La prise en charge de la déshydratation : 3 fiches pratiques

Qu'est-ce que l'hydratation ? Qu'est ce que la déshydratation ?

 Par médecin coordonnateur G D le 07/06/2011 06:00:00

 

Qu'est-ce que l'hydratation ?

L'HYDRATATION consiste à introduire de l'eau dans notre organisme. L'eau, indispensable à tous les êtres vivants représente chez l'adulte 70 % du poids corporel et chez la personne âgée 50 %. En effet, on observe une diminution de l'eau totale de l'ordre de 0,3 kg par année. Le sujet est donc, de ce fait, plus sensible à toute nouvelle diminution d'eau, le seuil de déshydratation étant plus vite atteint.

En mouvement constant dans l'organisme, l'eau traverse les organes qu'elle imbibe, y renouvelle le liquide existant et permet d'éliminer les déchets par l'urine et les matières fécales, de transporter les vitamines hydrosolubles et de lutter contre la chaleur par sudation et ventilation pulmonaire.

L'homme adulte, comme la personne âgée, a besoin de 40 ml d'eau par kg de poids et par jour, soit environ 2 litres d'eau en moyenne.

La ration hydrique varie d'un individu à l'autre et notamment en fonction de l'activité physique du sujet et, bien-sûr, de la température extérieure.

Ce qu'il faut retenir, c'est que le bilan hydrique journalier, c'est à dire le total des entrées et des sorties d'eau, doit être équilibré.

Qu'est-ce que la déshydratation ?

En cas de déficit en eau, de graves troubles apparaissent, pouvant, à terme, entraîner la mort.

Que se passe-t-il exactement ?

L'insuffisance liquidienne, qu'elle qu'en soit la cause, entraîne une diminution de la volémie, c'est à dire du volume sanguin total.

Il s'ensuit, outre une augmentation de la fréquence cardiaque et une chute de la tension artérielle, une réduction de volume des urines ayant pour conséquence une insuffisance rénale fonctionnelle.

Le rein ne remplissant plus son rôle d'épuration, on assiste alors à une intoxication des cellules.

Par ailleurs, dans le pire des cas, la DÉSHYDRATATION peut entraîner un collapsus cardio-vasculaire par désamorçage de la pompe cardiaque.

De la même manière, la DÉSHYDRATATION entraîne une concentration des produits médicamenteux (moins de dilution) qui peuvent atteindre des concentrations toxiques.

SIGNES GENERAUX

  • Fatigue, diminution de l'appétit, soif, hyperthermie, perte de poids

SIGNES NEUROLOGIQUES

  • Confusion, désorientation, modification de l'humeur

SIGNES CARDIO-PULMONAIRES

  • Augmentation de la fréquence cardiaque, thrombose veineuse, veines jugulaires plates,
  • difficulté à respirer, hypotension orthostatique

SIGNES GASTRO-INTESTINAUX

  • Constipation

SIGNES GENITO-URINAIRES

  • Infection, insuffisance rénale fonctionnelle, concentration des urines et diminution de leur volume

SIGNES DERMATOLOGIQUES

  • Peau sèche et chaude, diminution de son élasticité, escarres, sécheresse de la bouche,
  • hypotonie des globes oculaires

PROTOCOLE DE LUTTE CONTRE LA DESHYDRATATION

Dans le cas où, malgré les moyens de prévention mis en place, les signes de déshydratation s'installent, l'infirmier doit appliquer la prescription suivante :

(EXEMPLE OU PRENDRE LE PROTOCOLE EN COURS DANS L'EHPAD)

Perfusion sous-cutanée

1 litre de sérum physiologique

en alternance avec

1 litre de glucosé 5 %

par 24 H

A reconduire autant que nécessaire

L'infirmier doit en outre :

  • informer le médecin prescripteur de la mise en place du présent protocole,
  • utiliser du matériel ne présentant aucun danger et adapté à la personne soignée (pas d'aiguilles),
Signaler sur le dossier de soin
  • le site d'injection choisi (qui devra être différent chaque jour),
  • le produit utilisé (sérum physiologique ou glucosé 5%),
  • la bonne observance du traitement (le Résidant s'est-il déperfusé ?),
  • les effets attendus du traitement (les signes cliniques de la déshydratation ont-ils régressé ?)
  • les informations nécessaires à la continuité de ce soin,
  • informer l'ensemble de l'équipe soignante de l'arrêt du traitement.

Nota : le fait de poser une perfusion sous-cutanée ne dispense pas de faire boire le Résidant et de noter sur la fiche de surveillance de l'hydratation les quantités absorbées.

 

mots clefs :Qu'est-ce que la déshydratation ,qu'est -ce que l'hydratation,les signes, le protocole de lutte,signes neurologiques,signes pulmonaires, signes ,gastro intestinaux,signes dermatologiques,signes génitaux urinaires,

canicule l'essentiel

canicule l'essentiel,formation canicule

Plan canicule plan bleu

Plan canicule, les niveau d'alertes progressifs, mise en place du plan canicule dans les maisons de retraite

La prise en charge de la déshydratation : 3 fiches pratiques

Qu'est-ce que la déshydratation ,les signes, le protocole de lutte,

Plan canicule pathologies liées à la chaleur

crampe de chaleur, insolation, coup de chaleur, épuisement dû à la chaleur, les symptômes, les signes , que faire

Plan canicule rôle du personnel en maison de retraite

rôle des aide soignants et infirmier en cas de canicule, rôle du directeur d'établissement et médecin coordonnateur,

Plan canicule protocole de lutte contre la déshydratation

Mise en place d'un protocole déshydratation durant le plan canicule

Plan canicule : protocole de lutte ccontre le coup de chaleur

Plan canicule :protocole, coup de chaleur, épuisement due à la chaleur, urgence médical, signe d'alerte, comment agir,

Plan national canicule

Plan national canicule

Plan canicule Médicaments en cas de vague de chaleur

Plan canicule :Tableau récapitulatif des médicaments pouvant aggraver le syndrome d’épuisement déshydratation et les effets de la chaleur,

Plan canicule obligation de l'employeur

Plan canicule obligation de l'employeur, organisation et fonctionnement de l'établissement, coup de chaleur signe d'alerte,

Plan canicule organisation de la permanence des soins

Circulaire du 22 avril relative au Plan national canicule et à l'organisation de la permanence des soins

canicule climatisation des ehpad

Plan canicule , climatisation, critère de conformité, maisons de retraite, EHPAD,

Plan canicule recommandations aux personnels de santé en EHPAD

Plan canicule , recommandation, EHPAD, personnels de sante

Plan canicule mise en situation pratique dans les maisons de retraite

mise en situation professionnel dans une maison de retraite, rôle des soignant et du personnel en cas de déclenchement du plan canicule

Forte chaleur et droit du travail

Forte chaleur et droit du travail

publicité

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/06/2014