<script async src="https://cse.google.com/cse.js?cx=ca16ebac9c7677f65"></script> <div class="gcse-search">&nbsp;</div>

Partiel 11 processus inflammatoire et infectieux

PARTIELS UE 2.5 SEMESTRE 3 - PROCESSUS INFLAMMATOIRES ET INFECTIEUX
CAS CLINIQUE N°1 : Vous êtes infirmière dans un service d’urgence, vous accueillez Mme C, 72 ans, qui a été transportée par les sapeurs-pompiers. Elle est allongée sur un brancard dans le couloir  d’accueil du service. Vous constatez que sa conscience est altérée, elle est en sueurs et présente des  marbrures des extrémités. L’interne du service, qui vient de lire le courrier de son médecin traitant,  vous demande d’installer tout de suite dans le « box de déchoquage », car il suspecte un choc  septique 
Question 1.1 - Pour comprendre la consigne de l’interne, vous vous remémorez la  définition du choc septique en appréciant son degré d’urgence 
 
Question 1.2 - Pour chaque item proposé ci-dessous, précisez les signes cliniques  évocateurs d’un choc septique. Voici les 6 items : température corporelles, signes cutanés,  fonction cardiaque et hémodynamique, fonction respiratoire, fonction rénale, fonction  neurologique. 
Température corporelle : 
Signes cutanés : 
Fonction cardiaque et hémodynamique : 
Fonction respiratoire : 
Fonction rénale : 
Fonction neurologique : 
 
CAS CLINIQUE N°2 : M. D, âgé de 25 ans est entré hier en service de gastro-entérologie à la demande de son médecin traitant. Il se plaint de douleurs abdominales et de diarrhées fréquentes  depuis 5 jours. Il est également très asthénique et pyrétique à 38°C depuis quelques jours. La femme  de M.C vous précise qu’il fume et qu’il a perdu 3 kilos en 15 jours. Elle ajoute qu’il a présenter les  même signes le mois dernier qu’il n’a pas voulu consulter. Le médecin suspecte une maladie de  Crohn. 
Question 2.1 - M.C vous demande de lui expliquer la maladie de Crohn que lui répondez-vous ? 
 
Question 2.2 - M.C vous demande s’il existe des règles hygiéno-diététique, quels  conseils lui apportez-vous ? 
 
Pour les question 3.1, 3.2, 3.3, 3.4, 3.5 et 3.6. Cochez les réponses exactes dans les affirmations ci-dessous :
Question 3.1 - La toxoplasmose est :
• Une maladie causée par un parasite présent dans les déjections du chat
• Une maladie sexuellement transmissible
• Une maladie bénigne pour le fœtus, en cas de primo-infection de la mère en début de grossesse
 
Question 3.2 - La leishmaniose :
• Est transmise à l’homme par la piqûre d’un inspecte appelé phlébotome
• Peut être transmise par contact cutané avec un chien infecté
• Peut être transmise par ingestion d’aliments contaminés
 
Question 3.3 - L’origine de la pneumopathie peut être :
• L’otite
• La rhinite
• La pneumopéritoine
• Le phlegmon
 
Question 3.4 - La prescription à respecter avant de commencer une antibiothérapie dans le cadre d’une pneumopathie est de :
• Réaliser un ECBU
• Réaliser une série d’hémocultures
• Réaliser une hémoculture
• Commencer les antipyrétiques
 
Question 3.5 - Le signe de gravité de la fièvre dans le cadre d’un sepsis simple est :
• Une bradycardie
• Une tachycardie
• Une pression artérielle augmentée
• Une fréquence respiratoire diminuée
 
Question 3.6 - Cette maladie est à déclaration obligatoire :
• La tuberculose
• La leishmaniose
• La maladie de Lyme
• La toxoplasmose
 
Question 4.1 - Expliquez le terme « érysipèle » et citez sa principale localisation
Infection de la peau due à une bactérie, le plus souvent un streptocoque, elle s’introduit dans la peau par une plaie. Sa'principale localisation est sur les jambes.
 
Question 4.2 - Cochez parmi les 6 propositions ci-dessous l’agent infectieux impliqué dans
l’érysipèle :
• Bactérie
• Champignon
• Parasite
• Levure
• Chlamydia
• Virus
 
Question 5 : Dans la maladie du SIDA, citez 4 infections secondaires opportunistes
 
Question 6 : Énumérez 4 signes cliniques d’une méningite
 
 
CAS CLINIQUE N°3 : Madame F, 64 ans, est hospitalisée pour un syndrome infectieux dans le service de médecine ou vous travaillez. La patiente présente des frissons, une hyperthermie à 39°C depuis plusieurs jours, une toux avec expectoration purulente. Mme F se plaint d’une asthénie importante. Au regard des signes cliniques le médecin suspecte une tuberculose. Il prescrit les examens biologiques suivants : numération formule sanguine (NFS), série de 3 hémocultures, paracétamol (perfalgan) 1 gramme en IV à passer en 20 minutes (vous disposez de poches de paracétamol de 100ml dosées à 1 gramme)
 
Question 7.1 - Expliquez l’intérêt de la réalisation de la NFS dans la situation de Madame G
 
Question 7.2 - Expliquez l’intérêt de la réalisation des hémocultures dans la situation de Madame G
 
Question 7.3 - Calculez le débit en gouttes/minutes du Paracétamol 1ml = 20 gouttes 100 ml = ?
 
SUITE CAS CLINIQUE N°3 : Au regard du syndrome infectieux de Madame F, le médecin du service prescrit un isolement septique en chambre seule
 
Question 7.4 - En lien avec cette prescription, décrivez les mesures que vous mettez en place pour prévenir les risques de contamination
 
CAS CLINIQUE N°4 : Vous êtes infirmier(ère) dans un lycée, Mlle D, 17 ans, présente des brûlures mictionnelles et une douleur dans le bas-ventre lorsqu’elle urine. Son médecin traitant lui a prescrit un antibiotique urinaire qu’elle a pris ce matin. Elle vient à l’infirmier car « elle ne se sent pas bien », elle vous précise qu’elle a déjà fait plusieurs cystites. Vous lui apportez des conseils hygièno-diététiques.
 
Question 8 : Énumérez les conseils hygiéno-diététiques que vous transmettez à Mlle D

PARTIELS UE 2.5 SEMESTRE 3 - PROCESSUS INFLAMMATOIRES ET INFECTIEUX
CAS CLINIQUE N°1 : Vous êtes infirmière dans un service d’urgence, vous accueillez Mme C, 72 ans,  qui a été transportée par les sapeurs-pompiers. Elle est allongée sur un brancard dans le couloir  d’accueil du service. Vous constatez que sa conscience est altérée, elle est en sueurs et présente des  marbrures des extrémités. L’interne du service, qui vient de lire le courrier de son médecin traitant,  vous demande d’installer tout de suite dans le « box de déchoquage », car il suspecte un choc septique 
Question 1.1 - Pour comprendre la consigne de l’interne, vous vous remémorez la  définition du choc septique en appréciant son degré d’urgence 
Le choc septique est un syndrome d’insuffisance ance circulatoire aiguë qui regroupe l’ensemble des  manifestations liées à une inadéquation brutale entre les besoins cellulaires et les apports en oxygène secondaire à  une invasion de l’organisme par des agents infectieux 
Question 1.2 - Pour chaque item proposé ci-dessous, précisez les signes cliniques  évocateurs d’un choc septique. Voici les 6 items : température corporelles, signes cutanés,  fonction cardiaque et hémodynamique, fonction respiratoire, fonction rénale, fonction  neurologique
Température corporelle : hyperthermie 
Signes cutanés : frissons, marbrures cutanées, froideur des téguments, cyanose, sueurs 
Fonction cardiaque et hémodynamique : hypotension artérielle 
Fonction respiratoire : polypnée 
Fonction rénale : ligurien 
Fonction neurologique : trouble de la conscience 
CAS CLINIQUE N°2 : M. D, âgé de 25 ans est entré hier en service de gastro-entérologie à la  demande de son médecin traitant. Il se plaint de douleurs abdominales et de diarrhées fréquentes  depuis 5 jours. Il est également très asthénique et pyrétique à 38°C depuis quelques jours. La femme  de M.C vous précise qu’il fume et qu’il a perdu 3 kilos en 15 jours. Elle ajoute qu’il a présenter les  même signes le mois dernier qu’il n’a pas voulu consulter. Le médecin suspecte une maladie de  Crohn. 
Question 2.1 - M.C vous demande de lui expliquer la maladie de Crohn que lui répondez-vous ? 
C’est une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse intestinale qui entraîne une activation du système  immunitaire local
Question 2.2 - M.C vous demande s’il existe des règles hygiéno-diététique, quels  conseils lui apportez-vous ? 
Les conseils hygiéno-diététiques : 
• Éviter les carences en vitamines et micro nutriments 
• Ne pas être en dénutrition 
Arrêt du tabac
Pour les question 3.1, 3.2, 3.3, 3.4, 3.5 et 3.6. Cochez les réponses exactes dans les affirmations ci-dessous :
Question 3.1 - La toxoplasmose est :
• Une maladie causée par un parasite présent dans les déjections du chat
• Une maladie sexuellement transmissible
• Une maladie bénigne pour le fœtus, en cas de primo-infection de la mère en début de grossesse
Question 3.2 - La leishmaniose :
• Est transmise à l’homme par la piqûre d’un inspecte appelé phlébotome
• Peut être transmise par contact cutané avec un chien infecté
• Peut être transmise par ingestion d’aliments contaminés
Question 3.3 - L’origine de la pneumopathie peut être :
• L’otite
• La rhinite
• La pneumopéritoine
• Le phlegmon
Question 3.4 - La prescription à respecter avant de commencer une antibiothérapie dans le cadre d’une pneumopathie est de :
• Réaliser un ECBU
• Réaliser une série d’hémocultures
• Réaliser une hémoculture
• Commencer les antipyrétiques
Question 3.5 - Le signe de gravité de la fièvre dans le cadre d’un sepsis simple est :
• Une bradycardie
• Une tachycardie
• Une pression artérielle augmentée
• Une fréquence respiratoire diminuée
Question 3.6 - Cette maladie est à déclaration obligatoire :
• La tuberculose
• La leishmaniose
• La maladie de Lyme
• La toxoplasmose
Question 4.1 - Expliquez le terme « érysipèle » et citez sa principale localisation
Infection de la peau due à une bactérie, le plus souvent un streptocoque, elle s’introduit dans la peau par une plaie. Sa
principale localisation est sur les jambes.
Question 4.2 - Cochez parmi les 6 propositions ci-dessous l’agent infectieux impliqué dans l’érysipèle :
• Bactérie
• Champignon
• Parasite
• Levure
• Chlamydia
• Virus
Question 5 : Dans la maladie du SIDA, citez 4 infections secondaires opportunistes
Les infections secondaires opportunistes :
• Pneumocytose pulmonaire
• Tuberculose
• Les infections à cytomégalovirus
• La candidose oesophagienne
Question 6 : Énumérez 4 signes cliniques d’une méningite
Signes cliniques d’une méningite :
• Hyperthermie
• Céphalées
• Vomissements
• Raideur méningée
CAS CLINIQUE N°3 : Madame F, 64 ans, est hospitalisée pour un syndrome infectieux dans le service de médecine ou vous travaillez. La patiente présente des frissons, une hyperthermie à 39°C depuis plusieurs
jours, une toux avec expectoration purulente. Mme F se plaint d’une asthénie importante. Au regard des signes cliniques le médecin suspecte une tuberculose. Il prescrit les examens biologiques suivants : numération formule sanguine (NFS), série de 3 hémocultures, paracétamol (perfalgan) 1 gramme en IV à passer en 20 minutes (vous disposez de poches de paracétamol de 100ml dosées à 1 gramme)
Question 7.1 - Expliquez l’intérêt de la réalisation de la NFS dans la situation de Madame G
L’intérêt de la réalisation de la NFS dans la situation de Madame G est pour confirmer l’absence d’une atteinte médullaire.
Question 7.2 - Expliquez l’intérêt de la réalisation des hémocultures dans la situation de Madame G
La réalisation des hémocultures pourra permettre de déterminer l’antibiothérapie à mettre en place pour Madame G
Question 7.3 - Calculez le débit en gouttes/minutes du Paracétamol
1ml = 20 gouttes
100 ml = ?
(100 x 20) / 1 = 2 000 gouttes
Donc : 200 gouttes / 20 minutes = 100 gouttes
Donc il faut 100 gouttes par minutes.
SUITE CAS CLINIQUE N°3 : Au regard du syndrome infectieux de Madame F, le médecin du service prescrit un isolement septique en chambre seule
Question 7.4 - En lien avec cette prescription, décrivez les mesures que vous mettez en place pour prévenir les risques de contamination
• Hygiène des mains avant et après tout contact avec le patient
• Port des gants
• Port d’un masque, des lunettes, sur blouse
CAS CLINIQUE N°4 : Vous êtes infirmier(ère) dans un lycée, Mlle D, 17 ans, présente des brûlures mictionnelles et une douleur dans le bas-ventre lorsqu’elle urine. Son médecin traitant lui a prescrit un antibiotique urinaire qu’elle a pris ce matin. Elle vient à l’infirmier car « elle ne se sent pas bien », elle vous précise qu’elle a déjà fait plusieurs cystites. Vous lui apportez des conseils hygièno-diététiques.
Question 8 : Énumérez les conseils hygiéno-diététiques que vous transmettez à Mlle D
• Boire de l’eau en quantité suffisante
• Il ne faut pas se retenir pour aller uriner
• Éviter les sous-vêtements trop serrées à la peau
• Après avoir uriné, commencer par le lavage du vagin, aller d’avant en arrière et non d’arrière en avant
• Avoir un régime équilibré

Je teste le semestre 3 et 4 Menu semestre 3 et 4 UE 4.2 Soins relationnels UE 4.6.Soins éducatifs et préventifs UE 3.5 Encadrement des professionnels de soins Fondamentaux en soins infirmiers

Date de dernière mise à jour : 23/10/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam