Qcm infection associées aux soins

Sommaire

Dans la liste ci-dessous vous trouverez :

  • Qu’est ce qu’une infection nosocomiale ?
  • Comment se transmettent les infections nosocomiales ?
  • Quelles sont les infections nosocomiales les plus fréquentes ?
  • Quels sont les facteurs favorisants les infections nosocomiales ?
  • Quels sont les différents modes de transmission d'une infection nosocomiale
  • Exercice gratuit Qcm infection associées aux soins

 

Qu’est ce qu’une infection nosocomiale ?

Les infections nosocomiales sont les infections contractées au cours d’un séjour dans un établissement de santé (hôpital, clinique…).
Elle est aussi appelée infection associée aux soins.
Ceci veut dire que ces infections sont absentes au moment de l’admission du patient dans l’établissement.

Cependant, si l’état infectieux du patient à l’admission est inconnu, l’infection est généralement considérée comme nosocomiale si elle apparaît après 48 heures d’hospitalisation.
Si elle apparaît avant un tel délai, on considère en général qu’elle était en incubation lors de l’entrée dans l’établissement.

Comment se transmettent les infections nosocomiales ?

Les infections peuvent être directement liées aux soins dispensés au patient (par exemple l’infection sur cathéter) ou simplement survenir lors de l’hospitalisation, indépendamment de tout acte médical (par exemple une épidémie de grippe).
Il existe plusieurs types d’infections nosocomiales relevant de modes de transmission différents :

  • le malade s’infecte avec ses propres micro-organismes, à la faveur d’un acte invasif et/ou en raison d’une fragilité particulière ;
  • les micro-organismes ont pour origine les autres malades (transmission croisée entre malades ou par les mains ou matériels des personnels), les personnels ou la contamination de l’environnement hospitalier (eau, air, équipements, alimentation…).

Quelles sont les infections nosocomiales les plus fréquentes ?

Les sites anatomiques d’infections nosocomiales par ordre de fréquence la plus importante sont : l’appareil urinaire, les voies respiratoires, le site opératoire (intervention chirurgicale) et le système sanguin. La fréquence n’est pas synonyme de gravité. Ainsi, les infections urinaires sont les plus fréquentes mais ne sont en général pas graves.

 

Les germes les plus fréquemment identifiés lors d’une infection nosocomiale sont Escherichia coli, Staphylococcus aureus (stapylocoque doré) et Pseudomonas aeruginosa ("pyo").

Quels sont les facteurs favorisants ?

 
Quel que soit son mode de transmission, la survenue d’une infection nosocomiale est favorisée par la situation médicale du patient qui dépend de :
  • son âge et sa pathologie : sont particulièrement à risque les personnes âgées, les personnes immunodéprimées, les nouveaux nés, en particulier les prématurés, les polytraumatisés et les grands brûlés ;
  • certains traitements (antibiotiques qui déséquilibrent la flore bactérienne des patients et sélectionnent les bactéries résistantes ; traitements immunosuppresseurs) ;
  • la réalisation d’actes invasifs nécessaires au traitement du patient : sondage urinaire, pose d’un cathéter, ventilation artificielle ou intervention chirurgicale …

Quels sont les différents modes de transmission d'une infection nosocomiale

On distingue 4 modes de transmission des infections nosocomiales :

  • L'auto-infection: La malade s'infecte avec ses propres germes, les « portes d'entrée » sont les lésions des muqueuses, les lésions cutanées (plaies, brûlures, maladies de peau).

 

  • L'hétéro-infection: Dans ce cas, le germe responsable de l'infection nosocomiale provient d'un autre malade, la transmission étant le plus souvent manuportée, par le personnel soignant intervenant auprès de plusieurs patients, disséminant ainsi les germes d'une personne à l'autre. C'est le mode de contamination le plus fréquent lors d'épidémies.

 

  • La xéno-infection: Ce mode de transmission est un peu particulier, dans ce cas les agents pathogènes sont transmis par des personnes venant de l'extérieur (personnel soignant, visiteurs, sous-traitants), et présentant eux-mêmes une pathologie infectieuse, déclarée ou en cours d'incubation.

 

  • L'Exo-infection: Ce mode de transmission est issu, soit d’un dysfonctionnement technique d'un matériel (filtre à air, autoclave…), soit d’une erreur commise dans l'exécution des procédures de traitement.

Qcm infection associées aux soins

 

Sultan julien

Formateur IFSI

https://www.sanitaire-social.com/guide/hopitaux-et-cliniques/questions

Source https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/qualite-des-soins-et-pratiques/securite/infections-associees-aux-soins-ias/

Entraînement intensif au module 6

Exercices corrigés du DEAS Modules 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés  

En savoir plus

21 votes. Moyenne 4.05 sur 5.

Commentaires (11)

pioupiou
merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mille merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii oufffffffff heuresement que se site est làà pour degrossir!!!!
roze
  • 2. roze | 23/12/2015
Super , c'est juste génial pour réviser en s'amusant
guylaine
  • 3. guylaine | 08/10/2015
merci
ca en vaut la peine c;est juste enorme comme outil de revision
tchikook
  • 4. tchikook | 25/01/2015
Parfait !! Excellent pour des révisions tout sauf ennuyeuses, merci :)
Bri68
  • 5. Bri68 | 24/01/2015
Super CA aide bien
KAYLANE
  • 6. KAYLANE | 18/01/2015
Juste geniale encore des mise a jour Merci
julien sultan
Merci de vos encouragements,de nouveaux exercices sont en préparation
jesssoph
  • 7. jesssoph | 02/01/2015
j'adore !! encore !! ça aide bcp les étudiants !
estelle
  • 8. estelle | 20/07/2014
vraiment bien ce site!!!!
VICTORINE
  • 9. VICTORINE | 02/05/2014
merci pour ce site super
saadia57
  • 10. saadia57 | 09/03/2014
super

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 31/12/2019