secteur crèche

ANALYSE DE PRATIQUE

Crèche P........

par diane H..... étudiante IFSI

1.       Contexte

La situation se déroule dans une crèche, en grande section c'est-à-dire qu’il s’agit d’un groupe d’enfants de 18 mois à 3 ans. Nous sommes à l’heure de la sieste, après le repas, il est environ midi. Dans le dortoir il y a une douzaine d’enfants.

Je suis ce jour la avec une auxiliaire puéricultrice pour veiller à l’endormissement des enfants.

2.       Situation

Louis 2ans et demi se tient debout sur son lit et commence à s’agiter. Je lui demande plusieurs fois de se coucher correctement. Il accède à ma demande mais cela ne tient qu’une minute.

3.       Questionnement

Comment trouver un compromis entre le respect du sommeil des autres enfants, et le respect de la volonté de Louis de ne pas dormir, sachant que l’effectif des enfants dans le dortoir ne permet pas une séparation de Louis du reste du groupe, et qu’on ne peut pas le laisser seul sans surveillance.

4.       Ressenti, difficultés, actions.

Mon ressenti est une forte déception en constatant le manque absolu d’autorité de l’adulte face à un enfant en phase d’affirmation.

La principale difficulté est la patience indispensable dans ces moments, pour leur récurrence.

J’ai donc décidé de changer de place dans le dortoir, les enfants autour de moi, étant malgré tout calmés et pour certains déjà assoupis. J’explique à l’enfant près de moi pour quelle raison je me déplace. Je propose à Louis de s’installer confortablement en lui présentant le drap. Je pose sur son bras pour l’apaiser. Et verbalise : « tu n’es pas obligé de dormir mais il faut rester calme pour ne pas déranger les autres ».

5.       Compétences

 Compétence 3 : Accompagner une personne dans le réalisation de ses soins quotidiens. 

       Adéquation des activités proposées avec les besoins et les souhaits de la personne.

Le sommeil chez l’enfant est un besoin physiologique nécessaire à son développement, sa croissance, son apprentissage, sa mémorisation, son équilibre. A 2/3 ans il ne fait plus qu’une sieste et ce jusqu’à l’âge de 4 ou 5 où il n’en fait plus.

       Cohérence des modalités de réalisation des soins avec les règles de bonnes pratiques

Certaines règles sont à respecter :

-          jusqu’à deux ans les bébés n’ont pas de drap, couverture ou oreiller par crainte de la mort subite du nourrisson. Les plus petits ont une tubuline gigoteuse.

-          tant que le bébé ne se retourne pas on le couche sur le dos ou de ¾ en cas de plagiocéphalie avec l’accord du pédiatre

-          jusqu’à un an, un an et demi l’enfant dort dans un lit à barreaux.

-          même s’il le désire on ne laisse pas à l’enfant son biberon, dans le cadre de la prévention contre les caries et les otites.

La sieste doit être adaptée à l’enfant : elle va dépendre de comment l’enfant fait ses nuits de façon générale, et notamment à sa dernière nuit. Un enfant qui fait de longues siestes aura par exemple tendance à faire des siestes plus courtes. Cela est organisé en fonction des transmissions du matin faites par les parents lors de l’accueil à la crèche.

A la crèche l’enfant dort toujours au même endroit dans un lit nominatif avec ses propres linges. On se renseigne sur les habitudes et préférences de l’enfant concernant l’endormissement lors de son admission, que l’on contente si cela est possible.

       Pertinence dans l’identification des risques et adéquation des mesures de prévention.

Il s’agit ici du risque de réveiller tous les enfants. De la même façon : une fois l’enfant réveillé on le fait sortir calmement du dortoir, afin de permettre aux autres de finir de dormir.

Compétence 6 : Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins.

       Pertinence de l’analyse de la situation relationnelle.

Un enfant ne veut pas dormir pour diverses raisons :

-         Tout d’abord en crèche à cause du climat d’excitation créé par la présence de plusieurs enfants dans le dortoir, une quinzaine en l’occurrence.

-         A l’âge de Louis les enfants font souvent des cauchemars ou terreurs nocturnes qu’ils peuvent appréhender.

-         Les enfants peuvent avoir peur de ne pas se réveiller ou de ne pas retrouver les mêmes personnes et choses.

-         Les mauvaises habitudes au sein du foyer (enfant qui dort dans le lit des parents).

Dans le cas de Louis il s’agit plus d’une attitude d’affirmation.

       Cohérence dans la mise en œuvre d’une communication adaptée aux personnes soignées et à leur entourage.

Pour apaiser l’enfant avec ma collègue nous avons construit une ambiance propice au sommeil : tout d’abord l’enfant dort mieux le ventre plein, ensuite dans la pénombre pour cela on éteint les lumières et ferme les volets. L’enfant pour s’endormir doit être propre, s’il s’est souillé on le change. On instaure également des rituels comme le déshabillage pour que l’enfant se prépare à l’idée de la sieste. Pour sécuriser Louis je lui ai donné ses objets personnels, tels que la sucette et le « doudou ».

Mon attitude doit à ce moment être selon le concept du holding de Winnicot une attitude contenante. A ce moment l’intonation et l’intensité de la voix compte, la patience est indispensable. Louis par exemple mais en moyenne 45 minutes à s’endormir.

Pour apaiser l’enfant on peut :

-          lire une histoire mais en crèche ceci est très difficile

-          chanter une berceuse ou mettre de la musique

-          pour les plus petits les placer dans des chaises berceuses

et enfin les câlins, les caresses des cheveux, les caresses du visage qui l’amèneront à fermer les yeux. Les enfants à cet âge apprécient notamment que l’on pose une main englobante sur eux, avec d’éventuels mouvements latéraux de faible amplitude qui rappelleront le mouvement du berceau.

       Justesse dans la recherche du consentement du patient.

J’ai verbalisé à l’enfant la nécessité de se reposer, la sieste est une proposition pas une obligation.

 

cerveau.jpg
analyse-de-pratique
service de neurochirurgie

service de neurochirurgie,modèle d'analyse de pratique infirmière, service neurochirurgie exemple compétence 1,2,3,5,6,7,9

alzheimer.jpg
analyse-de-pratique
démarche clinique gériatrie

démarche infirmière clinique gériatrie, tableau fonction,

capturer-36.jpg
analyse-de-pratique
Hospitalisation à domicile

analyse de pratique infirmiére, hospitalisation à domicile

had.jpg
analyse-de-pratique
Dans la chambre d'un patient en HAD

analyse de la pratique infirmiére ,dans la chambre d'un patient en HAD

images-24.jpg
analyse-de-pratique
crèche moyenne section

La situation se déroule dans une crèche, en moyenne section, exemple de compétence 1,5,6,8,9

pth.jpg
analyse-de-pratique
APP au bloc opératoire

Analyse de situation : PTH droite (Prothèse Totale de Hanche), formation ide

Depositphotos 23053824 xs 2
analyse-de-pratique
visite pré-opératoire

Ce stage au bloc opératoire m’a permis de connaître les coulisses de la chirurgie.Les moyens humains et techniques mis en œuvre par notre société

Metier paramedicale 4 1
analyse-de-pratique
chirurgie générale viscérale et gynécologique

Analyse de situation n°1 : cholécystectomie sous laparotomie

pca.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation PCA sous morphine

Malgré les moyens thérapeutiques, la prise en charge de la douleur post-opératoire dépend essentiellement de l’individualité de chaque patient.

tracheostomie.jpg
analyse-de-pratique
Soins de suite et de réadaptation, trachéotomie

Une structure autorisée en SSR assure les missions suivantes : des soins médicaux, curatifs et palliatifs, de la rééducation et réadaptation,

gpe2-1.jpg
analyse-de-pratique
analyse de situation, trachéostomie

Le larynx est la pièce maîtresse du système aérodigestif, il se trouve au carrefour de trois fonctions : la déglutition, la respiration et la phonation.

ap2.jpg
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modéle d'analyse de pratique infirmière en maternité

Metier 12
analyse-de-pratique
analyse de pratique infirmiere

modèle d'analyse de pratique infirmière, exemple soins de colostomie

Metier 13
analyse-de-pratique
exemple diagnostic infirmier(e)

exemple compétence infirmier 1, 2, 4, 5,6,10

sp7.jpg
analyse-de-pratique
Prise en charge en soins palliatifs

Fréquemment, le premier geste est de fermer les yeux. La pause de cotons humides chauds sur les paupières durant le soin est utile pour les maintenir closes

Nurse
analyse-de-pratique
modèle objectif de stage IDE service médecine

Comment élaborer l'objectif de stage en médecine, modèle,

analyse-de-pratique
Suspicion Clostridium difficile.

tous les patients ont les mêmes droits et aucuns d'entre eux ne doivent être négligés alors qu'il n y a pas de risque si l'on respecte le protocole.

4 votes. Moyenne 2.25 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/03/2016

Exercices corrigés du DEAS Module 1 à 8

Animaatjes dokter 70912+ de 230 exercices avec corrigés 

Contenue E.learning 

Obtenez un mot de passe aprés paiement et comencez à réviser 

Je teste