La fin de vie en EHPAD

L’Observatoire National de la Fin de Vie a mené, du 10 mai au 30 août 2013, une étude auprès de l’ensemble des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD).

Cette étude est inédite : jusqu’à présent, nous n’avions en effet que très peu d’éléments pour évaluer les conditions de la fin de vie dans ces institutions, dans lesquelles meurent pourtant 90.000 personnes âgées chaque année. Les résultats obtenus ne peuvent pas laisser indifférent :

ils montrent que, malgré les efforts accomplis ces dernières années, l’accompagnement de la fin de vie dans les maisons de retraite médicalisées reste très inégal.

Des inégalités qui n’ont rien d’une fatalité…


 

La fin de vie est devenue, au fil des années, un enjeu de plus en plus important pour les EHPAD : 90 000 personnes âgées y décèdent chaque année.

Or, dans la grande majorité des situations, la fin de vie de ces résidents

– du fait de leurs pathologies et de leur perte d’autonomie

– nécessite un accompagnement spécifique.

Pourtant, malgré les enjeux, il n’existait jusqu’à présent que très peu de données fiables sur les conditions de la fin de vie en EHPAD :

la France était en effet l’un des derniers pays d’Europe à ne pas avoir mené d’étude sur cette question

Cette étude est le fruit d’un travail commun avec l’ANESM, la Fédération Française des Associations de Médecins Coordonnateurs et le programme MobiQual.

L’accueil du résident et de ses proches

Lorsqu’un résident est en fin de vie, la grande majorité des EHPAD offre la possibilité de l’installer dans une chambre individuelle (dans 66% des cas, cela est « toujours » possible)

L’accès aux équipes de soins palliatifs

74% des établissements ont signé une convention avec une Equipe Mobile ou un Réseau de Soins Palliatifs, seuls 62,5% ont effectivement fait appel à une telle équipe au cours de l’année 2012

La présence d’un(e) infirmier(e) la nuit

Seuls 14% des EHPAD disposent de personnel infirmier la nuit : c’est le cas de 22% des établissements publics (en particulier lorsqu’ils sont rattachés à un Centre Hospitalier), contre 4% des établissements privés commerciaux.

75% des EHPAD n’ont la possibilité de joindre un professionnel infirmier si une situation se complique.

 La formation aux soins palliatifs

Un médecin coordonnateur sur cinq (21%) n’a aucune formation à l’accompagnement de la fin de vie. 80% des maisons de retraite ont mis en place des formations en direction des infirmier(e)s

Hospitalisation à Domicile (HAD)

Seuls 8% des EHPAD font appel à l’HAD dans les situations de fin de vie 

CONCLUSION

Globalement, les EHPAD se sont organisés pour accompagner au mieux les situations de fin de vie : accueil des proches la nuit, liens avec des équipes mobiles de soins
palliatifs, nomination de « référents », etc.
Cependant, un quart des maisons de retraite n’ont aucun lien avec des équipes ressources, l’Hospitalisation à Domicile reste marginale dans les situations de fin de vie,
et la formation des médecins coordonnateurs reste très inégale.

Enfin, l’absence d’infirmier(e) la nuit est particulièrement problématique, et n’est pas sans conséquences…

Menu

A 7
Arménie : De nombreux malades en fin de vie souffrent

l'effet dévastateur de l'absence de soins palliatifs sur les personnes atteintes d'un cancer à un stade avancé et sur leurs familles.

Personne n'a le droit d'éteindre une vie humaine

Personne n'a le droit d'éteindre une vie humaine

E 17
Il n'y a pas de dignité à être tué par votre médecin

Il n'y a pas de dignité à être tué par votre médecin

G 2
Un débat public sur la fin de vie

Rapport du CCNE sur le débat public concernant la fin de vie

Rapport 2014 Euthanasie

rapport 2014 Euthanasie en Belgique

Soins palliatifs en maison de retraite

fin de vie, soins palliatifs,maison de retraite, personne âgée, ehpad, démarche de soin, charte du mourant, accompagnement des proches,

cimg1458-3.jpg
Euthanasie, la France à la croisée des chemins

, la loi du 5 mars 2007 sur les tutelles permet de choisir, longtemps à l’avance, la personne à qui vous souhaiteriez confier « la gestion de vos affaires si la maladie vous en rendait incapable »

Euthanasie ou acharnement thérapeutique

La loi Kouchner a aussi permis aux malades de désigner un référent. Une chose très intéressante pour les praticiens lorsque la communication avec le malade est rendue très difficile.

sp-1---Copie.jpg
Ethique des soins en gériatrie

J’ai demandé à la fille, ce qu’elle pensait être l’essentiel pour sa mère. Celle-ci refuse toute nourriture, alors de quoi peut-on nourrir quelqu’un qui refuse de manger ?

la loi leonetti en résumé

la loi leonetti en résumé

soin-palliatif-1.jpg
Rapport observatoire de la fin de vie

rapport observatoire de la fin de vie,des aidants qui ne trouvent pas d’aide : le paradoxe français

fin-de-vie-1.jpg
Fin de vie et consultation de la famille

fin de vie et consultation de la famille

Pa 5
La fin de vie en EHPAD

La fin de vie en EHPAD, résultats d'une étude 2013, encourageant mais du chemin reste à faire.

Les directives anticipées

Résumé les directives anticipées, la personnes de confiance

Recommandation HAS

Cette recommandation aborde les points suivants :Quand les soins palliatifs doivent-ils être mis en œuvre

sp8.jpg
La maladie d'Alzheimer et les soins palliatifs

Bien que la maladie d'Alzheimer est un voyage difficile, lorsque les soins palliatifs sont impliqués certaines procédures sont pris en charge et vous soulage et une meilleure qualité de vie du patient est atteint.

Les étapes du deuil

Nous sommes chargés de prendre soin de nos patients de la sortie de l'utérus jusqu'à la tombe, et c'est exactement ce que nous devons faire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/06/2019