Etude de cas AES

ANNIE

AMP 11 - G5

ETUDE DE CAS

I - INTRODUCTION

            A) Présentation de la structure

            B) Présentation de la personne

            C) Les  raisons  de mon choix

II - HISTOIRE DE VIE 

III - PRESENTATION DES CAPACITES ET DIFFICULTES DE LA PERSONNE

           A) Moteur

            B) Cognitif

            C) Communication

            D) Social

            E) Affectif

            F) Habitudes, gouts, centres d’intérêts

IV - PROJET PERSONNALISE

 

          A) Sensoriel

            B) Caractère, attitude, comportement

V - L’AMP DANS LA REALISATION DU PROJET PERSONNALISE

            A) Ma participation dans l’élaboration du projet

            B) ma participation dans la mise en œuvre du projet

            C) Le suivi du projet

            D) L’évaluation du projet personnalisé

VI - CONCLUSION

I - INTRODUCTION

            A) Présentation de la structure       

            J’ai effectué mon premier stage au sein du Foyer xxxxxx , situé sur la commune d’xxxxxx, c’est un établissement de l’A.R.A.I.M.C. (association régionale d’aide aux infirmes moteurs cérébraux) association à but non lucratif régie par la loi 1901. L’A.R.A.I.M.C.regroupe sept établissements, tous consacrés à la prise en charge des personnes atteintes d’infirmité motrice cérébrale.

            La tutelle est le Conseil Général qui finance également le prix journée qui est d’un montant de 116,21 euros. Leurs studios (45 mètres carrés) étant considérés comme leur résidence principale, les résidents payent un loyer dont le montant est proportionnel à leurs revenus.

Les  résidents accueillis ont une pathologie motrice non évolutive sans déficience intellectuelle importante. Ils sont tous travailleurs de l’ESAT. (Etablissement et Service d’Aide par le Travail).

            L’équipe est composée de :  un chef de service, une psychologue, deux éducateurs spécialisés, 12 AMP.

Dans le cadre du Projet d’Etablissement, la mission du Foyer est de favoriser l’insertion de travailleurs handicapés (adultes de 18 à 60 ans) dans la ville par l’intermédiaire d’un logement et d’un accompagnement adaptés en visant à développer leurs capacités et leur participation sociale. Préparer ces personnes en situation de handicap à quitter le contexte institutionnel pour vivre en milieu ordinaire. Préparer les personnes rencontrant des difficultés en hébergement ordinaire à une réorientation vers une structure plus adaptée.

            B) Présentation de la personne

Melle I. est une jeune fille de 24 ans, atteinte d’infirmité motrice cérébrale sans déficience intellectuelle. Elle à intégré le Foyer xxxxxxxx à l’âge de dix huit ans puis le Foyer xxxxxx  dès son ouverture en 2009. Elle travaille à l’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) aux ateliers bois et papèterie, elle est polyvalente sur ces deux poste, avide d‘apprentissages elle essaye tous les nouveaux postes. Elle bénéficie du statut de travailleur handicapé et d’une AAH (allocation adulte handicapé) ainsi que de l’APL.

          C) Les  raisons  de mon choix

Après observation de l’ensemble des résidents du Foyer xxxx , j’ai choisi Melle I. avec son accord car nous avons eu un très bon contact,  j‘ai été très surprise de ses capacités lors de notre première rencontre. Une relation de confiance mutuelle s’est instaurée peu à peu, elle m’a permis de prendre place auprès d’elle en tant que future AES, m’a guidé dans mes premiers pas, fait prendre conscience de mon rôle, m’a fait comprendre que l’institution n’avait aucuns mystères pour elle.

II - HISTOIRE DE VIE (Anamnèse)

 

            Melle I. est Originaire du xxxxx, elle est née au domicile. Elle a quitté le xxxx à l’âge de trois ans, a été accueillie au CAMSP (Centre d’action Médico Sociale Précoce)                                de xxxxxx, puis au centre xxxxxx à l’âge de six ans. Elle est présente au Foyer xxxxx depuis son ouverture en 2009.

            Melle I. est atteinte d’IMC (Infirmité Motrice Cérébrale) et d’un handicap d’origine inconnue, dont les causes vraisemblables, seraient périnatales (anoxie) Elle présente une dystonie généralisée qui est apparue progressivement avec une marche acquise seulement à l’âge de cinq ans.

En 1997, aggravation, de sa dystonie généralisée, à la suite d’un accident de la voie publique avec polytraumatisme et notion de traumatisme crânien.

Lors de cette accident, elle se trouvait avec sa maman dans la voiture,  celle-ci est décédée des suites de ses blessures.           

 Melle I. est issue d’une fratrie de 9 enfants (sachant que son papa s’est remarié).

Sa scolarité, au centre xxxxxx , s’est effectuée normalement malgré les nombreuses interventions chirurgicales au niveau des hanches, des genoux, des pieds…

            Agée d’une dizaine d’année et suite à une nouvelle intervention chirurgicale au niveau de la hanche droite, la consigne médicale était d’éviter la marche mais sa volonté et la force de caractère de Melle I. ont fait qu’elle n’a pas respecté la consigne.

Elle m’a expliqué s’être enfermée à clefs le soir dans sa chambre afin de se soustraire aux regards de  sa famille pour s’exercer à la marche et ce malgré la douleur. Elle ne voulait pas perdre sa possibilité de station debout.  D’après ses médecins, elle aurait bien fait, sinon après une trop longue immobilisation la marche aurait été perdue.

            Vers l’âge de sept huit ans Melle I. voyant ses frères, sœurs et  camarades de classe apprendre à  dessiner, écrire, elle a par elle-même décidé de faire la même chose mais avec ses pieds ! Elle a réussit ! Il est très impressionnant de voir Melle I. remplir un chèque, fouiller dans son sac, cuisiner ou faire son ménage uniquement grâce à ses pieds.  

            Melle I. a fait un jour ce qu’elle appelle « une bêtise», en cuisinant pour sa famille elle s’est brulé le pieds droit. Elle a subit une intervention chirurgicale avec greffe de peau.

III - PRESENTATION DES CAPACITES ET DIFFICULTES DE LA PERSONNE

            A) Moteur

            Melle I. peut marcher de façon autonome, la dystonie est généralisée mais très prédominante au niveau des membres supérieurs à droite ainsi qu’au niveau facial et cervical. La marche provoque une grande fatigabilité mais Melle I. est très fière de «se débrouiller » seule. Il est très impressionnant de la voir faire, il semble que son équilibre soit précaire, mais elle connait ses limites et possibilités.

            Dans les activités de la vie quotidienne, Melle I. utilise principalement ses pieds pour, s’habiller, se déshabiller, préparer ses repas, manger, avec une préférence pour le droit. Elle sait jongler entre ses deux pieds pour utiliser celui qui est le plus approprié selon l’activité. Elle sollicite quelques fois l’aide d’une AMP pour quelques préparations culinaires, mais ses besoins son vraiment minime.

Son poste de travail au sein de l’ESAT ainsi que son appartement ont été adapté spécifiquement pour ses besoins. (cuisine et placards sont situés à une hauteur de soixante centimètres à peu près).

Elle sollicite l’aide d’une infirmière  le soir pour sa toilette (c’est elle qui a fait ce choix),  le matin cette aide est apportée par une AMP.

La majeure partie du temps, Melle I. se déplace grâce à un fauteuil électrique dont les commandes sont aux pieds, elle est très agile et rapide.

            B) Cognitif

            Melle I. a une très bonne faculté d’apprentissage, elle sait lire, écrire, compter. Elle a su développer ses capacités intellectuelles malgré ses nombreuses hospitalisations. Elle a une très bonne conception de l’environnement et sait s’adapter aux différentes situations.

            C) Communication

            Melle I. présente des difficultés dans la coordination pneumo-phonique, elle doit travailler sa respiration pour assoir sa voix. Elle reste néanmoins très compréhensible et garde son calme quand nous ne la comprenons pas, (ce qui arrive lorsqu’elle est très fatiguée).Elle n’hésites pas à répéter.

            D) Social

 

           Melle I. est une jeune fille charmante, avenante, souriante, toujours de bonne humeur et aimant très profondément la vie. Elle attache une grande importance à sa tenue vestimentaire, coiffure, parfum…  Elle a des amis à l’intérieur et à l’extérieur du complexe, et se rends souvent au restaurant. Petite anecdote à laquelle j’ai pu assister concernant ses sorties au restaurant, Melle I. monte son fauteuil électrique afin que ses pieds soient au niveau de la table vu qu‘elle mange avec. Elle s’amuse des regards des autres clients,  ce qui à été très étonnant pour moi, et m’a fait réfléchir sur ce que peuvent ressentir comme émotions les personnes assistants à cette exploit...

            E) Affectif

            Melle I. n’a pas de carences affectives. La fratrie au complet de Melle I. est très proche d’elle, ce sentiment est réciproque. Elle se rends au domicile de son père une fois par mois, elle souhaiterait s’y rendre plus souvent, mais il semble que le transport soit difficile. Elle est aussi très attachée aux valeurs familiales. Elle est de confession musulmane et se rends, une fois l’an au Maroc, visiter la famille restée là bas. Elle pratique le ramadan au risque de mettre sa santé en péril, mais ce jeûne est très important pour elle. Elle ne se met néanmoins pas en danger et sait « gérer » si des prises de repas sont nécessaires selon son état de fatigue.

            Elle reçoit régulièrement ses amis dans son appartement et aime préparer les plats de son pays d’origine.

            Melle I. avait un petit ami qu’elle a quitté récemment car celui-ci était d’un tempérament jaloux, ce qui rendait la relation conflictuelle.

            F) Habitudes, gouts, centres d’intérêts

            Melle I. a une vie bien réglée, le soir, nous pouvons la voir régulièrement transporter son linge à la buanderie (machines à laver et séchoirs sont à disposition des résidents). Elle est de ce côté la tout à fait autonome aussi.

Melle I. est une bonne cuisinière et passe beaucoup de temps à préparer ses plats à l’avance puis les congeler.

J’ai pu la voir faire des frites, ce qui aurait pu être dangereux dans la mesure ou elle a déjà subis des brulures aux pieds.

Du fait de sa coquetterie, elle aime aller « en ville » avec ses amies faire des achats, toutefois assez mesurés et qui ne portent pas atteinte à son budget.

Melle I. a ses programmes fétiches à la télévision, très régulièrement elle ferme sa porte afin d‘être tranquille pendant ce visionnage.

Elle pratique le foot fauteuil, ce qui l’oblige à certains déplacements à travers la France, ceux-ci se font  avec les véhicules de l’association et les accompagnateurs nécessaires.

IV - PROJET PERSONNALISE

            Basé sur la synthèse de, référentiel, synthèses, réunions d’équipe, projet personnalisé et échanges avec les référents et l’équipe, le projet personnalisé est le moteur du fonctionnement du Foyer. (loi 2002-2)

            A) Objectifs

 

           Consolider l’autonomie de Melle I. dans son quotidien, principalement la  marche qu‘elle a acquis par sa force de volonté. Maintenir ses liens privilégier avec ses proches.

Continuer son apprentissage à la gestion de ses comptes,  Melle I. gère depuis longtemps ceux-ci avec l’aide des AMP mais nécessite néanmoins d‘être sollicité.

Le principal pour Melle I. étant d’être au maximum de ses possibilités autonome afin d’intégrer un logement en milieu ordinaire, puis de travailler une semaine par mois en « détachement » en entreprise extérieure.

Melle I. souhaiterais passer son permis de conduire à l’aide d’un véhicule adapté à son handicap.

V - L’AES DANS LA REALISATION DU PROJET PERSONNALISE

 

            A) Ma participation dans l’élaboration du projet

            En tant qu’AMP, dans ma pratique professionnelle, j’ai observé Melle I., et pris le temps d’échanger avec elle, l’écouter m’expliquer ses besoins et attentes actuelles et futures. J’ai pu ainsi recueillir beaucoup d’informations en lui posant des questions ainsi qu’à l’équipe pluridisciplinaire. Outre son désir d’intégrer un logement en milieu ordinaire, Melle I. souhaite passer son permis de conduire.

            B) ma participation dans la mise en œuvre du projet

            Au cours de la réunions hebdomadaire avec l’équipe pluri-professionnelle et la référent de Melle I., j’ai sollicité une autorisation de faire les recherches nécessaires pour l’obtention d’un permis de conduire. L’équipe a souhaité que je partage mes informations avec elle au fur et à mesure de mes recherches.

            C) Le suivi du projet

       

Il existe à Marseille quatre auto-écoles adaptées pour les personnes en situation de handicap, aucune d’elles n’est équipées pour la conduite uniquement avec les pieds.

J’ai pris rendez-vous avec le moniteur spécialisé et Melle I. afin de passer un test d’évaluation à la conduite sur le parking de l’établissement. Après ses observations le moniteur a décelé la difficulté de faire une marche arrière et l’attention à tenir pour conduire. La posture et la mobilité de sa tête limite considérablement ses champs de vision, ce qui est un problème pour la conduite.

            J’ai néanmoins trouvé sur internet un véhicule équipé pour être totalement conduis avec les pieds, mais la faisabilité de ce projet est impossible dans un premiers temps, parce que les possibilités physiques de Melle I. l’empêche et dans un second, le prix de ce véhicule est inaccessible à Melle I., aucunes aides financière n’est possible dans ce domaine.

            D) L’évaluation du projet personnalisé

                        Les conclusions des professionnelles rencontrés exposent l’impossibilité pour Melle I. de passer son permis de conduire, tant sur le plan physique que matériel.

En équipe, nous avons conclu qu’il n’est pas envisagé d’entreprendre une visite médicale auprès de la Préfecture du fait des conclusions du moniteur d‘auto-école. Cependant si Melle I. en fait la demande, l’équipe est d’accord d’y répondre de façon positive et de l’accompagner à une visite médicale. L’équipe voudrait que Melle I. prenne conscience de cette impossibilité et qu’elle fasse le deuil de se projet.

VI - CONCLUSION

 

            Depuis la loi de 2002, rénovant l’action sociale et médico-sociale, la personne est au centre du projet personnalisé permettant un accompagnement global incluant tous les acteurs médicaux et sociaux des institutions.

            En tant que future AES, j’ai pu observer tout au long de mon stage, l’importance de l’application de cette loi dans la construction de l’accompagnement de chaque résident dans son quotidien et ses projets de vie, ses besoins et ses attentes.

            Le travail de recherche des informations concernant Melle I. m’a amené à rencontrer des professionnels éducatifs et accompagnants, des membres du personnel médical, médico-social. Participer aux réunions deux fois par semaine m’a montré l’implication et la relation de confiance nécessaire entre les membres de l’équipe, afin d’aller dans le sens de cette loi.

            Cette étude m’a permis de prendre du recul dans mon travail d’accompagnement ainsi que dans ma posture professionnelle. Connaitre Melle I. plus profondément m’a apporté des informations importantes sur son l’histoire de vie que  j’ai pu d’ailleurs transmettre à l’équipe au cours des réunions.

            Par contre en tentant d’aider Melle I. dans son projet de passer son permis de conduire, j’ai eu peur de la mettre en situation d’échec. L’équipe et son référent m’ont au contraire encouragé à continuer mes recherches malgré l’impossibilité manifeste pour Melle I.  Je me suis sentie mal à l’aise de contribuer à cette acceptation qu’elle doit 

QCM et exercices du DC 1 + de 40 Exercices interactifs avec corrigés
QCM et exercices du DC 6 + de 50 questions à réponses courtes, avec corrigés interactifs

+ de 40 schémas légende à trouver,exercices interactifs les grandes fonctions,organes,système,appareil du corps humain

Le vocabulaire de l'aide médicaux psychologique sous forme de qcm lexique AMP 80 sigles,lexique psychiatrie 80 termes
Cours et qcm de biologie les fonction du corps humain,de nutrition,de reproduction,de relation,l'appareil respiratoire,digestif,urinaire,cardio-vasculaire,nerveux,le squelette et les muscles,la fécondation, la grossesse,l'infection,l'alimentation,les glandes ,les hormones

Mémo et QCM du DF5/DF6 l'essentiel résumé sous forme de fiche avec qcm de contrôle de connaissance

Prix 9 €99

PaypalTelechargement 1Telechargement 1 1Je teste

Autres pages

etude-et-cas-concrets-amp
Des maux à la place des mots

Des maux à la place des mots Depuis quelques mois, j'exerce la fonction d'A.M.P. dans une structure d'accueil spécialisée dans la maladie d'Alzheimer.

etude-et-cas-concrets-amp
La Toilette

mon rôle d'A.M.P. n'est qu'une intervention dans la toilette et non pas une violation de son intimité et sa dignité que je respecte profondément ?

etude-et-cas-concrets-amp
La Distance Nécessaire

Est-ce que je dois être plus distante pour lui permettre d'accepter les autres soignants ? Est-ce que je ne rajoute pas de difficultés à son intégration

etude-et-cas-concrets-amp
Non, je ne peux pas

Quels autres moyens pouvons-nous envisager pour rompre l'isolement de Mme C. ? ces appels de sonnette ne cachent-ils pas une grande détresse morale ?

etude-et-cas-concrets-amp
Je veux rentrer chez moi

Son regard est lourd de tristesse et de reproches. Elle m'avoue alors qu'elle a du mal à accepter de vivre ici, dans «cette unité fermée ».

etude-et-cas-concrets-amp
histoire de vie

Quand je la vois se déplacer, heureuse, je me dis que tant qu'il y a de l'espoir, il faut essayer,il suffit de le vouloir pour le pouvoir.

etude-et-cas-concrets-amp
Etude de cas AES

Etude de cas AMP, en tentant d’aider Melle I. dans son projet de passer son permis de conduire, j’ai eu peur de la mettre en situation d’échec

etude-et-cas-concrets-amp
différence/ routine et usure

En tant que future AMP je me suis posé ces questions : L’appareil de Mme X est-il bien ajusté à sa mâchoire ?

etude-et-cas-concrets-amp
La regression

l’état de Mme B. s’est encore détérioré elle a subi d’autres examens médicaux, il s’avère qu’elle est probablement atteinte d’un cancer du pancréas

etude-et-cas-concrets-amp
Un acte masculin

je ne veux rien « bousculer », j’ai le sentiment qu’ils ont leurs habitudes, surtout dans les actes qui touchent à leur intimité.

etude-et-cas-concrets-amp
Viens lire mes poémes

Ce qui je pense m’a retenu de venir plus tôt lire les poèmes de Mme M. c’est la peur de me rapprocher d’elle, d’avoir trop d’affect, ses joies souffrances.

etude-et-cas-concrets-amp
Une longue épopée

Au bout d’un moment Mme C. me dit tout bas : « Annie ? Oui ? Tu crois que les toilettes sont accessibles ici ? »,

bientraitance2.jpg
etude-et-cas-concrets-amp
Se voiler la face

je n'aurais pas trouvé les mots qu'il aurait peut-être voulu entendre, donc j'ai préféré faire l'ignorante. Cela est-il mal ? Ou bien ? Je ne sais pas.

m.jpg
etude-et-cas-concrets-amp
Maltraitance

Un lundi où j'effectuais mon service avec ma co-équipière, nous entendons hurler des mots très durs dans la chambre de Madame A

b41.jpg
etude-et-cas-concrets-amp
ne pas toujour faire

Car FAIRE peut rendre une personne dépendante, ne pas FAIRE c'est lui faire garder son autonomie.

images-21.jpg
etude-et-cas-concrets-amp
la casquette

Il me répond : "pour moi si, car je suis israélite" et il m'explique que dans sa religion, garder sa casquette n'est pas de l'impolitesse

etude-et-cas-concrets-amp
Et alors si on s'aime

ils se retrouvent dans le salon et échangent des gestes tendres. Une dame âgée, assise non loin d'eux, surprend un « baiser furtif »

etude-et-cas-concrets-amp
La Petite Ballade

Il nous faudra à l'avenir plus le surveiller sans pour autant l'enfermer car cet homme a besoin de se promener, de faire son petit tour

etude-et-cas-concrets-amp
Mon ennui me pèse
etude-et-cas-concrets-amp
La Machine

Elle semble très agitée,. Je mets ma main sur son épaule pour essayer de la calmer Elle s'agite et me dis: « la machine, la machine, arrêtez-la ! »

etude-et-cas-concrets-amp
Les Gifles

Il est 19 heures. Je suis dans la salle à manger du Foyer de Vie où je fais mon stage depuis 15 jours. Je suis entourée du groupe des résidents,

etude-et-cas-concrets-amp
La Charge de Travail

Elle baisse la tête et me répond : « je sais ma petite, je sais... ah, je voulais pas vous déranger »

Citrouille 3
etude-et-cas-concrets-amp
La Fête d'Halloween

Je réalise alors ma maladresse et celle de l'ensemble du personnel. Je me rends compte que tout ce décors l'affecte vraiment et le met mal à l'aise.

etude-et-cas-concrets-amp
J'ai fait ça toute ma vie

Il semblerait qu'elle n'ait pas bien pris ses repères dans son nouveau lieu de vie. Elle est dans le déni, celui de la perte de sa position sociale.

15 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/09/2016

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste