<script async src="https://cse.google.com/cse.js?cx=ca16ebac9c7677f65"></script> <div class="gcse-search">&nbsp;</div>

Partiel N 10 Défaillance organique et processus dégénératif

PARTIEL UE 2.7 - DÉFAILLANCES ORGANIQUES ET PROCESSUS DÉGÉNÉRATIFS 
QUESTION N°1 : Infiirmier(e) en soins à domicile vous êtes accompagné(e) de Sarah, étudiante en soins 
infirmiers de deuxième année. Vous découvrez ce jour Madame Praline gisant sur le sol de sa salle de bain. 
Cette dernière a chuté en voulant enjamber sa baignoire. Madame Praline a 77 ans souffre d’ostéoporose depuis l’âge de 55 ans mais ne s’est jamais préoccupée de son état de santé. Elle se plaint de la jambe droite, son membre est raccourci et en rotation externe. Après avoir rassuré la patiente, vous appelez le SAMU pour une prise en soins efficiente. 
Question 1.1 - Expliquez à Sarah ce qu’est l’ostéoporose
 
Question 1.2 - Citez-lui 4 fractures prépondérantes liées à l’ostéoporose du sujet âgé 
Les fractures prépondérantes liées à l’ostéoporose du sujet âgé : 

Question 1.3 - Citez 2 conséquences que ces fractures peuvent avoir sur l’autonomie du sujet 
âgé. 

QUESTION N°2 : Infirmier(e) en service de neurologie, vous vous occupez de Sandrine 18 ans, transférée du service des urgences dans la nuit pour crise d’épilepsie type Grand Mal. Elle est traitée depuis plusieurs années par Phénobarbital 150mg (anticonvulsivant) le soir. Ce traitement est équilibré et bien toléré. Hier soir, elle s’est rendu en discothèque avec ses amis pour y fêter ses 18 ans et sa réussite au bac. Toutes ces joies et ces émotions ont fait que Sandrine a oublié de prendre son traitement anti convulsif. Ce matin, Sandrine est très anxieuse, elle verbalise son appréhension de faire une nouvelle crise. Vous décidez de vous entretenir avec elle afin de l’éclairer sur les conduites préventives à tenir. 


Question 2.1 - Citez 5 conseils que vous donnez à Sandrine pour prévenir la survenue de 
nouvelle crise 
Les conseils que l’on peut donner pour prévenir la survenue de nouvelles crises sont : 

Vous encadrez Sophia, étudiante en première année. Sophia vous demande quelle est la conduite à tenir face à une crise d’épilepsie. 
Question 2.2 - Expliquez à Sophia la conduite à tenir infirmière lors d’une crise d’épilepsie. 
La conduite à tenir lors d’une crise d’épilepsie est la suivante : 

QUESTION N°3 : Pour chaque affirmation cocher la ou les réponses correctes.

Question 3.1 - Les complications éventuelles de la chirurgie de la cataracte sont :

• Un déplacement de l’implant

• Une hémorragie rétinienne

• Un oedème de la cornée

• Une hypertension intra oculaire

Question 3.2 - La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge) est liée à l’atteinte :

• De la rétine

• De la cornée

• Du nerf optique

• Du cristallin

Question 3.3 - Les signes de l’insuffisance rénale sont :

• Une protéinurie

• Des brûlures mictionnelles

• Des douleurs lombaires

• Des oedèmes des membres inférieurs

Question 3.4 - Lors de la dialyse :

• Le sang du patient est changé

• Les déchets du métabolisme protéique sont éliminés

• Le surplus volémique est éliminé

• Le traitement habituel est administré par cette voie

Question 3.5 - Les facteurs de risques d’une insuffisance cardiaque sont :

• Le diabète

• L’hypercholestérolémie

• L’HTA (hypertension artérielle)

• L’athérosclérose

Question 3.6 - Les signes cliniques caractéristiques de la maladie de Parkinson sont :

• Les dyskinésies

• L’instabilité posturale

• L’akinésie

• L’hypotension orthostatique

Question 3.7 - Citez 3 caractéristiques du tremblement du patient parkinsonien

Les 3 caractéristiques du tremblement du patient parkinsonien sont : 

Question 3.8 - Citez les 3 stades de la maladies d’Alzheimer

Question 3.9 - Pour chaque signes clinique ci-dessous, vous indiquerez s’il correspond à la

pathologie de l’insuffisance cardiaque droite ou de l’insuffisance cardiaque gauche (tous les éléments

sont à utilise sans répétition. Voici les signes cliniques : tachycardie, douleur dans la région

hépatique, crépitants bases pulmonaires, oedèmes des membres inférieurs, ascite, turgescence

jugulaire.

Tachycardie :

Douleur dans la région hépatique : 

Crépitants bases pulmonaires : 

Oedèmes des membres inférieurs :

Ascite : 

Turgescence jugulaire : 

QUESTION N°4 : Julien, lycéen en terminale scientifique, est diabétique insulinodépendant (diabète type 1)

depuis l’âge de 11 ans. Il est traité par insuline d’action rapide : 8 unités, 3 fois par jour avant les principaux

repas, et insuline intermédiaire d’action sémiologie lente : 14 unités à 8h et 20h. Ce jeune homme de 1m80pour 85kg est très sportif et pratique l’escalade, ce qui nécessite des réajustements permanents de sontraitement et la prise de collations. Il est admis à l’hôpital de jour, dans lequel vous travaillez, pour un bilan de son diabète en raison de déséquilibres fréquents. L’examen de son carnet d’auto contrôle montre : des hypoglycémies répétées, des chiffres de la mesure capillaire pas toujours en cohérence avec les dosesd’insuline injectées, des oublis d’injection d’insuline.

De contact facile, Julien dit au cours de l’entretien d’entrée que « sa maladie devient difficilement compatibleavec ses sorties, son activité sportive et la pression de sa mère, et qu’à certains moments ça lui prend latête ». Il ajoute que s’il a le BAC, il a pour projet de partir 15 jours à Ibiza avec ses copains pour, selon sespropres termes « s’éclater » mais demande un « protocole efficace pour éviter tout accident ». Les examens ayant été réalisés, il attend les derniers résultats pour téléphone à sa mère et sortir de l’unité de soin.

Dans le cadre de l’éducation thérapeutique, vous effectuez un entretien auprès de Julien. Vous trouvez une angle d’approche par le biais de ses futures vacances à Ibiza, et Julien accepte de revoir avec vous les différentes composantes du programme d’éducation thérapeutique. Vous lui demandez quels sont lesproblèmes qu’il rencontre le plus souvent dans sa maladie. Il vous répond que ses principales difficultés sont :

l’adaptation de ses doses d’insuline avec ses sorties et l’équilibre de son diabète lors de sa pratique sportive.

Vous commencez par une évaluation de ses acquis, ce qui vous permet d’identifier la nécessité de lui rappelerque la pratique d’une activité à ses conséquences sur son équilibre glycémique.

Question 4.1 - Citez 2 informations que vous donnez à Julien à propos des conséquences d’une

activité sportive sur l’équilibre glycémique

Les conséquences d’une activité sportive sur l’équilibre glycémique :sont

Vous faites dans un second temps le point avec lui sur ses connaissances concernant : la physiopathologie dudiabète de type 1 et les complications chroniques potentielles (micro-angiopathie, macro-angiopathie,neuropathie)

Question 4.2 - Évoquez votre explication concernant le mécanisme physiopathologie du diabètetype 1

Question 4.2.2 - Expliquez le mécanisme physiopathologique mis en jeu et deux conséquences

sur l’organisme, pour chacune de ces complications chroniques :

micro-angiomatoses,

macro-angiomatoses 

neuropathies diabétiques

Question 4.3 - Expliquez l’intérêt de l’association des deux insulines dans le traitement de Julien

QUESTION N°5 : Infirmier(ère) en service d’hémodialyse, vous vous occupez de Mme Victoria, patiente

nouvellement dialysé 3 fois par semaine, porteuse d’une fistule artério-veineuse à droite (FAV). Lors de sa

troisième séance de dialyse vous faites le point sur son régime alimentaire.

Question 5.1 - Citez 4 conseils que vous donnez à Mme Victoria concernant son régimealimentaire

Question 5.2 - Citez 4 précautions essentielles que vous préconisez à Mme Victoria concernant

sa fistule artério-veineuse

Les précautions essentielles concernant la fistule artério-veineuse :sont:

 

PARTIEL UE 2.7 - DÉFAILLANCES ORGANIQUES ET PROCESSUS DÉGÉNÉRATIFS 
QUESTION N°1 : Infiirmier(e) en soins à domicile vous êtes accompagné(e) de Sarah, étudiante en soins 
infirmiers de deuxième année. Vous découvrez ce jour Madame Praline gisant sur le sol de sa salle de bain. 
Cette dernière a chuté en voulant enjamber sa baignoire. Madame Praline a 77 ans souffre d’ostéoporose depuis l’âge de 55 ans mais ne s’est jamais préoccupée de son état de santé. Elle se plaint de la jambe droite, son membre est raccourci et en rotation externe. Après avoir rassuré la patiente, vous appelez le SAMU pour une prise en soins efficiente. 
Question 1.1 - Expliquez à Sarah ce qu’est l’ostéoporose
L’ostéoporose est la raréfaction du tissus osseux qui ne peut plus assurer sa fonction mécanique ce qui entraîne des fractures pour les gestes de la vie quotidienne. Il y a une fragilité accru du squelette. 
Question 1.2 - Citez-lui 4 fractures prépondérantes liées à l’ostéoporose du sujet âgé 
Les fractures prépondérantes liées à l’ostéoporose du sujet âgé : 
• Le col fémoral 
• Fracture du poignet 
• Fracture des côtes 
• Tassement vertébraux 
Question 1.3 - Citez 2 conséquences que ces fractures peuvent avoir sur l’autonomie du sujet 
âgé. 
Les conséquences que ces fractures peuvent avoir est un défaut de mobilisation du membre et fente musculaire. 
QUESTION N°2 : Infirmier(e) en service de neurologie, vous vous occupez de Sandrine 18 ans, transférée du service des urgences dans la nuit pour crise d’épilepsie type Grand Mal. Elle est traitée depuis plusieurs années par Phénobarbital 150mg (anticonvulsivant) le soir. Ce traitement est équilibré et bien toléré. Hier soir, elle s’est rendu en discothèque avec ses amis pour y fêter ses 18 ans et sa réussite au bac. Toutes ces joies et ces émotions ont fait que Sandrine a oublié de prendre son traitement anti convulsif. Ce matin, Sandrine est très anxieuse, elle verbalise son appréhension de faire une nouvelle crise. Vous décidez de vous entretenir avec elle afin de l’éclairer sur les conduites préventives à tenir. 
Question 2.1 - Citez 5 conseils que vous donnez à Sandrine pour prévenir la survenue de 
nouvelle crise 
Les conseils que l’on peut donner pour prévenir la survenue de nouvelles crises sont : 
• D’avoir une bonne hygiène de vie au niveau de la qualité et de la quantité du sommeil, de ne pas boire d’alcool ou d’excitant 
• D’éviter les boites de nuits
• D’éviter les sports à risques 
• Être régulière dans sa prise de traitement 
• Pratiquer une activité physique régulière 
Vous encadrez Sophia, étudiante en première anémie. Sophia vous demande quelle est la conduite à tenir face à une crise d’épilepsie. 
Question 2.2 - Expliquez à Sophia la conduite à tenir infirmière lors d’une crise d’épilepsie. 
La conduite à tenir lors d’une crise d’épilepsie est la suivante : 
• Protéger le patient des dangers, et l’éloigner de tout objet dangereux 
• Ne pas chercher à maîtriser les mouvements 
• Ne rien mettre dans la bouche (excepté la canule de Guedel) 
• Protéger la tête 
• Mise en PLS après la phase tonico-clonique 
• Surveillance de la respiration 
• Prise des paramètres vitaux• Évaluation de la conscience et des fonctions neurologiques.

QUESTION N°3 : Pour chaque affirmation cocher la ou les réponses correctes.

Question 3.1 - Les complications éventuelles de la chirurgie de la cataracte sont :

• Un déplacement de l’implant

• Une hémorragie rétinienne

• Un oedème de la cornée

• Une hypertension intra oculaire

Question 3.2 - La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge) est liée à l’atteinte :

• De la rétine

• De la cornée

• Du nerf optique

• Du cristallin

Question 3.3 - Les signes de l’insuffisance rénale sont :

• Une protéinurie

• Des brûlures mictionnelles

• Des douleurs lombaires

• Des oedèmes des membres inférieurs

Question 3.4 - Lors de la dialyse :

• Le sang du patient est changé

• Les déchets du métabolisme protéique sont éliminés

• Le surplus volémique est éliminé

• Le traitement habituel est administré par cette voie

Question 3.5 - Les facteurs de risques d’une insuffisance cardiaque sont :

• Le diabète

• L’hypercholestérolémie

• L’HTA (hypertension artérielle)

• L’athérosclérose

Question 3.6 - Les signes cliniques caractéristiques de la maladie de Parkinson sont :

• Les dyskinésies

• L’instabilité posturale

• L’akinésie

• L’hypotension orthostatique

Question 3.7 - Citez 3 caractéristiques du tremblement du patient parkinsonien

Les 3 caractéristiques du tremblement du patient parkinsonien sont : un tremblement lors du repos, une raideur et une lenteur lors de l’exécution des mouvements.

Question 3.8 - Citez les 3 stades de la maladies d’Alzheimer

La phase du début : troubles de mémoire, difficultés à faire des gestes de la vie quotidienne...

La phase d’état : troubles de mémoire des faits récents et anciens, une désorientation spatio-temporelle, aphasie, apraxie,agnosie

La phase finale : perte de la marche, des chutes allant jusqu’à l’état grabataire, une perte de communications verbales et des troubles de la déglutition.

Question 3.9 - Pour chaque signes clinique ci-dessous, vous indiquerez s’il correspond à la

pathologie de l’insuffisance cardiaque droite ou de l’insuffisance cardiaque gauche (tous les éléments

sont à utilise sans répétition. Voici les signes cliniques : tachycardie, douleur dans la région

hépatique, crépitants bases pulmonaires, oedèmes des membres inférieurs, ascite, turgescence

jugulaire.

Tachycardie : insuffisance cardiaque gauche et insuffisance cardiaque droiteDouleur dans la région hépatique : insuffisance cardiaque droite

Crépitants bases pulmonaires : insuffisance cardiaque gauche

Oedèmes des membres inférieurs : insuffisances cardiaque droite

Ascite : insuffisance cardiaque droite

Turgescence jugulaire : insuffisance cardiaque droite

QUESTION N°4 : Julien, lycéen en terminale scientifique, est diabétique insulinodépendant (diabète type 1)

depuis l’âge de 11 ans. Il est traité par insuline d’action rapide : 8 unités, 3 fois par jour avant les principaux

repas, et insuline intermédiaire d’action sémiologie lente : 14 unités à 8h et 20h. Ce jeune homme de 1m80pour 85kg est très sportif et pratique l’escalade, ce qui nécessite des réajustements permanents de sontraitement et la prise de collations. Il est admis à l’hôpital de jour, dans lequel vous travaillez, pour un bilan de son diabète en raison de déséquilibres fréquents. L’examen de son carnet d’auto contrôle montre : des hypoglycémies répétées, des chiffres de la mesure capillaire pas toujours en cohérence avec les dosesd’insuline injectées, des oublis d’injection d’insuline.

De contact facile, Julien dit au cours de l’entretien d’entrée que « sa maladie devient difficilement compatibleavec ses sorties, son activité sportive et la pression de sa mère, et qu’à certains moments ça lui prend latête ». Il ajoute que s’il a le BAC, il a pour projet de partir 15 jours à Ibiza avec ses copains pour, selon sespropres termes « s’éclater » mais demande un « protocole efficace pour éviter tout accident ». Les examens ayant été réalisés, il attend les derniers résultats pour téléphone à sa mère et sortir de l’unité de soin.

Dans le cadre de l’éducation thérapeutique, vous effectuez un entretien auprès de Julien. Vous trouvez une angle d’approche par le biais de ses futures vacances à Ibiza, et Julien accepte de revoir avec vous les différentes composantes du programme d’éducation thérapeutique. Vous lui demandez quels sont lesproblèmes qu’il rencontre le plus souvent dans sa maladie. Il vous répond que ses principales difficultés sont :

l’adaptation de ses doses d’insuline avec ses sorties et l’équilibre de son diabète lors de sa pratique sportive.

Vous commencez par une évaluation de ses acquis, ce qui vous permet d’identifier la nécessité de lui rappelerque la pratique d’une activité à ses conséquences sur son équilibre glycémique.

Question 4.1 - Citez 2 informations que vous donnez à Julien à propos des conséquences d’une

activité sportive sur l’équilibre glycémique

Les conséquences d’une activité sportive sur l’équilibre glycémique :

• Risque d’hypoglycémie

• Perte de poids qui est a éviter chez une diabète de type 1

Vous faites dans un second temps le point avec lui sur ses connaissances concernant : la physiopathologie dudiabète de type 1 et les complications chroniques potentielles (micro-angiopathie, macro-angiopathie,neuropathie)

Question 4.2 - Évoquez votre explication concernant le mécanisme physiopathologie du diabète

type 1

Elle correspond à la destruction progressive des cellules des ilôts de Langherans, qui normalement synthétisent l’insulineaboutissant à une carence absolue en insuline.

Question 4.2.2 - Expliquez le mécanisme physiopathologique mis en jeu et deux conséquences

sur l’organisme, pour chacune de ces complications chroniques : micro-angiomatoses, macro-

angiomatoses et neuropathies diabétiques

Après plusieurs années de diabète non ou mal équilibrée des complications chroniques seront causées par une atteinte desvaisseaux sanguins.

Micro-angiomatoses : atteinte des petits vaisseaux sanguins. Les conséquences sur l’organisme : cécité, insuffisancerénale

Macro-angiomatoses : atteinte des grosses artères. Les conséquences sur l’organisme : artériopathie des membres Inférieurs, accident vasculaire cérébral

Neuropathies diabétiques : atteinte des nerfs, le plus fréquemment au niveau des membres inférieurs. Les conséquencessur l’organisme : perte de la sensibilité (chaud, froid, douleurs), mal perforant plantaire.

Question 4.3 - Expliquez l’intérêt de l’association des deux insulines dans le traitement de Julien

L’intérêt de l’association des deux insulines dans le traitement de Julien est de pouvoir substituer au prancréas.

QUESTION N°5 : Infirmier(ère) en service d’hémodialyse, vous vous occupez de Mme Victoria, patiente

nouvellement dialysé 3 fois par semaine, porteuse d’une fistule artério-veineuse à droite (FAV). Lors de sa

troisième séance de dialyse vous faites le point sur son régime alimentaire.

Question 5.1 - Citez 4 conseils que vous donnez à Mme Victoria concernant son régimealimentaire

Les conseils concernant le régime alimentaire : avoir un régime désodé, pauvres en lipides, protéines, phosphore

Question 5.2 - Citez 4 précautions essentielles que vous préconisez à Mme Victoria concernant

sa fistule artério-veineuse

Les précautions essentielles concernant la fistule artério-veineuse :

• Une bonne hygiène du bras est à respecter : lavage eau et savon

• Ne pas gratter le bras car le point de ponction lors de la dialyse risque de s’infecter

• Éviter les vêtements à manche trop serrés

• Pas d’exposition solaire car risque de thrombose

Je teste le semestre 3 et 4 Menu semestre 3 et 4 UE 4.2 Soins relationnels UE 4.6.Soins éducatifs et préventifs UE 3.5 Encadrement des professionnels de soins Fondamentaux en soins infirmiers

Date de dernière mise à jour : 05/09/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam