médicaments en maison de retraite

Plus de 70 molécules très prescrites favoriseraient le déclin cognitif des personnes âgées.

 

De nombreux médicaments consommés régulièrement par les personnes âgées entraînent un déclin cognitif.

Ces molécules dont certaines sont vendues sans ordonnance ont pour particularité d'avoir ce que l'on appelle un effet anticholinergique.

Il s'agit en fait d'une substance appartenant à une classe pharmacologique de composés visant à réduire les effets de l'acétylcholine, un neurotransmetteur cérébral qui joue un rôle de médiateur dans le système nerveux.

Conséquence :

  • les patients ont des troubles de l'équilibre,
  • de la vision,
  • de la mémoire,
  • une faiblesse musculaire
  •  un discours incohérent.

 

Ces médicaments sont des antidépresseurs (Elavil, Laroxyl, Tofranil),

des tranquillisants (Largactil, Terfluzine),

des antitussifs (Broncalene, Broncorinol),

des antihypertenseurs (Atenolol),

des diurétiques (Aldalix, Furosemide),

des antiashmatiques (Asmabec, Beclojet),

des antiépileptiques (Tegretol)

 des molécules prescrites dans le traitement du glaucome (Azarga, Combigan, Cosopt)

 les incontinences urinaires (Ditropan, Oxybutynine).

Une étude plus large, menée sur 13.000 personnes de plus de 65 ans pendant deux ans dans des universités anglaises et américaines et financée par the Medical Research Council va plus loin.

Publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society, elle estime que les médicaments ayant un effet anticholinergique augmentent la mortalité des personnes âgées.

Ainsi, 20 % des patients qui prenaient plusieurs médicaments ayant cet effet sont décédés durant les deux années de l'étude contre seulement 7 % des patients ne prenant aucun médicament

ayant un effet anticholinergique.

Le lien de cause à effet est simple :

comme ces médicaments font augmenter les chutes, la mortalité progresse.

  Il est clair que chez les personnes âgées, ce type de molécules doit être évité.

C'est d'autant plus facile que dans la majorité des cas, il existe des alternatives.»

 Cette hausse de la mortalité liée à l'effet anticholinergique repose la question des surprescriptions médicales chez des personnes âgées.

«Les gériatres doivent être attentifs face aux ordonnances pléthoriques et ne doivent pas hésiter à supprimer tous les produits contenant des anticholinergique»,

message compris puisqu'on on observe une baisse des prescriptions de neuroleptiques dans les maisons de retraite, les hôpitaux et en médecine de ville.» 

Actuellement, l'Agence du médicament procède à un réexamen de la balance bénéfice-risque de plus d'une centaine de molécules.

Cette réévaluation devrait prendre fin d'ici à la fin de l'année.

Lors de la présentation de la réforme du système le 23 juin dernier, Xavier Bertrand avait estimé que «nous consommons trop de médicaments en France et aussi qu'il y a trop de médicaments».

Contribution Medhi Achour

Médecin coordonnateur EHPAD

source : https://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/07/05/11001-seniors-ces-medicaments-qui-augmentent-mortalite

 

Notification sur le conditionnement du médicaments

MENU

Ratio soignant en maison de retraite

Taux d'encadrement soignant en maison de retraite, ratio personnel en maison de retraite,calcul du ratio soignant , quel est le bon taux de soignant en ehpad

g3.jpg
plan de continuité des services médico- sociaux en cas d'épidémie grippale

plan de continuité des services médico- sociaux en cas d'épidémie grippale en ehpad

cimg2039.jpg
La préparation et la distribution des médicaments en EHPAD

En EHPAD, le traitement peut être considéré comme un geste de la vie courante ». circulaire du 19 janvier 1996, rapport sur la politique du médicament en ehpad

Traitement non médicamenteux sur ordonnance

Traitement non médicamenteux sur ordonnance

m1.jpg
75 médicament qui affectent le cerveau des plus âgés

75 médicaments qui affectent le cerveau des plus âgés,échelle anticholinergiques charge cognitive, Télécharger l'échelle fardeau anticholinergiques

médicaments en maison de retraite

médicaments, personnes âgées, maison de retraite, dépendance,déclin cognitif,Médicament qui augment les chutes

prévention des risques sectaires en ehpad

prévention des risques sectaires en ehpad,Quand une dérive thérapeutique devient-elle sectaire ?

procedures protocoles ehpad

procedures et protocoles soins en ehpad

Circuit du médicament en EHPAD

Dans le circuit du médicament, on évoque classiquement trois étapes  Prescription, Dispensation et Administration des médicaments, mais le circuit du médicament est plus complexe en EHPAD. Il recouvre des étapes intermédiaires qui recèlent chacune des points critiques à maîtriser. 

Canicule l'essentiel

Canicule l'essentiel, prise en charge de la déshydratation, actions de prévention contre la déshydratation

c1.jpg
La prise en charge de la déshydratation : 3 fiches pratiques

Qu'est-ce que la déshydratation ,les signes, le protocole de lutte,

Plan canicule pathologies liées à la chaleur

Crampe de chaleur, insolation, coup de chaleur, épuisement dû à la chaleur, les symptômes, les signes , que faire,

Plan canicule rôle du personnel en maison de retraite

rôle des aide soignants et infirmier en cas de canicule, rôle du directeur d'établissement et médecin coordonnateur,

C9.jpg
Plan canicule protocole de lutte contre la déshydratation

Mise en place d'un protocole déshydratation durant le plan canicule

Plan canicule : protocole de lutte ccontre le coup de chaleur

Plan canicule :protocole, coup de chaleur, épuisement due à la chaleur, urgence médical, signe d'alerte, comment agir,

C6.jpg
Plan canicule obligation de l'employeur

Plan canicule obligation de l'employeur, organisation et fonctionnement de l'établissement, coup de chaleur signe d'alerte,

images-1-8.jpg
Forte chaleur et droit du travail

Forte chaleur et droit du travail

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 07/01/2019