Les hémorragies

Les hémorragies

 

Hémorragie , fuite de sang des vaisseaux sanguins dans les tissus environnants . 

Lorsqu'un vaisseau est blessé, l'hémorragie continue tant que le vaisseau reste ouvert et que la pression qu'il contient dépasse la pression à l'extérieur. 

Normalement, la coagulation ferme le vaisseau et arrête le saignement . 

Une hémorragie incontrôlée peut résulter d'un traitement anticoagulant , d'une hémophilie ou de graves lésions des vaisseaux sanguins, entraînant une perte de sang excessive et un choc .

Interne = pas de sang visible

Externe = le sang est visible

Épanchement de sang, abondant et visible hors vaisseaux,

Extériorisées = émission de sang d'une cavité naturelle

Issus d'une cavité naturelle, spontanées ou liées à une pathologie sous-jacente, orl,digestif,pulmonaire, gynécologique

Il y a 5 litres de sang dans le corps

1 litre perdu = pronostic vital engagé

État de choc, manque d’oxygène aux organes vitaux, lié à une chute de tension et chute du débit cardiaque

Signes clinique pâleur, agitation, désorientation

Conduite à tenir

Constater l'hémorragie

Se protéger et arrêter l'hémorragie

Installer la victime

Alerter ou faire alerter

Compléter l'examen de la victime

Surveiller jusqu’à  la prise en charge médicalisé

Arrêt hémorragique technique

Compression direct

Pansement compressif

Élever le membre

Si compression inefficace

Corps étranger dans la plaie

Plusieurs victimes

Si pas de protection

La pose du garot

L’installation du garrot est une manipulation simple mais qui doit être efficace.

Le garrot doit impérativement être situé entre le cœur et la blessure. Il faut que le garrot soit positionné entre la plaie ouverte et le cœur.

Le but est d’interrompre le sang dans les artères venant du cœur.

Pour un garrot improvisé, prenez un bâton, un crayon, un tournevis ou une branche d’arbre qu’il faudra installer entre le premier demi-nœud et le deuxième demi-nœud du garrot.

Puis, tourner le bâton pour resserrer le garrot et ainsi limiter l’afflux du sang et stopper l’hémorragie.

La pression produit par le garrot doit être importante, si le sang continue de saigner c’est le signal que le garrot a été mal installé.

Attention à ne pas installer le garrot directement sur la plaie !

A distance de la plaie

A la racine du membre

Lien non élastique, large, ceinture, foulard, ôté par un médecin ,noter l'heure de pose 

Cas particuliers

Corps étranger :, ne pas le retirer éventuellement compression de part et d'autre de la plaie

Le membre est sectionné mettre dans glace  et eau , noter nom et heure 

Saignement du nez = épitaxies 

Conduite à tenir 

Assis tête penchée en avant

Mouchage

Compression bi-digitale 10 mn

Avis médical si saignement persistant, traumatisme associé

Hémorragie haute hématémèse

Crachats hémoptysie

Par Sultan julien

Formateur IFSI

Rédaction soignant enEHPAD.fr

Source https://www.girodmedical.com/blog/bien-poser-garrot-5-etapes-nos-conseils/

 

 

 

 

Menu module 2

Exercices corrigés DEAS Module 1 à 8

Medecins012Faire un essai

(Cas cliniques, QCM, QROC, Planification, Repérer certains mots d'un texte, Association, Classer par paire, Grille de correspondance, Jeu de paires, Schémas, Regroupement, Séquence / Ordre,Texte à trous)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 09/12/2019