Rapport 2014 Euthanasie

Extrait du rapport

Les affections à l'origine des euthanasies

Toutes les affections qui ont donné lieu à une euthanasie étaient, au moment de celle-ci, conformément aux exigences légales, incurables et graves.
La grande majorité d’entre elles (2356 soit 73% du nombre d’euthanasies pratiquées) étaient, comme dans les rapports précédents, des cancers (cette dénomination comporte toutes les affections malignes : tumeurs solides malignes, leucémies, myélomes, etc.). La plupart des patients avaient subi de multiples traitements à visée curative et/ou palliative.
Le second diagnostic, en terme de fréquence (184 soit 6% du nombre d’euthanasies pratiquées) qui a été à l’origine des euthanasies est celui d’affections neuromusculaires évolutives (sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, maladie de Parkinson, etc.).

La nature des soufrances

 

Chez la plupart des malades, plusieurs types de souffrances, tant physiques que psychiques, étaient présents simultanément.

Les souffrances les plus fréquentes, qui ont toutes été décrites comme constantes, insupportables et inapaisables,

Il faut rappeler ici que la question de l’estimation du caractère insupportable ou inapaisable de la souffrance a fait l’objet d’une mise au point dans la brochure d’information destinée aux médecins,

 De plus, certains cas examinés par la commission ont fait apparaître que l’estimation du caractère insupportable et inapaisable de la souffrance devait parfois tenir compte de l’âge du patient.
Un consensus s’est dégagé pour reconnaître que le caractère inapaisable de la souffrance doit faire l’objet
d’une concertation approfondie entre le patient et le médecin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

sam
  • 1. sam | 29/08/2014
J'ai du mal à croire à tant d'aspect positif ,tant de sérénité dans le rapport , pas de regret ou de remord de devoir abandonner la vie ,pas de culpabilisation des familles, et la lourde responsabilité des médecins , un rituel s'impose donc avec une procédure , avec des protocoles d' injection, et la cérémonie d'adieu, la famille réunit autour du lit attendant le dernier soupir ,qu'elle image funeste

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/06/2019