lutte contre l'âgisme 

L'idée qu'il faut plus de temps pour que les personnes se sentent vieux peut être rafraîchissante, mais pour le moment, c'est très déroutant pour beaucoup de gens et c'est l'une des principales raisons pour lesquelles les baby-boomers détestent absolument la retraite. 

Nous avons tous été programmés pour penser qu'une fois à la retraite, il est temps de se mettre au golf et de s'occuper des petits-enfants. Et si vous ne le faites pas, il y aura des conséquences. Non seulement les gens penseront que vous n’avez pas épargné suffisamment pour votre retraite ou que vous ne voulez pas passer plus de temps avec votre conjoint ou votre famille ou peut-être que vous n’avez pas de vie en dehors du travail.

C'est une situation difficile avec des sentiments difficiles à expliquer. Que feriez-vous si vous vous sentiez plus capable, plus compétent et plus motivé que jamais, mais que les gens vous rejetaient à cause de votre âge, de votre couleur de cheveux ou de vos années d'expérience?

Ce que nous devons faire, c'est briser la stigmatisation associée à l'âge et à la retraite. Nous devons adopter une nouvelle façon de penser que lorsque les gens atteignent l'âge de 62, 65 ou 70 ans, il est temps de changer de vitesse mais pas nécessairement de les arrêter.

C'est une des raisons pour lesquelles je suggère de remplacer le terme retraite par une version plurielle, les retraites. Au fur et à mesure que les gens atteignent ce stade et recherchent plus d’éducation, une nouvelle opportunité d’affaires ou un choix de carrière, ils pourront se réinventer plusieurs fois et, par la même occasion, prendre leur retraite plus d’une fois.

Bien sûr, l’inconvénient de cette réalité est qu’elle nécessitera également des changements dans des domaines tels que la sécurité sociale et l’assurance-maladie. Je ne cherche pas à participer à un débat politique sur ce sujet, mais en ce qui concerne l'âgisme et la façon dont les personnes âgées sont traitées sur le marché du travail, nous devons reprogrammer le système .

Je sais que les gens n'aiment pas le terme «vieux», mais il ne s'en va pas, alors je préférerais aborder la question en fonction de ce que les gens pensent, disent et font plutôt que de donner un résultat positif. Par conséquent, je pense que la redéfinition des personnes qui reçoivent de l'aide ou du soutien doit changer si nous voulons que les travailleurs âgés de 60 à 75 ans soient reconnus plutôt que d'être relégués dans les croyances dépassées de la société au sujet du vieillissement.

L'idée qu'il faut plus de temps aux gens pour se sentir vieux constitue un nouveau moyen pour les gens de tirer le meilleur parti de notre longévité croissante, tout en offrant une perspective des problèmes de l'âgisme et des droits.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire