Les principes de la communication

Objectifs

Les élèves aide-soignant seront capable de :

Définir la communication

Identifier les différences de communication

Utiliser

Définition :

La communication est un processus dynamique par lequel deux ou plusieurs personnes échangent des messages, souvent dans un but déterminé. Ce but peut être simplement d’exprimer les émotions ou bien de susciter de la part de l’autre une action ou un comportement spécifique.

La communication est aussi considérée comme le lieu organique qui permet aux individus, d’entrer en contact, d’échanger et, par conséquent, de vivre et de travailler ensemble.

Dans un processus de communication il y a :

Un émetteur : celui qui veut entrer en communication et qui envoie un message

Un récepteur : celui à qui le message est destiné

Le processus de communication ne s’arrête pas une fois le message envoyé : pour qu’un sens soit attribué à ce message, il faut que le récepteur le décode. Ce processus de décodage est complexe compte tenu de certains facteurs, notamment les connaissances et l’expérience du récepteur ainsi que sa relation avec l’émetteur.

Un décalage est possible entre l’interprétation que le récepteur fait du message reçu et le sens qu’a voulu y attribuer l’émetteur. La rétroaction (feed back) c’est la reformulation par le récepteur du message envoyé par l’émetteur

Vocabulaire :

Canal : moyen choisi pour délivrer un message (mal-écrit)

Code : forme choisie pour délivrer le message (langue, musique, peinture…)

Parasites : tout ce qui nuit à la clarté du message

Feedback : (rétroaction, contrôle un retour) réponse du récepteur à l’émetteur qui confirme, la compréhension du message.

La communication non verbale contribue à décoder, comprendre et interpréter le message de l’émetteur.

Méthodologie :

Faire passer le message

Décoder l’attitude de réception des messages (résistance, indifférence, acceptation)

Résistance : elle s’oppose à l’intérêt du récepteur, ses motivations

Indifférence : ne se préoccupe pas direction. Le récepteur ou ne le concerne que de loin

Acceptation : les centres d’intérêt du récepteur, ses préoccupations, ses choix

Distance relationnelle : est le fruit d’une étude réalisé par un anthropologue américain E.T HALL publiée en 1963. C’est ce qu’on appelle la théorie de la proximité. Cette théorie repose sur la façon dont nous occupons l’espace en présence d’autres personnes bien que des variant soient observés en fonction des cultures, la zone émotionnelle ou le périmètre de sécurité individuel a été repéré de façon universelle. T. HALL parle de bulles.

L’anthropologue a noté que la bulle est plus importante dans les pays de l’hémisphère nord que dans les pays méditerranéens. En moyenne T. HALL a noté que la distance.

Intime : variait entre 15 et 45 cm

Personnelle : entre 45 et 135 cm

Sociale : 1m20 et 3m70

Publique : plus de 3m70 

La distance intime s’accompagne d’une grande implication physique et d’un échange sensoriel élevé

La distance personnelle est utilisée lors de la conversation avec 1 ou plusieurs personnes

La distance sociale est utilisée dans un groupe lors d’un échange d’information que ce soit dans le cadre des loisirs ou de l’activité professionnelle.

La distance publique est utilisée pour un interlocuteur qui s’adresse à son groupe

La capacité d’écoute : L’écoute s’avère fondamentale, car elle seule permet à la fois de réduire le fossé qui sépare les êtres humains et d’apprivoiser la différence d’autrui sans y perdre son identité, elle constitue le mince filet qui nous relie à l’autre.

Il s’agit de l’habilité de communication important en raison du temps qu’on y consacre et de la nécessité de saisir le point de vue de nos interlocuteurs.

Écouter une personne est un processus intellectuel et émotionnel dans la recherche d’une compréhension mutuelle.

L’écoute est une attitude active dans la communication.

Conclusion

Entre ce que je pense

Ce que je veux dire

Ce que je crois dire

Ce que je dis

Ce que vous voulez entendre

Ce que vous entendez

Ce que vous voulez comprendre

Ce que vous comprenez

Il y a 9 possibilités de ne pas s’entendre.

Rosette Paletti, est une infirmière suisse formée en psychiatrie et soins généraux. Elle a poursuivi ses études en obtenant un doctorat à l’université de Columbia N.Y.C ce qui lui a permis d’enseigner dans cette ville et de devenir chercheur en science cliniques infirmières dans le domaine du deuil et l’accompagnement en fin de vie. Elle est psychothérapeute.

Sultan julien

Formateur IFSI

Rédaction https://www.soignantenehpad.fr/

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/01/2020

Aide soignante exercices M1 à 8

Aide soignant exercices avec corrections min

Faire un essai gratuitement►