Transmission ciblée 14 fiches pratiques

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 1: RESPIRER

par samir aide soignant Le 03/09/2011 06:00:00

publicité

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
NARINES

écoulement ou

encombrement nasal

prendre température 

mettre àdisposition mouchoir

transmission écrite et orales

des observation à ide

MOUVEMENTS RESPIRATOIRES

Dyspnée, respiration anormale,

bruyante, sifflante, douloureuse, inefficace, coloration anormale de la peau et des muqueuses (cyanose*, marbrures).

 

Mettre le patient en position semi-assise et le rassurer. Effectuer la mesure de la fréquence respiratoire.

Préparer et entretenir le matériel! à oxygène.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

POULS

 

 

 

 

pouls irrégulier (arythmie, bradycardie, tachycardie)

 

 

Prendre le pouls, établir une feuille de surveillance.

Faire les transmissions écrites et orales à l'IDE de toute modification

 

PEAU peau froide extrémités froides et marbrées

Surveiller l'efficacité de la respiration (coloration rosée de la peau et des extrémités).

Assurer une bonne hygiène environnementale, aérer la "pièce, ne pas surchauffer.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

VOIES RESPIRATOIRES

 

 

obstruction des voies respiratoires par un corps étranger (signe d'étouffement)

 

 

 

Désobstruer les voies respiratoires (connaissance des gestes de survie : manœuvre de Heimlich).

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

MUCOSITÈS

encombrement bronchique

 

 

 

 

 

 

 


 

toux

 

 

 

 

 


 

mucosités épaisses

 

 

 

 

 

 

 

 



 

patient intubé ou trahéotomisé

 

 

 


 

mucosités rosées

 

 

Installer en position semi-assise pour faciliter la

respiration et l'expectoration. • Donner un crachoir et des mouchoirs jetables.

• Surveiller l'aspect et la couleur des expectorations, évaluer la quantité des crachats au nombre de crachoirs utilisés.

• Effectuer des soins de bouche réguliers afin de lutter contre l'alitose*.

• Effectuer un soin de bouche après la kinésithérapie respiratoire.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.


 

Installer en position semi-assise pour faciliter la respiration et l'expectoration.

• Donner un crachoir et des mouchoirs jetables.

• Surveiller l'aspect et la couleur' des expectorations, évaluer la quantité des crachats au nombre de crachoirs utilisés.

• Effectuer des soins de bouche réguliers afin de lutter contre l'alitose*.

 


 

• Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

Installer en position semi-assise pour faciliter la respiration.

• Mettre en place un aérosol non médicamenteux pour fluidifier les mucosités*.

• Assurer l'hygiène de la cavité buccale en effectuant des soins de bouche non stériles.

• Faire les transmissions écrites et orales des observations à I' I D.E.

 


 

preparer et entretenir le matériel d'aspiration bucco-pharyngée

 

 

 

 


 

mettre en position semi- assise pour faciliter la respiration

preparer le matériel à oxigéne

prevenir l'IDE

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 2 : BOIRE ET MANGER

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
DENTITION

mauvaise dentition

ou prothèse inadaptée

et mastication incorrecte

Prévoir une consultation chez un dentiste.

Veiller à une alimentation en rapport avec la dentition.

Effectuer des soins d'hygiène bucco-dentaire après les repas. • Éduquer le patient à la

nécessité d'une mastication correcte.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à I' I D.E.

MUQUEUSE BUCCALE mauvaise état ou lésions de la muqueuse buccale

Effectuer des soins de bouche réguliers.

Surveiller l'état de la muqueuse buccale.

Ne pas donner d’aliments acides.

Faire les transmissions écrites

et orales des observations à I' I D.E.

ALIMENTATION Alimentation déséquilibrée, non adaptée à l'âge du patient et à ses goûts, insuffisante ou trop abondante, inappétence

Installer confortablement le patient.

Stimuler l'appétit du patient par une

présence agréable et créer une ambiance conviviale.

Soigner la présentation des plateaux repas.

Respecter les goûts et habitudes alimentaires et laisser un temps suffisant pour le repas.

Surveiller le poids régulièrement.

Établir une feuille de suivi alimentaire, noter les quantités de

nourriture absorbées.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE et à la diététicienne

Prescription d'un régime alimentaire. .

 

 

Respecter le régime prescrit et connaître les aliments autorisés ou non.

Prendre rendez-vous avec la diététicienne*.

Contrôler systématiquement les plateaux repas.

Éduquer le patient au respect de son régime.

Vérifier le contenu de la table de, nuit.

Prévenir la famille et les visites de' la prescription d'un régime et de la nécessité de le respecter.

précaution alimentaires liées à un traitement anticoagulant Éviter les aliments riches en vitamine K (abats, choux)
liées à un appareil plâtré Conseiller un régime riche en calcium*et protides* pour favoriser la reconstruction osseuse
personne âgée

Conseiller une alimentation

riche en protéines et en

calcium pour préserver le capital osseux.

GLYCÈMIE glycémie anormale (diabète insulinodépendant et non insulino-dépendant)

Connaître les signes de l'hypo-glycémie et de l'hyperglycémie. En cas de diabète insulinodépendant (DID), donner le repas dans la demi-heure qui suit l'injection d'insuline* (selon le protocole).

DÉGLUTITION troubles de la déglutition avec risque de fausse route

Installer le patient en position

semi-assise pour les repas (en

l'absence de contre-indication).

Donner une alimentation hachée

ou mixée selon le cas.

Être présent pendant la prise du repas.

Alimenter le patient lentement en

faisant des pauses régulières.

Connaître les gestes de survie man oeuvre de Heimlich.

Faire les transmissions orales e écrites des observations à l'IDE et signaler les fausses routes.

sonde alimentaire

Préparer et entretenir le matériel d'alimentation entérale.

Surveiller l'alimentation entérale, attention aux signes de fausse route.

Mettre en route l'alimentation entérale est de la compétence IDE.

Effectuer des soins de bouche réguliers.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

DIGESTION nausées, vomissement, régurgitation,digestion difficile, douleur gastriques ballonnements

Rassurer le patient par une présence calmante.

Mettre un réniforme à disposition du patient.

Installer le patient en position semi-assise, si possible, ou tête basculée en avant et sur le côté afin d'éviter l'inhalation des vomissures.

Effectuer un soin de bouche, rafraîchir et changer le patient ainsi que la literie si nécessaire.

Surveiller s'il y a des vomissements (alimentaire, sang, matières fécales), préciser le moment (avant, après ou pendant le repas) et la manière (avec efforts ou en jet).

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

HYDRATATION hydratation insuffisante (sécheresse buccale,langue "rôti" pli cutané oligurie, hyperthermie, désorientation)

Proposer des boissons variées en respectant les goûts du patient.

Établir une fiche de surveillance hydrique.

Surveiller les signes de déshydratation* (sécheresse buccale, langue rôtie, pli cutané, oligurie*, hyperthermie*, désorientation).

Stimuler le patient, faire boire souvent, prévenir les équipes soignantes et les visites, disposer la boisson à portée de main.

Surveiller la diurèse* et l'aspect des urines (quantité et couleur).

Faire les transmissions écrites et orales des observations à I'IDE.

 

restriction hydrique (sur prescription)

Répartir la quantité de boisson autorisée sur 24 h.

Expliquer au patient la nécessité de respecter la restriction hydrique en lui expliquant l'objectif visé

(ex. : diminution des œdèmes des membres inférieurs).

Proposer des bains de bouche pour rafraîchir si besoin.

 

 

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 3 : ELIMINER

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES  
MENSTRUATIONS cycle menstruels irrégulier, douleur utérines, pertes sanguines importantes

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

Mettre des protections à disposition et changer le linge et la literie si nécessaire.

Observer une hygiène rigoureuse, avec savon intime

lochies d'aspect , odeur anormales,leucorée

Conserver la protection.

Transmettre immédiatement à l'IDE.

VOLUME DE MEMBRES oedemes des membres

Surveiller l'évolution des œdèmes en :

surveillant le poids; — mesurant les œdèmes à l'aide d'un mètre de couturière;

surveillance de la diurèse.

Surveiller les apports hydriques et suivre la prescription médicale.

Faire le bilan des entrées et des sorties afin de suivre l'évolution des œdèmes.

Faire les transmissions écrite et orales des observations àl'IDE

SELLES coloration, odeur, aspect anormal des selles Garder les selles et transmettre à l'IDE.
incontinence fécale

Mettre une protection et la changer aussi souvent que nécessaire.

Proposer le bassin ou la chaise pot après chaque repas.

Observer une hygiène rigoureuse lors de chaque change.

Noter la fréquence et l'aspect des selles.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à I'IDE.

constipation

Hydrater le patient.

Maintenir un régime riche en fibres, réduire les sucreries.

Lever précocement ou mobiliser le patient, si possible.

Effectuer des massages abdominaux.

Noter la fréquence et l'aspect des selles.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

diarrhée

Effectuer un prélèvement de matières fécales sur prescription.

Hydrater le patient et surveiller les signes d'apparition d'une déshydratation*.

Proposer un régime anti-diarrhéique (supprimer les produits laitiers).

Maintenir une hygiène rigoureuse.

Changer la protection aussi souvent que nécessaire.

Établir une feuille de surveillance des selles.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

stomie digestive

Changer la poche de colostomie cicatrisée. Surveiller la peau autour de la stomie.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

URINES aspect anormal des urines (couleur, odeur,etc)

Recueillir les urines et effectua une analyse d'urine par bandelettes.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

diurèse perturbée

(oligurie,polyurie)

Établir une diurèse.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

anurie, douleurs abdominales Transmettre à l'IDE
incontinence urinaire

Effectuer une toilette génito-anal* stricte et surveiller l'état cutané.

Changer les protections aussi souvent que nécessaire ou

selon les indicateurs d'humidité.

Changer la literie si besoin.

Être disponible et proposer le bassin ou les toilettes à heures

régulières ou lors des besoins.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à I'IDE.

 

incontinence urinaire : sonde urinaire

Veiller à ne pas tirer sur la sonde urinaire lors des manipulations du patient.

Surveiller qu'elle ne soit ni coudée, ni bouchée et positionnée correctement. Vidanger la poche à urine régulièrement


étui pénien

Poser un étui pénien*.

Faire une toilette rigoureuse, changer l'étui pénien* chaque jour.

Vérifier l'absence d'escarres*.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

douleurs mictionnelles

troubles mictionnelles

pollakiurie dysurie)

Maintenir une hygiène rigoureuse.

Recueillir les urines et effectuer une analyse d'urine par bandelettes.

S'assurer que l'hydratation* est suffisante, notamment en cas de douleurs mictionnelles chez la personne âgée.

Augmenter l'hydratation* en cas d'infection urinaire afin de favoriser l'élimination des micro-organismes.

Faire les transmissions orales et écrites des observations à l'IDE.

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 4 : SE MOUVOIR ET MAINTENIR UNE BONNE POSTURE

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
MOUVEMENTS

alitement prolongé 

(pathologies neurologique, coma, états grabataires)

repos strict au lit

Installer le patient dans le lit, , dans une position en rapport avec sa pathologie ou son handicap.

Changer de position régulièrement (toutes` les

2 heures ou selon le protocole) et lutter contre les attitudes vicieuses (équinisme, etc.), noter l'heure et la position sur une feuille de suivi placée au lit du patient.

Placer des barrières de protection si prescription (personnes hémiplégiques, opérés en phase de réveil, autres personnes à risque).

Mettre sonnette et téléphone à portée de main.

Installer une potence pour favoriser l'autonomie.

Aider dans tous les gestes de la vie courante tout en favorisant au maximum l'autonomie (toilette, alimentation, etc.).

Mobiliser le patient avec des mouvements passifs et actifs pour éviter l'ankylose* (sauf contre-indication).

Faire les transmissions écrites et orales à l'IDE de toutes les observations.

premier lever

Aider au premier lever. avec ide

 


appareil plâtré : traction suspension

Placer un arceau au-dessus du membre plâtré pour éviter le poids des draps et des

couvertures.

Surveiller la traction, le positionnement correct des cordages, le bon alignement des membres.

Vérifier que les poids sont bien dans le vide.

Veiller à ne pas modifier la traction lors des manipulations du patient.

Aider le patient dans tous les actes de la vie courante (toilette, repas, élimination, communication, etc.).

Faire les transmissions écrites et orales à l'IDE de toutes les observations.

prothèse totale de hanche

Éviter tout risque de luxation en veillant à laisser le membre opéré dans l'axe du corps.

Vérifier que le membre inférieur est dans le prolongement du corps, caler le membre avec des coussins pour éviter les rotations internes ou externes.

Aider le patient dans tous les actes de la vie courante (toilette, repas, élimination, communication, etc.).

Être à deux pour le transfert au fauteuil (quand il sera autorisé).;

Lors des mobilisations, placer un coussin entre les jambes à la hauteur des genoux, en demandant au patient de le serrer entre ses jambes (acte visant à maintenir les membres inférieurs dans une position évitant tout risque de luxation de la prothèse).

Prévoir et placer un rehausseur sur les toilettes.

Faire les transmissions écrites et orales

déplacement

avec suppléance

(béquille, canne,déambulateur)

Chausser le patient avec des chaussons ou des chaussures ayant un contrefort et emboîtant bien les pieds.

Mettre le matériel de suppléance à proximité du patient.

Vérifier les embouts du matériel

de suppléance (les tampons

doivent être en bon état pour éviter les risques de chute).

Dégager l'environnement.

Mettre un tapis antidérapant

dans le cabinet de toilette.

Aider à la marche.

Faire les transmissions écrites et orales à l'IDE de toutes les observations.


fauteuil roulant

Aider au transfert lit — fauteuil 3 et mouvement inverse.

Veiller à bloquer le frein lors des transferts.

Vérifier l'état des pneus, les regonfler si besoin.

Entretenir le fauteuil roulant

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 5 : DORMIR ET SE REPOSER

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
ENDORMISSEMENT

endormissement difficile, sommeil de mauvaise qualité,

insuffisant, perturbé par des cauchemars, réveil fréquents, période d'insomnie

Préparer le sommeil du patient.

Connaître et respecter les

rituels de l'endormissement.

Effectuer une installation

confortable et sécuritaire.

Créer un climat de confiance,rassurer le patient.

Être présent et à l'écoute.

Proposer une tisane.

Ne pas réveiller inutilement.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

douleurs souffrance physique

Évaluer la douleur.

Transmettre à l'IDE.

endormissement avec des somnifères

Vérifier que le somnifère a été pris au coucher, le patient ne doit pas se relever car risque de vertiges et de chutes.

Mettre la sonnette à proximité.

Mettre des barrières de protection (sur prescription).

Surveiller l'efficacité du somnifère.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

fatigue sommeil nocturne insuffisant

Proposer une sieste courte.

Créer une atmosphère

propice au repos, tamiser la lumière, renvoyer les appels téléphoniques dans, le poste de soins. Proposer une chambre plus calme si besoin et si possible.

Ne pas déranger inutilement.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à L'IDE.

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 6 : SE VÊTIR ET SE DEVÊTIR

 

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
CHOISIR SES VÊTEMENTS  incapacité à choisir ses vêtements choisir des vêtements en tenant compte, de l'esthétique, de l'activité, de la température ambiante
HANDICAP incapacité physique à se vêtir ou se dévêtir seul

Aider à l'habillage et au déshabillage en favorisant l'autonomie.

 

QUALITÉ DES VÊTEMENTS vêtements sales en mauvais état

changer les vêtement aussi souvent que nécessaire

veiller à l'entretien régulier des vêtements

respecter les goûts vestimentaires du résident

TENUE VESTIMENTAIRE tenue inadaptée

vêtir le résident d'une casaque tant que le port d'un autre vêtement n'est pas possible

ex (intervention abdominale thoracique,plâtres membres inférieures)

IMAGE DE SOI désorientation psychique et désintérêt de soi

vérifier que le patient n'est ni chaud ,ni froid,aide du patient dans le choix vestimentaire,

tenir compte de ses préférence vestimentaire

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 7 : MAINTENIR LA TEMPERATURE DU CORPS DANS LES LIMITES DE LA NORMALE

 

ORGANES /FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
TEMPÉRATURE

malaise général,fatigue, sensation de chaleur,ou de froid, frissons,

suées,tachycardie, céphalées,

Prendre la température,

les pulsations et le rythme respiratoire.

Préparer une feuille de température.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

hypothermie

Prendre la température du patient.

Préparer une feuille de température.

Augmenter le nombre de couvertures.

Élever la température de la pièce.

 Adapter la tenue vestimentaire à la température ambiante. Surveiller régulièrement la température corporelle. Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

hyperthermie

Prendre la température du patient.

Préparer une feuille de température.

Baisser la température de la pièce.

Découvrir le patient.

Poser une vessie de glace. Augmenter l'apport hydrique.

Surveiller les signes de déshydratation.

Surveiller l'évolution de la température corporelle.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

ADAPTATION DE LA TENUE incapacité à adapter sa tenue vestimentaire à la température environnante ou aux activité vêtir ou dévêtir le patient en fonction de l'activité et de la température environnante
PEAU rougeur de la peau et chaleur anormale

Prendre la température.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

peau marbrée ou très pâle et froide

Prendre la température.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

TRANSPIRATION transpiration anormale

Prendre la température. Changer le linge personnel et la literie aussi souvent que nécessaire.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 8 ÊTRE PROPRE ET SOIGNÈ , PROTÈGER SES TÈGUMENTS

 

ORGANES /FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNES ACTIONS
ETAT CUTANÉ

aspect anormal de la peau :plaie,bouton, lésions de grattage,

squames, rougeurs, escarres

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE
réaction inflammatoire

Poser un pansement alcoolisé sur avis de l'IDE.

Faire la transmission immédiate écrite et orale des observations à l'IDE.

alitement prolongé

Prévenir les escarres:

— effleurer les points d'appui avec des huiles essentielles ou selon. le protocole du service ;

— placer le patient sur un matelas anti-escarres ;

— mobiliser et changer le patient de position toutes les 2 h le jour' et toutes les 3 h la nuit,

selon le protocole de service.

patient porteur d'un plâtre ou traction suspension

Surveiller le patient porteur d'un plâtre.

Surveiller la couleur et la chaleur des extrémités du membre plâtré afin de dépister des signes de compression (œdèmes, cyanose*, etc.).

Être à l'écoute de la douleur.

Surveiller l'apparition d'une escarre* sous le plâtre (tache brune sur le plâtre) ou d'une infection (odeur nauséabonde).

Surveiller l'aspect et l'état cutanés au niveau de la

broche trans osseuse (risque d'infection).

Faire les transmissions écrites et orales à I'IDE de toutes les observations.

oedéme des membres

Soulever les membres du patient avec la paume de la main.

Installer le patient dans une position facilitant le retour veineux (membres surélevés)

HYGIÈNE CORPORELLE mauvaise hygiène corporelle incurie , déficit physique ,psychique ou intellectuel

Effectuer une toilette corporelle complète ou partielle au lit, au lavabo, douche ou bain tout en favorisant l'autonomie.

Chez l'homme, raser la barbe.

Réaliser un capiluve.

Réaliser un pédiluve et couper les ongles ou prendre un rendez-vous avec le pédicure

(selon le protocole du service et la pathologie du patient).

Brosser les dents et les prothèses ou effectuer un soin de bouche non stérile.

Effectuer les soins des yeux. • Effectuer les soins du nez.

Effectuer les soins des oreilles.

CONTINENCE :INCONTINENCE URINAIRE incontinence urinaire ou fécale avec port de protection , risque de macération et d'apparition d'escarres effectuer une toilette génito-anale rigoureuse lors de chaque change

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 9 EVITER LES DANGERS

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
PATHOLOGIES ET TRAITEMENTS ASSOCIÉS patient sous scope  
décubitus prolongé Dépister les signes de complications de décubitus* (risque d'encombrement bronchique, d'escarre*, d'infection urinaire, de constipation*, d'ankylose* et de phlébite*) et proposer des actions allant dans le sens du dépistage et de la prévention du risque.
sonde urinaire

Surveiller l'état cutanéo muqueux du méat urinaire (risque d'escarres*).

Surveiller le bon écoulement des urines.

sonde nasale

Surveiller l'état cutanéo muqueux des ailes du nez (risque d'escarres*).

Vérifier le bon positionnement de la sonde ou des lunettes à 02* pour que le soin soit efficace, et vérifier que le débit d'O2* soit conforme à la prescription médicale. Le réglage du débit d'O2* est un acte infirmier.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

pathologie en cours de traitement

surveillez la prise effective du traitement 

reconnaître les effets secondaires et les risque liés à la prise antibiotique, diurétique anticoagulant corticoïde antalgique

 

traitement anticoagulant

Risque d'hémorragie:

— surveiller les signes d'hémorragie (ecchymoses*, gingivorragies*, épistaxis", otorragies*, méléna*, hématémèse*, hématuries*, rectorragies*) ;

— conseiller un brossage des dents arec une brosse douce pour éviter les lésions* des gencives;

— faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

diabétique

Risque d'hypo ou d'hyperglycémie :

— respecter le protocole d'alimentation et le régime alimentaire;

— surveiller les signes cliniques évocateurs d'une hypo ou hyperthermie (étudiés dans le module 2) ;

— surveiller l'état cutané car risque d'infection.

perfusion (Risque de dysfonctionnement) . aider à la surveillance de la perfusion
surveillance cardio-vasculaire

Risque d'aggravation de la pathologie :

- mesurer la pression artérielle;

— identifier les modifications des

signes cliniques

VACCINATION retard ou absence de vaccination informer sur la nécessiter des vaccination
SANTÉ MENTALE désorientation temporo spatiale

Aider au repérage dans le temps et dans l'espace.

Surveiller et protéger le patient des risques qu'il encourt (se perdre dans l'établissement ou en sortir).

deuil, dépression, syndrome de glissement

Prévenir les risques de suicide — en étant à l'écoute des propos évoquant un mal-être ;

— en dépistant les signes d'isolement, de repli sur

soi (désintérêt et isolement social, refus de communiquer, prostration, refus de se lever, de s'alimenter, de se laver, etc.).

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 10 COMMUNIQUER AVEC SES SEMBLABLES

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
COMMUNICATION Perte d'un ou plusieurs des 5 sens

Dépister précocement le déficit

Appareiller le patient pour pallier le déficit auditif ou visuel.

Se placer face au patient pour communiquer.

Articuler et parler lentement.

Entretenir les prothèses.

Être patient et à l'écoute.

En cas de cécité, adapter l'environnement.

En cas de vision perturbée, proposer une aide à la lecture ou à la rédaction du courrier.

barrière de la langue

Trouver un interprète.

Favoriser l'expression non verbale.

Incapacité physique ou intellectuelle=à communiquer, handicap, repli sur soi, refus de communiquer

Développer un climat sécurisant.

Être attentif aux besoins du patient.

Favoriser la prise en charge orthophoniste.

Développer une communication non verbale.

Parler avec douceur, sans geste brusque.

Éviter les conflits.

Se placer face au patient pour communiquer.

 

Incapacité physique ou intellectuelle à communiquer, handicap, repli sur soi, refus de communiquer.

Utiliser un vocabulaire simple, ne pas faire des phrases compliquées.

S'assurer que les paroles sont comprises.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

Isolement social et familial.

Organiser des activités en rapport avec les goûts du patient et lui proposer de participer à des activités de groupe.

Solliciter les visites de la famille et des amis.

Placer le téléphone à proximité.

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 11 AGIR SELON SES CROYANCES ET SES VALEURS

 

ORGANES /FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
RESPECT DES CONVICTIONS

Altération de la santé ne permettant plus à l'individu

d'exprimer librement ses choix et de

vivre selon ses convictions personnelles

Connaître et respecter les valeurs individuelles du patient.

Connaître et respecter les convictions religieuses du patient et permettre leur application.

Connaître et respecter les valeurs culturelles du patient et

permettre leur application dans la mesure du possible.

Faciliter la venue d'un représentant du culte.

Permettre les activités et la mise en oeuvre des rituels religieux.

Faire participer la famille.

Faire les transmissions écrites et orales des observations àl'IDE.

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°=12 S'OCCUPER EN VUE DE SE RÈALISER

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
ETAT DES CAPACITÉS PHYSIQUES ET INTELLECTUELLES

Altération

des capacités physiques et ou intellectuelles entravant

l'accomplissement de différentes activités.

Adapter l'environnement pour permettre au patient l'accomplissement de la majorité de ses activités.

Participer avec le patient et l'équipe éducative à la redéfinition d'un projet de vie.

Mettre en place des activités

personnelles et de groupe.

Stimuler la personne.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 13 SE RÈCRÈER , SE DIVERTIR

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
ETAT DES CAPACITÉS PHYSIQUES ET INTELLECTUELLES

Altération

des capacités physiques et/ou intellectuelles entravant l'accomplissement des activités de loisirs.

Proposer des magazines, des 1 livres selon les goûts du patient.

Lui faire la lecture si besoin.

Faire participer le patient aux activités de loisirs mises en place dans la structure, dans le respect des goûts des personnes.

Proposer la télévision, mettre la télécommande à portée de main.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

 

 

 

BESOIN PERTURBÉ FICHE N°= 14 APPRENDRE

 

ORGANES/FONCTIONS

PERTURBÉS

DONNÉES ACTIONS
ETAT DES CAPACITÉS PHYSIQUE ET INTELLECTUELLES

Pathologies nécessitant une modification d'hygiène de vie, modifications

de L'image corporelle

Favoriser l'autonomie par un apprentissage adapté. Informer et éduquer le patient à vivre en tenant compte de sa pathologie et des nouvelles règles de vie.

Faire les transmissions écrites et orales des observations à l'IDE.

mots clés :exemples de supports transmissions ciblées,transmissions ciblées, les 14 besoins perturbés, les organes et fonctions perturbé,le raisonnement clinique, personnes âgée , maison de retraite, ehpad,fiche transmission personne âgée,

publicité

TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR LES BESOINS PERTURBÈS
SOIGNANT EN EHPAD BIOLOGIE JEUX EN LIGNE
publicité

Autres outils

Travail de nuit aide soignant,amp

fiche de taches as amp de nuit

Groupe de parole,pour le personnel soignant

une réunion de soignants une fois par semaine,Chacun y évoque son vécu, ses difficultés et ses peurs à la relation au soin, aux résidant et/ou familles.

lettre d'information contention d'un résident destiné à la famille

recueillir l'avis de la famille lors d'une contention physique est important

Fiche de surveillance cas de gastro-entérite

Fiche de surveillance cas de gastro-entérite en ehpad

La Pesée mensuelle en maison de retraite

La Pesée mensuelle en maison de retraite,Toute perte de poids est un signe d'alerte et doit faire évoquer la possibilité d'une dénutrition.

fiche transmission crèche

exemple de fiche individuel transmission crèche

fiche de tache agent service hotelier

fiche de tache agent service hotelier

fiche de surveillance diabetique

fiche de surveillance diabetique

fiche de perfusion

fiche de perfusion,fiche d'alimentation parentale

Fiche pour localiser la douleur

Exemple de fiche pour localiser la douleur, les plaies aprés une chute, les escarres, les sites d'injection

Hydratation de la personne âgée

Une bonne hydratation est nécessaire chez la personne âgée

Modèle ordonnance de contention physique

modèle ordonnance de prescription contention personnes âgées, Ergothérapie, Contention physique au fauteuil, Alternatives, Risque de chute, Évaluation,

Modèle prescription médical de contention

Modèle de prescription médical de contention

Transmission ciblée 14 fiches pratiques

exercice ,Transmissions ciblées, aide soignant,infirmier,14 fiches pratiques, pour apprendre ,organiser, et comprendre

La grille GIR, calcul du GIR Moyen pondéré,

calcul du GIR moyen pondéré, combien de temps en soin de base pour du GIR 1au GIR 6, Qu'est-ce que la grille AGGIR, à quel degré de dépendance

Échelle de NORTON mode d'emploi

L'évaluation du risque d'escarre doit être régulièrement évaluer pas seulement à l'aide d' échelles

Echelle de WATERLOW mode d'emploi

le risque d'escarre doit être régulièrement évaluer

PATHOS ,qu'est ce que c'est

comprendre le modèle pathos , le guide pathos 2013,guide d'utilisation

Comment évaluer la maltraitance chez les personnes âgées à domicile?

tous les tests,outils et évaluations portant sur la dépendance , la personne âgée, la gériatrie

Échelle d’agitation de Cohen-Mansfield,mode d'emploi

Échelle d’agitation de Cohen-Mansfield,mode d'emploi, guide agitation dans les démences

NPI- ES Inventaire neuropsychiatrique équipe soignante

NPI- ES inventaire neuro psychiatrique mode d'emploi, interprétation des résultats

Toilette technique au lit

video toilette technique au lit, maison de retraite , ehpad, personne âgée, mise en situation professionnel, MSP, matériel , technique,déroulement du soin,

Mini Mental State Examination, mode d'emploi

modèle mini mental score mode d'emploi

Une journée type au CANTOU

Une journée type au CANTOU, centre d'activité tiré d'occupation utiles

Doloplus: évaluation comportementale de la douleur chez la personne agée

Doloplus: échelle comportementale de la douleur chez la personne âgée,interprétation des résultats

Epreuves d'évaluation de l'équilibre: get up and go test

Get up and go test, utilisation, interpretation

Èvaluation de l'équilibre: test de Tinetti

Évaluation de l'équilibre: test de Tinetti,interprétation,facteur de chute chez la personne âgée

Echelle de NORTON mode d'emploi, évaluation du risque d'escarres

Echelle de NORTON , évaluation du risque d'escarres, mode d'emploi

La théorie de nancy roper,mode d'emploi

La théorie de nancy roper, méthode , le test, analyse de la rosace,

Modèle Évaluation de l' état nutritionnel-MNA

Modèle Évaluation de l'Etat Nutritionnel :- Mini Nutritionnal Assessment—MNA

les signes de déshydratation

Les signes génèraux, intestinaux, cardio, neurologique

Préparation coloscopie

Préparation coloscopie, régime pauvre en résidu, alimentation conseillé, alimentation interdit

exemple bilan kinésithérapeute

exemple fiche compte rendu de traitement de kinésithérapie

bande de contention conseil de pose

bande de contention conseil de pose

diagnostics ide transmission ciblée

diagnostics infirmier

exemple projet de soins ehpad

modèle projet de soins en ehpad,Le projet de soins s’intègre dans le projet d’établissement.

prescription soins de nursing ide

prescription soins de nursing ide

échelle /GDS

échelle /GDS, échelle gériatrique de dépression, Score à 10 et plus : indique presque toujours une dépression

Maslach burn out inventory

MASLACH BURN OUT INVENTORY (MBI) solution ,priorité,propositions (Épuisement émotionnel,Dépersonnalisation,Accomplissement personnel)

11 votes. Moyenne 3.09 sur 5.

Commentaires (2)

laurent
  • 1. laurent | 31/10/2012

exemples de transmissions ciblées

coupez-brelais
  • 2. coupez-brelais (site web) | 06/12/2012

pour stef

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/04/2014