La préparation et la distribution des médicaments en EHPAD

 

 Ajouté par soignantenehpad le 28/07/2011 11:46:00

LA PREPARATION DU MEDICAMENT

Elle relève de la seule compétence des infirmiers en application de son décret de compétence du 29 juillet 2004.

Quel que soit le secteur de santé concerné hospitalier, médico-social etc. l'infirmier prépare les médicaments et a l'obligation de vérifier la conformité de la prescription (doses prescrites, etc.).

 

LA DISTRIBUTION DU MEDICAMENT

Le Conseil d'Etat a estimé que la distribution de médicaments, lorsqu'elle correspondait à l'aide à la prise d'un médicament prescrit apportée à une personne empêchée temporairement ou durablement d'accomplir ce geste, ne relevait qu'exceptionnellement du champ d'application de l'article L. 372 (notions d'exercice illégal de la médecine et d'habilitation des professions paramédicales à pratiquer les actes médicaux).

Les restrictions exceptionnelles évoquées par le Conseil d'Etat correspondent soit au mode d'administration (par exemple une injection), soit au médicament lui-même (nécessité d'une dose très précise de la forme administrable).

La distinction ainsi établie repose, d'une part, sur les circonstances, d'autre part, sur le mode de prise et la nature du médicament.

D'une manière générale, l'aide à la prise n'est pas un acte relevant de l'article L. 372, mais un acte de la vie courante, lorsque la prise du médicament est laissée par le médecin prescripteur à l'initiative d'une personne malade capable d'accomplir seule ce geste et lorsque le mode de prise, compte tenu de la nature du médicament, ne présente pas de difficultés particulières ni ne nécessite un apprentissage.

Il apparaît ainsi que la distribution de médicaments dûment prescrits à des personnes empêchées temporairement ou durablement d'accomplir ce geste, peut être dans ce cas assurée non seulement par l'infirmier, mais par toute personne chargée de l'aide aux actes de la vie courante, suffisamment informée des doses prescrites aux patients concernés et du moment de leur prise.

Dans un souci de bonne gestion et organisation des soins et de traçabilité, il semble important que les médecins consultant les résidents d'une maison de retraite ou les personnes prises en charge à domicile précisent la mention « le traitement peut être considéré comme un geste de la vie courante ».

une décision de votre CE peut completer la circulaire

Votre CE doit poser le principe selon lequel la distribution des médicaments à un résident d'une maison de retraite relève des fonctions de l'AS.

Dés que l'arrété est fixé, le CE jugera :

  • comme un manquement à ses obligations professionnelles justifiant une sanction disciplinaire le fait qu'un aide-soignant refuse de distribuer les médicaments
  • que relève de la compétence des aides-soignants la distribution des médicaments lorsqu'il s'agit d'apporter une aide, un soutien à une personne qui a perdu son autonomie.

« Considérant que l'ordre donné aux aides-soignants, par la note de service du 18 mai 2000 du directeur de la maison de retraite de procéder à la distribution des médicaments n'était pas manifestement illégal dès lors que l'aide apportée aux résidents empêchés temporairement ou durablement d'accomplir les gestes nécessaires pour prendre les médicaments qui leur ont été prescrits constitue l'une des modalités de soutien qu'appellent, en raison de leur état, certains malades pour les actes de la vie courante et relèvent donc en application des dispositions précitées du rôle de l'aide-soignant ».

La distribution des médicaments est considérée comme relevant de la compétence de l'aide-soignant en application de la circulaire du 19 janvier 1996 définissant le rôle et missions des aides-soignants et auxiliaires de puéricultures qui cite parmi leurs missions : la surveillance des patients et l'aide apportée aux personnes ayant perdu leur autonomie.

Par précaution

il serait préférable que l'infirmier soit présent lors de la distribution. Il est, cependant, de pratique courante que l'AS distribue en l'absence d'infirmier dans l'établissement.

 

COMPLEMENT DE LA CIRCULAIRE DU 19 JANVIER 1996

Pour éviter tout risque d'erreur

Il est impératif que la préparation des médicaments se fasse dans des piluliers individualisés. Le contrôle de la validité des traitements distribués ne relève pas de la compétence des AS. C'est la raison pour laquelle il est fondamental de prendre toutes les précautions et d'éviter tout risque inutile comme déposer pèle mêle sur une table de nuit, dans une petite cuillère ou sur le plateau les médicaments.

L'infirmier doit préparer les médicaments de façon individuelle pour chaque résident.

Ainsi les traitements en patch, sachets, etc. doivent être placés; dans un pilulier bu étiqueté avec le nom du résident. Dans tous les cas, l'AS doit être informé des heures de distributions et toute préparation des traitements à distribuer doit être nominative (risque sinon, d'erreur dans les dosages etc.).

Inversement

Lorsque la distribution du médicament ne peut s'analyser comme une aide à la prise apportée à une personne malade empêchée temporairement ou durablement d'accomplir certains gestes de la vie courante, elle relève de la compétence des auxiliaires médicaux habilités à cet effet, en application des dispositions de l'article L. 372.

En ce qui concerne les infirmiers, ceux-ci seront compétents soit en vertu de leur rôle propre, soit en exécution d'une prescription médicale.

Cette dérogation du droit de distribuer les médicaments par les AS ne peut se faire que dans les établissements à caractère sanitaire, social ou médico-social.

Cependant, avec le vieillissement de la population présentant souvent des polypathologies, on peut s'interroger sur la validité de cette dérogation à plus ou moins long terme.

 

 

 


 

La POLITIQUE du MÉDICAMENT en ÉHPAD

Politique     rapport-politiquedu-medicament-en-ehpad-final.pdf rapport-politiquedu-medicament-en-ehpad-final.pdf

Philippe Verger, directeur adjoint du CHU de Limoges et professeur associé de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Limoges a remis,

jeudi 12 décembre, à Marisol Touraine et Michèle Delaunay le rapport que les deux ministres lui avaient commandé sur la politique du médicament en Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Les orientations de ce plan seront reprises dans le futur projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement.

 

Le constat dressé par le rapport rappelle que les plus de 65 ans (16% de la population française) représentent environ 40% de la consommation de médicaments. Conséquence : en Ehpad, une personne âgée consomme environ sept molécules par jour.

Les résidents poly-pathologiques sont poly-médicamentés. 
Les principales classes de médicaments utilisés en Ehpad sont des antidépresseurs (32%), des anxiolytiques (27%), des hypnotiques (22%) et des neuroleptiques (15%). Enfin, on estime que les effets indésirables ou iatrogènes des médicaments seraient à l'origine de 10% des hospitalisation chez les personnes de plus de 65 ans et de près de 20% chez les plus de 80 ans. 

Le rapport formule un ensemble de propositions .

L'amélioration de l'usage des médicaments, en renforçant la formation des médecins grâce à des stages en Ehpad,

En développant les bonnes pratiques ou en réalisant des "listes préférentielles" et des référentiels. 

Sécuriser le circuit du médicament en Ehpad.

L'élaboration d'un texte réglementaire relatif au pharmacien référent définissant son statut, ses missions, sa formation et sa rémunération,

La création, auprès des agences régionales de santé (ARS) d'une plate-forme d’experts pour accompagner les Ehpad dans leur démarche de sécurisation de leur circuit du médicament.

Encourager les actions alternatives et complémentaires :

Développement de la recherche sur les traitements non médicamenteux,

Formation des personnels des Ehpad à la prise en charge des personnes présentant des troubles du comportement (plutôt qu'une mise sous médicaments).

Améliorer le système d'information des Ehpad et de développer la recherche relative au médicament chez le sujet âgé. 

Notification sur le conditionnement du médicaments

Pôle d'Activités et de Soins Adaptés mode d'emploi 5

PASA ,pôles d'activités et de soins adaptés , questions /réponses, PASA mode d'emploi,PASA/UHR tableau comparatif,Déroulement d'une journée type en PASA

Plan canicule ehpad 14

Mise en oeuvre du plan canicule en maison de retraite

g10.jpg
information-et-soin
Cellule de crise Grippe AH1N1en maison de retraite

lors du déclenchement du plan bleu relatif à la grippe H1N1, la cellule de crise prend la situation en main

c1-4.jpg
information-et-soin
les bonnes et les mauvaise constantes ide

les bonnes et les mauvaise constantes ide,feuille surveillance constantes ehpad

m4-5.jpg
information-et-soin
Erreur médicamenteuse

La gestion des erreurs médicamenteuses, quel que soit le mode de prise en charge du patient, représente un enjeu majeur dans l’organisation des soins.

prise-de-constante.jpg
information-et-soin
La surveillance des constantes en EHPAD par l'infirmier(e)

Prises et surveillance des constantes par L'IDE (21 fiches pratique)

metier2.jpg
information-et-soin
Temps réel d'action d'un aide-soignant auprés d'un résident

calculer le temps passé auprès de chaque résident en soins sur une journée

information-et-soin
ratio soignant en maison de retraite

Taux d'encadrement soignant en maison de retraite, ratio personnel en maison de retraite,calcul du ratio soignant , quel est le bon taux de soignant en ehpad

g3.jpg
information-et-soin
plan de continuité des services médico- sociaux en cas de pandémie grippale

plan de continuité des services médico- sociaux en cas de pandémie grippale

cimg2039.jpg
information-et-soin
La préparation et la distribution des médicaments en EHPAD

En EHPAD, le traitement peut être considéré comme un geste de la vie courante ». circulaire du 19 janvier 1996, rapport sur la politique du médicament en ehpad

m6.jpg
information-et-soin
médicaments en maison de retraite

médicaments, personnes âgées, maison de retraite, dépendance,déclin cognitif,Médicament qui augment les chutes

m1.jpg
information-et-soin
75 médicament qui affectent le cerveau des plus âgés

75 médicaments qui affectent le cerveau des plus âgés,échelle anticholinergiques charge cognitive, Télécharger l'échelle fardeau anticholinergiques

information-et-soin
Traitement non médicamenteux sur ordonnance

Traitement non médicamenteux sur ordonnance

information-et-soin
Dossier de soins infirmiers

Modèle de dossier de soins infirmier,fiche de traitement, transmission infirmière,surveillance diabétique, surveillance plaie chronique,échelle de NORTON,

information-et-soin
prévention des risques sectaires en ehpad

prévention des risques sectaires en ehpad,Quand une dérive thérapeutique devient-elle sectaire ?

information-et-soin
procedures protocoles ehpad

procedures et protocoles soins en ehpad

information-et-soin
le vocabulaire du diabéte

le vocabulaire du diabète, sous forme de questionnaire interactif classer les phrases vraies ou fausses affirmation

information-et-soin
Circuit du médicament en EHPAD

Circuit du médicament en EHPAD

- publicité -

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (3)

Nourdin Evelyne
  • 1. Nourdin Evelyne | 26/03/2013

Bonjour
Je suis infirmière en accueil de jour(centre médico-social) autonome; sans médecin coordinateur à proximité.
Comment puis-je assurer la traçabilté de la prise médicamenteuse?
Est-ce que je peux retranscrire la prescription médicale? les médecins sont personnels aux personnes accueillies.
Les traitements sont le plus souvent préparés par la familles ou par une infirmière libérale.

soignantenehpad
  • 2. soignantenehpad (site web) | 26/03/2013

bonjour
Légalement vous n'avez pas le droit de retranscrire la prescription médical, mettez en place un classeur de suivie intitulé " la traçabilté de la prise médicamenteuse" avec un diagramme de soin et l'original ou duplicata de la prescription
bien cordialement

Linda
  • 3. Linda | 21/02/2014

Bonjour,

Pourriez vous me dire si une ASH de nuit peut distribuer les médicaments ( Je parle bien de distribuer les médicaments . Ceux-ci sont sous blister individuel avec nom de la personne, le nom du cachet ( le dosage....)

Cordialement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 15/12/2014

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste